MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Trop pressée de sortir!!

F
35 ans Québec 2
Vendredi le 26 octobre 2007, à 24 semaines et 6 jours de grossesse, je me lève puis je constate que j'ai une perte de liquide. Ça ne m'affole pas trop  
puisque ma fille avait commencer à appuyer sur ma vessie. Je décide donc de me rendre à l'hôpital juste pour me rassurer et me faire dire que j'avais fait pipi dans mes culottes. :roll:
Malheureusement, c'est à l'hôpital que mon calvaire commence. Le médecin décide de faire un prélèvement du liquide puis découvre que c'est du liquide amniotique. Ma première membrane avait complètement rupturée et la deuxième était fissurée ce qui fesait que le liquide s'échappait. Le docteur décide donc de faire un touché puis se rend compte que je suis dilatée à 4 cm. Seigneur!! je n'ai jamais eu de contractions!!! je n'ai jamais senti que j'allais être sur le point d'accoucher!! Le médecin décide de me faire transférer dans un autre hôpital où j'aurai un cerclage du col ou bien je devrai rester alitée jusqu'à la fin de ma grossesse.
Si seulement ça aurait pû être aussi simple. Une fois arrivée au CHUL, une résidente vérifie si j'étais restée stable. Et non!!! Mon col avait continué d'ouvrir et était rendu à 8 cm. Une césarienne était obligatoire. Ma petite fille commençait déjà à passer dans le vagin mais avec la membrane, il fallait que je passe en salle d'accouchement. Mon état était tellement urgent qu'en 15 minutes le bébé était sorti et ce rendait en néonatalité. Après 2 heures en salle de ''réveil'', j'ai pu voir ma fille. Elle était toute petite ( 1.9 lbs ), toute rouge, toute fragile. Elle recevait une médication pour favoriser le développement de ses poumons et était sous respirateur pour ne pas la fatiguer. Pendant quelques heures sont état était stable est positif mais à partir de 22h15, ça dégénérer.
Frédérike, ma fille, ne réagissait plus très bien aux médicaments et elle ne respirait plus par elle même, mais il y avait encore une lueur d'espoir, tout pour changer pour le mieux.
C'est à 1h que la fatalité nous a assomer comme une tonne de brique. Elle ne se battait plus. Elle était complètement épuisée. Nous avons donc pris la décision la plus humaine que nous pouvions faire à notre fille, celle de la débrancher et de la laisser partir. Elle n'aurait pas survécu de toutes façons. Nous avons donc fait appel à un aumônier qui est venu baptiser notre ange. Elle est décédée dans nos bras, l'endroit le plus sécurisant pour un tout petit bébé.
Tout c'est passé tellement vite.
Pour ma part, je me suis rétabli rapidement du côté physique mais du côté psychologique, ça été plus difficile. J'ai ce que les médecins appelent une incompétence du col. Ça veut dire que rendu à un certain moment dans la grossesse, mon col n'est pas assez fort pour soutenir le poids du bébé et ouvre tout seul, d'où le fait que je n'ai jamais eu de contractions. Je suis faite comme ça, malheureusement, ça prends toujours un premier bébé pour le découvrir, ça ne peut pas être détecté avant. La bonne nouvelle, c'est que je pourrai avoir d'autres enfants mais je devrai être suivi par les grossesses à risque et avoir un cerclage du col ( c'est un petit anneau posé autour du col pour le garder fermé ).
Maintenant, ma fille veille sur nous. Je pense à elle à tous les jours mais avec de moins en moins d'émotivité. Elle sera mon petit bébé d'amour à jamais.

Voilà mon histoire. J'espère que le fait d'écrire ce que j'ai vécu fera en sorte que quelques-unes d'entre vous se sentent moins seules dans un évènement pareil. Vous pouvez poster un message que je lirait avec attention, vous pouvez aussi me poser des questions. Je me sers de ce blogue aussi pour libérer un peu ma peine et, peut-être, aider une d'entre vous.
C
36 ans isère 4146
ton histoire est très émouvante

je te souhaite tout le courage du monde et compatie avec vous a votre douleur
C
42 ans 76 777
Ton histoire est poignante mais raconté avec beaucoup de respect sans faire dans le mélo drame, et pourtant c'est un drame que vous avez vécu en perdant votre petite puce.

Je vous souhaite beaucoup de courage pour dépasser cela.

Gros bisous
35 ans Suisse 2608
j'en ais les larmes aux yeux.

la vie est injuste parfois, heureusement qu'il y a des solutions qui pourront aider a être mère.

gros bisous et plein plein de courage :kiss:
M
35 ans Rouen 640
SALUT

Une cousine trés proche à vécu la même chose que toi avec son premier bébé... elle a attendu si longtemps et elle s en ai allé dans les même conditions que toi. Donc je comprend un peu ce que tu vit. Je te souhaite bcp bcp de courage et surtout espoir.
gros bisous et bon courage!
37 ans Montréal 752
Bonjour à toi,

J'ai vécu, il y a 7 ans de cela, quelque chose de semblable...j'ai perdu mon fils à 40 semaines de grossesse...C'est tellement dur, et tellement long à se remettre...

Je ne peux te donner aucun conseil, je sais que c'est différent pour chacune, mais seul le temps pourra t'aider à surmonter toute cette peine.

On n'oublie pas, mais le temps vient mettre du baume.

Bon courage.
35 ans au milieu des poissons 7816
Ton récit m'a touchée, j'en ai les larmes aux yeux.

Je suis désolée pour vous. Je vous souhaite du courage, à vous deux, pour surmonter la perte de votre enfant.

Si tu as besoin d'en parler n'hésites pas à le faire sur le forum, cela fait toujours du bien de parler de sa peine.

Bon courage pour la suite.

:kiss:
F
35 ans Québec 2
Je suis allée voir le médecin aujourd'hui pour parler de mes grossesses futures. Bonne nouvelle!!! Je ne risque plus de perdre un enfant puisque j'aurai un cerclage du col. Cet opération consiste à suturer un fil autour de mon col ce qui empêchera ce dernier d'ouvrir tout seul. Biensûr, ça ne diminue pas les risques de travail prématuré mais ce n'était pas mon cas. Je suis tellement heureuse, nous allons pouvoir fonder notre famille à nous!!!
B I U


?>