MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Avez-vous reçu une éducation sur le sexe etc de vos parents ?

42 ans Barcelona (Espagne) 24101
Bonjour,

Quand les premières questions arrivent sur le sexe opposé, les premières sources d'information sont les parents, les potes et internet.
Petite, ma mère n'a jamais vraiment abordé le sujet, j'ai du  
tout apprendre avec les copines et la pratique, on ne peut pas dire que les cours de biologie m'ont appris beaucoup à part certains basiques.
Franchement ce n'était pas la meilleure école.

Et vous, que vous ont dit vos parents et en tant que parents que pensez vous faire ?
P
50 ans 2857
Aucune. On ne parlait pas de ces choses à la maison. Le sexe était tabou. Mon éducation théorique, je me la suis faite moi-même car ce ne sont pas non plus les cours de sciences naturelles qui m'auraient appris quelque chose, d'autant plus qu'en 6ème et 5ème, j'étais dans une école privée catholique. Alors c'est venant des copains (de classe et d'extérieur) que j'ai appris finalement comment tout ça fonctionnait et pourquoi on le faisait hors procréation. C'est seulement quand elle a su que je n'étais plus un jouvenceau que ma mère (mon père, fallait pas y songer) s'est mêlée, en quelque sorte, de ma vie sexuelle en me mettant régulièrement en garde : n'en mets pas une en cloque !

Comme illustration, y avait pas Internet, les magnétoscopes sortaient à peine (et à quels prix !), on arrivait juste à se procurer quelques revues soft, genre Lui ou Penthouse, plus, très très rarement, des "livres" pornographiques strictement interdits aux mineurs.

Quand j'ai commencé à découvrir les filles, tout s'est passé normalement, et même si j'ai toujours eu une sexualité gourmande, je pense qu'il n'y a aucune comparaison possible avec aujourd'hui où les jeunes mecs font pratiquement leur éducation sur les sites de vidéos pornos. Que se serait-il passé si on avait eu accès au net quand j'avais leur âge, mystère.

Je n'ai pas d'enfants, mais selon ce que j'entends autour de moi (amis et collègues qui en ont), l'éducation sexuelle parentale ne me semble pas avoir évolué beaucoup..........
42 ans essonne 1372
ce n'est pas avec mes parents que j'ai discuté sexe, ma mère m'avait parlé des règles quand même et je savais comment faire les bébés.
c'est au lycée que j'ai appris plus biologiquement le fonctionnement du corps humain (classe de médico-sociale), toutes les IST et MST (on faisait des affiches de prévention qu'on affichait dans le lycée) mais le sexe en lui-même c'est dans les romans que je lisais puis enfin en pratique.

concernant mes ados, ils ont toujours eu la possibilité de me poser des questions depuis qu'ils sont petits, j'ai toujours répondu à leurs questions qui avaient le chic pour arriver quand ce n'était pas le moment ^^
maintenant à 17 et bientôt 16 ans, ils continuent de me poser des questions, j'ai acheté des capotes et je les ai prévenu qu'elles étaient dans le placard, qu'ils pouvaient s’entraîner à les mettre, que je ne vérifierai jamais si ils en avaient utilisé mais que je préférais qu'ils sachent qu'ils avaient ce qu'il faut à disposition.
on parle consentement, maladie, respect, amour, sans pour autant rentrer dans les détails, ils découvriront la magie du sexe seul.

en fait, le plus dur c'est de trouver le juste milieu entre la connaissance, l'intimité et la pudeur.
ils savent que je suis là, qu'ils peuvent tout me dire, que je ne les jugerais pas et qu'ils peuvent avoir confiance.
51 ans 41
perso, non, pas du tout.
M
45 ans 211
Bonjour,

Ma mère n'en parlais pas mais nous a dit de prendre la pilule pour éviter les grossesses. Rien de plus.
J'ai une fille de presque 10 ans, je lui dis parle à l'occasion quand elle me pose des questions ou quand elle
a une affirmation du genre "moi je ne veux pas avoir de bébés trop jeune."
La j'explique simplement comment on fait pour ne pas avoir de bébé, tout en faisant l'amour.
Je profite sans prise de tête pour rappeler, le consentement, la possibilité de refuser, le respect ...
39 ans barcelona 5825
Une tape embarrassée sur l'épaule "hummm...protège toi hein", "met personne en cloque surtout..." et va chercher bonheur !
Le reste a été expérimentation et découverte. Cours de bio au collège ? Je me rappelle surtout de la fille du prof.
En même temps je ne sais pas si j'aurais beaucoup plus écouté mes parents.
Je ne sais pas non plus ce que je dirais à mes enfants.
Je pense que j'essaierais juste d'être proche et complice, sans forcer, comme ça si besoin papa est là.

On parle beaucoup des jeunes hommes qui se font aujourd'hui leur éducation sur des sites porno.
On oublie parfois que les kids ont aussi accès à un nombre infinini de tutoriels, de videos et de lectures sur l'anatomie, les rapports h/f, la drague etc. Ils peuvent également poser toutes les questions qu'ils veulent de façon anonyme et obtenir des réponses dans la seconde.
Un sans précédent dans l'éducation.

Récement google a révélé les requêtes "how to" (comment faire pour ...) les plus populaires.
How to kiss arrive second.
How to get pregnant (comment tomber enceinte) troisième
36 ans très au sud 6846
Yayie je prends des notes pour dans très longtemps (mais qui sera trop vite là ^^)...

Je n'ai rien eu à la maison. Tout juste sur les règles et encore pas dans le détail. Le cours "d'éducation sexuelle" au collège de l'époque aurait du être baptisé "cours du système reproducteur", je me souviens surtout de la question d'une fille à l'époque qui flippait de tomber enceinte après une fellation (mais elle ne savait même pas comment expliquer ce qu'elle avait fait à part avec bite et bouche...) et la tête de l'infirmière a suffi a dissuader toute autre question.
Ce que je devais apprendre je l'ai appris par mes amies. Ma cousine a failli me traumatiser à 9 ans sur les règles. Une scène de suicide dans les toilettes dans Bagdad café (je crois) et quand je demande ce qu'a la fille elle répond "ses règles"... du sang dans toutes les toilettes, inconsciente et évacuée par ambulance. J'ai flippé pendant 3 ans d'avoir mes règles jusqu'à ce qu'elles arrivent et que je vois que non on n'en meurt pas.

Pour l'éducation sexuelle par le net. J'ai envie de dire que le porno n'est que l'un des nombreux dangers! Comme peu de jeunes (non de personnes en fait, même les adultes) ont le réflexe de vérifier la source de l'info ils peuvent tomber sur des conseils débiles (forums) ou pire sur des sites extrémistes et anti avortement pro abstinence qui mentiront pour arriver à leurs fins (ce qui vous en conviendrez n'est pas très catholique mensonge et manipulation). Ça ça me fait beaucoup flipper.
39 ans barcelona 5825
reinette81 a écrit:

Pour l'éducation sexuelle par le net. J'ai envie de dire que le porno n'est que l'un des nombreux dangers! Comme peu de jeunes (non de personnes en fait, même les adultes) ont le réflexe de vérifier la source de l'info ils peuvent tomber sur des conseils débiles (forums) ou pire sur des sites extrémistes et anti avortement pro abstinence qui mentiront pour arriver à leurs fins (ce qui vous en conviendrez n'est pas très catholique mensonge et manipulation). Ça ça me fait beaucoup flipper.

Bon sang mais tu n'y vois que des dangers ! 😱
Je veux dire, avant internet, on pouvait aussi se faire des bonnes et des mauvaises fréquentations. Se faire influencer, entrainer et finir mal.
On pouvait aussi avoir des parents qui éduquent mal leurs enfants, et ne sont pas eux même des lumières ni des exemples.
Non ?

Sauf que maintenant, on peut parler avec beaucoup plus de gens, et poser toutes les questions qui nous passent par la tête sans honte.
Et avoir des réponses sous toutes les formes de ludique et instantanné à scientifique et etayé.
Pour moi c'est un sacré progrès quand même ! Celui du siècle, pour pas dire du millénaire.
Après sans doute que l'éducation d'aujourd'hui devrait passer par apprendre aux jeunes à vérifier les sources sur internet, se méfier des manipulations...encore faut-il parvenir à faire passer ce message. Et quand je vois la façon dont les journalistes essaient d'"éduquer les gens" sur les fake news, c'est vrai que c'est pas gagné.
Mais je ne sais pas, moi j'essaie d'avoir foi en l'individu et le bon usage du libre arbitre, malgré tout.
36 ans très au sud 6846
Sauf que à 11 ou 12 ans ou ado dans l'urgence tu ne peux pas trier tes sources d'info.
Il y a eu un vrai soucis (et il y a encore) avec les sites anti avortement qui se présentaient comme des sites d'information et d'aide. Et au final combien de femmes et d'ados harcelées, empêchées d'avorter à coup de faux RDV et ensuite hors délai? Pourtant tout semblait normal sur ces sites et surtout c'est eux qui apparaissaient en premier avant même le planning familial... et ils sont encore très bien placés dans les résultats de recherche!
Donc non je ne suis pas parano juste réaliste.
Qu'est ce qui te garanti du bien fondé des réponses sur ta pilule ou la capote quand tu vas sur un forum? Si par contre tu sais repérer et utiliser un site sérieux et médical là OK.
Et non je ne suis pas pessimiste bien au contraire, je suis parmi les gens actifs pour apprendre aux ados à questionner le net et les sources et je prends même un malin plaisir à les piéger.
Le net a double facette. Oui ça peut être un outil génial, un lieu d'échange génial. Mais il faut savoir s'en servir et où et comment regarder.
Et je crois aussi que le net c'est bien, mais les échanges de visu et avec des adultes/ référents de confiance c'est et ça sera toujours nécessaire.
39 ans barcelona 5825
@reinette On est bien d'accord dans l'ensemble. On voit quand même que tu as l'expérience. :)

Celà dit, les dangers existent aussi IRL. Sur internet comme dans le monde réèl, une personne crédule, isolée, et pressée sera toujours beaucoup plus vulnérable qu'une personne avisée, bien entourée, et plus sereine.
C'est là aussi ou les référants adultes de confiance jouent un rôle important.

reinette81 a écrit:
Qu'est ce qui te garanti du bien fondé des réponses sur ta pilule ou la capote quand tu vas sur un forum?


La réput de l'endroit, du posteur, le contexte, la façon dont se déroule la situation...
IRL comme sur internet, il y a des impostures et des signes qui permettent de les déceler.
On ne parle que des trains qui arrivent en retard, autrement dit des ados crédules, isolés et paniqués qui se font entourlouper ou embrigader, mais ne serait-ce pas possible que dans l'ensemble les jeunes nés avec internet dans la main -pas comme nous- soient plus débrouillards et perspicaces avec l'outils que ce qu'on pourrait croire ?
P
50 ans 2857
(pour David)
How to. Comment embrasser. Vraiment, on en est là ?

Les tutoriels. Formidable ! Seulement quand tu vois comment les ados s'expriment sur FB, parfois des dizaines de réponses à moins de 5 caractères (lol, bg, ouah, etc), tu crois qu'ils vont passer un certain temps à chercher et à lire ? C'est bien plus simple d'aller voir sur YouPorn comment ça se passe avec les filles.
39 ans barcelona 5825
Prax a écrit:
(pour David)
How to. Comment embrasser. Vraiment, on en est là ?

Je vois pas ce qu'il y a de surprenant. Question normale d'ado, tout comme en 1974. Non ?

Prax a écrit:

Les tutoriels. Formidable ! Seulement quand tu vois comment les ados s'expriment sur FB, parfois des dizaines de réponses à moins de 5 caractères (lol, bg, ouah, etc), tu crois qu'ils vont passer un certain temps à chercher et à lire ? C'est bien plus simple d'aller voir sur YouPorn comment ça se passe avec les filles.


Tu généralises.
On ne parle que des trains qui arrivent en retard, des choses qui nous choquent (comme des ados qui parlent en sms, et peuvent paraitre extrêmement stupides).
Une ado qui s'exprime avec une orthographe normale, on la remarque déjà beaucoup moins.
D'autre part la même personne peut très bien d'une certaine manière dans un contexte (déconne fb avec des potes) et tout à fait autrement dans un autre contextes.
Pareil, la même personne peut très bien aller sur youporn ET wikipedia. Et bien d'autres sites...
Faudrait aussi prendre en compte ce qu'on ne vois pas, ce dont on entend pas parler, et ce qui passe inaperçu. (Gros problème de notre société à mon avis)
28 ans La Ville Rose 2060
Non.
Ma Mère a procédé de façon indirecte concernant les risques de grossesse. Quand les médias évoquaient des jeunes filles enceintes, elle parlait à haute voix sans s'adresser à moi ou à personne en fait en disant des trucs du genre : " Ah moi si j'ai un enfant qui tombe enceinte chez moi je la fous dehors ! ".
Inutile de dire que c'est un procédé totalement naze. Aujourd'hui, à mon âge, si j'étais enceinte ( même en étant en couple stable avec des finances stables ), j'aurais très peur car j'aurais l'impression d'avoir commis une erreur.
Mais bon, je ne veux pas d'enfants donc ça n'a guère d'importance.

J'ai fait mon éducation toute seule via internet. J'étais dans une école privée catholique ( maternelle au lycée ) donc on ne nous a pas parlé de ce genre de choses. On a juste eu droit à une vidéo anti-avortement.
Malheureusement pour moi tout ne repose pas sur la théorie et il u a des choses qu'on ne peut apprendre que via la pratique.

A ce jour ma Mère ne sait rien, elle ne me pose pas de questions. Et ça me convient très bien.

Si j'avais des enfants, ou même en tant que Tata/Marraine, j'aimerais leur transmettre une image moins "terrifiante" de la sexualité, évoquer les risques, comment trouver un partenaire correct, savoir ce qui est normal ou non (car ne pas savoir m'a coûté très cher), bref, tenter de donner une image saine et responsable du truc.
36 ans très au sud 6846
David tu serais surpris de voir les jeunes utiliser le net... beaucoup ne connaissent pas les manip' de base pour cacher une partie de ses données sur le net. J'ai vu des lycéens se griller des stages parce que forcément quand on balance ses photos de soirée (sexy et alcoolisées) et que le maître de stage potentiel tombe dessus il prend peur (et les patrons et recruteurs font une recherche automatique maintenant). Le nombre de photos suggestives envoyées au petit copain du moment et qui font le tour du bahut... et les after scool sur les réseaux à prendre des bouc émissaires (harcèlement quoi).
Pour parler de leur vie oui il y a du monde, passer pro dans l'utilisation des filtres et # ils sont au taquet. Mais quand il s'agit de paramétrer, installer des logiciels et les manipuler là on en laisse la moitié au portillon... en lycée pro je devais leur expliquer powerpoint de A à Z à un bon tiers des élèves... et installer le logiciel sur les 3/4 des ordis (et là je me dis que nous sommes à la ramasse à l'éducation nationale) ><
Et quand on passe à la mise en forme d'une recherche waouh... ils s'arrêtent aux 3-4 premières lignes de google et basta. Souvent ils tombent sur des sites de pub qui avancent un peu masqués ben bam ça prend à tous les coups ils ne comprennent pas quelle marque est derrière.
La dernière en date avec des 4ème et 3ème sur la société de consommation. On parle du gaspillage, des déchets. Je leur montre un extrait d'un documentaire sur le gel douche et le marketing signé France 5, après une invention plutot douteuse d'une marque de cosmétique anglaise: un gel douche solide + l'article fait par la marque sur ce nouveau produit (du savon quoi...) avec pourtant leurs entêtes et logos bien visibles. Ben ils ont tous mordu à l'hameçon sauf deux petits malins qui m'ont redonné le sourire!
P
50 ans 2857
David a écrit:
Je vois pas ce qu'il y a de surprenant. Question normale d'ado, tout comme en 1974. Non ?

La question peut-être, la réponse, pas d'accord. Lorsque j'ai commencé à me poser des questions sur le baiser, il y avait un flou, une incertitude, rien qui ne m'a indiqué noir sur blanc un mode opératoire universel et immuable. C'était donc la découverte, la maladresse, avec tout ce que ça peut faire ressentir et le côté magique.
B I U


Discussions liées