MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

La santé dans les formalités de demande d'adoption

42 ans Campagne Avesnoise 8546
Je me renseigne depuis un bon moment sur l'adoption; ce n'est pas encore un projet, car une des conditions à l'agrément me pose vraiment problème: le certificat médical. :?  


Qu'est-ce qui entre en ligne de compte exactement? L'obésité est-elle un motif de refus? Et le handicap?

Je suis obèse et mon mari est paraplégique.

Passer beaucoup de temps, dépenser un max d'énergie et se remettre en question... pour un grand projet, comme l'adoption, ok mais pas si on part perdant à coup sûr.

N'y a-t-il que les personnes en parfaite santé qui ont le droit d'adopter? :(


Dernière modif par le 3842j; modifié 1 fois
T
37 ans noisy le grand 1060
Alors je ne sais pas à partir de quand ils jugent que l'agrément est refusé pour raison de santé, mais je pense que c'est à partir du moment ou l'état de la personne n'est pas compatible avec le fait d'élever un enfant.


Par exemple, si une maladie est susceptible d'évoluer rapidement, et donc de rendre l'enfant orphelin, ou encore si le handicap est tel que les parents ne pourront pas s'occuper de l'enfant dans le quotidien.

Et je pense aussi que même si il y a agrément, les couple où il y a un handicap passent "après" les couples sans handicap, de même qu'un couple passe avant un célibataire, un couple sans enfants avant un couple qui en a déjà, etc.
Donc ce n'est pas facile. C'est très bête, certes, car beaucoup de couples dont une des personnes ou les deux sont handicapés peuvent très bien s'occuper d'un enfant, mais je pense que ça vient du "peu" d'enfants à adopter. Je pense également que des enfants présentant eux même un handicap de quelque type que ce soit, seront peut-être plus faciles à adopter car beaucoup de couples les "refusent".
105 ans 6176
Ma Mère a un collègue, atteint de nanisme, qui a adopté avec son épouse une fratrie de 2 enfants au Brésil il y a quelques années.Ils n'ont pas mis plus ou moins de temps qu'en autre couple. Comme Taniouchka, je pense que si le handicap d'un individu n'empeche en rien le fait de s'occuper correctement d'un enfant à plus ou moins long terme(comme pourrait l'empêcher une sclérose en plaque par exemple), il ne devrait pas gener outre mesure pour obtenir un agrement. Le mieux, Herlyd, si tu veux etre sûr de ne pas perdre ton temps, c'est de encore de le demander directement à la responsable de l'ASE de ton Département.

Ceci dit,à mon sens, le seul handicap qui puisse vraiment mettre un frein à l'adoption, n'est pas tant physique, il est principalement financier car c'est malheureusement très couteux d'adopter.
34 ans 12493
je vois que toi aussi tu te renseigne... comme on en avais discuté sur un autre post nous nous sommes deja un petit peu renseigné avec mon mari concernant l'adoption car c'est un de nos porjet s de vie même si l'on arrive a avoir des enfants naturel..

apparement le fait ne serais ce que l'handicap pour ton mari entrianera quasi automatiquement un refus de l'agréement..; Je tien cela de plusieurs personnes travaillant dans le social ma mère etant elle même ass mat pour la dpas..

Deux probleme avaient soit disant été evoqué pour justifier le refus (quasi ) systématique de l'agréement pour un couple odnt les des deux et handicapée et ou obèse. Le premier est généralement lié a un refus du psy devant le quel vous allez passez... le second l'autonomie du parent déficient est considéré comme insufisante pour qu'il puisse s'occuper d'un enfant et la c'est laissé a l'a^ppréciation du médecin conseil....pour l'obésité en cas de co morbidité on ne va pas prendre le " risque de confier " un enfant a un parent qui peut mourrir demain..
A noter que ce raisonnement est stupide puisqu'on peut mourrir ecrasé en allant chercher son pain...

Apres on peut leur alleguer ce que l'on veux les dé sont pipés dès le depart...compte tenudu peu d'enfant adoptable, et de leur age , dur dur d'etre considéré et comme le disait taniouchka on passe "en dernier" ..même si l'on souahite adopter à l'étranger selareste tres dificile.. il est alors plus simple de faire sa demande en tant que célibataire !

espéront que les choses changent mais quant tu penses que même avec ton enfant naturel sous pretexte qu'un parent est handicapé tu vas devoir supporté 2 fois apr semiane lavisite de puer et depersonnes de l'aide a l'enfanc epour vérifier que tu t'ocupe bien de ton enfant sous pretexte que tu as été signalé à l'accouchement comme étant à risque et que dans toute les maternité de ma région le père handicapé est interdit de donné les soins a son enfant, de participer à l'accouchement et de couper le cordon alors que c'est le tien je te laisse imaginé ce que sa donne quant en plus il n'est pas de toi....


désolée pour le post fleuve masi ce sujet metouche particulièrement et j'ai tendance à m'emballer... :oops:
53 ans 91 25731
Un de mes collègues a adopté un petit garçon (ils ont attendu quasiment le maximum pour qu'on le leur confie, soit presque 5 ans). Quand ils ont fait leur demande aucun n'avait de problème de santé déclaré.

Pendant l'attente, la femme de mon collègue a appris que sa stérilité était due à une grave insuffisance rénale. Celle-ci s'est aggravée et elle a été greffée d'un rein un an avant que le petit garçon leur soit confié.

Ils n'ont pas informé l'ASE.

Ils ont ensuite fait une seconde demande d'adoption. Et là ils ont été obligés de signaler le problème de santé. L'ASE leur a demandé des tas de justificatifs, a tenté de les décourager... Ils en ont vraiment bavé, mais à force de se battre, l'agrément leur a été donné et deux ans après, on leur a confié une petite fille.

Il y a sans doute des problèmes de santé incompatibles avec une procédure d'adoption, mais je crois que c'est traité au cas par cas. Sauf pathologies pouvant porter atteinte à l'enfant, je doute que l'agrément soit refusé. Mais encore faudrait-il déterminer précisément ce qu'on entend par "pathologie pouvant porter atteinte à l'enfant"...

Par contre, il est peut-être plus difficile de se voir confier un enfant par le biais de l'ASE (c'est à dire un enfant adoptable sur le sol français - ce qui ne veut pas dire un enfant d'origine française, les deux petits de mon collègue sont d'origine tunisienne, leurs mamans respectives étaient venues accoucher en France, donc les enfants relevaient de la loi française). Il peut être parfois plus rapide de se tourner vers l'adoption internationale (mais c'est souvent très cher).

Comme le dit Taniouchka, il y a des "listes prioritaires". On confiera plus facilement un enfant à un couple jeune, ayant de bons revenus, un cadre de vie agréable, et une bonne santé. Mais ça n'exclut pas forcément les autres couples.

Le mieux, c'est vraiment de poser la question à l'ASE.
42 ans Campagne Avesnoise 8546
Je vais demander quand même mais ça a l'air mal barré quoi. :(

La santé est le seul et unique point qui pêche chez nous et encore! Zom est peut-être paraplégique mais il est très autonome et puis je suis là, c'est pas comme si on adoptait séparément! Ensemble on se complèterait.

Sam, ce que tu dis sur les contrôles après la naissance d'un enfant naturel me semble carrément impensable. :shock: Et pire, à propos de la participation du père à l'accouchement, ce n'est ni plus ni moins qu'une humiliation, un non respect des droits élémentaires du père! :x
Dans ces conditions, autant interdire aux femmes handicapées d'avoir des enfants! Si le père handicapé est considéré incapable de participer à l'accouchement et à l'éducation de l'enfant, qu'en est-il de la mère qui, elle, a la responsabilité de veiller au bien-être de son enfant quasiment dès la conception? :?

Ce que tu me dis m'effare et je vais en parler à mon mari qui est abonné au point carré. C'est un magazine édité par des volontaires de l'hôpital de Garches, ils sont bien au courant des lois. D'ailleurs, je n'y avais pas pensé mais je vais leur écrire pour les renseignements sur l'adoption. :idea:

Je reviendrai vous tenir au courant de ce que j'aurai appris. ;)
34 ans 12493
Herlyd a écrit:
Je vais demander quand même mais ça a l'air mal barré quoi. :(

La santé est le seul et unique point qui pêche chez nous et encore! Zom est peut-être paraplégique mais il est très autonome et puis je suis là, c'est pas comme si on adoptait séparément! Ensemble on se complèterait.

Sam, ce que tu dis sur les contrôles après la naissance d'un enfant naturel me semble carrément impensable. :shock: Et pire, à propos de la participation du père à l'accouchement, ce n'est ni plus ni moins qu'une humiliation, un non respect des droits élémentaires du père! :x
Dans ces conditions, autant interdire aux femmes handicapées d'avoir des enfants! Si le père handicapé est considéré incapable de participer à l'accouchement et à l'éducation de l'enfant, qu'en est-il de la mère qui, elle, a la responsabilité de veiller au bien-être de son enfant quasiment dès la conception? :?

Ce que tu me dis m'effare et je vais en parler à mon mari qui est abonné au point carré. C'est un magazine édité par des volontaires de l'hôpital de Garches, ils sont bien au courant des lois. D'ailleurs, je n'y avais pas pensé mais je vais leur écrire pour les renseignements sur l'adoption. :idea:

Je reviendrai vous tenir au courant de ce que j'aurai appris. ;)


c'est clair que sa fait peur...ici o est encore ancienne école ... la femme est spectatrice de son accouchement...L'ass que j'avais rencontré m'avias expliqué que même si on mari est autonome pour lui ce qui es le cas du tien aussi il ne les juge pas capable d'etre autonome seul avec leur futur enfant.. ils ont peur par ex que si t pas la que le papa doivent donner le baisn, s'en occuper lorsque nous ne sommes pas au domicile avec eux...voilà en gros ! j'attends avec impatience les renseignement que tu pourrais glaner !!
T
37 ans noisy le grand 1060
Comme le dit sam66, il y a un entretien psy. C'est pas seulement le moment de montrer que vous êtes équilibré, mais aussi comment ton mari vit son handicap, comment tu vis ton obesité et en quoi ce ne sera pas un problème pour vous d'élever un enfant.

Pour ce qui est du père hadicapé dans la salle d'accouchement, ma copine qui est sage femme m'a dit qu'à l'hopital où elle est en stage, si le père est en fauteuil, ils ne le font pas rentrer si les risques de complications sont élevés. Parce qu'en cas de complication, il y a du monde au bloc et que le père prend trop de place et trop près de la mère au cas où on aurait besoin d'intervenir rapidement. Mais pour les accouchements qui s'annoncent bien, y a pas de problème.
Ca doit donc aussi être dû à la taille du bloc, je suppose?
34 ans 12493
Aucune idée on a jsute invoqué l'hygienne .. a ce compte la il n'ont qu'a lui preter un fauteuil de l'hosto.. mais bon apres, tu sais ici c'est éposio obligatoire, position gynéco obligatoire.... et les locaux sont assez vieillot en regle générale..y renove au fur et a mesure mais sa prends du temps !!!
sinon apres c'est vrai que c'est le psy qui va coincer... j'ail'exemle d'un couple d'ami dont on a refusé l'aggrément parce que lui sortait de l'aide à l'enfance... le rapport du psy est super élogieux sur lui sauf la dernière phrase qui dit qu'il ne saura pas s'adapter a son futur enfant qui aura eut la chance d'etre adopté alors qe lui ne l'a pas a eut...

Apres aussi si tu connais des gens a l'interieur de l'aide a l'enfance .. sa aide toujorus a faire avancé ton dossier...le piston marche partout malheureusement !
42 ans Campagne Avesnoise 8546
Ah le piston! Si seulement... :( Non, malhereusement, on ne connaît personne dans ce domaine.

En ce qui concerne le psy, que ce soit mon mari ou moi, on a eu le temps d'apprendre à accepter et assumer nos "différences". On a aussi l'habitude d'en parler librement que ce soit avec des adultes ou des enfants.

D'ailleurs, les enfants sont incroyables, ils posent des questions qui ne viendraient pas à l'idée d'adultes. :lol: C'est toujours enrichissant, aussi bien pour eux que pour nous, de discuter de ces choses-là. :) Enfin, c'est un autre sujet. ;)

Pour en revenir au psy, c'est comme toujours avec les médecins, il faut tomber sur un qui n'ait pas d'a priori. :roll:
34 ans 12493
tout à fait !! mais c'est pas forcement evident ... enfin on verra bien !! ;)
T
49 ans Nord 4
Bonjour,

A tous ceux qui souhaitent se renseigner sur l'adoption, se soutenir et obten ir des informations, je vous conseille deux forums Yahoo

adoptionefa-santé et inégauxadoption.


(je suis moi-même célibataire, très ronde, ayant obtenu mon agrément en juin 2006 et viens d'être acceptée par une crèche en Haïti - J'aurai le prénom de mon enfant la semaine prochaine).

Bon courage à tous et bonnes chances dans vos projets.

Dorothée (59)
34 ans 12493
merci beaucoup pour ses deux liens je vais aller y jetter un oeil.. :P
35 ans Toulouse 5609
teirpa a écrit:



(je suis moi-même célibataire, très ronde, ayant obtenu mon agrément en juin 2006 et viens d'être acceptée par une crèche en Haïti - J'aurai le prénom de mon enfant la semaine prochaine).


ouahou! je suis vraiment très heureuse pour toi! et puis ton post me redonne bon espoir à moi aussi :) merci pour ton intervention!

surtout tiens nous au courant pour ton p'tit bout! ;)
tout plein de bonheur pour tous les deux!
T
49 ans Nord 4
Re-bonjour,
J'ajoute pour le couple qui présente un problème de poids et/ou de handicap, qu'à mon avis, il faut que vous tiriez profit de votre situation particulière pour bâtir votre argumentaire. Si votre situation est bien vécue par vous-même et par votre entourage, cela n'en sera que bénéfique pour votre enfant. En effet, le fait d'avoir des "différences" vous permettra certainement d'aider votre enfant à faire face à "sa différence" (abondon, adoption, différence de couleur par exemple).
Je suis moi-même rousse, avec plein de tâches de rousseur, très ronde, et ai vécu plus de 19 ans en Belgique flamande tout en étant francophone(et dieu sait si les flamands détestent les francophones) et avec l'éducateur spécialisé qui est venu à la maison faire l'enquête sociale, on a trouvé qu'avec toutes ces (belles !) différences, j'étais peut-être mieux armée pour aider mon enfant à affronter la différence.
Vous devez transformer votre situation en force ...!
Allez, bonne réflexion et ne perdez pas espoir.
Et surtout, inscrivez-vous sur les forums dont je vous ai parlé...
Bonne nuit.
Dorothée (59)
B I U


?>