MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

En mo "Open Bar"

C
32 ans 958
Bonjour !

Tout d'abord je précise que je ne suis pas suivie en RA, je ne fais pas de RA mais je me pose de temps à autres des questions sur  
mon comportement alimentaire auxquelles vous saurez peut-être répondre, du haut de votre expérience.

Exposé des faits :
Lorsque je suis chez moi, j'achète le strict nécessaire, vraiment très rarement de la fantaisie, ça ne me manque pas du tout, je me suis adaptée à cette alimentation. La plupart du temps s'il me prend l'envie d'une friandise, je la confectionne moi-même et je la mange à un rythme pas trop rapide pour mon organisme.
Lorsque j'ai acheté un aliment que j'ai bien segmenté dans ma tête dès le départ comme étant pour mon mari/pour offrir/etc., bref, pas pour moi ou à partager entre d'autres et moi, pas de problème, je n'y touche pas, quand bien même ce serait quelque chose que j'adore.

Par contre, lorsque je suis chez d'autres et qu'il y a profusion de nourriture, je suis un gouffre sans fond. J'engloutis et je dois certainement coûter cher à mes hôtes !
C'est la même chose si je m'achète un truc et que je décrète qu'il est pour moi et uniquement pour moi : je l'engloutis en moins de deux ! La dernière fois, j'ai descendu un paquet de fruits exotiques séchés jusqu'à m'en retourner les tripes et être dégoûtée de tout mets sucré : bof !

Est-ce que je suis radine ? Je ne vais pas mentir, je dirais moyennement, j'aime faire des cadeaux mais quand j'invite des personnes à manger, il est vrai que je n'ai pas l'impression de prévoir autant que ceux chez qui je suis invitée (famille alsacienne inside). Je n'ai pas tellement envie de rester avec une tonne de restes sur les bras, et au fond, quand je suis invitée et que je ne fais qu'engloutir parce qu'il y a trop de nourriture présentée, je remercie mon hôte tout en me disant intérieurement que j'aurais peut-être préféré qu'il fasse comme je fais : proposer des portions équivalentes à celles du quotidien (ni plus ni moins) et quand même rassasiantes, quitte à proposer des mets un peu plus recherchés.

Ca me pose un problème sur le moment (immédiatement après le repas, sur le chemin du retour à la maison, je pense systématiquement que j'ai "abusé"), mais c'est vite oublié une fois que tout a bien été digéré et que mon cycle de repas habituel reprend (souvent, dès le repas suivant, sinon le lendemain). Ce n'est donc pas vraiment ça qui me questionne.

Ce qui me questionne, c'est que j'ai au fond de moi la notion qu'un changement de comportement alimentaire peut être lié à un problème plus profond. Et si ça me pose question, c'est que c'est peut-être le cas. Tout ce que j'arrive à "analyser" c'est que 1/ chez moi je suis maîtresse, je contrôle, 2/ ailleurs, je ne suis pas une grande bavarde et utilise ma bouche en mangeant plutôt qu'en parlant, préférant écouter les autres.

Si quelqu'un se comporte comme moi et qu'il/elle a déjà réfléchi à cela, veut-il/elle bien me faire part de ses réflexions/découvertes à ce sujet ? N'importe quelle idée est la bienvenue.

Belle journée ! :D
C
32 ans 958
Alors, j'ignore ce qu'il s'est passé, mais le titre était "en mode open bar". Désolée. :)
87 ans 9548
non mais t'inquiète, c'est normal, c'est l'Alsace…. ah les souvenirs des repas chez ma Mamie…. on venait à 5 mais y'en avait pour 20 personnes et on repartait avec le coffre plein de tupperwares :o)


sérieusement ton questionnement est intéressant, je suis un peu comme toi, no limit en mode convivial à l'extérieur, bien plus dans le contrôle dans le quotidien…
B I U