Le 28.04.04 Par Dee

Compléments alimentaires et produits minceur

bouuuuu ! On est les emploi jeunes objecteur de maigritude ! bigre il fait chaud sous le costume !Comme chaque année dès l’approche du printemps, les produits minceur fleurissent à grand renfort de campagnes publicitaires.

Même aveugle ou sourd, personne ne peut y échapper : Télé, radio, presse, pharmacies, supermarché, affiches arborent de multiples incitations à maigrir en achetant bien sur des batteries d’articles et produits en tous genre.

Et comme tous les ans, une foule de femmes part à la recherche du produit miracle qui les aidera à entrer dans leur maillot, sans bien sur tomber dans le fameux yoyo …

Voici une petite plongée dans l’univers de ces produits, histoire d’aller voir ce qu’il se passe derrière ces belles étiquettes toutes pleines de promesses.

M6, Capital : « pièges et produits miracles »

(D’après l’émission du dimanche 25 avril 2004)

Tout d’abord, il faut savoir que les compléments alimentaires, contrairement aux médicaments n’ont pas besoin de l’agrément du ministère de la santé.

C’est la raison pour laquelle il n’y a que peu ou pas de réglementation.

La réglementation en vigueur dit que toute allégation doit être prouvée auprès de personnes ayant testé le produit et dont les résultats ont été prouvés sur un échantillonnage vaste d’utilisateurs.

Afin de contourner cette obligation, les vendeurs de compléments alimentaires annotent sur leurs notices une phrase de décharge signalée par un « * » (que je décris un peu plus bas).

L’homme s’appelle Eric Favre, et il est le PDG d’une société qui s’appelle les « 3 Chênes ». La société les « 3 chênes » réalise chaque année 20 millions d’euros de chiffre d’affaire.

Cette société commercialise une vingtaine de marques de produits minceurs. Ainsi même si vous pensez essayer différents trucs, c’est toujours au même endroit que votre argent atterrit.

Un tiers des 20 millions de chiffre d’affaire mentionné plus haut provient du produit phare de l’entreprise et il est commercialisé sous la marque. 8.0.4.

8 jours

0 difficultés

4 Kilos*

Pourquoi ai-je mis un *? Tout simplement parce que sur la boîte il y a ce * qui précise : * 4 kilos en moyenne, variable en fonction de chaque individu, et dans le respect des directives alimentaires et d’hygiène de vie préconisées.

Et bien sûr c’est écrit en tout petit….

Monsieur Favre du fait de la bonne santé de sa société se verse un salaire de 15 000 euros mensuels nets.

C’est un ancien vendeur d’assurances reconverti en chef d’entreprise. Autodidacte, il a stoppé l’école en 4ème.

  • Il se définit comme un phytonutritionniste. Il reconnaît en riant franchement (et sans rien cacher de sa démarche) que le mot Phytonutritionniste n’existe pas dans la langue française. C’est un mot qu’il a inventé car « cela plait aux clientes et donne un gage de sérieux à sa démarche« .
  • Outre de l’extrait de Thé vert, des extraits de canneberge (pour le goût), de l’extrait d’ananas, du romarin, et d’autres trucs que vous pouvez trouver en épicerie, le programme 8.0.4 contient un produit qui est en fait le principe actif qui est censé déclenché la perte de poids.

    Cet ingrédient secret c’est le Citriglucane.

  • Là encore, notre chef d’entreprise hilare reconnaît que le citriglucane est un mot qu’il a inventé de toute pièce.

    Il explique que « C’est un terme marketing qui impressionne les clientes. Elles ignorent ce que c’est. Cela a des consonances scientifiques, alors elles aiment… »

    En fait le citriglucane désigne l’ensemble de TOUS les produits présents dans la composition du 8.0.4.

  • Pour ce qui est des tests grandeur nature. Monsieur s’en est passé, car il est parti du postulat de départ que « à priori », les plantes utilisées, pourraient dans certains cas avoir de réels effets sur le corps…. Sans bien sûr préciser lesquels.

    Pour ce qui est de l’effet (néfaste ou non) à long terme sur l’organisme de l’utilisation de ces produits, la question n’a pas été posé car ce n’était pas le propos de l’émission.

maigrir vite et bien !!!Avouer tout cela à la télévision peut être suicidaire me direz vous, car plus personne ne va acheter ses produits ?

Mais pas du tout car Monsieur Favre a comprit quelque chose, une femme qui veut maigrir sera prête à bouffer de la merde de chien si on la lui présente sous une forme alliant marketing et termes scientifiques (voire même pseudo scientifiques).

Alors mesdames, ce que je retiens de cette émission, c’est que quand vous vous trouvez face à un produit contenant des termes que vous ne comprenez pas, n’hésitez pas à sortir le dictionnaire.

Ces industriels jouent sur les mots car ils ont bien compris que tout n’est question que d’apparences.

Pour info, je suis allée dans une pharmacie à côté de chez moi hier en fin de journée. J’ai expliqué à la patronne que je voulais savoir comment les gens avaient réagi par rapport à ce produit. Elle aussi avait vu l’émission. En fait, quelques jours avant la diffusion, le distributeur l’avait appelée en disant que par prudence elle devait augmenter son stock.

Pour cette simple journée de Lundi, elle a été littéralement dévalisée par des femmes qui avaient vu l’émission et qui voulaient essayer ce produit miracle. Il faut croire qu’on n’a pas vu la même émission….

Monsieur Favre a gagné son pari… Tout du moins dans cette pharmacie là….

60 millions de consommateurs : « Règlementation floue = danger ! »

Voilà ce disent les experts de « 60 millions de consommateurs à propos de 14 produits « minceur » vendu en france (mai 2003) :

La plus grande méfiance est de mise quant à ces gélules qui prétendent faire des miracles. Elles sont chères, leurs effets sont discutables, voire inconnus pour certains, et lorsque nous avons demandé aux fabricants de ces produits une justification scientifique nous n’avons rien reçu de sérieux.

En 2003, 700 sociétés et 4000 produits ont été contrôlés par le DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, sur le marché national des compléments alimentaires.

Résultat : un taux de 60% de non-conformité (source 60 millions de consommateur HS n°116)

Les cas d’infraction les plus fréquents : l’adjonction de produits non autorisés et les dénomminations trompeuses.

Avec dans de nombreux cas, l’absence de réelles preuves scientifiques de l’efficacité de ces produits.

Attention à vous, étant donné le flou qui règne, certains de ces produits peuvent s’avérer dangereux et irréversibles pour votre santé.

L’herboristerie, c’est plus sympa !

CamomilleOn trouve en boutique bio, parapharmacie et chez les herboristes les produits naturels qui sont contenues dans les compléments alimentaires.

C’est ce qu’on appelle la Phytothérapie (soigner par les plantes) et c’est la plus vieille médecine du monde !

Des produits comme le Thé vert(minceur), la Canneberge(cholestérol), la Vigne rouge (circulation), la Bardane (peau-rhumatisme), et les huiles essentielles de Romarin(articulation-digestion), et de Genévrier(tonus-diurétiques) par exemple se trouvent facilement.

Pourquoi ne pas leur demander de vous concocter une préparation qui ne contiendra que les éléments dont vous avez réellement besoin ?


... Charger plus