Le 20.12.02 Par Anne Stolbowsky

Depoussièrage du monde du textile

On connaît toutes ( et sûrement vous aussi messieurs) les problèmes liées à l’achat de vêtements :?. Les tailles de confections ne correspondent à rien, pas la peine de regarder l’étiquette, en plus d’une boutique à l’autre un 46 ou un 50 c’est parfois la même chose. On essaye sans doute de flatter l’ego des acheteurs, mais en attendant il y a plutôt de quoi s’arracher les cheveux ! Et puis les coupes, sa tombe rarement comme il faut, rajouter quelques centimètres de tissus pour faire un vêtements grande taille contribue surtout à créer des sacs à patates.

Bonne nouvelle ! Voici ce que

le magazine « maxi » du mois de décembre nous apprend sur trois pages :Le monde de la confection c’est enfin rendu compte qu’il y avait un problème !

En effet, les normes de tailles utilisées pour dessiner tous nos vêtements datent de 1970 et se basent sur un échantillon de 5000 femmes seulement. En 30 ans, la société française à beaucoup changé : mode de vie, habitudes alimentaires, sédentarisation sont autant d’éléments qui influent sur la morphologie d’une population.

Quelques soient les raisons de ces mutations, on constate que l’ensemble de la population a vieilli, qu’une femme sur six fait du 46 et qu’un dixième de la population est en surpoids. Pas la peine d’en dire plus, les silhouettes dites standard ne nous correspondent pas, et nous connaissons déjà bien la frustration liée à la recherche d’une tenue.

il va en falloir des usines, pour recycler tout çà !

Pour que tout çà ne reste pas qu’une jolie parole, une grande action de mesure de la population va débuter en janvier 2003.

Pendant dix huit mois, des cabines équipées d’appareils de mesures élèctroniques vont être installées dans toute la France.

Les personnes qui serviront à établir les nouvelles normes de taille de l’industrie textile auront entre 8 et 65 ans, seront des hommes et des femmes volontaires qui devront également indiquer leur âge, leur niveau d’études, leur situation géographiques, etc. ( attention tout de même à la récupération d’information à des fins publicitaires )

Les premières cabines devraient être notament installées chez les enseignes Auchan, Décathlon et Kiabi, qui pensent recenser plus de 80 milles personnes durant l’opération.

Grâce à ses nouvelles mesures, on devrait pouvoir trouver des vêtements mieux ajustés mais ce ne sera pas encore du sur mesure.

Néanmoins, pour les grandes tailles les choses sont différentes, les coupes au delà du 46 ne sont pas fabriquées selon les mêmes critères que les vêtements de tailles « normales » , cela demande plus de travail et d’argent.

Les fabriquant préfèrent ne pas prendre de risque pour une population dont ils ne connaissent ni les goûts ni le nombre. Cette grande enquête pourrait donc aussi servir à mieux identifier la cible, et savoir si elle est assez conséquente pour lui produire des vêtements adaptés en grand nombre, et bien sur si ce public souhaite trouver des vêtements plus tendance.

Voilà un moyen de demander aux fabricants ce que nous souhaitons : des vêtements grandes tailles modes et à des prix compétitifs.

Mais c’est aussi l’occasion de changer l’image ringarde des rondes en prouvant que nous avons envie de couleurs, de forme différentes, et que la population des rondes et aussi une population jeune et nombreuse !

Il est cependant dommage que les enseignes pour l’instant concernées ne soient pas parmi celles que les ronds fréquentent habituellement pour se vêtir ( même si Kiabi propose quelques vêtements grandes tailles). Il va falloir faire preuve de présence durant cette enquête si nous voulons des résultats.

Nous suivrons de près cette affaire.

Prochain épisode en janvier.

Source : Maxi n° 842 decembre2002.


... Charger plus