MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Longue séparation avec votre partenaire. Comment le vivez-vous ?

42 ans Barcelona (Espagne) 24073
Bonjour,

Entre vacances, travail, famille recomposée... il arrive que nous soyons contraints de nous séparer de celui que l'on aime pour des périodes plus ou moins longues.
En ce moment c'est mon  
cas, et même si j'ai tendance à ne pas me sentir très bien au début, je sais que rapidement cela ira et que je serais super contente au moment des retrouvailles.
Rien de mieux que l'absence pour que l'autre vous manque n'est-ce pas !

Alors comment vivez-vous ce type de séparation de plusieurs jours, semaines, mois ?
E
36 ans Toulon 296
Ah justement c'est exactement mon cas!

Avec chéri on est séparés à cause de son boulot, en temps cumulé 5 à 6 mois/an (dont 1 période de 3 à 4 mois d'affilés puis quelques semaines par ci par là)! Au début j'ai cru que ce serait impossible de vivre comme ça, puis j'ai trouvé à cette particularité bien des vertus! C'est difficile de devoir vivre chacun de son côté surtout pour les galères ou les grands évènements (mariages, baptêmes etc), mais on communique quasiment tous les jours (pas tjs possible) et surtout au retour c'est le feu d'artifice et on est sur un petit nuage!! 😍 En fait ça casse la routine et c'est peut-être ce qui fait qu'on s'entend si bien et ça fait 8 ans que ça dure. Je pense que ça aide à se rappeler qu'on s'aime et pourquoi on s'aime et ça fait relativiser les petits désaccords du quotidien!
D'ailleurs à ce jour je n'ai pas vu chéri d'amour (ça fait cul-cul lol) depuis 131 jours, soit 18 semaines, ou 4 mois et 1 semaine!! Il rentre dans 6 jours et préparer son retour est super excitant! Pour nous 2!!!

Pour celles (et ceux) qui se poseraient la question de la fidélité, d'abord un conjoint qui rentre tous les soir à 17h peut toujours se débrouiller pour tromper entre 13 et 14! Et puis le mien, même s'il est à l'autre bout du monde et pourrait faire ce qu'il veut sans que je le sache, il sait très bien que je pourrais faire pareil de mon côté sans qu'il le sache! Et ça ça remet les compteurs à zéro!!! Et puis mon petit secret c'est de faire en sorte que je reste plus "attractive" que les autres! C'est du boulot mais faut ce qu'il faut!

Et niveau planning c'est toute une organisation, par exemple nous tout le monde est prévenu, que quand il rentre d'un long séjour de plusieurs mois et qu'en général il a des vacances, il ne faut plus compter sur nous, on est "sur messagerie", et là c'est le meilleur, que tous les 2 seuls au monde 😋
P
50 ans 2825
Avis à contre-sens : je ne me lancerai jamais dans une relation avec des séparations qui se comptent en semaines et encore moins en mois. Même en jours, ça serait vraiment limite.
87 ans 9467
deux semaines et demi, et je le vis mal… mais c'est mieux qu'avant où on a dépassé le mois. Les retrouvailles sont toujours caliente
87 ans 9467
Prax a écrit:
Avis à contre-sens : je ne me lancerai jamais dans une relation avec des séparations qui se comptent en semaines et encore moins en mois. Même en jours, ça serait vraiment limite.


et donc tu quitterais ton amoureuse si son boulot lui donnait des missions ?
P
50 ans 2825
(pour Anonyme)
Loin des yeux, loin du coeur, loin du sexe. La grande majorité de mon existence a été le célibat. Si c'est pour vivre une relation à distance, je préfère le célibat réel et avoir des relations ponctuelles. Pour préciser la réponse, connaître précisément le travail d'une personne avant de s'engager dans quoi que ce soit évite bien des déconvenues. ;)
87 ans 9467
oui enfin tu peux changer de poste, changer de boîte, une fois que la relation est bien installée… j'espère que chéri va pas me larguer quand je serai licenciée parce que je devrais aller bosser plus loin 😰
42 ans Barcelona (Espagne) 24073
Et puis surtout, tu ne choisis pas toujours quand et avec qui l'amour frappe.

Je préfère être avec une personne avec qui je sent un lien unique, avec qui je partage quelque chose d'unique.
J'ai testé le célibat et les relations ponctuelles, c'était fun un temps, puis vide de sens.

Je sais que je ne suis pas dans la relation la plus facile du monde et comme A-Nonyme cela me pèse par moment, mais comme Ex-Countrydoll j'y ai trouvé aussi du bon et pas mal de liberté
35 ans 998
Alors moi c'est un peu (beaucoup) particulier....
Mon mari je le vois tous les jours et nous ne connaissons pas vraiment de longues séparations... Mais nous apprécions d'être éloignés de temps à autre pour pouvoir mieux se retrouver.

Mais j'ai un deuxième homme dans ma vie et pour casser tout de suite le débat....mon mari est au courant de cette "double vie"...
Donc ce deuxième homme est lui aussi marié (et dont la femme est elle aussi au courant) avec une vie bien remplie. Nous essayons de nous voir une fois par semaine, ce qui est déjà pas mal vu le contexte mais le temps file toujours trop vite.
Nous avons été séparés pendant un mois pendant les vacances d'été et ca n'a pas été une période facile à gérer pour moi qui suis une très (trop) grande cérébrale anxieuse impatiente.... Par contre ca fait beaucoup relativiser les qqs jours d'attente hebdomadaires habituels ;)

Mais ce qui est sûr c'est que ca fait prendre conscience que même dans une relation officielle, j'aurai beaucoup de mal à vivre l'absence et la frustration... Je suis une solitaire mais qui aime bien avoir une présence pas si lointaine ^^
42 ans Barcelona (Espagne) 24073
syd82 a écrit:
Nous avons été séparés pendant un mois pendant les vacances d'été et ca n'a pas été une période facile à gérer pour moi qui suis une très (trop) grande cérébrale anxieuse impatiente.... Par contre ca fait beaucoup relativiser les qqs jours d'attente hebdomadaires habituels ;)

Mais ce qui est sûr c'est que ca fait prendre conscience que même dans une relation officielle, j'aurai beaucoup de mal à vivre l'absence et la frustration... Je suis une solitaire mais qui aime bien avoir une présence pas si lointaine ^^


Je suis un peu comme toi sur le côté "très (trop) grande cérébrale anxieuse impatiente.", mais je me soigne 😁 et j'apprends la patience.
Ce serait pour un autre je ne le ferais sans doute pas, mais lui il est vraiment spécial pour moi alors je relativise.
87 ans 9467
tu es avec un homme qui a des enfants aussi Anne ?
42 ans Barcelona (Espagne) 24073
a-nonyme a écrit:
tu es avec un homme qui a des enfants aussi Anne ?


Oui, une petite fille de 7 ans.

Difficile à plus de 40 ans de rencontrer une personne qui n'a pas déjà des enfants
87 ans 9467
tu ne la fréquentes pas ? c'est ce qui implique la séparation pendants les vacances ? C'est mon cas… car la procédure de divorce traîne depuis ...des années… du coup vacances séparées, encore. Le plus drôle c'est que je viens de croiser chez Ikea sa future ex-femme… et son mec, en train de composer un dressing. Visiblement, elle se fait beaucoup moins de souci que lui sur le qu'en dira-ton et si ça se trouve les gamins partiront en vacances avec le beau papa la semaine prochaine…
42 ans Barcelona (Espagne) 24073
a-nonyme a écrit:
tu ne la fréquentes pas ? c'est ce qui implique la séparation pendants les vacances ? C'est mon cas… car la procédure de divorce traîne depuis ...des années… du coup vacances séparées, encore. Le plus drôle c'est que je viens de croiser chez Ikea sa future ex-femme… et son mec, en train de composer un dressing. Visiblement, elle se fait beaucoup moins de souci que lui sur le qu'en dira-ton et si ça se trouve les gamins partiront en vacances avec le beau papa la semaine prochaine…


Non, pas possible dans l'état actuel.
En Espagne les hommes ont rarement la garde, ce qui explique que les pères qui veulent garder le contact avec leur(s) enfant(s), que ce soit à 50% du temps ou 100% tentent de faire très attention alors que les femmes elles pensent que c'est dans la poche.
D'autant qu'au moment de payer une pension, ce sont souvent les hommes qui doivent sortir le portefeuille.
87 ans 9467
j'ai pas compris… le rapport entre le contact avec son enfant et ton existence (à moins que le divorce traîne depuis des lustres comme chez moi, ce qui implique une certaine discrétion)
B I U


?>