Le 09.10.20 Par warnweb

Une rhinoplastie peut changer la vie !

 

Bossu, trop large, trop petit… le nez est l’une des sources de complexes les plus courantes. Car, contrairement à d’autres parties du corps, il est impossible de le cacher. Ainsi, lorsque notre nez nous déplaît et nous complexe, au point de nous gâcher la vie, le recours à la rhinoplastie peut être la solution. Qu’est-ce que la rhinoplastie ? Comment se déroule l’intervention ? Est-elle sans risque ? On vous dit tout sur le sujet.

Pourquoi se faire refaire le nez ?

La rhinoplastie peut être envisagée pour diverses raisons. Vous pouvez notamment y avoir recours, dans le cas où la forme de votre nez occasionne des gênes respiratoires, dues à une malformation congénitale ou suite à un accident. Lorsque l’aspect de votre nez est source de complexes et pénalise votre bien-être, il est également possible de décider de se faire refaire le nez via une rhinoplastie pour prendre un nouveau départ. La chirurgie du nez peut être libératrice, car en soignant votre complexe, elle vous aide à renouer avec vous-même et les autres. Chaque année, près de 15 000 nez sont opérés en France, plaçant ainsi la rhinoplastie comme l’opération esthétique la plus courante sur le visage.

Ceci étant, la décision de remodeler son nez ne doit pas être prise à la légère. Si vous envisagez de vous faire refaire le nez pour plaire à votre partenaire ou pour ressembler à une star, il peut s’agir d’un coup de tête. Reposez-vous la question deux fois avant de vous lancer. En effet, la rhinoplastie est conseillée, uniquement lorsqu’elle est nécessaire. Bien qu’il s’agisse d’une chirurgie esthétique, elle doit être réalisée pour des raisons de santé, dans le but d’améliorer le bien-être physique ou psychologique.

rhinoplastie

En quoi consiste la rhinoplastie ?

La rhinoplastie est une intervention chirurgicale qui consiste à modifier la morphologie du nez au niveau des cartilages ou des os supérieurs. Cette chirurgie correctrice est à distinguer de la septoplastie, qui est une chirurgie fonctionnelle d’ordre ORL, visant à traiter la déviation de la cloison nasale. Si nécessaire, il est cependant possible de réaliser les deux opérations en même temps. Dans ce cas, l’intervention est appelée rhinoseptoplastie.

La rhinoplastie est envisageable dès que la croissance cartilagineuse et osseuse du nez touche à sa fin, généralement à partir de 16 ans. Toutefois, si la forme du nez est source de problèmes importants, l’intervention peut se faire dès 14 ans, sous quelques conditions. La maturité psychologique est également essentielle pour pouvoir recourir à la chirurgie du nez. Ainsi, l’âge n’est que théorique, car plusieurs facteurs sont à considérer avant l’opération.

Il existe différents types de rhinoplastie, en fonction des caractéristiques du nez et de la problématique du patient. Les corrections les plus courantes concernent les nez trop larges, bossus, les nez avec pointes tombantes ou trop élargies, les nez trop proéminents ou déviés. Vous pouvez également recourir à la rhinoplastie pour corriger l’aspect squelettique du nez dû au vieillissement.

Ainsi, selon la correction à apporter, l’intervention peut comprendre un renforcement architectural du nez, une greffe cartilagineuse, une rhinoplastie de préservation, ou encore une rhinoplastie ouverte. Dans tous les cas, l’opération a pour principal objectif d’harmoniser le visage, avec un rendu naturel.

Comment se passe l’intervention ?

La rhinoplastie comprend 3 principales étapes : la préparation, l’intervention proprement dite et la convalescence.

La préparation

Au moins 2 consultations sont nécessaires avant l’opération chirurgicale. Ces rendez-vous préopératoires vous permettent d’exprimer exactement les changements que vous attendez de l’intervention. Lors de ces entretiens, le spécialiste effectue également des examens, afin de définir les modifications réalisables. Il vous présente ensuite des simulations sur ordinateur pour que vous ayez une idée du résultat. En effet, nous devons préciser qu’après une chirurgie du nez, l’ensemble de vos traits peut être modifié, dont la bouche, le menton, et même le regard. Ainsi, avant d’entamer l’opération, il est essentiel de vous imaginer avec votre nouveau visage. D’ailleurs, vous disposez d’un délai de réflexion de 2 semaines après la première consultation pour changer d’avis. L’anesthésiste va ensuite vous recevoir pour déterminer le type d’anesthésie adapté. D’autres précautions sont aussi à prévoir, dont l’arrêt du tabac au moins 30 jours avant l’intervention, ainsi que l’arrêt des anti-inflammatoires ou aspirine au moins 10 jours avant.

L’intervention

Une fois la décision prise et les formalités remplies, le jour J, on vous emmène dans votre chambre en vue d’une préparation préopératoire, qui comprend une prémédication et 6 heures de jeûne. S’il s’agit d’une rhinoplastie complète, une anesthésie générale sera nécessaire. Dans le cas d’une rhinoplastie de la pointe, une neurolepanalgésie ou anesthésie locale sera suffisante. Après désinfection de la zone concernée, une anesthésie locale complémentaire peut être effectuée avant l’intervention proprement dite. L’opération dure entre 1 et 2 h en moyenne. Après l’intervention, une hospitalisation de 24 à 48 h est généralement nécessaire pour les suivis postopératoires. Vous pourrez ensuite rentrer chez vous, avec toutes les recommandations du médecin.

La convalescence

Selon le type de rhinoplastie effectuée, la convalescence peut durer entre 8 et 15 jours. L’ablation des mèches se fait 24 h après l’opération, et celle du plâtre et des fils avant le 10ème jour. En fonction de la nature de votre travail, vous pourrez reprendre vos activités dès 3 à 10 jours après l’intervention. Vous pourrez également reprendre vos activités physiques environ 30 jours après votre sortie d’hôpital. Pendant ce temps, le médecin peut vous prescrire des soins spécifiques, dont un rinçage des fosses nasales au sérum physiologique et à l’huile goménolée. D’une manière générale, vous pourrez apprécier les premiers résultats dès 15 jours après l’intervention, mais le résultat final est obtenu au bout de 1 an.

La chirurgie du nez est-elle risquée ?

Avant de décider de vous faire refaire le nez, sachez que la rhinoplastie n’est pas sans risque, comme toute opération chirurgicale. D’ailleurs, il incombe au médecin de vous les faire connaître. Il peut s’agir notamment de complications relatives à l’anesthésie, d’apparitions d’hématomes, ou encore d’infections, bien que ce soit rare. La rhinoplastie peut également s’accompagner d’irrégularités de contour ou d’asymétrie du nez, mais qui sont souvent rectifiables.

Heureusement, vous pouvez minimiser ces risques en choisissant un chirurgien spécialisé et expérimenté dans son domaine. La rhinoplastie peut parfaitement être réalisée dans un cadre sécuritaire, avec des techniques minutieusement choisies selon la correction à faire. Ainsi, avant de sélectionner votre praticien, nous vous conseillons vivement de demander des références.


... Charger plus