MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

By-pass réalisé en janvier...

L
37 ans Paris 5
Bonjour, Bonsoir à ceux qui me lirons,
je cherchait un site avec qui partager mon expérience,
après quelques recherches sur google, j'ai attérit ici.
En parcourant ce site, je l'ai trouvé assez  
bien fait.

Après avoir atteint un poid de 215Kg, j'ai décidé de faire quelque chose pour mon surpoids,
j'étais assez mobile, mais je sentais que physiquement, ajouté a cela des oeudemes a la jambe droite
depuis 2006, je faisait de la retention d'eau a cette jambe, parfois ça virait a l'infection voire 2/3 foia a l'erysipèle
ajouté à cela, j'étais souvent essoufflé.
J'ai décidé de mon suivit a la pitié salpétrière tout simplement car c'est un l'hopital qui revenais souvent dans mes recherches en nutrition.
J'ai été suivit pendant 3 ans avant de me faire opéré, j'ai eu un suivit psy pendant un an avant de me faire opéré.
Entre temps, la dernière année, j'ai commencé a avoir des problèmes cardiaque, une taquicardie au tests d'efforts, l'hopital avait programmé
un choc pour remettre mon coeur sur le bon rythme mais ayant fait une infection le jour j cela ne s'est pas fait, les cardio ont estimé que mon coeur
reprendrais un rythme normale une fois que j'aurais perdus du poids et que l'opération du by-pass pourait avoit lieu sans problème.
Je devais me faire opéré en décembre, mais le jour J des urgences de greffe ont fait annulé toutes les opérations du jour, je suis resté
de 6h du matin a 15h a attendre de me faire opéré pour qu'à 15h on me dise que mon opération a été annulée... Un couac ça peur arriver,
en plus j'avais decalé ma semaine pour le travail (pas évident a ce moment pour moi).
Nouvelle date, Janvier, l'opération se passe super bien (réveil assez désagréable avec la sonde urinaire),
bisarement je n'ai jamais ressentis d'angoisse avant de me faire opéré, pourtant c'est une
décision qui change complétement le metabolisme, ajouté a cela le risque de ne jamais se réveillé suite a l'anesthésie.
Au début ce qui fut assez contraignant, c'est l'alimentaire, les premières soupes, les compotes, les yaourtes, c'était ma base alimentaire les 3 premiers jours ça passait plutot bien, c'est le 4e et dernier jours que j'ai vraiment compris (avec les 2 cuillères de purés) le malaise que pouvait généré un aliment non toléré. J'ai encore aujourd'hui de mal avec les pommes de terre que ce soit en purée, frites ou cuisinés en sauce, pareil avec le pain, le riz, la semoule. Je me suis aussi rendue compte que j'avais une tolérence au sucre (lisant les temoignages de certains faisant des malaise suite a une absobtion de sucré) au début ça m'a fait un peut flipper, mais mon medecin dit qu'on ne reagit pas tous parei
B I U


Discussions liées