MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Adoption, l'autre cote

53 ans 91 25731
Je comprends tout à fait le point de vue de Mamisha et je le partage sur la quasi totalité.

Bien sûr qu'il ne faut pas mettre tous les adoptants dans le  
même panier, mais je la rejoins tout à fait quand elle dit que l'adoption internationale n'est pas une bonne action humanitaire. C'est une action humaine avant tout, pour le bien-être de l'enfant en premier, pour son bonheur et son avenir, pas pour celui des adoptants. La plupart des adoptants comprennent très bien cela.

Mais j'ai été surprise d'apprendre le nombre de "ratages" de l'adoption, des parents qui malgré toute leur motivation n'arrivent pas à accepter un enfant habitué à une vie en foyer, à être avec d'autres enfants, à avoir un type de nourriture précis, un climat, une langue, un entourage d'une certaine couleur (pour un tout petit c'est important) et qui est totalement perturbé quand on le place dans un milieu différent. C'est un traumatisme supplémentaire, qui peut être bénéfique certes, mais c'est parfois en rajouter sur un enfant qui a un vécu et un passé lourds, qui avait réussi à établir des repères et à qui on bouleverse tout du jour au lendemain.

Dans ces cas-là (et je ne croyais même pas que c'était possible) les "parents" ramènent l'enfant, comme on rapporte un objet au SAV... :roll:

J'ai aussi vu une émission sur l'adoption. Des parents allaient chercher une petite fille dans un orphelinat roumain il me semble. Avant de quitter la Roumanie, ils l'ont fait examiner par un médecin qui a conclu que l'enfant avait une maladie sérieuse qu'on pouvait soigner mais ça serait long (une malformation cardiaque je crois). Et bien ces "parents" arrivés pleins d'amour, ont rapporté la petite fille à l'orphelinat... Oh bien sûr il valait mieux faire ça que de l'emmener et de pas pouvoir s'en occuper et lui donner tout ce dont elle avait besoin. Mais qui a pensé à la petite fille là ? Si ces "parents" avaient eu un enfant biologique atteint de la même maladie, qu'auraient-ils fait ? Que cherchaient-ils vraiment ?

Cela étant je peux comprendre leur point de vue, c'est sensiblement le même que celui des femmes qui, apprenant qu'elles sont enceintes d'un enfant handicapé, souhaitent avorter. Et je respecte tout à fait ce point de vue. Sauf que dans le cas de l'adoption, il s'agit d'un enfant déjà né. Cette femme avait vécu plusieurs jours avec la petite fille avant d'apprendre qu'elle était malade. Elle avait l'air de déjà l'aimer... Alors j'ai du mal à comprendre comment elle a pu s'en débarrasser comme ça...

Est ce que l'argent dépensé dans une adoption ne peut pas avoir parfois la signification : "je paye, j'en veux pour mon argent" ?

Je connais un couple, parents adoptifs d'une petite indienne (elle est adulte maintenant). La "maman" a exactement ce genre de comportement. Elle ne s'est jamais vraiment entendue avec sa "fille". Et quand elle en parle, on a le sentiment qu'elle dit "au prix où on l'a payée et avec tout ce qu'on a fait pour elle, quand même..." Mais un enfant biologique, on paye pas mal pour lui aussi, et on fait plein de choses pour lui... Ca ne veut pas dire qu'on va toujours super bien s'entendre...

Et il y a autre chose qui me révolte, c'est le commerce de l'adoption avec tous les abus que cela engendre : des femmes qui font des enfants pour les vendre à des filières d'adoption, des enlèvements d'enfants pour des réseaux d'adoption...

Je le répète, il y a des parents adoptifs géniaux (j'ai vu notamment des parents d'enfants handicapés, c'était tellement génial !) mais il y a aussi des gens qui veulent un enfant à tout prix, dans tous les sens du terme, et ils le veulent conforme à l'image qu'ils en ont. Ceux-là se trompent de voie je crois... :?
67 ans 3528
boubou59 a écrit:
L'offre et la demande quoi...

:shock:
et c'est justement ca qui me choque et me revolte. Tes raisons sont "ben y'a pas assez d'enfants en france, donc on les prend a l'etranger" et voila exactement la question que je pose: mais quelle logique y a-t-il a cela? est-ce justifiable du point de vue de l'enfant?

Il y a une semaine a peine, je suis retournee dans l'ONG (ou je ne travaille plus, par ailleurs) pour l'adoption d'une petite fille dont j'avais suivi la famille. J'en suis encore bouleversee emotionnellement. Peu de larmes, peu de cris. L'enfant (de 2 ans) etait preparee, ses nounous lui ont dit au revoir et ont pleure en silence... et les parents voyant cela ont prefere partir rapidement... Pourquoi tant d'adoption se font dans des salles d'hotel impersonnelles? Ces parents qui se rendent compte que l'enfant est aimee, par ses nounous, par sa "maman" (la nounou qui s'occupe le + d'elle), par ses "freres et soeurs". Cette petite vit dans un environnement confortable, a autant de jouet qu'en france, etc... Je peux vous assurer qu'un seul mot m'est venu a l'esprit "absurde"... cela n'a pas de sens... ou alors je ne le comprends pas.

Comme le dit Patty, l'adoption est un "business". Chaque acteur se targue de le faire pour "le bien de l'enfant" mais le travail ne se fait que sur dossier (catalogue?)... sans connaitre les enfants ni meme parfois la structure dans laquelle ils evoluent. Quant aux "rates" de l'adoption, au dela des personnes qui "ramenent" leur enfant, combien de familles ou le lien d'attachement ne se cree pas? Je connais ici meme plusieurs familles expatriees ayant adopte des enfants chinois, pourtant tout bebes (quelques mois) et avec lesquels le lien d'attachement ne se cree pas. Non pas qu'ils n'aiment pas l'enfant. Mais un orphelin est un enfant abandonne qui peut presenter ce type de troubles psychologiques, surtout quand il a ete "trimbale" d'une structure a une autre. Des parents adoptifs qui ne comprennent pas qu'apres leur combat pour adopter, tout l'amour qu'ils deversent dans la vie de l'enfant... celui-ci les rejette, et les rejette encore.

Alors, au dela de "l'offre et de la demande" (on parle d'etres humains quand meme!!) quelle est la logique de l'adoption internationale?... parceque, ca me fait mal de l'avouer, mais je n'arrive plus a y voir qu'un "traffic d'enfants" legalise...
30 ans Charleville-Mézières 1453
Je n'ai rien à ajouter, mais je tiens à te dire, Mamisha, que je comprends mieux tes propos maintenant. Merci pour ce post, dur, mais très interessant et surtout, très important.
67 ans 3528
Merci, Lodie, c'est important pour moi de pouvoir partager sur ce sujet. :)
B
39 ans Là ou nous sommes pauvres mais fiers lol 2300
Tu demandais une raison du nombre important d'adoption internationale comparée aux nationale, désolée mais l'expression "l'offre et la demande" resume bien toutes les explications citées juste avant.
Si les chinonis avaient le droit a plus d'enfant certains adopterai et d'autres n'abandonneraient pas leur enfant car c'est une fille ou car il n'ont pas eu accès a la contraception ou a l'avortement. Faut voir aussi pourquoi la bas il y a tant d'abandon.






"C'est la vie ma pauv' Lucette"
67 ans 3528
quand je demandais "pourquoi l'adoption internationale" je posais plus la question de la logique d'une telle demarche. Et la formule que tu utilises "l'offre et la demande" est tout a fait juste. et ca resume tout a fait mon post. La seule raison a l'adoption internationale est une bete histoire "de l'offre et de la demande". ca souligne bien, encore une fois, l'aspect "business" de l'adoption... qui me revolte.

et en effet, je pense qu'il est plus important , pour les enfants, d'organiser des luttes contre les abandons (soutiens financiers aux familles, information sur la contraception, les handicaps etc.). Mais le fait qu'un pays ai beaucoup d'orphelins (que ce soit pour des raisons x ou y) ne justifiera jamais a mes yeux le fait de les rendres disponibles a l'adoption internationale.
B I U


?>