Le 11.07.07 Par Karen

Un corps parfait de Eve Ensler

Titre : Un corps parfait

Auteur : Eve Ensler

Editeur : Denoël

Parution : 05/2007

ISBN-10 : 2207257347

ISBN-13 : 978-2207257340

Prix : 11,40 €

Je sors quelque peu déçue de la lecture de « Un corps parfait« … de la part de l’auteur des « Monologues du vagin » (traduit en 26 langues, joué non-stop depuis 1996 dans de nombreux pays), j’attendais quelque chose de plus percutant, de plus fort, de moins consensuel …

Parce que

si la révolte est nécessaire contre les diktats de beauté et de minceur, ce clonage qu’on nous impose, la manière de le faire compte beaucoup dans l’impact que pourra avoir le message…

Or, « Un corps parfait« , en plus d’être très court, m’a paru baclé, et parfois vide, si vide… l’auteur accumule les clichés, et c’est dommage… présenter une directrice de magazine de mode comme étant complétement névrosée et auto-centrée, oui, c’est très cliché… mettre la voix de la sagesse forcement dans la bouche de la vieille africaine qui parle de son corps comme d’un arbre aux racines solides qu’il faut aimer, oui, c’est cliché… parce qu’il y a des directrices de magazines qui sont moins futiles qu’on ne le croit, et parce qu’en Afrique, qu’elle soit noire ou du nord, le culte du corps et de la beauté, bien que les critères soient parfois très éloignés de ceux du monde occidental, n’en restent pas moins des critères dans lesquels une partie de la population ne se reconnait pas …

J’aurais aimé de la part d’Eve Ensler plus d’humour mais pas forcement au détriment des « sac d’os » dont elle parle… j’aurais aimé plus de finesse, la même qui nous a fait plongé dans l’univers des « vagins » avec étonnement et délice.

En tant que femme « hors norme », je me suis assez peu retrouvée dans ce discours-là, qui ne m’a pas fait réfléchir, ni spécialement fait sourire… Mais peut-être que d’autres se retrouveront dans tout ça… Auquel cas, cette création n’était pas inutile.

Car ne soyons pas injuste : Ce livre a au moins de mérite d’exister, même s’il surfe sur la vague actuelle du « merde aux diktats », et par sa forme théâtrale, gageons qu’il aura une belle carrière sur les planches, même si le choc des « monologues » ne se reproduira probablement pas … parce que ce « merde aux diktats », justement, de nombreux auteurs, de nombreuses associations, de nombreuses personnes en parlent, se battent pour, ont envie de le hurler à la face du monde … D’autres l’ont fait avant elle (ce qui n’était pas le cas pour les « vagins », véritable idée de génie)… et beaucoup l’ont fait mieux.

Présentation de l’éditeur

Ici un nez refait, là une cure de Botox, ailleurs un régime sans fin : partout les femmes demeurent soumises à cette implacable loi de la beauté, partout les canons établis les poussent à se mutiler, à endurer des privations, à mettre leur vie en danger. Parfois, et même souvent, de leur propre gré… Après avoir su briser avec humour les derniers tabous concernant la sexualité féminine dans les désormais célèbres Monologues du vagin, Eve Ensler se penche avec la détermination et la drôlerie qu’on lui connaît sur la tyrannie du corps parfait. Elle retrace le parcours de femmes d’horizons bien différents : la directrice d’un magazine féminin new-yorkais, une quinqua indienne sans complexes, une beurette boulimique. Toutes racontent leur aliénation, les diktats de l’apparence, leur soif de résistance ou au contraire leur abdication face aux exigences de la culture qui les a vues grandir. Entre deux récits, comme un fil conducteur, l’auteur invective savoureusement son ventre – qu’elle trouve toujours trop gras – et dénonce avec une franchise décapante la violence faite aux femmes.

Biographie de l’auteur :

Eve Ensler, née en 1953, est dramaturge et féministe. Sa célèbre pièce Les Monologues du vagin est devenue un véritable phénomène de société. C’est l’une des pièces les plus jouées au monde. Un corps parfait est sa seconde pièce adaptée et traduite chez Denoël.

Qu’en pensez vous ?


... Charger plus