MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Aménorrhées depuis toujours..pourquoi?

M
38 ans Rouen 640
Salut

Voilà je me posais une questions concernant mes règles. Je ne les ai jamais eu normalement avec parfois des 6 mois entres mes cycles! :shock:
Et depuis que je consulte,  
c est à dire avant d avoir des rapports, ça ne choque personne! Je suis en surpoids certes mais je n ai pas tjs été ainsi! je pense même que ça s est aggravé après la venue des vilaines!
Aujourd'hui je veux avoir des enfants et a part une pds et 2 écho pelvienne en 2005 RAS et 2007 ompk décelés.
Si vous avez été dans le même cas que moi vous pouvez me dire quel a été le diagnostique? j ai l impression que quelque chose bloque quelque part et personne veut allez le chercher!! :cry:
merci bye!
39 ans Sud Ouest 3873
mimounette33 a écrit:
Salut

Voilà je me posais une questions concernant mes règles. Je ne les ai jamais eu normalement avec parfois des 6 mois entres mes cycles! :shock:
Et depuis que je consulte, c est à dire avant d avoir des rapports, ça ne choque personne! Je suis en surpoids certes mais je n ai pas tjs été ainsi! je pense même que ça s est aggravé après la venue des vilaines!
Aujourd'hui je veux avoir des enfants et a part une pds et 2 écho pelvienne en 2005 RAS et 2007 ompk décelés.
Si vous avez été dans le même cas que moi vous pouvez me dire quel a été le diagnostique? j ai l impression que quelque chose bloque quelque part et personne veut allez le chercher!! :cry:
merci bye!


J'ai tjs eu des cycles très irrégulières, avec des intervalles soit de 2, 3, 4 mois, soit qui durent longtemps.
Finalement j'ai été diagnostiquée OPK en 2006.
Comme je voulais un bébé, j'ai eu du lutényl et du duphaston prévu ensuite.
Et je suis tombée enceinte au cycle suivant (FC malheureusement, puis nouvelle grossesse 4 semaines plus tard, menée à terme ;)).


Bref, les OPk il n'y a rien à faire, et les cycles c'est pareil, j'étais allée consultée une gynéco à l'époque à cause des règles irrégulières à 13 ans c'est limite si elle m'a pas jetée dehors, parce qu'en gros, apparemment, ça ne devait pas être important, bref :roll:.

Donc pour toi, rien à faire, il est possible que bébé vienne sans souci, s'il tarde tu auras des traitements et des examens. C'est tout !
Et d'ailleurs ce n'est pas un pb d'aménorrhée que tu as, plutôt des cycles irréguliers à mon avis.
Voilà pourquoi on ne te dit rien, il n'y a ma foi rien à faire, les OPK ne se soignent pas ;).
39 ans Sud Ouest 3873
petitefraisedesbois a écrit:

J'ai tjs eu des règles très irrégulières, avec des intervalles soit de 2, 3, 4 mois, soit qui durent longtemps.

:roll:
56 ans 91 25732
Je ne suis pas OPK mais si tu permets, je voudrais tout de même apporter mon témoignage sur les règles irrégulières pendant longtemps.

J'ai eu mes premières règles vers 12-13 ans. Tout de suite ça a été hémorragique, ça durait 15 jours minimum et c'étaient les chutes du Niagara. Heureusement (si on peut dire...) je ne les avais que 3 ou 4 fois par an (de préférence le jour de la visite médicale, pendant les vacances et quand je devais faire un truc, histoire que ça me pourrisse bien la vie :evil: ).

Quand j'ai eu 15-16 ans, comme ça continutait, ma maman est venue avec moi chez le médecin. On m'a fait un dosage d'oestrogènes, il était normal. Le docteur a dit "ça passera" !!!

Comme à 18 ans ça n'était toujours pas passé, je suis allée voir un autre médecin et lui il a trouvé un truc, il m'a donné la pilule.

Super !!! J'avais des fausses règles tous les 28 jours pas abondantes, ça durait 4-5 jours, tout allait bien !!!

Ouais... En apparence... :?

Parce que pendant ce temps là, il y avait une vilaine tumeur qui se développait sur mon hypophyse. Et quand j'ai eu 24 ans elle était devenue tellement grosse qu'elle a commencé à comprimer mes nerfs optiques... Là on m'a fait arrêter la pilule et on m'a donné un traitement.

Mais c'était un peu tard. La grosse tumeur s'est nécrosée et une partie a claqué, j'ai fait une hémorragie dans la tumeur, il a fallu m'opérer en urgence.

C'est comme ça qu'à 25 ans, je me suis retrouvée ent état de "ménopause chirurgicale" et stérile... :? Et aucun traitement n'est jamais venu à bout de cette stérilité. Je suis aussi obligée de prendre un traitement à vie...

J'aurais bien aimé qu'on s'intéresse de plus près à mes règles trimestrielles qui me la jouaient Chutes du Niagara avant, au lieu de masquer les symptômes que j'avais sûrement avec une pilule... :( :? :evil:

Ce que je voulais juste dire c'est que quand vous avez des problèmes de cycles, ne croyez pas forcément le médecin qui vous dit "ça passera". N'acceptez pas une pilule pour "régulariser le cycle". Une pilule ça ne régularise rien du tout, ça crée un cycle artificiel, c'est tout. Si vous le pouvez, essayez de demander au moins un bilan hormonal complet et une écho, histoire d'éliminer certaines causes.

Effectivement si on t'a diagnostiquée OPK, ça ne se soigne pas, on ne peut qu'aider la nature. Mais pas mal de femmes arrivent à être mamans malgré des OPK, donc garde espoir ! ;)
39 ans Sud Ouest 3873
Patty a écrit:
Je ne suis pas OPK mais si tu permets, je voudrais tout de même apporter mon témoignage sur les règles irrégulières pendant longtemps.

J'ai eu mes premières règles vers 12-13 ans. Tout de suite ça a été hémorragique, ça durait 15 jours minimum et c'étaient les chutes du Niagara. Heureusement (si on peut dire...) je ne les avais que 3 ou 4 fois par an (de préférence le jour de la visite médicale, pendant les vacances et quand je devais faire un truc, histoire que ça me pourrisse bien la vie :evil: ).

Quand j'ai eu 15-16 ans, comme ça continutait, ma maman est venue avec moi chez le médecin. On m'a fait un dosage d'oestrogènes, il était normal. Le docteur a dit "ça passera" !!!

Comme à 18 ans ça n'était toujours pas passé, je suis allée voir un autre médecin et lui il a trouvé un truc, il m'a donné la pilule.

Super !!! J'avais des fausses règles tous les 28 jours pas abondantes, ça durait 4-5 jours, tout allait bien !!!

Ouais... En apparence... :?

Parce que pendant ce temps là, il y avait une vilaine tumeur qui se développait sur mon hypophyse. Et quand j'ai eu 24 ans elle était devenue tellement grosse qu'elle a commencé à comprimer mes nerfs optiques... Là on m'a fait arrêter la pilule et on m'a donné un traitement.

Mais c'était un peu tard. La grosse tumeur s'est nécrosée et une partie a claqué, j'ai fait une hémorragie dans la tumeur, il a fallu m'opérer en urgence.

C'est comme ça qu'à 25 ans, je me suis retrouvée ent état de "ménopause chirurgicale" et stérile... :? Et aucun traitement n'est jamais venu à bout de cette stérilité. Je suis aussi obligée de prendre un traitement à vie...

J'aurais bien aimé qu'on s'intéresse de plus près à mes règles trimestrielles qui me la jouaient Chutes du Niagara avant, au lieu de masquer les symptômes que j'avais sûrement avec une pilule... :( :? :evil:

Ce que je voulais juste dire c'est que quand vous avez des problèmes de cycles, ne croyez pas forcément le médecin qui vous dit "ça passera". N'acceptez pas une pilule pour "régulariser le cycle". Une pilule ça ne régularise rien du tout, ça crée un cycle artificiel, c'est tout. Si vous le pouvez, essayez de demander au moins un bilan hormonal complet et une écho, histoire d'éliminer certaines causes.

Effectivement si on t'a diagnostiquée OPK, ça ne se soigne pas, on ne peut qu'aider la nature. Mais pas mal de femmes arrivent à être mamans malgré des OPK, donc garde espoir ! ;)


Ben ce que tu soulèves est vrai : si en fait j'avais aussi eu une tumeur comme toi, le résultat aurait été le même...

A priori je pense que ce n'est pas le cas mais bon.
A 12/13 ans la gynéco que j'ai vue m'a presque engueulée parce que j'e n'avais pas encore de rapports et que donc pourquoi je venais alors ? Ben, j'ai des cycles irréguliers. Pif, paf, pof, revenez me voir quand vous aurez une vie sexuelle :roll:.
Ensuite vers 14 ans j'ai vu une endocrino qui a, dosages hormonaux à l'appui, corrélé ces pbs de cycles avec ma prise de poids (donc posé un diagnostic d'OPK je suppose sans rien m'en dire :roll:).
J'en suis ressortie avec une ordonnance pour du duphaston, mais sitôt le traitement arrêté, rebelotte, cycles à la noix :roll:.
Vers 18 ans finalement, mes règles devenant hémorragiques et très longues (bien 15 jours ou +) j'ai eu la pilule pour "mettre les ovaires au repos, seule chose à faire". Cette gynéco-là m'a dit que la grossesse pouvait résorber le pb d'OPK (toujours pas cité nommément mais bon, "mon problème" en fait).
Donc pilule (et donc plus de pb bien entendu, sauf côté poids :roll:) jusqu'à 24 ans.
Entre temps j'ai eu un bilan hormonal pour identifier la cause de ma prise de poids "tout était ok" ou presque, apparemment.
Et puis donc, diagnostic OPK à presque 25 ans par encooore une autre gynéco (échographie à l'appui).
Et la suite, je l'ai déjà racontée ;).

Ce qui en ressort c'est que "mon pb" a toujours été pris, très par-dessus la jambe et c'est un tort, ça aurait pu être plus grave :roll:.

Là dessus je précise que j'ai des pbs de thyroïde depuis le tout début de ma grossesse (nodules, saignements...) et il n'est pas impossible qu'on me l'enlève :cry: mais je suppose que ça n'a pas de rapport.
M
38 ans Rouen 640
hé ben merci pour vos témoignages les filles! Patty je suis vraiment désolé pour toi des fois les médecins faudrait leur faire quelques procès à défaut de pouvoir leur tapé dessus :bad-words: ! Qu est ce que ça leur coute d'effectuer quelques examens? surtt que toi tu avait des hémorragies! et moi je me plaint de pas être prise au sérieux.... :?
Ça me donne en tt cas de bonne raisons d insister qd je verrais ma gynécologue! Je vais pas passé par 4 chemins et insisté pour avoir des examens plus poussé! des fois je me dis qu il faut peut être simulés de fausses douleurs pour être pris au sérieux, mais je ne suis pas malhonnête! Mais bon le désespoir fait que des fois on sait plus quoi faire...
B I U