Le 10.04.09 Par Anne Stolbowsky

Interview Audrey de Big and Pretty

itwbp
Ouvert récemment, la boutique Big and pretty est le nouveau bon plan pour trouver des vêtements grande taille dégriffés !

Spécialisée dans les marques américaines et britanniques, c’est pourtant bien une française Audrey qui est à l’origine de cette initiative.

Découvre l’interview de Audrey de Big and Pretty :


Anne : Qu’est ce qui différencie Big and pretty des autres boutiques en ligne grande taille ?
Audrey : Je crois que ce qui différencie Big and Pretty des autres sites, ce sont les vêtements proposés.
Au début de l’aventure, j’ai eu beaucoup de mal à trouver des fournisseurs français dont les vêtements m’attiraient et surtout qui se différenciaient des autres. Je cherchais vraiment une mode plus jeune, plus accessible financièrement.
Bien sûr, il faut aussi pouvoir proposer des articles classiques mais je recherchais vraiment des pièces uniques – en France en tous cas- et moins chères, c’est pour ça que je me suis tournée vers l’import.

Anne : Quel a été ton expérience dans le monde de la mode avant de créer Bigandpretty ?
Audrey : Je dois avouer que la seule et véritable expérience que j’ai eu est celle de cliente. Et de cliente souvent déçue par ce qu’on lui proposait.
J’ai toujours été (plus ou moins) ronde, et en plus de cette différence physique, je devais aussi faire face au différence de style vestimentaire. Je n’ai jamais eu l’occasion de vraiment me fondre parmi mes copains du lycée car je ne trouvais pas le même petit top ou le même jean que ma copine qui elle taillait un joli 38.
En préparant ce projet, tous ces souvenirs sont revenus à la surface et j’essaye vraiment de proposer des vêtements modernes que même les plus jeunes pourront obtenir et enfin se sentir « unique » mais toujours en phase avec la mode du moment.

bpr

Anne : Sur ebay il existe des boutiques qui proposent également des marques américaines. Quelle différence avec Bigandpretty ?
Audrey : La mode pour les rondes au Etats-Unis est tellement plus développée et rentrée dans les mœurs que dans n’importe quel autre pays, il y a donc là-bas une multitude de fournisseurs distribuant différentes marques Américaines. Il faut chercher, discuter, parloter même avec ses fournisseurs pour obtenir la meilleure qualité au meilleur prix car ce qu’on achète moins chère, on le revend aussi moins chère (ça c’est MA philosophie!!).
La différence avec Big and Pretty, se joue forcément au niveau du prix.

Anne : Comment t’es venu l’idée d’ouvrir une boutique de vêtements dégriffés ?
Audrey : Comme je l’expliquai plus haut, j’étais à la recherche de fournisseurs français, qui pourraient proposer des vêtements sympas, jeunes, moderne et/ou classique et surtout de qualité à des prix plutôt attractifs (la tâche était dure!!) et puis, dans mes recherches, je suis tombée sur un annuaire professionnel Anglais qui regroupaient plusieurs fournisseurs dans tous les domaines et à ma grande surprise, certains d’entre eux proposait des vêtements grandes tailles, à y regarder de plus près, la plupart indiquaient que ces vêtements étaient des articles dégriffés de grandes chaînes britanniques telles que Evans, Wallis, Dorothy Perkins et autres …
Je retrouvais là tout ce que je recherchais, des vêtements sympas, de bonne qualité et qui dit dégriffé dit moins chers, un vrai jackpot!!

bp1

Anne : Tu es française et pourtant ce sont surtout des marques américaines et anglaises que tu vends. Peux tu nous expliquer un peu ce choix ?
Audrey : J’ai longtemps vécu en Angleterre et passé plusieurs mois aux Etats-Unis, j’ai pu y remarquer une mode pour les rondes plus « à la mode » et non une mode coincée dans le passé offrant des caleçons fuseaux et des grands T-shirt !
On avait passé ce stade en France aussi mais le choix était encore trop restreint et c’est donc ça que j’ai voulu proposer à mes consoeurs françaises, pouvoir apporter en France un petit bout de ce qui se fait de bien là bas. C’est sur, la logistique est un peu différente mais ça en vaut vraiment la peine. Et puis, de manière un peu plus personnel, je suis bilingue et je dois dire que j’apprécie le contact avec les anglophones donc tout m’est réellement apparue comme une évidence.

Anne : Tu as vécu en Angleterre. Est-ce que pour toi il y a une vraie différence dans le regard des autres par rapport à la France ?
Audrey : Ho grand oui!!! C’est une histoire de société et du rapport à soi qui est à l’opposé de ce que l’on peut vivre ici.
J’ai vu des jeunes filles et femmes complètement décomplexées, fières de leur rondeurs et qui les montrent!! Je me sentais même un peu ovni car moi, j’aime plutôt me cacher sous mes gros pull … A côté de ça, il y a aussi un accès à la malbouffe bien plus facile que chez par nous, ils vivent vraiment à l’américaine et les produits dits sains sont bien plus difficilement accessibles car beaucoup plus chers.
C’est un tout, en fait, ils acceptent de mal manger et donc de prendre quelques rondeurs (pas toujours du à la malbouffe non plus, je précise!!) et il en devient donc acceptable de s’habiller en grande taille. Etre ronde en Angleterre, c’est quasiment être normale !! Attention, ce n’est pas non plus l’eldorado des rond et des rondes… lol

bpp

Anne : Penses tu prochainement proposer d’autres produits comme de la lingerie ou des maillots de bain ?
Audrey : Je suis activement à la recherche de fournisseurs de lingerie et maillot de bain et je suis consciente que de ne pas en proposer sur le site à l’approche de l’été n’est pas idéal. Seulement, comme pour le reste des vêtements proposés sur www.bigand pretty.fr, je tiens à vraiment trouver des articles sympas et surtout pas trop chers, et tout ça prends beaucoup de temps. Patience!!

Anne : Quelles sont tes marques favorites (hormis celles qui sont dans ta boutique)
Audrey : Je viens de découvrir une marque très sympas qui s’appelle Blue Port, je vais essayer de proposer certains de leurs articles bientôt. Sinon, personnellement, j’aime bien ce qu’offre Quelle et Taillissime, H&M Big is Beautiful, mais j’aime aussi ce que fait Bon Prix, pour justement le prix même si côté qualité, il y a sur certains articles un manque à gagner!!

bp3

Anne : Depuis des années, beaucoup de petites boutiques grande taille qui lancent leur site de vente en ligne se brûlent les ailes. Dans ce contexte, d’après toi qu’est ce qui peut faire une différence ? Permettre à une boutique de vraiment tirer son épingle du jeu ?
Audrey : Je suis parfaitement consciente de la difficulté de se lancer actuellement, l’arrêt de Julie Envy m’a vraiment ouvert les yeux sur la difficulté de pérenniser sa boutique de vêtements grande taille, peut être est-ce d’ailleurs plus facile pour celle qui vendent uniquement que pour celles qui créent…Dans le contexte actuel, il faut pouvoir jouer un maximum sur les prix, pour moi, c’est-ce qu’il y a de plus important. Il devient rare de pouvoir se permettre d’acheter un seul vêtement à plus de 65 ou 70euros. Moi, je ne le peux pas et je ne souhaite pas le proposer à mes clientes. Bien sur, il ne faut pas non plus oublier que c’est aussi un travail, et qu’il faut pouvoir en vivre et il y a en plus, plein de revers financiers à la liberté que l’on a d’être notre propre patron.

bp2

Anne : Tu es une jeune maman. Comment arrive tu à jongler entre tes priorités de maman et ta boutique ?
Audrey : C’est plus facile maintenant, qu’il y a 18 mois!! C’est en 2007 que j’ai décidé de créer Big and Pretty et quelques temps avant je découvrais que j’allais devenir maman. C’est l’année où – comme j’aime à le dire- j’ai accouché de mes deux bébés!!

A l’époque, je me sentais, peut être naïvement, assez forte pour affronter les deux. J’ai toujours voulu être maman et je considérai que de s’occuper d’une boutique on-line, en travaillant de chez soi, était une activité tout à fait compatible avec la maternité. C’était sans compter sur tous les petits soucis que l’on peut rencontrer au cours de la grossesse et de l’accouchement et qui font que notre petit bout se transforme en véritable « sangsue », ne quitte pas vos bras une seconde sinon, bonjour les hurlements, et du coup vous pompe toute l’énergie nécessaire pour mener à bien votre projet!

Voilà la raison pour laquelle, Big and Pretty, en tant que boutique Ebay, n’a pas marché. En plus d’être facilement noyé dans la masse sur Ebay, il faut quand même s’occuper de sa boutique et je n’ai pu le faire. J’ai donc décidé de recommencer à zéro. Ma fille a maintenant 18 mois , elle est un peu plus indépendante (et encore!!) mais elle me laisse plus de temps pour m’investir dans la nouvelle version de Big and pretty. Et puis, il y a toujours la halte garderie!!!

Anne : Un conseil mode pour les filles de Vivelesrondes ?
Audrey : Moi, j’ai toujours eu un seul concept, portes ce qu’il te plaît !! Je suis passée par toutes les tailles et aussi par tous les styles, grunge, bobo, classique; etc..

Il faut juste être bien dans ses fringues, se faire plaisir et avoir plaisir à porter tel ou tel vêtements. On nous brime déjà tellement parce qu’on n’est pas comme ceci ou cela, qu’on a pas telle ou telle taille alors quand je commence à entendre des commentaires tel que « ça c’est plus flatteur pour les rondes » ou au contraire « ceci est plutôt déconseillé à celles qui ont des formes », moi je dis stop! Chacun fait ce qui lui plaît…C’est une vision de la mode qui m’a été influée par toutes les jeunes femmes aux formes généreuses que j’ai pu rencontrer lors de mes voyages dans les pays anglophones, sans diktat, elles paraissaient toutes bien plus en phase avec elles-mêmes!!

bp-b

Anne : Vivelesrondes, c’est quoi pour toi ?
Audrey : Je suis membre de Vive les Rondes depuis le 13 mai 2005, et je dois dire que c’est un site qui a été déclencheur de beaucoup de choses!!
Les rencontres avec des personnes comme moi, pas toujours à l’aise avec leur corps, et avec d’autres qui le sont bien plus, m’ont permis de faire une jolie petite introspection. C’est un travail de longue haleine de finalement s’accepter telle que l’on est, et j’ai encore un long chemin à parcourir mais avec l’appuie de mon mari et les témoignages du site, je m’approche petit à petit de mon but.
Je dirai que Vive les Rondes est un peu un garde fou, quand on se sent dériver et que l’on commence à avoir des pensées négatives, il suffit de faire un tour sur le site et de lire, des anciens comme des nouveaux messages et on se sent littéralement booster pour affronter une nouvelle journée, avec nos rondeurs, on se sent remonter pour affronter regards et commentaires. Il faudrait une version injectable de Vive les Rondes!!

Anne : Un mot pour finir ?
Audrey : Juste un grand merci à toi, Anne pour toute l’aide que tu as pu m’apporter, à moi et Big and Pretty. Un grand merci à toutes celles qui ont visité le site, celles qui ont passé commande et celles qui attendent leur coup de cœur.
Merci à celles qui ont laissé et laisse des commentaires constructifs qui me font progresser chaque jour et rendent le site toujours un peu à leur goût. C’est un défi de tous les jours mais avec votre soutien, je sais que je serai capable d’offrir de plus en plus de vêtements à des prix toujours accessibles et j’espère le plus vite possible!!! Encore merci.

Le site : Big and pretty


... Charger plus