Le 05.01.03 Par Anne Stolbowsky

Soldes arrrgggghhh !

Le 08 janvier débuteront les soldes. Comme chaque année, vous avez sans doute mis des sous de côté et peut-être même repéré des articles ou encore fait de la place dans vos tiroirs !

Et tout ca pour quels résultats ?

Comme je ne suis pas devin, je ne peux pas vous le dire ! Par contre je peux vous raconter l’aventure qui m’est arrivée l’année dernière…

Replaçons nous dans le décor. A l’époque je travaille sur Paris à quelques stations de métro de la boutique où j’ai l’intention de faire une razzia … sortie du boulot vers 18h, je peux commencer mes amplettes 30 minutes plus tard.
Voilà donc ce qui est arrivé….

Quelques minutes avant la fin de ma journée, je prépare toutes mes affaires, ma veste sur mes genoux, mon sac pas loin, je suis sur les starting blocs !

Ca y est, c’est l’heure !
Je m’engoufre dans le métro à la vitesse de la lumière, il y a toujours trop de monde lorsqu’on est pressé, c’est fou non ! Comme si les gens ne pouvaient s’empêcher de se scotcher les uns aux autres, il y a de place quand même sur terre (enfin, je crois)!
Peu importe, celà n’entame ni mon humeur, ni mon instinct de shopping et j’espére que la ceuillette sera bonne.

J’arrive enfin dans le centre commercial.
Aujourd’hui je suis raisonnable, je ne vise qu’une boutique que je ne citerais pas (et puis j’ai pas vraiment le temps d’en faire plus).

Déjà, je vois sur toutes les vitrines les grandes affiches de couleurs vives indiquant que les soldes ont bien commencé.
Ohlala, il y a beaucoup de bras chargés de sacs, mais bon le plupart des clientes ne s’intéressent pas aux vêtements grandes tailles que je vise.

Bon, enfin, j’arrive dans ma boutique. je me précipe au fond, vous savez bien, là où se cache le rayon « honteux » des grosses.
Ca grouille de monde, mais tanpis il faut souffrir pour être belle, j’ai pas traversé toute cette cohue pour m’arrêter si près du but.

Hé là … Surprise : Mais où sont les vêtements à prix sacrifiés ?

Je rêve !

Sur tout le rayon, il n’y a que deux portants avec l’affichette démarque. je suis dégouttée…

Plus d’un trentaine de portants avec seulement deux soldés, ils se fouttent du monde vraiment !
Moi qui veux racheter le même pantalon que celui que j’ai trouvé en septembre, je suis obligé de le prendre à prix fort (sinon je peux l’oublier).

Je vais quand même regarder les articles bradés.
Ok, quelques t-shirts informes dans des couleurs cacas d’oies, un ensemble blanc paillettés façon sac à patates de fêtes. C’est vraiment trop moche, je ne vais pas acheter des vêtements importables juste parce qu’ils sont bazardés !

J’erres quand même dans le rayon au cas où.
Plein de BBW prennent malgré tout la marchandise, alors que les prix n’ont pas changé. Je vois quelques femmes avec un regard (sans doute comme le mien) mélé de colére et d’indignation, cette situation commune nous pousse à échanger quelques mots.

« Y a vraiment rien ici, je suis écoeurée », me dit une pulpeuse black.

« Non, juste ces mochetés là-bas, à croire que les rondes n’ont pas droit aux soldes ! »

« Il y a des soldes ailleurs, mais les vêtements sont déjà si chers à l’origine qu’on ne voit pas vraiment les démarques ! »

On peste sur la boutique et l’injustice flagrante dont souffrent les personnes corpulentes durant les soldes, et chacun poursuit son chemin.

J’ai à peu près la même discussion avec 2 ou 3 autres clientes…

Décidement, il faudra taxer pour s’habiller correctement, ou alors passer en dessous du 46 mais ce n’est pas dans mes projets.

Découragée, je me rends aux rayons accessoires – là au moins la taille ne compte pas – et effectivement je trouve un sac et quelques babioles à mon goût.

Je me dirige donc les bras un peu trop vide vers la caisse, bien décidée à dire ce que je pense : je suis furax !

Là, coup de chance, je trouve une queue de moins d’un mètre et je parviens vite devant le vendeur.

« Bonjour (dis-je en tachant de rester souriante et polie) ! Vous ne faites pas de soldes au rayon grandes tailles ? »

« Si si » me répond-il agacé.

« Il n’y a pourtant que deux portants soldés, pour les autres vous attendez la deuxième démarque ? »

« Non, c’est la nouvelle collection, on la solde pas. » Me répond-t-il avec une amabilité incroyable.

Sa mauvaise foi me laisse sans voix, mais oui bien sûr le pantalon que j’ai acheté en septembre dernier fait partie de la nouvelle collection !
Je sais bien qu’il n’est pas responsable mais je lui aurais bien arraché quelques lambeaux de peau.

Conclusion de l’histoire. j’ai depensé autant de sous que si ce n’étais pas les soldes et en plus je me sents assez frustrée.

J’espère que vos courses ne tourneront pas comme les miennes. Sans doute existe-t-il de VRAIES soldes quelques part, et si vous avez des adresses partager l’information, ce serait chouette.
Vous pouvez aussi partager vos coups de gueule !

Mais surtout faites gaffe, et pour mieux vous défendre voici une petite info :

Malgré l’indication suivante « les articles soldés ne sont ni repris, ni échangés », les garanties pendant les périodes de soldes sont identiques à celles de l’année. La garantie des vices cachés de l’article 1641 du Code Civil s’applique. Tout article acheté en solde doit bénéficier des même garanties en matière de défauts de fabrication non apparents ou de service après-vente qu’un autre article (les vices apparents et imperfections ne permettent pas de demander le remboursement de l’article). En cas de vices cachés, le vendeur est tenu de remplacer l’article, ou de rembourser l’intégralité du prix.

(Les obligations des commerçants en période de soldes)


... Charger plus