MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Pour vous y-a-til un âge limite pour faire un bébé ?

42 ans Barcelona (Espagne) 24101
Le sujet vient de faire surface dans une discussion sur la ménorragie.

Avec mes 42 ans déjà, j'ai tendance à me dire que je suis sacrément limite si  
je veux commencer une famille.
Entre le fait que le corps d'une femme un jour dit juste non, que je n'ai pas la même énergie qu'à 25 ans, que lorsque le dit bébé partira du nid je risque d'être à l'âge des maisons de retraites ....

Mon père lui a eu son petit dernier à 50ans, mais sa femme était plus jeune et son corps a donc bien pris le choc.

Donc je me demande, pour vous, quel est l'âge limite pour lequel vous envisageriez une grossesse ?
36 ans 16661
ne pouvant plus en avoir la question ne se pose plus moi , j ai eu mes enfants a 29 et 34 ans et je dis que c 'est le bon âge , je ne me voyais pas refaire une grossesse vers 40 ans pour des raisons de santé , même si j 'avais pu §
82 ans 4491
C est assez personnel. Moi cela a été 40 ans. A 40 ans mes fils étaient assez grands pour qu' on passe à une autre époque et je n voulais pas changer l équilibre familial en recommençant les nuits sans sommeil et je n avais pas envie d être tenter de demander à mes fils de garder le ou la petite dernière. Mes soeurs ont eu une grande responsabilité avec moi et je n avais pas envie de cela. En fait je n en a ais plus assez envie de cet enfant.

J ai 52 ans et je ne suis pas encore ménopausée donc en théorie je pourrais encore tomber enceinte mais clairement je n en ai aucune envie.

Donc je pense que l age pour une n est pas le même que l age pour l autre etcc.

C est clair qu' à 42 ans tu n as plus autant d années a y réfléchir qu' à 20 ans.
36 ans Sous les pins!!! 7593
je pense qu'il n'y a pas de limite d'âge "universelle" en gros cela dépend de chaque femme. Certaines femmes pourront avoir des grossesses à plus de 40 ans sans aucun soucis et qui se déroule de même et d'autre auront les pire difficulté ou des tas de soucis même à moins de 30 ans. Malheureusement il n'y a pas de règle.
D'un point de vu personnel je m'étais fixée maxi 35 ans pour mon deuxième. Mais c'est vraiment une question de ressentie personnel. Si mon mari ne s'était pas décidé avant j'aurai peut être attendu encore qui sait!
N'en voulant pas plus de 2 la question ne devrait plus se poser pour moi mais on peut jamais savoir non plus!
On voit aujourd'hui quand même pas mal de femme de 40 ans et plus ayant des grossesses aujourd'hui et elles ne sont pas forcément des grossesses à problème même si il faut être conscient que plus on prend de l'âge plus il y a de risque mais il y a tellement de facteur qui rentre en compte qu'il ne faut pas s'arrêter à une question d'âge seulement.
C
32 ans 959
L'âge des maisons de retraite si ton enfant quitte le nid vers 20 ans ? C'est un peu exagéré, non ? J'espère ne pas être en maison de retraite à 62 ans ! Sinon, je ne me suis jamais posé la question, mais, si je fais abstraction de mes soucis de santé (avec mon médecin qui m'a toujours conseillé un enfant avant 35 ans) je voyais la ménopause comme la limite.
103 ans 774
Si seulement ça m'arrivait avant le fameux cap des 40 :( . C'est un sujet assez sensible chez moi, vu que j'ai finalement décidé d'entamer les demarches pour le faire toute seule (j'en ai plutôt marre d'attendre un hypothétique amoureux avec envie de paternité... de toute façon il ne fait jamais partie de mes projections dans le future. Un enfant oui, un homme, jamais ^ ^).

Cela dit, la limite que je me fixe est extensible, mais je crois qu'il vaut mieux commencer vraiment maintenant, rien qu'histoire de savoir si mon corps me permettra d'en avoir facilement ou pas.

Faire encore un enfant à 45 ans pour une femme ne me choque absolument pas, même au-delà en fait, dans l'absolu. J'ai perdu mon père très tôt (et puis en remontant dans l'histoire familiale, ma grand-mère avait eu ma mère passé 40 ans), du coup l'argument du genre "tu profiteras pas de tes enfants longtemps", très peu pour moi. A partir du moment où la maman (ou le papa) est consciente qu'il faut prévoir l'éventualité de son propre décès parce que l'âge est déjà plus avancé et donc s'arranger pour que l'enfant ait un foyer au cas où ça arrive, je ne vois pas vraiment ce qu'il y aurait à redire, encore moins à juger. Certes une femme n'est pas qu'un utérus, mais un désir d'enfant ne devrait pas être freiné par un âge socialement mal vu pour enfanter.

Pour la grossesse en elle-même et les années épuisantes (j'ai très peu conscience de ça, je suis pas très entourée de gens et encore moins de femmes enceintes, mais je considère que l'épuisement ça dure environ le temps de la grossesse jusqu'à la scolarisation voire peut-être avant j'en sais rien ^ ^), je suppose qu'à 10 ans l'enfant épuisera quand même moins un parent et fera ses nuits, aura des horaires réguliers et compagnie. On a aussi sans doute moins de patience à 40 ans qu'à 25, mais je me dis que c'est au final la plus belle des fatigues d'avoir un enfant quand on l'a désiré, non ?
36 ans Sous les pins!!! 7593
psychobunny a écrit:
je suppose qu'à 10 ans l'enfant épuisera quand même moins un parent et fera ses nuits, aura des horaires réguliers et compagnie. On a aussi sans doute moins de patience à 40 ans qu'à 25, mais je me dis que c'est au final la plus belle des fatigues d'avoir un enfant quand on l'a désiré, non ?


ça dépend vraiment des enfants :) mais comme tu le dis quand c'est désiré c'est la plus belle des fatigues ;)
37 ans Dans un arbre à Tecolotlan 934
Je ne me suis jamais fixé formellement un âge. Là, je viens d'avoir 36 ans, et je débute une grossesse, mais je n'avais pas prévu de tomber enceinte si tôt et je pensais que ça n'arriverait pas avant l'année prochaine dans le meilleur des cas (et je suis donc ravie). Je n'aurais pas pu être prête avant mes 35 ans, car j'avais envie de faire des choses qu'on peut difficilement faire en étant maman, et je n'étais absolument pas prête psychologiquement à avoir un enfant. De plus, la grossesse m'a toujours terrorisée, et c'est uniquement depuis que j'ai vu ma soeur et des amies proches passer par là que je suis plus confiante sur la question.
Je ne me fais aucun souci pour ma forme (j'ai des nuits courtes et hachées depuis toujours, et j'ai toujours fais avec), ni pour ma patience, qui se développe au fur et à mesure des années et de mon expérience quotidienne avec des ados à fleur de peau.

De manière générale, plus j'avance, et mieux je suis, dans ma peau et avec les autres. Je traîne des névroses familiales qui se transmettent d'une génération sur l'autre, et je suis davantage capable de les gérer qu'à 25 ans où j'étais dans une tourmente émotionnelle perpétuelle. C'est un point de vue qui ne vaut que pour moi, évidemment.

Dans l'absolu, qu'une femme fasse un enfant à 17 ans ou à 45 ans, peu importe, du moment que c'est son souhait et qu'elle se sent prête.
36 ans très au sud 6846
Je rejoins Télécote sur beaucoup de choses! (voir tout en fait ^^)
Le premier je l'aurai à 36 ans. Je le vis bien c'est mon rythme et je me suis mise avec l'homme tardivement, avec mon ex je ne me voyais pas faire un enfant, pas assez en confiance. J'ai la situation pro minimale que je voulais et je sais que je pourrais encore la faire évoluer même avec des enfants, les bases sont là.
Dans l'idéal nous en voulons 2 sans trop d'écart. Je me dis aussi que l'on verra comment on se débrouille avec numéro un pour envisager numerobis ^^
Mais je me dis aussi que si passé la quarantaine (41 ou 42 ans) on essaie mais qu'il ne s'installe pas, j'arrêterai. Mon corps ne voudra pas, je ne veux pas forcer la nature et avoir une grossesse trop compliquée (déjà qu'elles le sont à cause de mon hypercoagulation sanguine ). Mais je me dis cela dans l'optique d'avoir déjà un enfant maintenant. Si je n'étais pas enceinte j'essaierai jusqu'au bout (la ménopause ou contre indication médiale formelle).
Après il y a ce que l'on s'imagine (voir se persuade) et la réalité du terrain qui peut être bien plus facile! J'ai toujours cru que ça serait hyper compliqué pour moi d'être enceinte, je me voyais forcément passer par une PMA, enchainer les fausses couches (là dans une petite semaine maxi je suis à peu près à l'abri de celles du 1er trimestre *smileyquicroiselesdoigts*). Bref quand je projetai ça serai compliqué, douloureux voir impossible.
Et puis ben non pas du tout! Tout fonctionne bien, j'ai été enceinte facilement (6 mois après l'arrêt pilule, au 3ème cycle stable) et je supporte mon traitement d'héparines bien mieux que prévu!
P
50 ans 2857
On peut voir les choses de 2 façons : la limite d'âge globale et la limite d'âge d'acharnement (sans compter les différences entre hommes et femmes, qui ne sont pas perçues de la même manière).

Pour la limite d'âge globale, je n'ai jamais voulu d'enfant, mais avoir 70 piges quand sa progéniture en aura 20, j'adhère pas du tout. L'enfant aussi il faut y penser et avoir des parents qui biologiquement auraient l'âge d'être ses grands-parents peut poser quelques problèmes avec les copains (plus un risque plus important les années passant que les parents tombent malades ou soient diminués). Quant à la limite d'âge d'acharnement, je sais bien que beaucoup de femmes ont raté le coche plus jeunes et qu'elles veulent un enfant à tout prix mais au bout d'un moment faut arrêter les frais.
S
46 ans suisse 932
J'ai été enceinte une fois à 33 ans après 10 années de galère. J'en ai 46. Aucun autre enfant n'est venu. Passé 35 ans la fertilité dégringole rapidement. Mais j'ai toujours laissé une porte ouverte dans ma tête pour un rêve....tant que la ménopause ne sera pas franchement là.....


Une cousine vient d'accoucher à 46 ans mais avec un très gros coup de pouce de pma, payé cher car dans son pays elle était considérée comme trop vieille donc elle est passée par la Grèce. Elle est super heureuse. Les nuits sont dures quand même des mois et des mois de sommeil morcelés.

Personne en peut définitivement juger. Pour moi c'est la ménopause qui fera fois mais pour une autre le seuil des 40 ans.
36 ans très au sud 6846
C'est oublier que faire des enfants sur le tard a certes des inconvénients mais aussi des avantages.
Inconvénients tout le monde les souligne très vite en dressant un tableau bien sombre...
Mais passé les 35 ans nos vies peuvent être plus établies avec la sécurité professionnelle, sentimentale et financière qui va avec. Sans compter que les autres autour ont fait les choses dans la moyenne, donc on a vu faire et on a pu se construire une image de ce que l'on souhaite ou pas. Une jeune maman est une jeune maman et est donc inexpérimentée, mais c'est plus facile pour beaucoup d'oser dire non et d'imposer ses choix quand on a plus confiance en soi. On a plus de mal à infantiliser une mère clairement femme qu'une jeune femme voir très jeune femme...
Même si le projet est récent on a eu le temps (largement!) de se renseigner, s'informer.
Je vais avoir un enfant et je vais pouvoir voyager avec lui, partir en vacances chaque année. Je vais avoir une situation pro me permettant de pouvoir profiter de lui, idem pour l'homme. Nos situations vont nous permettre de vivre certaines choses plus sereinement, et pour ma part de prendre le temps de pas mal de choses (les WE, mercredi et vacances surtout).
37 ans Au pays des cigognes ~ 1407
Après ces 5 longues années de PMA, ma limite était 38 ans. Je n'en pouvais plus, les traitements, les échecs, les heures et les heures à contrôler mon corps dans tout les sens du terme. Et mon tendre qui s'aggravait, nos multiples discussions ... on continue, on arrête? Mais pourquoi on continue et quand est ce qu'il vaut mieux arrêter?
Puis nos 2 doudouces se sont installées et ... ça réglait ma limite d'âge.

Mais ... outre le fait que c'est une grossesse gemellaire ... c'est une grossesse que je trouve difficile. Médicalement mon corps me lâche un peu, j'ai des résultats sanguins qui montrent que la "machine" est épuisée et du coup je dois courir les spécialistes et tout ces trajets me fatigue encore +. Bref le serpent qui se mord la queue.

À 20ans, j'étais seule, insouciante mais c'est une grossesse qui s'est déroulée avec beaucoup de facilité. Là si je compare .... J'ai vieilli, je suis fatiguée plus vite, ma santé n'est certes pas mauvaise mais fragile pour soutenir ces 2 bébés.
Par contre pour l'histoire de la patience je ne suis pas convaincue ... de mon expérience ... pour ma grande fallait que ça file, c'était tout tout de suite, je tenais pas en place.
Aujourd'hui je ne me sens pas ce besoin de brûler la vie par les 2 bouts. C'est certainement ma dernière grossesse et aussi difficile soit elle je la savoure, je prends le temps de me reposer, de les imaginer, de préparer leur arrivée. Je me sens moins alerte de tout. Peut être parce que ce coup ci papa est là ... Mais pas que ... Je suis sereine.
Elles sont tellement attendues ...

La maternité n'a pas d'âge ... juste un désir ... Après avec les années ce n'est plus une maternité qu'on désire ... mais une parentalité ... C'est encore autre chose.
M
33 ans 150
Je ne sais pas si il y a vraiment un âge, je pense que c'est selon le ressenti de chacune. C'est juste que passé 43 ans si ça marche pas, il n'y a plus de PMA possible en France.
j ai 32 ans bientôt 33 et je suis enceinte du premier, d'un peu plus de trois mois. Ma mère a été ménopausée tôt, j avais un peu peur que ça m arrive aussi c'est pour ça que j 'étais un peu pressée de mettre le bébé en route et puis j avais peur que ça ne marche pas, je voulais avoir la possibilité de recourir à la PMA si nécessaire
42 ans derrière toi!! 3391
Visiblement les limites physiques ne sont pas les mêmes suivant le personnes; mais il y a aussi la limite d'âge lié au fait qu'avoir un enfant à 46 ans, fait que quand il aura 14 ans, le dit ado aura une maman de 60 ans; eh bien qu'on le veuille ou non, il y a un sacré décalage entre un jeune et un vieux (parce qu'on l'est quand même à 60 ans.

Je le vois avec deux copines de ma fille, et c'est juste hallucinant ce double écart générationnel. Sans compter que ça se voit quoi, quand on a 60 ans; entre les mères des copains plus jeunes, juste un exemple.

J'ai eu ma fille jeune, 23 ans, et je trouve cet écart parfait, même si à l'époque, je me suis quand même trouvée bien jeune.

Mais bon comme je sais aussi qu'on ne fait pas toujours ce qu'on veut, ça ne me parait pas hallucinant que des mamans décident de l'être tardivement. Mais je ne cautionne pas la dernière grossesse car, le petit dernier a grandi, et il quitte le nid, alors il faut en faire un autre.
B I U


Discussions liées