Le 20.08.07 Par Anne Stolbowsky

Jill Scott – Hate on me : Nouvel album – The real thing

Hate on me Jill Scott.

Album : The Real Thing

Voici le single « Hate on me », premier extrait du nouvel albulm de Jill Scott « The Real Thing » prévu dans les bacs pour le 25 septembre 2007.

Talentueuse, belle, sûre d’elle, Jill Scott est incroyable ! La chanson « Hate on me » est vraiment à son image avec une force et une pêche qui nous porte pour toute la journée !

Les amateurs pourront reconnaitres dans la vidéo ci-dessous Tavis Smiley et Cornel West.

« Hate on me » est une réponse aux attaques sans fondement lancées contre elle sur un forum américain. Trouvé au hasard d’une ballade sur internet, Jill c’est retrouvée à lire les commentares de centaines de personnes qui expliquaient pourquoi il l’a détestaient, rapportant toutes sortes de folles rumeurs jours après jours, y passant leur temps comme si ils n’avaient rien pour remplir leur vie si ce n’est de la détester.

Une spéciale dédicace donc à tous les haters du monde, les haters de vlr et des personnes rondes en particulier !

Découvrez le clip et les paroles (traduites en français) :

If I could give you the world

On a silver platter

Would it even matter?

You’d still be mad at me

If I could find in all this

A dozen roses

Which I would give to you

You’d still be miserable

In reality, I’m gonna be who I be

And I don’t feel no faults

For all the lies that you bought

You can try as you may

Break me down but I say

That it ain’t up to you

Gone and do what you do

Refrain

Hate on me, hater

Now or later

‘Coz I’m gonna do me

You’ll be mad, baby

Go ‘head and hate

Go ‘head and hate on me, hate on

‘Coz I’m not afraid of it

What I got I paid for

You can hate on me

Ooh, if I gave you peaches

Out of my own garden

And I made you a peach pie

Would you slap me high

What if I gave you diamonds

Out of my own womb

Would you feel the love in that,

Or ask “why not the moon”?

If I gave you sanity

For the whole of humanity,

Had all the solutions

For the pain and pollution

No matter where I live,

Despite the things I give,

You’ll always be this way

So go ‘head and….

You cannot hate on me

‘Cuz my mind is free

Feel my destiny

So shall it be

Si je pouvais te donner le monde

sur un plateau en argent

Est-ce que cela compterais ?

Tu serais toujours en colère contre moi

Si je pouvais trouver dans tout ça

Une douzaine de roses

Que je te donnerais

Tu serais toujours aussi misérable

En réalité, Je vais être qui je suis

Et je ne me sent pas coupable pour tous les mensonges que tu crois

Tu peux essayer autant que tu veux

Me casser mais je te dis

que tu n’y pourras rien

quoi que tu fasses

Refrain

Détestes moi, hater

(NDT : Hater, littéralement « détesteur », personne qui passe sa vie à jalouser, détester les autres en général ou en particulier, je ne connais pas d’équivalent en français)

Maintenant ou plus tard

Car je vais rester moi

Tu en seras fou, bébé

Vas-y acharnes toi à me détester

Vas-y acharnes toi à me détester, détester

Car cela ne me fais pas peur

Tout ce que j’ai je l’ai mérité

Tu peux me détester

Ooh, si je te donnais une pêche

qui viens de mon jardin

et que je te faisais une tarte au pêche

Est-ce que tu me l’enverra à la face

Et si je te donnes des diamants

Sortis de mes entrailles

Y verras tu de l’amour

Ou me demanderas tu la lune ?

Si je te donnes la santé mentale

Pour le reste de l’humanité.

Tu y ajoutes toutes les solutions

Pour la douleur et la pollution

Peu importe où je vis,

Ni même les choses que je donne,

Tu seras toujours dans cette optique

Alors vas-y continues et … .

Tu ne peux pas me détester

Car mon esprit est libre

Et je continues mon chemin

Traduit par Vivelesrondes.com

Vos réactions

La bio de Jill Scott

Jill Scott le site officiel

Jill Scott sur Myspace

Retour à la liste des chansons


... Charger plus