Le 23.11.06 Par Anne Stolbowsky

Créateurs de mode et anorexie : Coupables ?

Défilé Chanel Printemps Eté 2007« La mode n’est pas responsable de l’anorexie « .

« L’anorexie est malheureusement une réalité, un véritable problème de société. Il ne faut pas créer de fausse polémique, la mode n’est pas responsable de l’anorexie », a déclaré récemment un porte-parole de Chanel sur LCI. Une réaction officielle parmi tant d’autres, toutes similaires, suite à la mort des 2 mannequins.

La mode n’est pas responsable de l’anorexie. La mode n’est responsable de rien. La mode s’inspire de la rue, et jamais l’inverse. Ne créons surtout pas de polémique, surtout pas de scandale. Voilà à quoi se résume le « dialogue ». Et la presse se contente de retranscrire tout cela comme des paroles d’annonceurs d’évangile.

C’est pas moi c’est lui qu’a commencé ! Puisque Partout on semble vouloir trouver un coupable, quelqu’un à qui faire porter le chapeau. Et même les forums de vivelesrondes.com n’ont pas échappé à cette quête.

Voici les coupables potentiels :

  • Les créateurs de mode Innocentes victimes de leur vision fantasmagorique d’une femme qui n’existe pas dans la réalité, et qui n’a surtout aucune forme ?

    Il ne faudrait surtout pas brider leur créativité en la réglementant. Et puis le tissu, c’est cher. Donc moins de formes = moins de tissus. Et puis, si on mettait des femmes trop belles, on ne verrait plus les vêtements vous comprenez. Et puis après tous, ils ne font que répondre à ce que leur demande les mags féminins.

  • Les agences de mannequins qui prennent des filles de 13 ans pour représenter dans le monde le modèle de la femme idéale ?

    Ces agences qui ne pèse pas leur mannequin mais leur demande un tour de hanches ne dépassant pas 90 centimètres, soit une famine constante pour les plus grandes ! Mais bien sur que non. Ces agences ne font qu’offrir ce que leur client leur demande. Sans quoi elles feraient faillite évidement.

  • Luisel Ramos
  • les magazines féminins ?

    Eux qui reprennent ces images de mode blafarde, qui ne cessent de montrer du doigt les people soupçonnés d’anorexie pour 2 pages plus loin les afficher comme le modèle de séduction, la dernière tendance glamour à suivre à tout prix. Eux pour qui une ronde c’est une femme taille 40 maximum qui peut éventuellement se mettre en valeur, même si elle est implicitement « hors jeu ». Et même si surtout elle ferait mieux de complexer et de chercher à maigrir « comme tout le monde » pour rentrer au coeur de leur cible. Eux qui s’attristent de la mort d’une jeune fille anorexique, en précisant qu’elle « incarnait la beauté et la jeunesse ».

    Mais non voyons, ils n’y sont pour rien du tout ! Leur principale source de revenu : les annonceurs, leur impose ces images. Et leur deuxième, Les femmes, à force d’être formatées par ces images, Elles veulent du rêve, qu’on sublime leur quotidien et qu’on leur donne un but, une motivation, une compétition.

  • La presse pour ado

    S’adresser à de jeunes filles dont le corps change et qui comme tous les ados vivent mal cette modification. Sont ils eux aussi coupable de relayer cette apologie de la maigreur, et de ne donner aucun moyen aux jeunes de se défendre face à cette mode agressive dans un monde narcissique où l’image est déclarer comme le plus important, alors qu’à cette âge on tente justement de construire son image. Et puis quoi encore ? Vont ils jeter à la porte leur principale source de revenue, les annonceurs, sous ce genre de prétexte ? Et ils n’ont pas envie de perdre non plus les ados en leur parlant d’une façon qui ne leur parle pas justement. A l’école et aux parents de faire leur boulot, et on en serait pas là !

  • Les médecins qui déclarent parfois sans même lever les yeux sur leur patient qu’une personnes est grosse, et envoient de jeunes enfants en pleines croissance vers des privations et un mal être, sans prendre garde à la portée de leurs mots sur de jeunes esprits ! Vous n’y êtes pas du tout. Ils reçoivent sans arrêt des représentants de labo pharmaceutiques et des brochures commerciales, pour les soliciter à prescrire tel ou tel produit de régime, moyennant récompense . Ils reçoivent sans arrêt des patients qui veulent maigrir VITE à tout prix, ne veulent rien entendre d’autre et croient leur médecin comme l’oracle ! Bien sur, les médecins s’informent, en lisant régulièrement les publications médicales…qui relayent des études sponsorisés par des gros labos, qui parlent du « fléau de l’obésité ». C’est pas médecin, c’est révolutionnaire qu’il faudrait être, pour pouvoir lire entre les lignes.
  • Les médecins du travail qui n’assure aucun suivi médical pour les mannequins alors qu’il est obligatoire pour tous les autres métiers ont peut-être leur part de culpabilité ?source Encore raté ! Les mannequins bougent sans arrêt à travers le monde. Il faudrait encore qu’elle soient assez présente dans un lieu pour pouvoir les osculter. VOilà l’escuse officièle. Comme si le monde de la mode n’avait pas de moyens pour des médecins ambulants. Mais bon, une profession ne se réglemente pas toute seule. Il y a des hautes instance dont c’est le job.
  • Les pharmaciens dont les devantures prennent des allures de vendeur de maigreur à tout va sont-ils responsable ? Et si ils ne le faisaient pas ? Vous iriez de toute façon les acheter à la pharmacie d’en face !
  • L’industrie du régime qui se remplie les poches avec toutes sortes de pilule miracle ? Quand un ministre,un député ou un patron de presse déjeune avec le grand patron d’une industrie, pensez vous que çà ressemble plutôt à un échange de bon sentiments sur l’éthique et la santé publique, ou alors à autre chose ? A votre avis ?

    Depuis quand une industrie est elle censée se soucier d’éthique ? Une industrie c’est fait pour faire de l’argent et si possible se ménager une image pas trop mauvaise auprès du grand public, à coup de campagne de com. Point barre. Il y a l’industrie de l’armement au même titre que l’industrie du régime. Ce n’est pas à eux de s’autorèglementer.

  • Les marques de textile qui vendent des tailles de plus en plus petite, qui indique 32 sur des vêtements taille 14 ans et ne font rien pour améliorer l’offre des vêtements à partir du 44 (qui concerne pourtant presque 35% de la population qui est en surpoids ou obésité (chifre IFTH)

    Et qui pousse le vice jusqu’à lancer des tailles négatives ou plus exactement Subzero comme Nicole Miller !

    Pourquoi changeraient ils une formule qui gagne ? Parce que les visiteurs de vivelesrondes.com savent que ce n’est plus la réalité ?? J’ai bien peur qu’il en faille un peu plus…de visiteurs actifs de vivelesrondes.com. ;)

  • A gauche Velvet 130kg pour le dernier défilé Gautier - A droite Chanel
  • Les publicitaires qui utilisent la nudité de la femme comme argument de vente pour tout et n’importe quoi, et n’utilises que rarement des femmes de tailles standard comme la 40 (1 femme sur 5) ou plus, quel place ont-ils dans tout ce cirque mortel ? Même combat que le paragraphe d’avant.

    Voilà d’autres suspects potentiels, dont nous compléterons peut être les fiches plus tard :

  • Les états et Leurs propagandes anti obésité , leur diabolisation du surpoids

  • Les industriels agroalimentaire qui surfent sur la vague santé du tout pour être maigre et font croire à qui les écoutes que tous leur produit en oméga 36 et oligo aliment nous sauveront, que pensent ils de tout ça?
  • L’école qui n’apprend pas aux enfants comment se défendre dans ce monde d’image aurait-elle du faire quelque chose ?
  • Les parents qui sont fiers de laisser travailler des mineurs (des mannequins justement) ou encore des parents qui n’ont pas su sauver leurs enfants des TCA malgré tout leur amour sont-ils coupables ?
  • La culpabilité générale face à la faim dans la monde et l’abondance dont nous profitons ?
  • Le nombrilisme général, le narcissisme, le désoeuvrement.
  • l’histoire, la culture, le féminisme, le machisme (pas de jalouses)
  • Les jeux vidéos
  • Qui verriez vous d’autre ?
Luisel Ramos - La première mannequin officiellement morte d'anorexieAna Carolina Reston - La deuxième mannequin officiellement morte d'anorexie

Alors après lecture de cette liste, que pensez vous?

çà vous a toujours l’air d’un problème d’homosexualité des créateurs de mode ? Qui n’a pas de très bonnes raisons pour ne pas être le coupable ? Combien de siècles pouvons nous passer à la recherche d’un coupable valable ? Et pendant ce temps, qu’aurons nous changé, qu’aurons nous fait avancer ? Qu’est-ce qu’on peut faire pour stopper le massacre ? Que faites vous dans votre quotidien pour améiliorer tout ça ?

Rendez vous dans les forums pour débattre sur cette article.

Rappel : « En France, 4% de la population, soit 40.000 à 50.000 personnes, souffrent d’anorexie ou de boulimie. 90% sont des femmes ou des filles, dont «10% vont mourir» des suites de leur maladie, selon Philippe Jeammet, spécialiste parisien des troubles du comportement alimentaire.« 20minutes

Heureusement que Chanel est là pour nous rappeler que « L’anorexie est un véritable problème social« , sur Vivelesrondes cela fait un sacré bout de temps qu’on a perçu le problème des TCA qui n’est pas que social !

Bon c’est bien gentil tout ça, mais est-ce vraiment le plus important de trouver un coupable à jeter au pilori ?

Les dégâts sont là, alors au lieu de lancer la balle comme des enfants pris en flagrant délit, il est temps d’avoir une réaction adulte et de dire Stop, d’Agir !

Le forum


... Charger plus