MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Avez-vous déjà eu des propos blessant par l ' un de vos proches

M
42 ans 69
Ca me fait de la peine de lire des témoignages pareils. Je dois dire que dans ma famille on se parle plutôt gentillement. Au contraire c'est mon père qui était  
obèse toute sa vie et parfois me trouvait trop mince (le souvenir est lointain). Donc pas blessant, mais je pense que ça marque l'esprit quand même.

Je suis passée d'une taille 38 à 52 dans l'espace de 20 ans, avec une prise de poids accélérée les 10 dernières années.

Dans mon cas la remarque blessante, c'était quand j'ai entendu ma maman parler avec un membre de la famille et qu'elle croyait que je n'écoutais pas. Elle disait que pendant ma courte visite, elle avait dû racheter un carton de chocolat instantané. Comme elle n'en boit pas, elle savait que c'était moi qui vidait le carton à moi seule, et ça l'a choquée.

Sur le coup j'étais archi vexée. Mais une fois rentrée, c'était une prise de conscience pour moi. J'ai compris que je faisais des bulimies alors que jusqu'alors dans mon esprit j'avais juste un "faible" pour le chocolat, ou c'était ma "gourmandise" etc. Par curiosité j'ai fait un test de BMI en ligne et gros choc, catégorie d'obésite "morbide".

Ca m'a fichu la trouille. En un an j'ai réduit mon surpoids de 10 kg en faisant des randonnées lentes et agréable, du vélo une fois par semaine ou pour faire mes petites courses dans le quartier, en faisant bcp de recherches sur l'alimentation, et en réduisant beaucoup ma consommation de ce méchant chocolat!!! Et d'autres sucres raffinés sans me priver du sucre naturel comme les fruits, les dates medjool (miam), la confiture fait maison, et sans oublier les lentilles, les pois chiches, les haricots rouges, etc à midi. Chez moi j'ai l'impression que ça régule la glycémie et du coup j'ai pas ces envies incontrolables vers 16H.

Et puis sur les conseils d'un athlètes de triathlon, j'ai réintégré toutes la matières grasses naturelles - du vrai beurre, du lait entier, la graisse de poule. Le sujet est vaste, mais si ça vous intéresse vous pouvez voir la relation entre les matières grasses et le sentiment de la faim, et chez la femme, sur la production des hormones et l'équilibre entre les hormones, l'estrogène, le sucre raffiné, l'insuline, et le stockage des graisses. J'ai aussi repris mes habitudes canadiennes de diner vers 17-18h sans rien manger après, juste boire des infusions en soirée, surtout celles qui sont sucrées sans rajouter du miel, comme pêche-mangue, fruits rouges, caramel, réglisse-menthe.

Donc dans mon cas la remarque blessait, mais j'ai pu voir l'amour derrière ses paroles et ça a provoqué un bon changement de vie chez moi. Je ne suis plus dans la catégorie d'obésite morbide, sinon en obésité sévère.
V
39 ans 78
Oui j'en ai eu et le pire était celui de mon père toi tu peux compter sur le fait que tu est bosseuse et intelligente car comme tu est ronde ça dois pas être évident. Depuis je ne lui parle que par politesse
43 ans 255
Murillo,c'est clair,on a tous plus ou moins subit les réflexions ( parfois méchantes de l'un de nos proches ).
Il faut vivre avec et ça peut soulager d'en parler ,de partager.
De savoir que l'on est loin d'être la seule à avoir souffert de ses remarques désagréables et blessantes .
43 ans 255
Voguelavie,je pense que c'est dure quand il s'agit de nos parents. On est dans une attente de reconnaissance et de bienveillance vis à vis d 'eux .
Et d'entendre ou découvrir que ce n'est pas le cas ..ça fait mal.
V
39 ans 78
Oui Anastasia c'était dur à encaisser. J'en ai pris des remarques à l'école ou en soirée plus tard mais jamais j'ai autant été blessé que par les propos de mon père et ça laisse des séquelles. J'avais 17 ans quand il a tenu ses propos et je me suis repliée sur moi même pendant un bon moment.
43 ans 255
Voguelavie, on est obligé de vivre avec sauf si on arrive à discuter.
Moi , je dis ce que je pense à mes parents surtout quand ils tiennent des propos blessants ( des fois , après avoir pleuré ou me calmer ) .
Sinon , je crois que j'aurais mis de la distance.
Ce que je fais avec certains déjà 😉
V
39 ans 78
Ben j'ai jamais rétorqué trop choqué pour répondre à cette époque. Je me suis lancé à fond dans mes études pensant que je n'avais que mon cerveau et rien d'autre après bon j'ai fais les études que je voulais mais l'échec du coup n'était pas envisageable.
43 ans 255
Bah voit le positif là dedans.
Cela t'apporter la rage pour faire des hautes études et bien gagner ta vie .
Je sais que c'est un lourd tribut à payer par rapport à ce que tu as vécu et que tu vis sûrement encore .
V
39 ans 78
Tu sais je pense que des remarques j'en aurais encore après que veux tu la vie elle est comme ça et heureusement que tout le monde n'est pas méchant envers les rondes
43 ans 255
Je crois que le secret c'est de ne pas y prêter trop d' attention,de ne pas donner ce pouvoir là aux autres .
Plus facile à dire qu'à faire , je te l'accord lol .
Mais quand j' étais plus jeune c'était le cas et j'etais mille fois mieux dans ma peau .
Je pense aussi qu' on recherche de l' amour et de la fierté dans les yeux de nos parents ou famille qui nous entourent.
Et la chute est bien grande quand on s'aperçoit que ce n'est pas ou ne sera jamais le cas !!
Comme tu le dis clairement...heureusement qu'il existe des personnes qui aiment les rondes ,qui voient au delà des apparences /ou avec.
31 ans 25
salut moi aussi j'en ai eu des tonnes : quand tu seras plus grande tu seras tellement grosse qu'on devra t'habiller avec des draps / il y a deux semaines lors d'un essayage pour mon mariage elle c'est tournée vers la vendeuse lui disant alors moi je ne suis pas petite et grosse alors vous me proposez quoi ?
t'as peut etre trop d'eau dans le corps / ... une cousine aussi au restaurent : t'as déjà essayé de te mettre au sport pour changer ça ? la reaction a ete simple et toi t'as essayé la chirurgie pour ta sale tronche et ton caractère pourrit ... à un moment hein ... moi je ne sais plus quoi faire avec ma mére et son idéal de beauté que veux tu si il faut vivre en fonction de l'idée que pierre paul et jaques ce font on a pas fini mdr
28 ans La Ville Rose 2091
Oui plein.
Ma tante que je voyais une fois dans l'année m'offrait des vêtements venant du rayon maternité quand j'étais ado (quand je vois les photos de cet époque, je me trouve bien et pourtant dans ces années-là j'étais en dépression totale par rapport à mon physique ), les réflexions à table pendant que tu manges, les comparaisons de ma Maman " Regarde *prénom d'un camarade de classe* comment elle est ! Tu n'aimerais pas être comme ça toi ? Regarde comment elle est jolie ! " (j'ai compris il n'y a pas longtemps que ma fâcheuse tendance à tout le temps me comparer aux autres et me trouve nulle vient possiblement de ça lol ) et j'en passe.

Il y a une fois qui m'a marquée, j'étais posée devant la télé à regarder des clips ( bah ouais, à l'époque il n'y avait pas Youtube ah ah ), ma Mère passe, s'arrête, me regarde, regarde la télé, me regarde à nouveau puis encore la télé, repose son regard sur moi et me sort : " Regarde-toi dans le canapé là, toute en graisse ... Tu n'aimerais pas être comme la fille à la télé ? " et elle est partie vaquer à ses occupations. J'étais heurtée parce que je ne faisais rien de mal, j'avais trouvé ça " gratuit " et j'avais presque envie de rire, j'ai trouvé un potentiel comique à la situation.

Paradoxalement, ma Maman, ma Mamie, ma tante sont toutes grosses alors que nous n'avons pas du tout la même alimentation, en toute logique on pourrait s'attendre à de la bienveillance bah surprise ! Pas du tout.

A ce jour je suis en contact uniquement avec ma Mère, par intermittence. Si j'étais sûre de moi financièrement ou si j'avais des frères/soeurs/cousins, je ne suis pas sûre que je serais en contact avec elle ( ni les autres ). C'est en partie pour ça que j'ai décidé de partir vivre loin. Et ça m'empêche d'aller en vacances chez moi.

Je m'en veux beaucoup car il y a des histoires de familles tellement dramatiques/dures et moi, " juste " pour ces réflexions, que dans le fond je comprends même si la méthode est pourrie, j'ai cette réaction. Mais j'ai compris que quelque chose n'allait pas quand je voyais des potes heureux d'aller dans leur famille ou de la recevoir alors que chez moi ça déclenche une terreur inouïe.

Bref c'est la vie. C'est en partie à cause de ça que j'ai décidé de ne pas avoir d'enfant. J'aurais trop peur de reproduire ces erreurs (j'ai aussi peur d'avoir un enfant en surpoids, je n'ai pas envie qu'il connaissance ce que j'ai traversé à l'école ).

Si y'a un(e) ado qui passe par là, on s'en sort hein, faut tenir bon ^^ !
42 ans 33
Oui mais on pardonne en général et assez naturellement en revanche si ça persiste, là on change de posture ( je parle pour moi ) Cdt :-)
38 ans Dans un arbre à Tecolotlan 955
ZouZou-X3Again a écrit:

Je m'en veux beaucoup car il y a des histoires de familles tellement dramatiques/dures et moi, " juste " pour ces réflexions, j'ai cette réaction.

Je trouve ça très dur à digérer et très culpabilisant le "regarde bidule, comme elle est jolie (et pas toi), pourquoi (tu ne veux) pas lui ressembler ?"
C'est dur de se construire et de s'aimer après des propos aussi destructeurs, même si ce n'était pas le but de celles qui les ont tenus. Je trouve au contraire, d'après ce que tu postes ici, que tu gères bien car tu as l'air d'être solide dans ta tête.

J'ai eu des réflexions blessantes de la part de mes parents à l'adolescence, quand j'ai commencé à prendre des formes, mais j'en ai déjà parlé sur d'autres posts. Il y avait aussi une phrase qu'ils me répétaient souvent quand ils me voyaient manger avec empressement :"arrête de manger comme ça, tu vas finir comme une tomme". Pour le coup, ça ne me vexait pas, je trouvais juste ça bizarre.
31 ans 25
moi aussi je n'ai pas de fréres soeurs moi non plus je n'ai pas envie de reçevoir ni de voir certains membre de ma famille je le fais quand même mais ça me coute je suis d'ailleurs suivi et a chaque fois c'est l"effondrement
B I U