MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Besoin d'un point de vue de jeunes

M
56 ans 182
Salut le monde,
J'aurais pu poster dans maman ronde mais je doute que des jeunes autour de la vingtaine encore scolarisés aillent beaucoup pointer leur petit museau de ce côté-là et  
c'est de leur point de vue dont j'ai besoin.
(je ne crache pas sur celui des parents non plus, bien au contraire)
Mon problème : ma fille de 19 ans, en BTS à Nantes, donc seule dans un appartement, dans une nouvelle région, nouvel environnement, nouveau tout, vient de me passer un mail pour me demander si son père et moi serions fâchés qu'elle arrête tout pour se consacrer à la préparation de concours et à la recherche d'un travail.
Elle en a marre de la vie scolaire, ça la gave.
Je vais naturellement en parler avec son père ce soir pour commencer puis avec elle ensuite, mais mon dilemme pour l'instant est de savoir si nous pouvons l'obliger à continuer, en faisant abstraction de ses goûts et ses envies, au risque de la braquer,
ou alors, lui dire oui ma fifille, fais comme tu veux, arrête tout si tu veux, trouve un petit boulot, et rame....
Je n'ai rien contre tel ou tel petit boulot, ce n'est pas le débat.
Mais je ne voudrais pas, qu'à 40 ans, elle se dise : "Merde, si j'avais continué....." Nous étions 4 enfants et mes parents n'auraient pas pu financer les études des 4, donc direction CAP et BEP. Je le regrette maintenant (mais je n'en veux pas à mes parents, ils ont fait au mieux) Lors des entretiens d'évaluations et de notation, lorsque mon chef de service me demande ce qu'il me manque, je réponds invariablement : l'instruction.
Elle veut passer les concours de fonction publique, je ne la découragerais surement pas, mais je ne voudrais pas qu'elle fasse comme moi, passer les concours de catégorie C et ne devoir se contenter que de l'avancement prévu dans cette catégorie parce qu'au bout d'un moment, les concours des catégories supérieures deviennent inacessibles en dépit de notre ancienneté.
Elle voulait intégrer les bureaux d'études d'urbanisme des DDE ou DDA. Si elle arrête tout maintenant elle ne pourra pas.

Finalement, en tapant, la réponse apparaît, sous forme d'une question :
Protéger la santé mentale de ma grande ou la forcer à se préparer un avenir sécurisé, au risque de tout louper ????

Allez, la jeunesse, encore scolaires ou non, leurs parents ou tonton et tata, un petit avis me ferait beaucoup de bien.
Merci d'avance et à +
34 ans Nancy Vannes 3418
Tout arrêter comme ça, brut de pomme, c'est risqué. Parce que si elle rate son concours, elle est dans la merde (c'est ce que j'ai de plus explicite).
Le mieux pour elle, à mon avis, ce serait de préparer son concours en parallèle de son BTS. Comme ça, si elle le rate, elle a quand même quelquechose sur quoi se reposer pour valider son année, et, à la limite, postuler sur dossier là où elle veut rentrer.
Par ailleurs, des boulots étudiants, elle peut en trouver sans arrêter son BTS: caissière le soir et/ou le WE, serveuse le WE, etc .... Ça lui rapporte les sous et elle a du temps pour aller en cours et travailler à côté.
Mais stopper les études pour préparer son truc, moi, perso, je risquerais pas, ça fout toute l'année en l'air quand on se rate.
Bizz
7404
pour moi la vraie réponse tu ne l'auras qu'en parlant avec elle. Pourquoi veut-elle arrêter? pour des raisons réelles, valables, profondes ou pour un ras-le-bol passager, une erreur d'orientation?
comment voit-elle sa vie plus tard?
je suis maman (mais loin de ces questions le plus grand ayant 7 ans) mais je suis aussi enseignante et en plus à la maison nos enfants ont les deux exemples: moi qui ai continué ma scolarité jusqu'aux études supérieures choisies et finies et mon zom qui a arrêté à 18 ans, a travaillé et finalement a choisi sa voie qu'il a suivie en cours du soir. Le tout c'est de savoir si elle a une idée précise, si elle aura le courage de vivre les galères des petits boulots, ce qui la dégoûte actuellement etc
courage ce genre de discussion n'est pas simple ;)
35 ans trop souvent au bureau! 42
Parler, parler, parler. Tu dois comprendre ce qu'elle a au fond du coeur. Que se passe-t-il pour qu'elle veuille arrêter? Je pense comme Eve03, la discussion est le seul remède à tes interrogations et ses problèmes.

J'ai commencé à travailler pendant mon année de bac littéraire parce que je voulais mon indépendance et surtout vivre avec mon amoureux (nous avions tous les deux 17ans). nos parents respectifs se sont dis que cela ne durerait pas longtemps. Résultat: 2 bouts choux (adorables en plus), un chéri en CDI dans une entreprise de com tout en continuons ses études de droit et moi, en CDI à la Poste tout en continuons mes études de droit... Elle est pas belle la vie!!!! Nous n'avons que 22ans (et j'avoue, nous avons un peu tout fait en même temps) mais mon dieu que nous sommes heureux!!! Certains disent que nous avons perdu du temps à faire nos enfants si jeunes. D'autres disent que j'aurai pu être une avocate confirmée et très jeune avec un mari adorable et aillant aussi une belle carrière devant lui, que nous aurions pu avoir un grand cabinet rapidemment. Encore d'autres, commente notre vie à mon conjoint en osant lui affirmer que nous avons eu notre premier bambin parce que je l'ai piege. Et j'en passe...

Le principal c'est de comprendre l'autre (enfants, mari, parent, ami etc...) sans le juger. Parler vous, faites vous confiance et surtout qu'elle sache qu'elle peut compter sur toi et vise versa.

Bon courage.
Chupa

P.S: tout ceci n'est qu'un avis personnel.....
N
33 ans 2
Quand j'ai lu votre message je me suis dit qu'il fallait y répondre tout de suite! Je suis moi même étudiante, j'ai 20 ans. Je suis en 3ème année à Sciences Po Bordeaux, et il me reste encore au minimum 2 ans d'études. C'est vrai que je l'ai choisi mais parfois moi aussi je voudrais tout arrêter., les études sont exigeantes, je vois peu mon copain qui habite à 350 km (et encore cette année je suis en espagne!)...Mais qu'est ce que quelques années d'études face à tout une vie de travail? Je pense que votre fille n'a pas toutes les clés en main pour faire son choix. Parlez lui de votre regret de ne pas avoir fait d'études et de ne pas pouvoir avancer dans la hiérarchie. Il serait peut être utile qu'elle découvre le monde du travail. Moi cet été j'ai travaillé à la chaine dans une usine et il y avait des jeunes filles de mon age en CDD. je me suis dit que je ne pourrais pas faire ca et que quand on est jeune, sans charge familiale, il ne faut pas se résigner. Pourquoi votre fille ne finirait elle pas son BTS avant? ou si elle est en 1ère année, pourquoi ne pas changer tout de suite d'orientation? Il me semble dommage d'arrêter pour des concours qu'elle n'est pas sure d'avoir! Je pense que votre devoir est de l'épauler, peut importe son choix mais de lui en faire comprendre les conséquences. Elle est assez grande pour assumer aujourd'hui. Expliquez lui les points négatifs, secouez la même en étant durs et laissez la faire son choix. après vous n'y pourrez rien mais vous aurez fait ce qu'il fallait.
voilà, j'espère aider un peu...
37 ans Toulouse, ou pas très loin 3982
Elles ont raison, avant toute chose c'est qu'est ce qui a motivé l'envoie de ce mail. Tu as déja beaucoup de chance qu'elle t'envoie un mail. Normalement tu aurais du t'apercevoir qu'elle avait arreter ses études 3 moi apres qu'elle l'ai réellement fait. Alors comme tu as une fille formidable, profites en, discute et n'hésite pas à lui dire tout ce que tu nous as dit et la peur que tu as qu'ensuite elle ne puisse pas aller jusqu'au bout de son reve si elle s'arrete maintenant. Mais si c'est l'indépendance qu'elle recherche (j'ai vécu 6 ans dans mon propre appartement à des centaines de kilomètres de mes parents sans qu'ils me disent quoi que ce soit sur ma facon de gerer mes sous, mais comme c'était eux qui financaient intégralement mes études, meme avec toute la liberté du monde, ca devient tres pesant) alors la solution petit job dont parlais Lythys est bonne. peut etre qu'elle va retaper une année d'étude parce qu'elle aura un petit boulot le soir le week end ou les vacances, mais qu'est ce qu'un an si elle se sent plus indépendante...
Bon courage et tendresses
M
56 ans 182
Ouf, merci beaucoup pour vos réponses rapides.
Je viens d'avoir ma fille au téléphone (intercours), j'ai l'impression que c'est le mal du premier trimestre. Depuis la maternelle, elle fait ça. Fatiguée.... Marre des contraintes scolaires. Voudrait tout et rien, elle a mal à sa conscience.
Je lui ai dit de faire deux colonnes, la pour et la contre. Elle l'a fait. et les deux colonnes sont égales.
Elle est très consciente du monde du travail.
Elle ne peut pas travailler le soir car son programme est très chargé.
Elle travaille déjà pendant toutes les vacances scolaires. Elle n'a pas eu de vacances depuis celles de Pâques l'année dernière, et encore,là elle a travaillé avec son père.
Ce qui l'amène à ce questionnement c'est que le BTS qu'elle prépare ne l'amène pas à un travail sûr mais à pouvoir préparer des concours de techniciens supérieurs qu'elle n'est même pas sûre de décrocher.
Alors, tant qu'à bosser, autant travailler à fond à un niveau inférieur dans lequel elle se sent plus à l'aise et monter progressivement par voie interne.
Ce n'est pas comme toi, Chupa, qui après tes études de droit, pourra peut être intégrer l'école de la magistrature, l'ENG ou un cabinet d'avocat ou une étude notariale, elle ce n'est que le droit de se présenter à des concours car pour le boulot qui lui aurait plu, il faut être ingénieur. Alors, si elle rame en premier trimestre de BTS, on n'est pas rendu à l'école d'ingénieur. Au demeurant, chapeau à vous toutes qui avez mis vos têtes sous pleins de bonnets pour assurer de front boulot et études.

Je lui ai dit aussi de discuter avec son prof référent ou un conseiller d'orientation. Y'a pas au lycée. faut voir le psychologue. Après tout, ça aussi ne lui ferait peut être pas de mal, des fois qu'il pourrait l'aider à lâcher du lest... on ne sait jamais.
Voilà, pour l'instant, on en est là.

J'en parle avec mon homme ce soir, on verra l'avis du père-poule.
En attendant, re-merci pour vos avis, même personnels, ça me convient tout à fait.
à +
34 ans 4422
Je vais à mon tour essayer d'eclairer ta lanterne. Je suis en fin d'études, en derniere année d'école d'ingénieurs.
Pour faire bref, j'ai eu une année de term terrible (déménagement etc.. pas la joie!) pour passer mon bac S spé math. Pas le choix, c'est mes parents qui l'ont décidé pour moi comme pour mes freres et soeurs, estimant que c'est ce bac qui pouvait ensuite nous permettre de faire le plus de choses selon nos gouts. C'est pas faux !
Ensuite, je voulais faire une prépa HEC et enchainer sur une école de commerce. Mais blocage ! Mes parents refusent, prétextant que "je n'ai pas le caractere" pour ca. Bon... déception, mais comme tout le monde en term je sais pas ce que c'est le travail, je m'oriente au feeling (qu'est ce qu'on manque d'informations !! :? ).
Je me lance dc ds une prépa semi-intégrée ds un groupement d'écoles d'ingés. C'est du math sup/maths spé un peu amélioré.
Le truc de fou !!: il me faut 2 mois pour me rendre compte que je n'aime pas les maths, pas la physique, pas la méca.. bref je prends mon pied seulement pdt les cours d'allemand et sport. Youpi... :?
J'ai tenu le coup (mon petit orgueil m'empechait de tt laisser tomber !), et choisi l'école la MOINS scientifique que je trouvais.

Finalement je retombe sur mes pattes et ce que je fais me plait.. meme si je suis en train de galérer pour trouver un stage de fin d'études ! Je regrette rien, j'en veux (presque :roll: ) plus à mes parents de m'avoir empecher de faire HEC ..

Bref, tout ca pour te dire que j'ai pas fait ce que je voulais comme études. J'ai pas pris mon pied, sinon j'aurais fait de la socio ou qq chose pour faire de la RH. Mais faut voir plus loin que ca ! A tres long terme, y'a qd meme un grd enjeu, parce que le travail on y passe qd meme une grde partie de sa vie. Faut pas se louper...

Question subsidiaire (!) : est-ce que ta fille a déjà travaillé (job d'été, stages), parce que c'est une bonne motivation pour poursuivre des études.. et surtout ca montre bien tout l'interet de continuer !
si non, tu peux lui proposer d'essayer l'été prochain et de prendre sa décision apres ?

Et puis vois avec elle : ds certaines structures, ils proposent de prendre une sorte d'année sabatique. C'est p-e possible pour elle : elle se monte un petit projet, une mission en entreprise pour une année. Ca lui laisse la possibilité de revenir si elle change d'avis, et le cas échéant ca peut etre une porte d'entrée ds le monde du travail.

C'est une décision importante, il faut bcp en parler ensemble avant..
Bon courage !

(c'est si dur d'etre maman de jeunes adultes ? on vous en fait voir tellement ??! ;) )
40 ans france 684
salut marie 35
moi je te dirais de la poussée au cul(ce n'est que mon avis!)
pourquoi car elle est encore jeune pour savoir ce que lui reserve la vie!Et etre fonctionnaire il y a mieux !!(je n'ai rien contre les fonctionnaires si mais ce rabattre sur un boulot comme cela c'est pas géniale)
Elle doit reussir ces etudes pour pouvoir faire un choix plus tard car en france on peu tout faire si l'on est motivée!!
Moi ma mere n'a jamais cru en moi et moi j'etais pas combative!!donc mes etudes je les ratée!!Ma mere ne m'a jamais poussée au cul et je le regrette!!
Et je n'ai que 27 ans et je me dis que si j'étais aller plus loins j'aurais fais mieux!!et en plus si tu peux l'aider financierement c'est géniale!
moi j'ai toujours rêvé de vivre ce qu'elle vie mais la vie en à été autrement!!
donc il faut que tu l'ecoute mais pas la laisser faire n'importe quoi!il faut continuer et le travail c'est pareil que les etudes il faut aimer ce que l'on fait un minimum car sinon on ne vas pas bien ds la vie!
bref!!
il faut la remotiver,la reprendre et lui remettre les idées en plces comme on dit!et mm si cela peux la vexer un peu car ilvaux mieux aoir une mee exigeante que laxiste!
tu veux qu'elle puisse avoir ce qu'elle veut dans sa vie donc ce n'est pas ne gagnant que de chie qu'eel sera heureuse!!
voila
(je sais qu'il y a des chose qui risque de ne pas plaire)
bizz
sev
34 ans 4422
Je viens de relire ton post.

Ma réponse en fait c'est plutot NON ! elle doit pas arreté !!
Elle s'eest fixé des objectifs, faut qu'elle les atteigne !

C'est vrai que c'est dur de se retrouver tt seule (moi c'était à 17 ans.. dur aussi je m'en souviens!) mais faut se battre, c'est la jungle (roaarrr! :twisted: ) !
Si elle se sent seule, prkoi pas une coloc ? Ses études ne lui plaisent pas ds la forme ? Souvent la 1ere année est barbante mais les suivantes plus interessantes. Est-ce que les débouchés correspondent avec ses obj. professionnels ?
.. C'est facile de tt lacher. Bien plus valorisant de se battre... et réussir !
Mais avant tout, faut trouver la vraie raison de sa démotivation. Tu la connais p-e déjà ? C'est surement la dessus qu'il faut travailler.


Et pour terminer, je pense à mon cousin : un fan de musique (flute traversiere), génial. Sa mere le pousse à jouer jouer jouer, ne lui refuse pas se laisser ses études pour préparer les concours du conservatoire de paris. c'est super dur ! il se plante plusieurs fois, ne réussit pas et finit pas abandonner. résultats : à 30 ans, il n'a pas le bac. avec une équivalence il enseigne ds des pttes écoles de musique et ne prend meme plus son pied en jouant de la flute. Il a tt perdu alors qu'il aurait pu faire bcp mieux !

Dc re-NON ne la laisse pas tout laisser tomber. Si elle a la meme force de caractere que toi en plus, elle est bien capable de mener ses études à bien !



J'arrete ici...

Bisou !!
35 ans trop souvent au bureau! 42
Je vous trouve un peu sévères (rien de méchant). La pousser au cul n'est pas la solution. Marie doit bien connaître sa fille. C'est à elle deux en discutant qu'elle doivent trouver une solution.

De plus apparemment ce n'est qu'un petit coup de blues qu'elle a à chaque premier trimestre donc pas d'alarme pour le moment...

Marie sait qu'elle peut discuter sur le forum si elles ne trouvent pas de solution et aussi nous tenir au courant car certaine que ce soir ça va être notre sujet de conversation au dîner!

A très bientôt Marie
34 ans Nancy Vannes 3418
Je suis désolée mais la pousser au cul dans une direction dont elle n'a pas envie, je vois pas où est le bien :shock:
Elle va finir comment ? Avec un diplôme qui lui permettra d'exercer un métier qui la fait chier ? Top ... super enthousiasmant.
Elle est peut -être trop jeune pour connaitre bien le marché du travail mais suffisament grande pour savoir ce qui l'intéresse.
Le tout est d'éviter qu'elle se retrouve avec une année non validée car c'est ce qu'il a de pire pour reprendre l'année d'après et trouver un boulot un tant soit peu convenable.
Bizz
45 ans Ici-là 1729
chui trop vieille pour répondre???

bah moi, je trouve, marie35, que tu fais trop bien les choses, que l'alternative est bien facile pour ta fille:
- continuer ses études financées par les parents (loyer à Nantes, études, etc) pendant 2 ans (puisqu'il me semble que c'était en 2 ans),
ou bien
- arrêter les études et continuer d'être aidée par ses parents???

Je sais, je sais, je fais pas preuve d'enrobage dans mes propos et je comprends ton inquiétude de môman...

Franchement si elle voulait tout arrêter, elle n'aurait pas besoin d'avoir l'aval de ses parents (de leur peur d'être fâchés)... à moins de dépendre fortement d'eux.

Si ta fille s'est mal orientée, qu'elle soit lucide et voie effectivement ce qui l'intéresse et qu'elle ne fasse pas un choix par dépit.
Si elle veut vraiment bosser de suite et qu'elle trouve, elle pourra tjs reprendre plus tard et, avec un peu de chance, sa formation sera financée).

Il paraît que je suis optimiste!
42 ans 17521
Lythys a écrit:
Je suis désolée mais la pousser au cul dans une direction dont elle n'a pas envie, je vois pas où est le bien :shock:
Elle va finir comment ? Avec un diplôme qui lui permettra d'exercer un métier qui la fait chier ? Top ... super enthousiasmant.
Elle est peut -être trop jeune pour connaitre bien le marché du travail mais suffisament grande pour savoir ce qui l'intéresse.
Le tout est d'éviter qu'elle se retrouve avec une année non validée car c'est ce qu'il a de pire pour reprendre l'année d'après et trouver un boulot un tant soit peu convenable.
Bizz


moi je suis assez d'accord avec lythys, je ne vois pas l'interet de la pousser dans un voie qui la gave et ne lui approtera rien de passionnant... même si c'est dur aujourd'hui, il y a toujorus moyen de se réoriener, il n'est jamais trop tard... c'est normal qu'elle ait peur de vous facher, elle a l'impression qu'elle va vous décevoir, parce qu'lele est partie dans une voie, elle a un semblant d'indépendance (le fait de vivre suele et loin, même si c'est les parents qui financent)... et pourtant elle veut faire machine arrière, mais craint de passer pour une gamine qui n'assume pas, peut-être ?

marie, l'avenir de ta fille se fera de toute façon, mais à 19 ans on a encore le droit de se tromper, d'avoir fait le mauvais choix... devenir adulte c'est pas seulement assumer ses décisions, c'est aussi savoir reconnaitre qu'on a fait une erreur, et il me semble que c'est ce que ta fille essaie de faire... ;)
34 ans 4422
Chupa a écrit:
Je vous trouve un peu sévères (rien de méchant). La pousser au cul n'est pas la solution. Marie doit bien connaître sa fille. C'est à elle deux en discutant qu'elle doivent trouver une solution.


Bien sur faut pas la pousser ds une voie qu'elle déteste. Si c'est ce qui est passé de mon msg, dslée.. :roll:

Je voulais dire que faut la pousser à continuer des études.. mais des études qu'elle aime, et au max avec des débouchés.

M'enfin, le principal c'est que Marie ait eu plein d'avis comme elle le voulait, des bons et des mauvais, pour se faire une opinion et en parler avec sa tite fille chérie .. :P

Je pense moi que c'est bien le blues de la rentrée.. Le début de la vie étudiante... (Rennes/Nantes ca fait pas si loin, elle doit pvr rentrer souvent?) mais je suis sure que qd elle aura appris à l'apprécier elle ne voudra plus que ca se termine. Parce que franchement c'est pas mal d'etre étudiante !!

Bon courage à celles usent encore leur jeans sur les bancs, comme moi... :roll:
et à toutes les mamans ! ;)
B I U


Discussions liées