MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

chirurgie et RA et info set point

P
28 ans 116
Bonjour,

voila j'ai quelques interrogations sur la chirurgie, la RA un peu mélangées dans ma tete, j'ai parcouru depuis quelques jours les differents posts mais ca repond pas assez a  
mes "doutes"
j'ai commencé un parcours RA, il y a deux ans et pour le moment j'ai seulement grossi, malgres le fait que je sois au dessu de mon set point. Je fais un travail sur mes emotions qui me font manger et grossir mais ce n'est pas facile et j'aimerais voir du resultat depuis 2 ans que j'ai commencé
Récemment j'ai pris x kilos et je viens de passer a 36 d'imc, je suis tres mal dans ma peau et vis mal mon obesité et le fait de ne pas reussir a bien respecter mes sensations et donc maigrir avec ma faim.
J' envisage pour la premiere fois la possibilité de remedier a la chirurgie, si d'ici un an la situation ne s'est pas débloquée, et je n'ai toujours pas entamé ma perte de poid avec la RA.
J'etais contre car beaucoup de gens de ma famille ont fais une chirurgie bariatrique et presque tous on repris le poid perdu mais ils n'avait pas de suivi psychologique ni travaillé sur leurs emotions. Et la malgres mes efforts, j'ai beaucoup de mal a gérer mes EME, je fais encore beaucoup de compulsions et j'ai repris les kgs que j'avais perdu, cela peut prendre encore des années et j'en ai marre, j'ai vraiment besoin de perdre du poid, je me sens trop mal dans ma peau .
Mes questions sont donc
Comment est ce possible d'allier chirurgie et RA? Et en quoi la chirurgie peut elle aider dans la RA? je ne comprend pas puisqu'on aura moins faim, c'est moin bien en fait.... parcque aujourd'hui moi plus j'ai faim mieux c'est, c'est que je peux manger mais la avec une chirurgie on a moins faim donc cela doit etre frustrant?
Je lis beaucoup de temoignage de forte perte de poid suite a des chirurgies, en fait c'est juste du au fait que l'estomac soit reduit?
Sinon j'ai lu quelque part dans le forum que la chirurgie peut faire baisser le set point, je voulais savoir comment c'est possible? Est ce avec de la chirurgie bariatrique ou est ce que une lipossucion en aspirant les cellules graisseuses ferait baisser ce set point?
Ensuite j'ai lu qu'apres un by pass il ne fallait plus manger sucré 😳, donc on est en restriction alors? Est ce vrai car Ca fais un peu régime vu qu'on interdit une categorie d'aliment...?
Je suis un peu pauméé, moi je ne veux pas abandonner la RA je voudrais juste un petit coup de pouce parcque au bout de
2 ans j'ai besoin de resultats .
Sinon auriez vous des petits conseils pour booster une RA, je vais me chercher une activité physique mais comment je pourrais sinon débloquer la situation dans laquelle je suis ( en fait suffirait juste que j'arrete de compulser et accepte de manger quand j'ai une EME pour attendre la regulation ensuite mais c'est loin d'etre simple...)

Voila c'est un peu brouillon, si certaines on fait une chirurgie et sont en RA j'aimerais bien vos temoignage, et aussi si certaines sont en RA et ont perdu du poid ou ont fini leur RA et sont maintenant "régulé" ca m'interresse aussi, enfin toutes vos experiences quoi

Merci beaucoup

Priscilla
87 ans 9553
Bonjour Prisci je ne peux pas t'aider mais je t'invite à lire le témoignage de Poupoule qui a combiné RA long terme et chirurgie.

Par contre 36 d'IMC c'est peu pour la chirurgie non ? tu as des facteurs pour la dérogation ? sinon c'est 40 plutôt.
87 ans 9553
Bonjour Prisci je ne peux pas t'aider mais je t'invite à lire le témoignage de Poupoule qui a combiné RA long terme et chirurgie.

Par contre 36 d'IMC c'est peu pour la chirurgie non ? tu as des facteurs pour la dérogation ? sinon c'est 40 plutôt.
31 ans 1530
Bonjour Prisci,
il y a tellement de choses dans ton message que j'ai un peu de mal à savoir comment te répondre.
As tu vu la conférence grand public organisée par l'association du G.R.O.S. sur le thème de la chirurgie bariatrique ?
Elle est disponible ici: https://youtu.be/EyKNyunkilk
(il y en a d'autres, une sur le yoyo pondéral et les régimes; une sur le poids des émotions notamment)
C
42 ans là 2187
J'ai envie de te dire que c'est normal que tu n'es pas perdu de poids avec la RA, car tu n'as pas réussi à régler tes problèmes de compulsions et les raisons qui t'y poussent.
J'ai commencé la RA il y a 11 ans environ. J'ai pu grâce à elle, retrouver mes sensations alimentaires, différencier besoin et envie. J'ai perdu 10% de mon poids. Depuis je suis stable, je monte un peu ou descend un peu selon que je travaille ou pas. Mais je suis en meilleure forme physique, je me suis mise au sport, j'ai retrouvé une musculature correcte (j'avais perdu énormément de muscle à cause d'une 10zaine d'années de régime). Je suis plus tonique et plus jolie qu'il y a 13 ans où je faisais une dizaine de kilos de moins. Je continue mon cheminement et mon état s'améliore autant physiquement que mentalement. Et je sais que cela va continuer, pourtant les années passent, mais je me sens de mieux en mieux.
Je n'envisage pas du tout de me faire opérer, j'ai un IMC de 42, je suis en très bonne santé, et je n'ai aucunement envie de me priver des plaisirs de la vie en subissant une chirurgie qui me ferait perdre la qualité de vie que la RA m'a donné.
C
42 ans là 2187
Une RA ne se termine jamais. J'ai eu des moments durant ces années, où j'ai été influencé par des idées de "régimeuses", ça ne m'a fait que du mal, je perdais à nouveau le contrôle et me mettais à grossir. Seule le retour vers les principes de la RA m'ont permis de corriger le tir.

Je ne pense pas que la RA puisse être compatible avec la chirurgie bariatrique, puisque cette dernière agit sur tes sensations et la perception de ton corps. La chirurgie pour moi, c'est vraiment pour quand on est en train de devenir malade ou que le poids est hors contrôle et vraiment très élevé. La RA s'est un chemin vers le respect de son corps, qui en général te le rend bien.
S
46 ans suisse 932
Je me pose aussie ce genre de questions car dans mon cas certains médecins m'encouragent à la chirurgie (genre le pneumologue avec ma cpap) et d'autres non.

Une collègue s'est fait opérée il y a un an, elle a extrêmement maigri, mais la peau ne suit pas, ça veut dire de grosses opérations d'esthétiques derrière et ça me fiche la frousse d'autant qu'en suisse ce n'est pas du tout remboursé et que tu dois le faire sur des vacances. Quand je l'écoute et bien c'est simple elle n'a pas faim, très peu en fait, il semble que l'estomac soit tapissé de cellules avec des hormones, la gréline je crois, et quand on coupe l'estomac et bien on a beaucoup moins faim. pendant en tous cas 2 ans suite à l'opération. ceci dit elle doit prendre des vitamines car son alimentation ne suffit pas à couvrir ses besoins. Par contre ça n'agit pas du tout sur l'aspect envies et les émotions etc......

Hier j'ai revu une connaissance, je la vois de loin en loin tous les 1 à 2 ans. Elle a été opérée d'un by pass il y a une dizaine d'années. Elle a repris au fil des ans. Au fil de la vie et de ses soucis, un mariage, des grossesses, un divorce, nouveau couple, nouvelle grossesse arrêt du tabac, la vie quoi. Et hier à côté d'elle t bien c'est net j'ai conservé mes muscles, ma forme, je n'ai pas perdu mais pas repris non plus.J'imagine que sur la balance je suis plus lourde qu'elle parce que je fais du sport.

Pour moi c'est net, le travail sur les émotions doit être fait. Sinon il y a fortes chances de reprise au fil des ans. Donc chirurgie oui pourquoi pas si tu rentres dans tous les critères que c'est réfléchi, travaillé, mais l'aspect psychologique de malaise de mésestime de soi, de gestion des émotions au quotidien ce n'est pas la chirurgie qui el règle.

Concernant l'aspect de se sentir au régime ou pas poupoule sera la meilleure interlocutrice.
P
28 ans 116
Merci pour vos reponses

J'ai regarder toutes les conferences du GROS sauf celle de la chirurgie bariatrique, j'ai regardé un grosse partie tout à l'heure mais ca ne parle pas des aspects que je veux

Je vais chercher le temoignage de poupoule, si quelqu'un aurait un lien ( j'ai taper poupoule dans recherche ca m'a mis 2 messages sans rapport), je continue de lire d'ancien posts ra et chirurgie
Honnetement je suis a la base contre la chirurgie bariatrique car que des echecs autour de moi, mais ces personnes n'avaient fait aucun travail sur leur sensations et emotions, et je me dis que je fais donc une difference. Cela fais juste quelques jours que je me renseigne et de toute facon, je n'envisage rien tant que je ne suis pas régulé et n'ai pas reglé mon prombleme de compulsions mais combien de temps cela peut il encore prendre?? Je me donne l'année pour continuer a bien travailler sur mon comportement alimentaire (meme si cette année se fera sans suivi psy et diet car je vais voyager pendant un ans)
Cool40 je te remercie pour ton retour sur la RA je suis daccord avec toi qu'une RA ne se termine jamais. C'est pour toute la vie que je souhaite manger selon ma faim et ma sasieté, et me reguler energetiquement et emotionnelement sereinement. Mais moi ce que je voudrais qui se termine c'est ce travail de longue haleine pour sortir des compulsions, car c'est un travail réel sur moi meme que je fais depuis deux ans pour reussir a me reguler, et c'est fatiguant et j'aimerais enfin reussir à juste ecouter mes sensations et eme, mais j'ai toujours des compulsions.
Je sais que la RA est ce qu'il y a de mieux pour moi, mon corps pour me sentir libre et en paix mais c'est tres (trop) long, j'en ai marre des compulsions, j'essaie d'ecouter ma faim le plus possible, si je n'avais plus les compulsions je me regulerais naturellement (energetiquement ou emotionnellement). Bref je sais que je dois encore travailler, et que je suis pas loin de m'en sortir puisque depuis peu de temps j'arrive a me reconforter avec la nourriture sereinement en degustant mais là j'ai grossi et j'ai besoin de perdre du poid . Je ne souhaite pas etre mince, meme si mon set point est en surpoid je l'accepterais, mais la je viens de passer au stade plus de l'obesité, et je suis mal dans ma peau. Nous faisons un travail d'acceptation avec la psy, mais c'est compliqué, surtout quand je vois que je grossis malgres la RA
Apres m'etre un peu renseignée sur internet j'ai eliminé la sleeve et le by pass, car en gros régime a vie, plus de sucre, gras plus de boissons gazeuses donc non compatible avec la RA et la sleeve c'est carrement une abblation de moi meme donc non. Je me renseigne maintenant sur l'anneau gastrique, les 3 personnes l'ayant fait autour de moi on repris le poid perdu, mais n'etaient pas suivi psychologiquement, étaient des mangeurs émotionels sans le savoir , j'essai de trouver des temoignages de personnes bien encadrées et des retour sur le long terme.

Bref c'est pas facile, pour l'instant je me renseigne juste mais c'est vraiment qu'une hypothese pour moi la solution c'est la RA qui va me permettre de renouer avec mon corps, mes sensations, etre libre et en paix et comme toi Cool40 je n'ai pas envie de perdre la qualité de vie que la RA m'offre

merci pour vos messages, si d'autres experiences retour n'hesitez pas
87 ans 9553
http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_410687.htm
C
42 ans là 2187
Un des exercices qui m'a aidé au départ, c'était de manger seulement lorsque j'étais sûre et certaines que j'avais faim. Je ne travaillais pas à ce moment là, quand je pensais avoir faim j'ouvrais un placard où y'avait de tout sauf des gourmandises qu'on mange sans faim. Si rien de ce qui était là ne me donnait envie de le manger,j'en concluais que non, ça ne devait pas être de la faim. Les régimes que j'ai fait, m'avait complètement fait confondre mes émotions, tout ou presque me faisait croire que j'avais faim, alors que non. J'ai connu le sentiment de vide en soi qu'on cherche à combler avec la nourriture. Mais avec cet exercice puis en faisant attention à repérer la satiété, tout c'est remis en place, je peux même aujourd'hui manger des aliments de réconfort sans que ça me nuise sur la balance. Essaye donc, entraîne-toi à repérer la vraie faim. Je pense que ça t'aidera.
P
28 ans 116
merci pour le lien, je suis en train de lire ( y a 47 pages) , hyper interressant 😜
Cool40 merci beaucoup pour tes conseils, en fait j'arrive a reperer la faim, elle est d’ailleurs souvent longue a venir, la j'ai pas mangé depuis hier minuit et j'attend qu'elle arrive. Mon probleme c'est que lorsque j'ai une eme, j'essaie d'accepter de me reconforter en mangeant (puisque j'ai le droit et juste a attendre le retour de la faim ensuite) mais presque a chaque fois ( on va dire souvent), ca derape en compulsion. J'essai de defusionner quand je mange pour ne pas culpabiliser, mais les pensées sont sournoise et fortes donc je commence a manger plus vite, petit a petit,puis ne plus déguster puis ca finit en goinfrade, ou je me dis foutu pour foutu je me resers un bol /biscuit. C'est ce qui s'est passé hier, j'ai voulu me reconforter car eme. Je me suis fais un bol de cereales moyen plus princes, j'ai commencé par manger lentement/ deguster et j'avais des pensées culpabilisatrices que j'arrivais pas a mettre de coté, donc c'est parti en compulsion.

Apres je me demande si je ne devrais pas arreter de manger des cereales, j'adore ca( ca represente bien 50% de mon alimentation) mais c'est le seul aliment que je n'arrive jamais a deguster, ca fini toujours en compulsion, donc peut etre que je devrais ne plus en prendre pendant quelques temps, je sais pas trop ( ca en ferais un aliment tabou donc c'est pas l'idée normalement). Mais tout le reste j'arrive a deguster, et me reconforter, brioche nutella, glace, biscuit sauf les céréales .
Si tu as des conseils ou exo a me donner pour cette difficulte je suis hyper preneuse

merci beaucoup, je viens de voir une photo de moi d'hier, je peux vous dire que les derniers kgs pris font tres tres mal mais allez je garde espoir j'ai plus que ce problème de compulsions et je pourrais bien ecouter mes sensations/eme, vivement
87 ans 9553
c'est quel genre de céréales Prisci ? j'ai été quasi accro au spécialK…. de vraies bombes de sucre rapide, alors qu'ils vendent ça comme aliment minceur ! aujourd'hui je ne consomme plus que des flocons d'avoine, avec ce qui me fait plaisir dedans (oui, même du Nutella si jamais j'en ai envie).
P
28 ans 116
ah non moi j'ai des fitness (type special k) dans le placard depuis 6 mois, et j'aime pas, j'en ferais pas une eme. Moi cest choco pops, chocapic, miel pops, frosties avec du lait ( sans lait j'en mange presque pas) et c'est clair que ce sont des bombes de sucre. Je me demande si y a pas un truc emotionel avec cet aliment (genre aliment de mon enfance), car c'est un aliment hyper compulsant pour moi ( compulsion a 100%), c'est pour ca que je me demande si je devrais pas arreter mais normalement en RA on ne doit pas bannir d'aliments. Faut que j'apprene a les deguster. Je vais essayer de m'en preparer une petite quantité a la prochaine eme/faim et de les deguster
Les flocons d'avoine j'aime pas, ca me fait penser aux grains pour les oiseaux :-), tu trouves vraiment ca bon A-nonyme? Sinon j'ai des mueslis au chocolat et fruit bio chez mes parents, mais tant que j'ai des cereales je m'y interresse pas, je devrais peut etre essayer .
De toute facon en ce moment je m'autorise tout ce dont j'ai envie, mais j'aimerais par la suite et j'essaie deja un peu desfois avoir une alimentation moins bourré de sucres ajoutés ( je me regale maintenant avec un yaourt vanille au lait entier plutot qu'une creme dessert que je n'aimais pas vraiment et etait trop lourde).
Je pense au jour ou j'aurais des enfants, je voudrais pouvoir leur montrer "l'exemple" d'une alimentation simple, avec des produits fait maison ou peu transformé . Mais une chose a la fois, quand j'ecouterais plus ma faim et aurait moins de compulsion mes appetits specifiques se feront plus entendre et je serais surement attiré un peu moins par le pur sucre
87 ans 9553
ah ce genre de chose je ne le mets même pas dans la catégorie céréales…. mais dans le rayon confiserie avec les bonbons les mars etc. Les flocons j'adore MAIS il faut savoir comment les préparer sinon c'est juste infâme. Mis à tremper une ou deux heures avant avec un lait végétal (coco rhaaaa) et agrémenté de bonus (tranches de bananes, raisins secs, cranberries séchées, confiture, sucre roux) pour moi c'est une tuerie. Et ça te fait pas péter le glycémie en te créant une belle fringale deux heures après.
31 ans 1530
Prisci, peut être peux tu nuancer un peu les choses, y aller avec une progressivité. Effectivement éviter des aliments n'est pas l'objectif d'une alimentation apaisée et intuitive, mais pour en arriver à celle-ci, il faut peut être te laisser un espace de découverte et d'expérimentation possible que les compulsions à répétition entravent énormément. Je pense au programme en ligne linecoaching (zermati et apfeldorfer) où ils n'abordent la réintroduction des aliments tabous/interdits qu'après un travail préalable avec plusieurs étapes sur différents domaines (alimentaire, émotionnel, comportemental), considérant que laisser les personnes face à ces aliments ingérables et très connotés dans leurs croyances ne va pas être une chose aidante si c'est fait sans les avoir aidés avant à développer d'autres "outils"/repères dans leur comportement alimentaire. Ils ne visent évidemment pas à rendre interdits ces aliments (différents pour chacun) mais ils proposent d'accompagner en douceur la façon dont on les retrouve. Peut-être peux-tu chercher en priorité ta capacité à te satisfaire (faim/satiété) et à te réconforter (émotion/réconfort alimentaire) avec les autres aliments de ton choix, et te laisser un peu tranquille par rapport à ces céréales. C'est à toi de voir quelle place tu peux leur laisser sans que ça ne t'empêche de faire ce travail là et sans que ça ne redéclenche d'autres compulsions plus vives encore. Car au fond ces céréales ne sont qu'un objet et c'est surtout le processus dont elles sont l'objet qui compte.
Pour le temps que prend la RA, j'imagine que ça dépend vraiment des personnes, de leur histoire et des fonctions de leur poids et TCA. J'ai l'impression que certaines personnes n'ont pas ou plus à faire un travail de rééducation à proprement parler de leur comportement alimentaire, c'est plus une approche globale de leur façon de s'alimenter avec des principes issus de l'alimentation intuitive. Ces personnes peuvent donner le sentiment d'une sorte de fluidité, de simplicité et de souplesse alors que d'autres donnent le sentiment de buter régulièrement et ne se retrouvent pas toujours dans le vécu des premières. Ca dépend surtout du moment où on se situe pour en parler.
Pour d'autres personnes, dont je fais partie, c'est un travail à mener avec des exercices qui peuvent être à faire et à refaire. Pour moi c'est sur des années que ça se fait, et c'est à le fois le sentiment d'avoir beaucoup progressé et à la fois le sentiment de n'avoir jamais terminé avec tout cela qui me traverse.
Pour en revenir sur la question de la chirurgie, les professionnels du G.R.O.S. semblent en tout cas convenir qu'à partir d'un certain degré d'obésité la rééducation alimentaire peut beaucoup apporter en terme de régulation du comportement alimentaire et d'apaisement global, mais ne sera que très peu significative sur le plan pondéral.
De mon côté la question qui reste pour moi toujours présente est : le besoin de perdre du poids entrave-t-il la possibilité de se dégager de la restriction cognitive et si c'est le cas comment concilier ces deux processus sans que l'un entrave l'autre.
Je n'exclue pas du tout l'opération chirurgicale pour ma part, je ne crois pas que ce soit à ce point tout ou rien par rapport au travail de la RA et je suis convaincue que cela peut faire une vraie différence dans l'après si une personne commence ou poursuit ce travail après la chirurgie.
B I U