Le 23.01.22 Par warnweb

Les grands principes de l’agriculture biologique

L’agriculture biologique est un système de gestion et de production agricole qui allie un haut niveau de biodiversité à des pratiques environnementales préservant les ressources naturelles. Par ailleurs, elle intègre des normes rigoureuses en faveur du bien-être animal. Quels sont les grands principes de l’agriculture biologique?? Vous saurez tout dans cet article.

L’agriculture biologique est durable

L’un des plus grands principes de l’agriculture biologique concerne la durabilité. En effet, elle recherche la production, mais prend en compte l’intérêt du vivant. En ce sens, elle n’épuise pas les ressources et pense à l’avenir.

Qu’il vous souvienne, la révolution agricole des années 50 s’est basée sur une utilisation intensive de la chimie et de la mécanique. Des problèmes, de ce fait, ont résulté. Vous avez notamment la pollution de l’air, les pesticides dans les fruits, l’impact climatique… À l’inverse, la bio s’inscrit dans une perspective de satisfaction de la population actuelle sans risque de compromettre les ressources des générations futures.

Par exemple, l’agriculture biologique prend grand soin des sols. Nourrir naturellement le sol le rend plus vivant et fertile. Les engrais chimiques, ici, ne sont pas utilisés.

L’agriculture biologique respecte et valorise les cycles naturels

La nature, comme vous le savez, offre un système bien fait. C’est la valorisation de ce dernier qui assure les résultats probants et durables. Dans ce cadre, la bio, pour le maintien de la fertilité des terres, alterne les cultures et recourt éventuellement à l’épandage d’engrais organique et de compost.

Grâce à la rotation, le sol bénéficie d’un temps de repos et de régénération. Ainsi, le cycle de développement des adventices et insectes est naturellement interrompu. La bio, en donnant le privilège au travail du sol superficiel, offre la possibilité aux petites bêtes de faire le leur en profondeur. Par exemple, avec le concours des vers de terre et des micro-organismes, nul besoin de stimuler les cultures artificiellement.

L’agriculture biologique vise l’autonomie

La valorisation des cycles et ressources naturelles permet à l’agriculture biologique de tirer le meilleur parti de ce qui est naturellement à sa disposition. De ce fait, plus besoin de faire usage des produits extérieurs comme les engrais chimiques, les pesticides, les désherbants…

L’optimisation de la production prend en compte le choix des espèces animales et végétales les plus adaptées aux conditions naturelles et aux paysages. Par ailleurs, le recyclage des ressources naturelles est considérablement favorisé.

L’agriculture biologique est par nature équitable

L’agriculture biologique, du fait qu’elle se fonde sur le respect du vivant et des cycles naturels, permet également l’instauration de rapports équitables avec tous les composants de notre planète. En effet, tous ont un rôle particulier à jouer pour le fonctionnement de l’écosystème.

C’est également ce principe qui donne la possibilité à la bio de prendre en compte le bien-être animal. Bien évidemment, les hommes ne sont pas passés aux oubliettes. Des relations justes et pérennes sont établies avec les producteurs afin qu’ils soient à la fois rémunérés et protégés.

L’agriculture biologique est un système qui repose sur de nombreux principes. Vous avez notamment la durabilité, le respect et la valorisation des cycles naturels, l’autonomie et l’équité.


... Charger plus