MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Enfant = danger pour le couple?

29 ans 13
Bonjour,

Je suis en couple depuis 10 ans et nous sommes très fusionnels. On ne se quitte jamais et tout roule parfaitement entre nous sans jamais que notre couple n'ai été  
en danger.
Approchant tous les deux de la trentaine et ayant le syndrome des ovaires polykystiques, l'horloge biologique fait tic tac et on commence à discuter sérieusement de conception (projet que nous avons toujours eu) sans toutefois s'être lancés.
Mais depuis que la décision devient sérieuse, je flippe un peu. Pas de ma capacité à élever un enfant (j'ai toujours eu la fibre maternelle), pas de la capacité de mon chéri non plus, non c'est plus une peur pour notre couple.
Tout se passe tellement bien entre nous, j'ai peur qu'un si grand changement chamboule ce qu'on a construit.
Pour ma défense, cette peur est largement alimentée par l'exemple de mes parents, qui se sont déchirés à propos de l'éducation des enfants et ne s'en sont jamais remis. De plus, le seul couple d'ami avec enfant que nous côtoyons ont l'air complétement sous l'eau depuis l'arrivé de leur enfant : fatigue, déprime, problèmes de couples... et ça depuis 3 ans.
Bref! Pas un seul exemple "positif" dans notre entourage!

Comment s'est passé l'arrivé de votre premier enfant chez vous?
Merci d'avance de vos réponses!
82 ans 4491
Chez nous cela c est tres bien passe.

Mais on etait pas un couple fusionnel, on habitait meme pas officiellement ensemble on a emmenage réellement quand j etais enceinte et qu on s est maries.

Du coup on s est habitues a la vie a 3 directement. Un enfant ca change enormement une vie et pour assez longtemps mais on peut aussi s adapter, la vie est faite d adaptation a des situations nouvelles et chaque element nouveau peut perturber une vie qui "roule" Mais c est pas tellement possible de savoir avant comment cela va se passer.

Y a le facteur fatigue qui agit beaucoup. Si tu as la chance d avoir un enfant qui fait les nuits rapidement ou pas ca change pas mal. On a moins de temps pour le couple amoureux mais on construit un couple parental. C est un aspect de notre vie que mon mari et moi avons bien aimé (grande decouverte pour mon mari qui ne pensait pas avoir autant de plaisir a etre papa). Avec un enfant qui faisait ses nuits ca a ete assez facile, avec le deuxieme qui pleurait beaucoup a cause de son reflux et ne dormait pas bien la nuit cela a ete plus dur. On a quand meme passe le cap. Mais comme je l ai dit nous avons trouve que notre vie etait mieux avec les enfants malgre tout. On a bien aime redecouvrir le monde avec les yeux de nos enfants.

Je suis la derniere d une grande famille donc j ai toujours su qu il fallait bien profiter de cette periode ou les enfants sont petits et demandent beaucoup, quand ils grandiront ils auront de moins en moins besoin de nous et on pourra ravoir plus de temps a 2.

Mais dans les grandes lignes mon mari etait d accord avec ma maniere d eduquer nos enfants. Et effectivement cela peut etre un sujet de discorde assez profond et perturbant pour les enfants si les parents ne sont jamais d accord pour l education.

Vous en avez deja parlé de vos projets educatifs ? Tout en sachant qu apres on fait ce qu on peut et qu on doit parfois adapter nos reves educatifs a la realite.

J ai fait des concessions il en a fait aussi mais dans l ensemble on avait a peu pres une meme vision.

Un jour l envie d enfant est plus forte et on se lance dans l aventure mais c est clair qu il va falloir du lacher prise et et on ne peut pas savoir comment cela sera, si vs avez envie d une enfant tous les 2 vous ferez face, comme beaucoup de parents et votre couple survivra ou pas a cette belle aventure. On est pas non plus obliges d avoir des enfants pour avoir une belle vie. C est vraiment personnel.

Nous on est dans la periode ou les enfants sont grands, y a de tout autour de nous, des couples qui n ont plus rien a se dire, qui abordent ce virage et cette nouvelle adaptation difficilement et d autres pour qui cela se passe tres bien.
42 ans gagny 3067
fatigue et enfants cela va de paire, la vie n'est plus la même surtt qd ils sont petits.on vit différemment c'est clair, on ne fait plus les mêmes choix et on est moins nombriliste.
je n'ai jamais été en couple de cette façon, ce n'est pas mon caractère donc pr cela je ne saurais te dire.mais par contre, qd tu vois les autres parents tu ne vois qu'une partie de leur vie et pas les joies qui vont avec la fait d'avoir des enfants.c'est du boulot certes mais aussi bcps d'amour
36 ans très au sud 6842
Je dirai aussi qu'il y a une autre question à soulever: le couple que l'on forme peut il vivre sans enfant? Je veux dire que s'il y a désir d'enfant ou non désir d'enfant de part et d'autre la question est réglée.
Là il me semble qu'il y a désir d'enfant et questions sur la capacité du couple à l'accueillir. Donc on peut légitimement penser qu'à un moment le désir d'enfant va se transformer en frustration de ne pas en avoir. Et cette frustration n'est elle pas autant un risque pour le couple au moins aussi important qu'un enfant?
Après pour notre couple l'enfant c'est le cap de la famille. Nous créons une famille et ne sommes plus seulement un couple. Oui ça change beaucoup de choses et chacun va devoir trouver sa place. Mais nous allons quand même rester nous mais en évoluant. J'ai confiance en nous même si je sais que ça ne sera pas facile. J'ai aussi confiance en l'homme comme père qui quoiqu'il arrive entre nous fera passer l'intéret de notre enfant avant le sien, nous sommes très clairs là dessus et l'avons envisagé.
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Pour lui servir quelques années plus tard :

"Avec tous les sacrifices que nous avons fait pour toi !"

C'est l'avenir du psy' qui sera assuré, pas celui du gosse.
36 ans très au sud 6842
euh je ne saisis pas le line entre ton intervention et le cours de la discussion LeChat ><
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
"quoiqu'il arrive entre nous fera passer l'intéret de notre enfant avant le sien"
36 ans très au sud 6842
Et bien je ne comprends toujours pas ta réponse... justement l'idée est que l'enfant ne soit pas pris dans les conflits et qu'il sache que nous l'aimons quoiqu'il arrive et qu'il est notre priorité... les enfants de parents ensembles n'ont pas tous cette assurance affective garantie!
et ce n'est donc pas pour reprocher à l'enfant d'être là, c'est nous qui l'avons choisi pas lui, il n'avait rien demandé à la base. Ce que je dis quand on fait passer les intérêts de l'enfant avant les siens, c'est juste un geste de parent qui veut protéger son enfant.
donc je ne vois pas ce que des paroles défaitistes pour être défaitistes viennent faire là... à part peut être te rassurer toi même sur tes choix de vie en noircissant celle des autres?
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Passons.
B I U


Discussions liées