MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

À partir de quand peut-on parler de "harcèlement de rue"

42 ans Barcelona (Espagne) 24101
Bonjour,

Dans une autre discussion nous avons parlé de la jeune fille de dearcatcallers
Cette jeune fille qui prend des selfies avec ses harceleurs de rue et  
du coup je me demande à partir de quel moment passe-t-on d'approche maladroite, drague simple, drague lourde à harceleur.

Le gars qui nous suit dans la rue et ne nous lâche pas pour obtenir un tel, un bisou, un café avec nous ou autre ... il peut le faire avec le plus de douceur au monde on est tous d'accord (sauf lui) c'est un harceleur.
Pour l'avoir vécue plus d'une fois (oui oui même obèse de plus de 40ans) je sais à quel point c'est chiant et même flippant si cela arrive (comme souvent) tard le soir, quand les rues sont désertes.

Mais est-ce que la personne qui nous dit en passant que nous sommes jolies est aussi un harceleur ?
Où est la limite ?

L'homme qui nous scrute de la tête au pied avec presque bave au coin des lèvres, oui harceleur.
Mais celui qui nous sourit dans le métro est-il forcément un harceleur ?

Entre sensibilités personnelles, traumatismes, paranoïa et réalité de ce monde où trop d'hommes ne respectent pas les femmes, où situer la limite pour vous ?
27 ans En Indochine 528
Je pense qu'on peut parler de harcèlement à partir du moment où le type empiète sur notre espace vital, où il est irrespectueux et insistant.

Bien sûr, même si un long regard peut mettre mal à l'aise, à partir du moment où ça en reste là, je n'appelle pas ça harceler.
Par contre, quand tu vas en ville et que tu ne peux pas te poser 5 minutes sans qu'un type t'interpelle et te tienne la jambe pendant 10 minutes parce qu'il veut ton numéro, savoir ton prénom, savoir si tu as un mec... Là ça va trop loin.
Il y a les frotteurs aussi, qui ne te parlent pas directement mais qui vont tout faire pour se coller à toi pour te toucher, mais là c'est une agression pour moi.
P
50 ans 2850
Faut dissocier harcèlement individuel et harcèlement globalement ressenti comme tel. La définition du harcèlement est simple : il commence après le premier refus (sous condition que la première approche était "courtoise", naturellement, sinon on peut voir ça comme une agression).

- Vous dansez ?
- Non merci ?
=> Drague

- Vous dansez ?
- No merci ?
- Allez quoi !
=> Harcèlement

Mais lorsqu'une traversée de rue dure 10 minutes et qu'une femme est abordée 20 fois, par 20 mecs différents qui n'agissent pas de concert, qui n'ont pas été grossiers et qui on laissé tombé après le premier refus, je ne vois pas comment qualifier ces approches de harcèlement et donc de les verbaliser.
39 ans barcelona 5819
Désolé de troller, MAIS :

- Vous dansez ?
- No merci ?
A ce moment là, il prit peur de passer pour un harceleur, et s'en alla sans souffler mot ni laisser transparaitre la moindre expression.
Ce qui la laissa hébétée !
De son côté elle avait juste dit non pour ne pas passer pour la fille facile. Elle aurait tellement voulu qu'il insiste, juste un peu plus...
42 ans essonne 1372
je pense comme littles0

il y a des moments aussi.
tu es dans la rue, tu rentres chez toi, le mec voit bien que tu n'es pas en mode "je suis disponible pour taper la discut", pour moi, il n'a même pas à t'accoster dans ce cas-là.

tu es dans un bar seule, tu regardes autour de toi, un mec vient te parler, là, c'est possible, tu es disponible pour lui répondre oui ou non et si c'est non, il n'a pas à insister sinon c'est le début du harcèlement.

c'est une question de moment, de disponibilité et de consentement.
39 ans barcelona 5819
@Yayie : le souci c'est peut être que les chiens affamés (et parfois bourrés) ne captent pas ce genre de signaux
42 ans essonne 1372
david a écrit:
@Yayie : le souci c'est peut être que les chiens affamés (et parfois bourrés) ne captent pas ce genre de signaux


ça, c'est évident qu'ils n'ont pas inventé l'eau chaude !!!
39 ans barcelona 5819
...même si un peu d'eau froide leur ferait pas de mal
42 ans essonne 1372
david a écrit:
...même si un peu d'eau froide leur ferait pas de mal


mdr 😂 😂 😂 😂 😂
42 ans Barcelona (Espagne) 24101
Ok donc si je suis dans la rue, qu'un monsieur d'un certain âge me regarde de la tête au pied avec une insistance lourde sans rien dire, ce n'est pas du harcèlement même si il croise mon regard noir qui lui dit d'arrêter de s'occuper de mes fesses.

Et si je suis dans le jacuzzi de la piscine après ma séance de sport, et qu'un autre monsieur décide de fixer son regard sur mes formes, que je ne peux pas changer de places parce que le jacuzzi est bondé, même si ce regard dure 15min, ce ne sera toujours pas du harcèlement ?
42 ans essonne 1372
Anne a écrit:
Ok donc si je suis dans la rue, qu'un monsieur d'un certain âge me regarde de la tête au pied avec une insistance lourde sans rien dire, ce n'est pas du harcèlement même si il croise mon regard noir qui lui dit d'arrêter de s'occuper de mes fesses.

Et si je suis dans le jacuzzi de la piscine après ma séance de sport, et qu'un autre monsieur décide de fixer son regard sur mes formes, que je ne peux pas changer de places parce que le jacuzzi est bondé, même si ce regard dure 15min, ce ne sera toujours pas du harcèlement ?


Bien sûr que c’est du harcèlement !!!!
Tu n’es pas, toi, en mode « je veux bien discuter » donc même sans parole c’est du harcèlement
42 ans essonne 1372
Anne a écrit:
Ok donc si je suis dans la rue, qu'un monsieur d'un certain âge me regarde de la tête au pied avec une insistance lourde sans rien dire, ce n'est pas du harcèlement même si il croise mon regard noir qui lui dit d'arrêter de s'occuper de mes fesses.

Et si je suis dans le jacuzzi de la piscine après ma séance de sport, et qu'un autre monsieur décide de fixer son regard sur mes formes, que je ne peux pas changer de places parce que le jacuzzi est bondé, même si ce regard dure 15min, ce ne sera toujours pas du harcèlement ?


Bien sûr que c’est du harcèlement !!!!
Tu n’es pas, toi, en mode « je veux bien discuter » donc même sans parole c’est du harcèlement
P
50 ans 2850
(pour Anne)
Je me doute bien que dans les exemples que tu cites, très désagréables, tu considérerais ça comme du harcèlement, mais à ce train là, un simple regard enverrait un mec au poste de police. Tu penses bien que ça n'est pas possible.

Tiens, disons qu'une collègue qui n'est vraiment pas mon genre ait flashé sur moi. Elle me fait de l'oeil, elle me mate, elle me "surveille" le plus discrètement possible, elle vient dans mon bureau sans raison pour me demander des trucs futiles, etc. Vais-je me sentir harcelé ? Ben non. Et quand bien même. Sachant que même si je la remets en place et qu'elle se fait beaucoup plus discrète, je saurais qu'elle est toujours là, qu'elle me convoite toujours, je vais y voir du harcèlement ? Non plus.
42 ans essonne 1372
Prax, tu n’as jamais eu le regard que décrit Anne !!!
Ça te déshabille, tu te sens salie, ce n’est pas la même chose qu’un homme amoureux, un regard amoureux c’est valorisant même si ce n’est pas réciproque
P
50 ans 2850
(pour Yayie)
Effectivement, j'ai jamais eu droit à ce genre d'approche, c'est un exemple que j'ai pris au hasard. Mais si à la place de "pas mon genre" j'avais écrit "au physique vraiment repoussant", tu crois que ça serait valorisant, que j'aurais considéré ses manières comme une tentative de séduction ? Parce que si dans l'exemple d'Anne le vieux monsieur avait été remplacé par un bel Apollon quadra, le ressenti serait différent pour beaucoup de femmes (peut-être pas pour Anne mais c'est pour dire).

Naturellement, des femmes lourdingues qui se comportent comme des mecs dans la rue je n'en ai jamais vues. A y bien réfléchir, je n'ai jamais été témoin non plus de mecs bien lourds, si ce n'est un jour 4 types bien comme il faut affalés à la terrasse d'un bar siffler de concert une jeune femme à vélo dont la jupe ne tenait pas bien en place, si vous voyez ce que je veux dire. Ce qui m'a interpellé ce jour là c'est surtout que les gars avaient l'air de cadres et je ne pensais pas que des personnes instruites pouvaient tomber dans le vulgaire, et en plus devant tout le monde (il ne devait pas y avoir que moi qui a remarqué leurs vocalises).
B I U


Discussions liées