MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Comment aider les autres à être à l'aise avec leurs corps ?

42 ans Barcelona (Espagne) 24101
Ce matin sur facebook j'ai participé à une discussion concernant le fait d'avoir réussi à être enfin bien dans sa peau et de continuer à voir tant de femmes qui  
n'y arrivent toujours pas 😔
Du coup je me demande, que faites-vous sur internet ou dans la vraie vie pour aider une personne à avancer sur le cheminement de l'estime de soi et apprendre à s'accepter ?
42 ans essonne 1372
je suis bienveillante, j'essaye d'expliquer qu'on n'est pas qu'un corps, qu'on est beaucoup plus que cette enveloppe charnelle, qu'on a autant le droit de vivre sur cette Terre que n'importe qui, qu'il faut s'entourer de personnes bienveillantes qui vous aiment telle que vous êtes et qui ne cherchent pas à vous changer, je complimente, je valorise

en fait, je fais ce que j'ai eu la chance de recevoir
72 ans 311
Déjà par l'exemple, autant que je le peux. Et même avec ceux qui ne comprennent pas comment je peux être à l'aise avec mon corps, qui voudraient autre chose pour moi. Leurs intentions peuvent ne pas être malveillantes, ce n'est pas le sujet. J'ai fait un grand pas vers l'amour et l'estime de mon corps et de moi-même en général quand j'ai compris que je n'étais ni tenue de répondre à leurs attentes, ni tenue de me sentir mal parce que je ne le faisais pas.

Ensuite, par une neutralité vis à vis du corps des autres, je ne dénigre jamais, je ne complimente que si j'ai reçu une "invite explicite" de l'autre personne. Et dans ce cas, je n'hésite jamais à en faire un peu trop, et si c'est possible, par ouvrir sur une qualité autre que physique. Par exemple, je remarque qu'un collègue vient au travail avec un sac de sport, j'attendrai qu'il me parle du fait qu'il s'est mis à la musculation pour lui dire que les résultats sont visibles, qu'en plus il a du gagner en force, que c'est admirable, je vais lui demander des conseils, tout dans le but de le valoriser. Et je reste toujours sincère.
27 ans La Ville Rose 2060
Je ne commente jamais négativement le physique d'une autre personne ( ni face à elle, ni dans son dos ). Et depuis quelques mois j'essaie de faire des compliments. Je les pense depuis longtemps mais ne les disais jamais. Je fais rarement des compliments sur le physique en revanche ( sauf à des amies ) mais plutôt sur des qualités humaines.

Sinon c'est tout. Si une personne manque de confiance en elle ou se trouve " pas belle ", tous les compliments de la Terre n'y changeraient rien. C'est sa vision d'elle-même qui doit changer. Et ça fait parti de ces chantiers interieurs dont on est le seul ouvrier.
318
Dans mon entourage les gens ne cherchent pas à faire valider leur aspect physique par d'autres (ou rarement)

Une exception : j'ai une amie qui est physiquement absolument magnifique, et qui dit qu'elle se trouve moche (bref, elle n'est jamais assez canon lol)
Ou une autre connaissance qui est jeune et encore un peu fragile
31 ans 1530
C'est un sujet qui me pose plein de questions au quotidien et j'ai un peu l'impression que si je voulais répondre à la question j'écrirai un roman... Les "complexes" des autres souvent me plombent, parfois me heurtent selon comment c'est exprimé.
Sur mon champ d'action, je ne crois pas en avoir beaucoup sur le fait d'aider les autres à être bien avec leur corps, c'est pour moi un champ qui intrique l'intime au culturel, les croyances et les expériences. Je crois que là où j'ai le sentiment de pouvoir participer à un processus de changement, c'est du côté du culturel et de l'expérience. Le reste est beaucoup moins accessible directement. En gros je dirais que ça touche à peu près à des choses du type:
- soutenir ceux qui ont besoin pour vivre des expériences cool avec leur corps (ce qui pour moi est un des facteurs les plus puissants dans le chemin vers l'acceptation), typiquement plusieurs fois je me suis retrouvée face à des gens (femme et homme) qui n'osaient pas aller à la piscine à cause de complexes esthétiques, et je leur ai simplement proposé qu'on y aille ensemble si ça pouvait les aider. Plusieurs fois les personnes s'en sont saisi et c'était très cool. Et puis le fait de participer à une asso autour du mieux vivre avec l'obésité, le fait de participer à des forums comme celui ci, de partager des contenus aidant à être bien dans son corps, tout ça peut aider plus indirectement.
- "l'exemple" (le terme ne me parle pas trop mais l'idée est là) que je constitue avec non seulement ce que je fais, pratique, ose mais aussi ma façon de parler de moi, de parler des autres, de m'abstenir de dire ou faire d'autres choses, de répondre à ce que les autres disent ou me disent, de me dégager de certaines évidences. On peut pas dire que je sois toujours cohérente avec ce que je voudrais exprimer, avec ce que je trouve juste et important, mais petit à petit je déconstruis certains de mes réflexes. Je trouve très intéressante l'idée de neutralité dont parle Mellyne par exemple. Car je me demande parfois dans quelle mesure vouloir "aider à être bien dans son corps" ne prend pas l'allure d'une sorte de complicité "aliénante" face à ces préoccupations et à leur effet.
Enfin bon rien de très clair pour moi mais sujet dont je lirai volontiers les avis des un.e.s et des autres.
41 ans chateau d oléron 17 188
c'est diificile , surtt qd la personne, ne voit pas ses qualites et se devalorise sans cesse, mais parfois, il arrive un moment ou elle trouve ...oui, elle trouve qqle chose qui la fait sortir du lot, un truc au quel elle avait pas pensé!et qui lui appartient , selon son histoire perso!et elle se sent mieux!
ensuite plus qu'a souffler sur ces braises toutes chaudes, pour qu'elle aille de l'avant !l'encourager,
B I U