MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Les amis, les ruptures et Facebook qui s'en mêle

P
50 ans 2850
Voilà le truc. J'ai parmi mes amis un couple qui s'est séparé il y a un petit mois. Pour être clair, c'est lui qui l'a quittée, pour une autre. Ca  
arrive. Ils étaient ensemble depuis environ 1 an 1/2. Etant attaché amicalement à elle tout autant qu'à lui, je lui ai bien fait comprendre (à lui) que la rupture ne changerait absolument rien : elle est et restera mon amie, je ne choisirai pas mon camp par solidarité masculine ni parce que je le connais depuis bien plus longtemps qu'elle. Pour lui l'affaire était entendue et évidente, pour elle, idem (elle est très heureuse que rien ne change de ce côté-là entre elle et moi, surtout qu'elle pâtit encore de cette rupture), et cette situation "triangulaire" aurait dû se poursuivre sans incidents..........

Seulement, si il y a encore 10 ans tout aurait fonctionné sans accrocs, aujourd'hui il y a Facebook. Je ne vous fais pas de dessin : elle et lui ne sont plus amis, moi je le suis avec eux-deux et ça commence à irriter la nouvelle à qui j'ai pour l'instant refusé l'accès comme ami par égard pour l'ex, à qui ça ferait mal au coeur (elle a filtré les publications de son ex mais ça n'invisibilise pas tout).

Vendredi soir nous avons dîné à 3 et avons abordé la chose. La nouvelle pensait que je ne l'aimais pas, que j'en voulais à mon ami d'avoir quitté l'ancienne et à elle d'avoir pris sa place. Je n'ai pas à être juge moraliste des affaires de coeur et de cul, mais comme mon ami ne s'est pas mal comporté avec son ex avant de la quitter, comme il a été clair très rapidement, je n'avais pas à lui en vouloir. Cette rupture m'a peiné mais c'est la vie et il n'y avait rien à faire. Alors je lui ai fait comprendre ça, que je n'avais rien contre elle, qu'elle était agréable, appréciable, que je la considérerai certainement plus que ça, mais qu'une relation amicale ne se construisait pas en quelques jours ou quelques semaines. Et donc, pour le moment, pas question de l'ajouter dans ma liste de contacts Facebook, tant qu'il n'aura pas coulé un peu d'eau sous les ponts.

Evidemment, de son côté elle n'a pas à se préoccuper des états d'âme de l'ex de son chéri. Mais elle n'a pas mauvais fond, elle sait ce qui me lie à cette femme et mon désir de ne pas risquer de lui foutre un coup en devenant ami si rapidement avec elle, ou pire, en figurant dans une photo de "groupe".

Bon, je n'ai pas d'aide ni de conseils particuliers à demander, c'était juste mon témoignage du jour, sur le poids que pèse désormais Facebook (et les autres) dans notre quotidien..........
C
43 ans 229
Ton Facebook t’appartient, tu publies sur ton mur ce que tu veux et tu es ami avec qui tu veux.
Soit les gens le comprennent et ça roule, soit ils ne l’acceptent pas et tant pis pour eux.
Tu n’as pas à choisir, à prendre parti ni à te justifier, tu fais ce que tu veux.

Je comprends que ça puisse poser soucis dans certains cas mais tu as bien fait de t’expliquer clairement pour que ça ne s’envenime pas.
P
50 ans 2850
Oui enfin je ne vais pas trancher non plus comme un procureur. Lorsque je me trouve au milieu d'une rupture, je ne tranche que si l'un des 2 me demande de choisir. Là il s'agit avant tout de ménager quelqu'un qui est encore fragile.
31 ans Orgrimmar 6478
Je n'ai plus facebook et je m'en réjouis.
Tu as bien réagi de mon point de vue, mais ça me sidère que les bisbilles de cour de récré se retrouvent 40 ans plus tard autour d'une table.
36 ans très au sud 6837
Tout comme Yuustu!
Tu as l'intelligence de ne pas prendre parti, c'est à mes yeux une marque de respect pour ce couple et même la nouvelle compagne de monsieur qui devrait se réjouir de voir que ses amis ont mal tête sur les épaules.
B I U