MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Sommes nous des personnes sans importance ?

44 ans dans la lune 1661
Mon sujet a été déplacé car le titre était en mejuscules, désolée je ne suis pas trop douée avec l'ordinateur. Donc le voici à nouveau avec le titre écrit comme  
il faut :D

Bonjour c'est mon premier message, bien que je lise le forum depuis un moment sans osez y prendre part.
Je souhaiterai partager vos expériences en matière d'amitié.
Tout d'abord, par politesse je me présente, mon spedo est CGP, initiales de mon nom tout simplement, j'ai 31 ans, vis en banlieu Toulousaine, et comme beaucoup de personnes sur ce forum, pas mal de kilos en trop.
J'ai toujours eu un relationnel facile, plus du style la bonne "grosse copine" chez qui tout le monde se réfugie quand ça ne va pas. Je suis toujours dispo et ouvre facilement ma maison. Je n'ai pas de petit copain.
Dès que mes amis créent des liens intimes avec une personne, moi je ne compte plus, plus de coup de téléphones, plus de sorties, ils ont autre chose à faire. Mon ancien meilleurs ami m'a même dit, quant je lui ai fait la remarque que nous ne nous étions pas vus depuis plusieurs semaines alors que nous passions tous nos samdis soirs ensemble avant qu'il ne rencontre sa copine "que veux tu nous avions pris de mauvaises habitudes" !!!!!
Un grand ami de lycée est revenu vers moi au bout de 7 ans après son divorce ... et ma meilleure amie ne m'a pas donné de signes de vie pendant 5 semaines alors qu'elle est enceinte et elle n'a pas compris ma colère quand elle m'a téléphoné.
Sommes nous des bouches trous, des personnes sans importance en raison de notre physique ? J'aime avoir des amis hommes car je m'entends bien avec eux mais je ne suis pas jalouse quand ils ont des copines, je m'en fiche.
Bref j'ai mis un terme à beaucoup d'amitié à cause de ça.
Qu'en pensez-vous ?
L
36 ans Bruxelles 1086
Je connais beaucoup de personne qui sont beaucoup plus en hermitage quand ils sont de nouveau en couple, je crois que c'est juste une question de partage du temps et que cela n'a rien à voir avec le poids.

De plus pour les coups de fil ou voir les autres, je ferais sans doute partie des gens avec qui tu couperais ton amitié, car je n'ai pas l'habitude de téléphoner juste pour prendre des nouvelles ou de voir souvent mes amis.
525
La vie est malheureusement ainsi faite qu'il y des gens que l'on rencontre, que l'on voit souvent à une période et beaucoup moins après pour X ou X raison. Il est évident que, une personne qui vit en couple donnera priorité à la personne qui partage sa vie plutôt qu'à une autre. Le boulot, et tant d'obligations font que parfois on n'a pas le temps de voir qui l'on veut autant autant que l'on veut, ce n'est pas une raison pour autant pour ne pas donner signe de vie... mais il faut comprendre les autres qu'il faut gérer les priorités. Tu verras quand toi aussi tu vivras en couple, tu verras beaucoup moins certains amis, c'est con mais c'est la vie, et cela n'a rien à voir avec une question de poids.....
44 ans dans la lune 1661
Merci pour vos réponse,c'est gentil, mais passer de tout à rien c'est difficile, comprenez-moi, je ne ne suis pas possesive avec mes amis, j'ai déjà été en couple et j'ai toujours fait très attention à mon entourage. Je ne dois pas avoir les bons amis ... Comme vous dites Jaco c'est la vie et c'est con, mais je suis quand même persuadée que l'on fait moins attention à la sensibilité des "gros".
Merci pour votre réponse en tout ca,
:)
32 ans Lyon 7 295
Je ne pense pas que ça soit une question de poids.
Disons que quand tu es en couple, les perspectives et les priorités sont peut être différentes d'une personne célibataire.
36 ans Suisse 316
je ne pense pas que ce soit une question de poids...

Pour répondre, moi je me sens de l'autre côté de la barrière... J'ai rencontré mon petit copain il y a 3 mois et je ne voit plus beaucoup mes amis...

Une copain m'a dis dernièrement de ne pas les oublié...

En faite, au début je me suis pas rendue compte que je ne donnais plus "signe de vie" et eux m'ont pas appeler spécialement.
Je nage dans mon bonheur, je veux passer du temps avec mon copain, faire des activités avec lui ect...

Mais je ne veux pas perdre mes amis et ils commencent à me manquer, alors j'essai de faire des soirée avec mes amis ET mon copain, tous ensemble... (j'ai beaucoup de mal à laisser zhom tout seul à la maison...)
Et je vais gentillement commencer à reprendre un tout petit peu de liberté sans lui... pour justement re-commencer à sortire en boîte (zhom n'est pas fan) ou faire des soirées autres avec mes amis...

En gros, c'est une question de priorité et de partage de temps.
Mon dilemme actuelle est que j'ai du mal à ne pas être avec zhom mais que mes sorties "célibataires" et mes amis commencent à me manquer.


Alors maintenant chacun est différent... peux-être que certaines personne ne ressentent pas ce manque de leur amis...
49 ans Vendée 1478
coucou,


Et bien tout en étant daccord sur le fond avec les personnes précédentes, je nuancerais quand même.

Même si les priorités changent lorsqu'on vit en couple, ce n'est pas un raison de ne plus donner aucun signe de vie,

surtout de la part d'un soit disant meilleur ami, je trouve ca quand même gonflé,

Les connaissances, les potes de sortie, ca fait moins mal, mais les meilleurs amis, pour qui on a toujours été là, c'est un peu moins facile à avaler,

je comprend cgp, qui s'interroge.

Maintenant cgp, ne commence pas à te dévaloriser en pensant que c'est par rapport à ton poids, ces personnes là sont comme ça.

Ils savent que tu leur ouvriras toujours ta porte, c'est la facilité, tiens on va sonner chez cgp, parce que t'as toujours été sympa,

Tes meilleurs amis te donneront toujours des nouvelles, et prendront des tiennes même si c'est moins fréquemment qu'avant.

Les autres que tu vois, que quand ils sont célibataires, c'est pas la peine.

Je trouve que tu as bien fait, de couper certaines relations, c'est sûrement que tu as senti qu'ils n'en valaient pas la peine.


Valichon, je te félicite d'avoir réussi à faire la part des choses, c'est vrai qu'au début emportés par l'amour, on ne se rend pas bien compte, enfermés, dans notre cocon de bonheur,
mais tu vois, tu manques à tes amis. :D
44 ans dans la lune 1661
Merci de vos différentes opinions, :D
J'ai effectivement coupé les liens avec deux de mes amis, mais comme je le dis plus haut un ami de lycée à rempris contact avec moi après son divorce, quand il s'est retrouvé à nouveau seul. Nous sommes redevenus très ami mais une petite voix en moi m'encourage à rester prudente. Les amis avec qui j'ai coupé les liens étaient très envahissants (coup de téléphone tous les jours, tous les samedis ensemble ...), c'est pour ça que quand leur comportement à changé j'ai été blessée, maintenant tant mieux s'ils sont heureux avec la personne avec laquelle ils partagent leur vie, je suis contente pour eux...
45 ans Campagne Avesnoise 8546
CGP, j'ai l'impression que tu donnes beaucoup à tes amis, trop peut-être, et qu'ils ne s'en rendent pas forcément compte.

Comme plusieurs personne l'ont déjà dit ça n'a rien à voir avec ton poids. ;)

J'ai eu une période où je désespérais de voir mon entourage (famille et amis) se détourner de moi.
J'étais pourtant en couple mais j'aimais qu'ils viennent, qu'ils aient besoin de moi, qu'ils se confient à moi. J'aimais leur rendre service, même si parfois ça ne m'arrangeait pas du tout, ils passaient systématiquement avant moi. Je trouvais ça normal.

Et puis au fur et à mesure, ils se sont mis en couples, ont déménagé, se sont fait d'autres amis, ont règlé leurs problèmes... Et je me suis sentie abandonnée, parfois même trahie. Après tout ce que je leur avais donné, se montrer aussi ingrats?!

Et puis, avec le recul, j'ai compris que je m'étais simplement trompée. J'avais tellement besoin d'eux que je me mettais en 4 pour leur faire plaisir, je devançais leur besoins... Alors qu'ils ne me demandaient rien, ou en tout cas, pas autant!

Maintenant, je vis pour moi et pour mon couple. Je ne dis pas que je ne rends plus aucun service à personne ou que j'ai coupé les ponts avec tout le monde, non, mais mes besoins et désirs passent avant ceux des autres. Quand je rends service, c'est que ça ne me dérange pas et que ça ne me demande pas d'efforts énormes et encore moins de sacrifice! :lol:
Et je ne passe plus mon temps au téléphone à demander des nouvelles de tout le monde sans arrêt. J'appelle de temps en temps et, alors qu'avant personne ne m'appelait (ils n'en avaient pas le temps), aujourd'hui je reçois des coups de téléphone pour avoir de mes nouvelles.

En bref, pense un peu plus à toi, sois un peu égoïste de temps en temps. ;) On a beau dire que c'est pas beau d'être égoïste, ça fait quand même du bien de temps en temps! :P
56 ans Région parisienne 2154
Je ne crois pas que ce soit une question de poids mais d'attitude.

Excuse mais ce que tu racontes ressemble terriblerment à quelques uns qui t'ont exploitée à fond aux moments durs de leur vie, parce que tu donnais sans compter.

T'es-tu déjà interrogée sur ce que toi tu recevais ? A part la satisfaction que l'autre semble avoir besoin de toi ?

Je crois que la 1ère étape serait surtout toi de te respecter un peu plus, peut-être être un peu plus seule (toujours ouvrir sa porte à l'autre, n'est-ce pas aussi redouter la solitude ? ), et nouer de véritables relations d'échanges.
45 ans Suisse 768
Je suis assez d'accord avec Pomdereinette, à mon avis c'est plus une question d'attitude, aussi bien de ta part, parce que tu les laisses inconsciemment croire que tu es "à dispo" , que de la leur, parce qu'ils ne sont vraiment pas corrects (à mon avis, hein!)

Ne serait-ce pas toi qui penses, d'une manière générale, que tu es une personne sans importance?
Cela doit rejaillir dans ce que tu fais passer aux autres, et en conséquence, ils se permettent de te traiter comme si c'était le cas...

Attention, je ne dis pas du tout que c'est ta faute et qu'ils ont raison, hein!!! Je donne une piste d'explication, qui peut par ailleurs être complètement fausse...

En tous cas, poids ou pas, non, tu n'es pas une personne sans importance!

En ce qui me concerne, j'ai eu aussi des cas dans lesquels mes amis garçons se sont complètement détournés de moi dès qu'ils ont été "casés", parce que leur copine était jalouse (p*t*sses!!! :lol: ), et des copines filles qui m'ont zappée aussi, parfois pour cause de mecs, parfois pour d'autres raisons, ben c'est la vie!

Mais mes amies, les vraies, ont toujours gardé le contact, mec ou pas! Un peu plus espacé, mais c'est normal, surtout au début. On a fait moins de sorties à deux, et puis on en a fait plus à trois ou quatre (selon que moi aussi j'étais célib ou non)
Une amie qui se met en couple, pour moi, cela ne veut pas forcément dire que je perds une amie, mais que j'ai la possibilité de gagner un pote!
M
39 ans Belgique 1926
Salut,

ce que je vis, c'est un peu ce que tu décrits avec tes copines,

Lorsque j'étais célibataire, j'avais une copine que je voyais 3-4 fois par semaine. Et un groupe d'amis que je voyais au moins chaque semaine

Puis il y a eu mon amoureux...

On aime bien être seul quelque fois... Et puis en plus de ma copine et de mes amis, ... il y a les siens....

On habite à deux ... donc on passe de l'étudiant/jeune travailleur "à l'hotel" chez papa/maman à celui qui doit gèrer son ménage...

Puis les amis déménagent : hors de question maintenant de "passer dire bonjour" 2h, le soir en semaine, vu le trajet, faut organiser...

C'est moins spontanné, logique...

Alors, voilà, ma copine, je lui sonne de temps à autres... on essaye de se voir régulièrement, mais c'est pas facile... On l'invite, ...

Les amis d'avant, on essaye de se réunir 2 fois l'an, ...

On s'écrit pour s'annoncer les mariages et les naissances...

Comme on a des amis qui nous restent de différents moment de notre vie à chacun, ben çà fait des WE tous pris...
44 ans dans la lune 1661
Bonjour à tous et à toutes,
Merci d'avoir pris le temps de me répondre.
Vous avez peut être raison je n'ai pas eu les bons amis, à force d'être trop disponible et trop génereuse il est possible de s'oublier un peu et ne pas prendre le temps de se construire.
J'ai toujours pensé que l'amitié était une valeur plus importante que le reste et qu'il fallait toujours ouvrir sa porte et être disponible.
Ma priorité maintenant c'est de me construire tout en respectant les autres evidemment.
42 ans 4830
Je ne sais pas si c'est lié au poids, mais une chose est sûre, le poids influence notre comportement vis à vis des autres.. un peu comme si on en rajoutait en espérant que les autres nous aiment malgré ça... peut-être que tout vient de là.. on est près à accepter beaucoup de choses pour être acceptés nous-même...

Moi je suis un peu dans le même cas qu'herlyd.. j'ai longtemps été la fille qu'on sonnait (souvent en pleine nuit) parce qu'on déprimait, qu'untel avait largué l'autre, qu'une autre avait des soucis d'argent et tout..et moi je lachais tout, j'allais directement chez la copine concernée, et je me pliais en 4 pour lui changer les idées, la faire sortir.. je suis même allée jusqu'à donner plus de la moitié de ma paye quelques mois à une amie qui n'arrivait pas à s'en sortir...ben oui, moi j'habitais chez mes parents, j'avais pas de frais, et elle en avait besoin... je pars du principe que je fais aux autres ce que j'aimerais qu'on me fasse en cas de besoin! Le problème c'est que l'amie en question utilisait l'argent que je lui donnais à d'autres fins que celles prévues initialement.. genre au lieu de payer le dentiste avec les 300 euros que je lui avais avancés, elle allait s'acheter un tapis ou allait en boite se torcher la tête avec d'autres amis (ben oui, parce qu'en plus elle me proposait pas d'aller avec elle)!!! Au bout d'un moment j'ai pu réussi à suivre..

A une période, j'ai déprimé grave, parce que tous mes copains s'étaient casés un peu près en même temps... du coup ma seule amie fidèle c'était ma télé.. et internet! pas folichon... je me suis sentie aussi délaissée, trahie.

Maintenant que j'ai un chéri aussi, je comprends qu'on ait moins de temps à accorder aux autres, et qu'on se recentre sur son couple... mais un coup de téléphone ça ne prend pas longtemps... et c'est toujours moi qui appelle ou qui me déplace chez eux... certaines n'ont pas encore trouvé le temps de venir jusqu'à chez moi (à 100km) en 2 ans....

En plus mon boulot ne facilite pas les choses... quand je propose une soirée restau/ciné ou autres en semaine, ils me disent que c'est impossible parce qu'ils bossent le lendemain, et que j'ai qu'à me débrouiller pour venir chez eux le week-end.. sauf que les week-end, moi je bosse.. et ils comprennent pas, ils disent que j'y mets de la mauvaise volonté et que je suis égoiste!

C'est usant à force de se rendre compte qu'on a pas les amis qu'on croyait avoir. mon homme me dit que j'attends trop d'eux.. mais un peu d'attention c'est tellement demander?? même mon anniversaire ils l'oublient!! je demande pas un cadeau, mais une pensée au moins.. ;une fête j'sais pas..en fait, ils s'en foutent de moi!

J'ai bien envie de couper les ponts.. mais j'ai du mal.. je me dis que ce sont quand même des amis de 20 ans!! un peu comme s'ils faisaient partie de la famille quoi...mais j'ai du mal à me lier avec d'autres personnes, de peur de rentrer dans la même spirale... sympathiser oui, mais pas plus... je garde mes distances, alors que j'aimerais bien me faire de nouvelles amies!

désolée pour le pavé.. ça fait du bien d'en parler.
32 ans Lyon 7 295
Couper lesp onts, est-ce vraiment utile ?
Laisse plutot les choses faire d'elles-mêmes... bien mieux ;)

Personnellement - bien que je sois jeune ptdr et je vais en voir d'autres je pense - , j'ai fini le coup de "je t'appelle tout le temps et pas toi". Je sais qui sont mes amis, et ils prennent autant de mes nouvelles que j'en prends, ils proposent autant de sorties que j'en propose. C'est "donnant donnant" (je n'aime pas ce terme, ça ne fait pas très naturel), disons que les choses vont naturellement dans les deux sens sans avoir besoin d'en parler, au contraire. On est comme ça, on a ça dans le sang et j'en suis bien contente. Certains ont résisté à la distance, d'autres non.

Et j'ai appris à gérer ça.
Les amitiés.
B I U