Le 27.02.07 Par Anne Stolbowsky

Pour votre santé : nouvelles mesures anti obésité

« Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour »

Pour notre santé, expliquez nous un peu pourquoi les fruits et légumes sont si insipides, sans saveur, et plus chers que les produits fabriqués bourrés de trucs pas bons pour…notre santé !

Pour notre santé, çà fait longtemps

Note : cet article n'est plus à jour
Nous vous recommandons plutôt
qu’on attend plus le jour ou les fruits et légumes seront à nouveau mangeables ou encore aussi cools que la junk food marketée partout à tous dès le plus jeune age. Mais vous ne nous facilitez pas la tache,il faut bien dire.

Des aliments avec du gout et accessible à tous, c’est peut être tout ce qu’on demande finalement.

« Pour votre santé, pratiquez une activité physique et régulière »

Pour notre santé, arrêtez de persuader les gens qu’ils vont crever, qu’ils sont impotents, handicapés, laids et indignes et qu’il n’ont solutions à part des régimes restrictifs ou de la chirurgie lourde, dès que les IMC rentre dans la zone surpoids, alors qu’ils sont tout à fait capable de faire du sport, de bouger, de marcher, pour la plupart.

çà les aidera sans doute à se mettre au sport.

Pour notre santé, produisez des vêtements, du matériel et des infrastructures de sports adaptés à tous.

« Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé »

Pour notre santé, à l’heure actuelle, pour un budget moyen, c’est difficile de trouver des plats familiaux non surchargés des trois à la fois.

Pour notre santé, ajoutez dans votre liste de choses à éviter les additifs non testés et balancés à grande échelle dans la nourriture, sans contrôle.

Et puis pour notre santé, n’oubliez pas les générations de gens élevés à ce genre de messages, bouffés par des carences et des TCA. Les USA sont la preuve la plus flagrante de cette réussite.

« Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas »

Pour notre santé, trouvez nous une seule française qui ne culpabilise pas déjà de « grignoter entre les repas », qui n’a pas déjà entendu partout à quel point c’est mal de » grignoter entre les repas », mal de manger « trop gras », « trop salé », « trop sucré », « trop ».

Pour notre santé, on attend avec impatience la mise en relation officièle de l’intensification de vos messages « pour notre santé » avec l’augmentation de l’obésité.

Pour notre santé, verra t on un jour les lettres TCA dans un de vos messages pour notre santé ?

Voilà, juste une petite réaction à chaud vite fait, à ces nouveaux messages sanitaires sans saveur et sans conviction, qu’on va bientôt voir un peu partout.

Ils se moquent de ce que nous -les gens concernés et avertis- allons en penser.

Car encore une fois monsieur et madame tout le monde va dire que « c’est bien d’avertir les gens ».

Voilà le seul but de cette énième communication sanitaire bidon. But atteint. Opération réussie.

Pourtant ll y a tellement de chose à dire, pour notre santé !

Et vous, qu’avez vous d’autre à dire, pour notre santé ?

Au lieu d’accumuler des mesurettes à l’efficacité douteuse, les pouvoirs publics devraient sortir de leur incohérence consistant à autoriser le matraquage publicitaire, pour des produits dont par ailleurs ils demandent de réduire la consommation ! Alain Bazot, président UFC Que choisir.

Savoir ce que dit Que choisir de ces mesures.


... Charger plus