Blogs | Vivelesrondes | Forum | Plus
Ajouter à mes amis +

La Mort n'en saura rien...

7.4.2009 - Une lettre d'Adieux...

Posté dans Karen et la Mort



Y a des périodes comme ça... Ce soir, j'ai appris ta mort, qui date du 10 juin dernier... C'est ton ami Phil qui m'a laissé un mot sur mon site de photos... Je pouvais bien attendre ta réponse à mon dernier texto, j'aurais pu attendre encore longtemps, mais je savais aussi que parfois ton silence pouvait durer des mois... Maintenant il durera toujours...


J'ai cherché sur le net et j'ai trouvé un article qui relatait ta mort "accidentelle" par asphyxie... Je n'ajouterai rien, je n'étais pas là, mais je me dis que surement... Mais au fond, quelle importance ? Je ne te connaissais plus si bien que ça, depuis cet été 2005 où j'ai du mettre de la distance entre nous, pour tenter de redonner un cours normal à mon existence.



Je t'avais rencontré quelques mois plus tôt, sur le net... On faisait de la photo tous les deux, on parlait beaucoup musique, punk, rock, tout ce qu'on aimait... tu avais vécu cette période dont je suis nostalgique sans l'avoir connue... j'ai encore des K7 à toi dans ma voiture... j'ai changé de voiture depuis la période où... mais tes K7 m'ont suivies... Arthur H, Zebda, Les Parabellums et surtout P.J Harvey que je n'ai plus jamais écouté de la même façon après toi... et cette voix au téléphone... tu m'avais dit avoir fait de la radio, dans ta jeunesse...


On s'était donnés rendez-vous au cimetière Montparnasse... Drôle d'endroit pour une rencontre, qui nous ressemblait, en fait...


Tellement de choses ont suivi...


Comme moi, tu avais la passion des cimetières... et comme moi, il te manquait quelque chose (ou quelqu'un)... ça nous a rapproché, malgré notre différence d'âge, malgré plein d'autres différences qui au final ne nous empêchaient pas de rêver...



Tu as pris des photos de moi où je rayonne littéralement, et je me rends compte aujourd'hui que j'ai sans doute rarement été aussi heureuse qu'en ces instants-là, à tel point que je me reconnais à peine, car depuis j'ai été abîmée, notamment par notre histoire, et par d'autres choses aussi...



J'étais déjà avec quelqu'un qui ne me voyait pas (ou plus), mais on avait décidé de faire comme si... et ça ne m'a pas empêchée de t'aimer follement... malgré tout.... malgré tes exigences, tes crises de jalousie... malgré une impossibilité de tout, que je ne souhaitais pas voir...


Et on a fait des centaines, voire de milliers de photos... Moi de toi, toi de moi, de nous, des lieux qu'on visitait ensembles pour des "safari photos" et où après coup on réalisait qu'on avait pris les mêmes choses, en les cadrant de la même façon, parce qu'on avait les mêmes yeux, même si les tiens étaient fatigués de tout ce qu'ils avaient vus et que tu les cachais souvent derrière des lunettes noires...


Il y a eu cette séance de "nu en chaussettes", qui nous a valu un petit succès sur le forum photo que nous fréquentions...



Tant de cimetières, à Paris et ailleurs... et plusieurs sites de photos à 4 mains, que tu as préféré détruire quand je suis sortie de ta vie...



Et la séance au violoncelle dans le jardin, ton violoncelle, cette pellicule que j'ai sans doute égarée dans un de mes déménagements...Et ce repas avec tes potes, que j'ai senti aussi perdus que toi... drôle de génération... et cette difficulté à vivre comme si on était seuls au monde, alors que tout dans notre furtif quotidien nous rappellait qu'on ne pouvait pas espérer mieux que ces quelques moments volés...


Il y a eu, sur la fin, cette séance dans ton jardin que j'avais appelée "Fin de rêgne", comme si la fin de notre histoire était déjà programmée dans un coin de ma tête... J'aime cette image, même si elle renvoie à ta profonde solitude... J'ai retrouvé il y a quelques jours deux pellicules que je n'ai jamais faites développer, qui datent des derniers temps avec toi... Je ne sais pas encore ce que je vais en faire...



On s'est aimés d'une drôle de manière... et à notre manière, on a sans doute été heureux, parfois...


Tu étais celui qui m'appelait la nuit à mon boulot en pleurant, celui qui m'appelait "K".. Qui s'endormait toujours devant la télé, et qui voulait qu'on repeigne la chambre en Bleu et blanc, "comme une maison bretonne"...  Tu étais celui qui était fier qu'on aille faire les courses ensembles, mais qui craignait toujours qu'on te prenne pour mon père... pourtant, tu n'avais "que" 14 ans de plus que moi... 



Tu étais si jaloux, tellement prise de tête... rien n'était envisageable avec toi, pas seulement pour ça mais... Et puis l'alcool... donc je savais qu'il t'accompagnait depuis tant d'années déjà, contre lequel j'ai cru pouvoir lutter sans vraiment savoir à quoi je m'attaquais...


Tu m'as usée, dans ce combat contre toi-même... la tentative de sevrage médicamenteux, l'internement, plus ou moins volontaire et ton "évasion" du centre deux jours plus tard... les aller-retours entre chez moi et chez toi le jour, alors que je bossais la nuit, et qu'il ne me restait plus guère de temps pour dormir, jusqu'à mon complet épuisement physique et moral, et deux accidents de voiture...

Avant cela, j'étais allée te voir quelques jours en Bretagne, pendant que tu y travaillais encore... j'ai aimé ce séjour hors du temps, les châteaux, les dolmens... mais une idée que tout cela allait bientôt finir...


Il y a eu cette photo dont tu étais si fier, une photo du petit cimetière près de chez toi, dont tu m'avais promis un tirage, que tu ne m'as jamais fait... Je pense que tu reposes là-bas désormais... C'est bien...




J'ai toujours les scans de ton album de photos punks... afin de les mettre en ligne sur le site Punkattitudes qu'on avait monté ensembles, à la gloire de ta jeunesse...



J'ai tellement aimé ces quelques mois passés ensembles... mais l'alcool avait balayé tout ça... entre tes TS, tes crises de délirium, les fugues du centre de désintox... c'était trop... Puis tu es parti en mission à l'autre bout de la france, et tu as accepté l'idée de faire une cure, de ton propre chef, après que je t'aie fait lire "Histoire de la mouette et du chat qui lui appris à voler", de luis Sepulveda, dont la morale était "Quand on veut, on peut... "...


Et j'en ai profité pour fuir... Je le dis sans rougir, j'ai fui tout ça, je t'ai fui, toi... c'était trop dur, et je mourrais à petit feu auprès de toi... c'était en 2005...


Tu m'en as beaucoup voulu, et puis nos contacts se sont estompés... j'ai pas eu le courage de te revoir, on s'envoyait des mails, quelques textos... je t'ai envoyé un faire-part pour la naissance de ma fille, tu étais content pour moi, d'autant que les rapports avec la tienne s'étaient beaucoup améliorés... J'aurais aimé qu'on puisse reparler de tout cela, mais au fond, à quoi ça nous aurait avancé, de ressasser le passé ?


Tu es sans doute l'une des personnes qui m'ont le plus rendue heureuse, tout en me faisant épouvantablement souffrir... Je ne t'en veux pas, et je ne m'en veux pas non plus, car j'ai fait ce que je pouvais, pour toi comme pour moi... J'ai encore quelques livres à toi, beaucoup de souvenirs, et surtout la clé de ta maison, avec un petit lion en peluche en guise de porte-clé... cette maison où tu es mort le mois dernier, et où on a vécu tant de choses...


Ce qui me peine surtout, c'est d'avoir le doute sur ce qu'il s'est passé le jour de ta mort, car cette asphyxie accidentelle... d'après ce qu'en disent les journaux, et d'après ce que je connais de la disposition de ta maison... je ne sais pas... tout ça me laisse une drôle d'impression... mais là encore, ça n'a plus tellement d'importance...



Je te dédie cette chanson, qu'on a beaucoup écouté ensemble... et qu'il me sera sans doute difficile de réentendre, désormais...


 


J'espère, Fab, que tu es mieux, là où tu es...


K.







7.4.2009 - tu m as mise les larmes aux

Posté par Nefertiti
yeux
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par rastacouet
tres bel hommage ....
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par sbarrois
Très joli hommage, tu as une facon d'ecrire tellement belle !

Merci à toi de nous avoir fait partager ce moment.
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par orchidee
Très bel et émouvant hommage.
J'en ai les larmes aux yeux.
Lien Permanent

7.4.2009 - ...

Posté par geratomique
Toutes mes condoléances Karen, même si votre histoire était terminée,elle survivra toujours en toi et au travers de vos si belles, et émouvantes photos.
Géra
xxx

Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par Nounoudoro
Très bel et émouvant hommage
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par mathildadada
Oui vraiment, quel bel hommage et quelle jolie déclaration!
Courage ma belle! Bisous
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par adenora
Magnifique lettre toute pleine de sincérité, du talent autant pour la photo que pour écrire... Bon courage
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par paloma2
Des bises ma belle...
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par boreale
waouw :-(
plein de pensées
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par joelle
les amours destructeurs sont ceux qui nous marquent le plus ! belle lettre d'amour posthume et d'adieu - bises - jo
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par lamya
hommage émouvant et écriture très profonde et sincère, merci d'avoir partagé cela avec nous
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par delph1979
C'est magnifique.
Je t'envoie plein de courage pour surmonter cette épreuve et des bisous.
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par Tina68
Magnifique adieu... tres tres émouvant ! J'espere que tout ira pour toi
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par laerpa
'est dans ces notes la , que je reconnais tout ce qui me plais chez la karen que je connais ici. Tant d'émotion dans des choses si simplement dites ( simplement n'est pas péjoratif.) Des emotions qui passe dans toute les lettres de ton post. C'est pour cela aussi que je t'apprécie .
Merci de ce tendre et emouvant moment partagé avec moi, nous.
Je t'embrasse .. Et life goe's on hein ?
bisous
Eric ( un de tes fan ;) ..)
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par athanyaw
je sais pas trop quoi te dire à part que c'est un bel hommage
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par oarystis
après avoir lu ces lignes, tes lignes, on ne peut qu'espérer qu'il est mieux là où il est...
Lien Permanent

7.4.2009 - Commentaire sans titre

Posté par zoetincelle
J'appréciais son travail que j'ai eu l'occasion de voir, et tu rends un bel hommage sincère à l'homme, sans concession, mais plein de chaleur...
Lien Permanent

7.8.2009 - magnifique

Posté par doudouce76
hommage....
Lien Permanent

7.9.2009 - Commentaire sans titre

Posté par bloupinette
Ton hommage m'a touchée.
J'ai perdu quelqu'un que j'aime la semaine dernière et j'aurais aimé avoir eu la beauté de tes mots pour exprimer aux autres l'homme qu'il était. Même sur papier, je n'ai pas pu.
Je t'envoie un peu de douceur pour soulager un peu ton coeur des blessures de ces départs.
Lien Permanent

7.17.2009 - Commentaire sans titre

Posté par Sylvie (deloin Vlr)
Quel bel hommage !

J'ai lu tes quelques lignes comme un roman en ayant "peur" d'arriver à la fin !

Je ne le connaissais pas mais "merci" pour lui, il doit être fier de toi, là où il est !
Lien Permanent

7.18.2009 - Commentaire sans titre

Posté par Anonymous
très bel hommage...

Lien Permanent

7.18.2009 - Commentaire sans titre

Posté par bataille
désolée Karen... l'anonyme du dessus c'était moi..
Lien Permanent

7.18.2009 - Commentaire sans titre

Posté par Tina
Ce que tu as écrit est magnifique, les photos sont magnifiques, et me touchent beaucoup.
Lien Permanent

7.18.2009 - Commentaire sans titre

Posté par vivi15
magnifique tout simplement...
Lien Permanent

8.21.2009 - cris et chuchottements

Posté par Anonyme
Que dire ?

J'ai fait une erreur que je n'ai pas l'habitude de faire.

En survolant un autre de tes blogs, j'ai mis un nom sur un corps.

En te lisant... Bon sang ! Il en faut pourtant pour m'émouvoir.

Que dire encore ?

Si on se connaissait j'aurais eu une question, mais on ne se connait pas.

Prends soin de ta belle ame que je salue,
Peut-etre qu'on se reverra un jour "ailleurs" et je te poserai ma question.

S

Lien Permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

About Me

La Mort... depuis mon enfance, elle m'accompage... Présence discrete, jamais très loin... dans ma tête, dans mon travail d'anthropologue funéraire, mon expérience aux Pompes Funèbres, dans mes lectures, dans mes photographies... Elle m'accompagne.

Mes Amis

Anne
Patty
Herlyd
karen
lunatic
joelle
iilune
athanyaw
graindethe
lilajolie
ChiqueMadame
sbarrois
Izadora
Claire72
SoDark
Ailuros
carochan
wedns
Soslan
SoAthy
riticia
pimoussette68
mumu
Izumi
Pam59
carotte
Spandelles
Damedragon
laerpa
madeinheaven
Anamorphosee
gurgle
Chubbyprincess
charmed
Phaedra
jefl
Thyde
calisto
Cleo25a7
cessile
lorraine
CuteVengeance
margolena
yubaba