MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

fesse,ports de peau, boutons

C
33 ans France 3
Depuis toute petite mes fesses sont recouvertes de petits points rouges-violacés et parfois même de petits boutons d'iritation (en tt cas ça y ressemblent). J'ai ce même problème sur l'extérieur  
de mes bras (la partie allant de l'épaule au coude).

Si vous avez des solutions je les attends avec impatience ! Merci
38 ans au milieu des poissons 7816
Une solution efficace est de consulter un dermatologue vu que tu as ce souci de peau depuis ton enfance.

Et puis il est difficile de se faire une idée juste avec une description.

Sinon, tu peux toujours faire un gommage régulier de la peau, hydrater et surtout désinfecter les boutons.

Enfin, le mieux est encore de consulter.
273
En principe, ça disparaît avec un changement d'alimentation.
Au bout de quelques semaines sans sucre, et en mangeant beaucoup de légumes verts et de crudités, du poisson et surtout pas de laitages. Ce n'est pas un régime, mais une autre façon de se nourrir.
38 ans au milieu des poissons 7816
magdad a écrit:
En principe, ça disparaît avec un changement d'alimentation.
Au bout de quelques semaines sans sucre, et en mangeant beaucoup de légumes verts et de crudités, du poisson et surtout pas de laitages. Ce n'est pas un régime, mais une autre façon de se nourrir.


Cela revient à faire un régime Magdad, dès que tu t'interdis des aliments et te restreins, c'est un régime. :roll:
38 ans au milieu des poissons 7816
Et puis le mieux est de consulter un spécialiste et non se mettre à faire des restrictions alimentaires qui ne provoqueront que des carences. :roll:
273
Ocean a écrit:
magdad a écrit:
En principe, ça disparaît avec un changement d'alimentation.
Au bout de quelques semaines sans sucre, et en mangeant beaucoup de légumes verts et de crudités, du poisson et surtout pas de laitages. Ce n'est pas un régime, mais une autre façon de se nourrir.


Cela revient à faire un régime Magdad, dès que tu t'interdis des aliments et te restreins, c'est un régime. :roll:


VOui, mais je voulais juste faire la différence entre un régime pour maigrir et un régime pour éliminer des toxines !
273
Ocean a écrit:
Et puis le mieux est de consulter un spécialiste et non se mettre à faire des restrictions alimentaires qui ne provoqueront que des carences. :roll:


Je réponds en 2 fois, j'avais pas vu l'histoire des carences. Vaste sujet. Mais on ne crée pas de carences en évitant les produits laitiers et en privilégiant une alimentation plus saine.
La principale fonction des produits laitiers est d'enrichir les gros producteurs de fromage et de yaourt. La France qui est un pays gros consommateur de produits laitiers, est aussi un des pays où l'ostéoporose est la plus fréquente. Pratiquement pas d'ostéoporose dans les pays où les produits laitiers sont rares.
Je maintiens donc qu'une alimentation plus logique vient à bout des boutons et autres acnés, et de bien d'autres troubles.
Bien sûr on peut demander au médecin des médocs et des pommades. C'est soigner l'effet (qui ressortira d'une autre manière) au lieu de rechercher la cause. La plupart des médecins savent bien faire ça, qui leur permet de ne pas se poser de questions et fait le jeu des labos pharmaceutique.
La peau est un émonctoire, et les boutons, acnés, eczéma, asthme etc ont avant tout des causes alimentaires. Seulement c'est difficile à entendre parce que ça veut dire que c'est à nous de nous prendre en main, au lieu d'attendre la solution miracle sous forme d'un produit cher et réellement dangereux pour la santé (voir les multiples effets secondaires).
38 ans au milieu des poissons 7816
magdad a écrit:
Ocean a écrit:
Et puis le mieux est de consulter un spécialiste et non se mettre à faire des restrictions alimentaires qui ne provoqueront que des carences. :roll:


Je réponds en 2 fois, j'avais pas vu l'histoire des carences. Vaste sujet. Mais on ne crée pas de carences en évitant les produits laitiers et en privilégiant une alimentation plus saine.
La principale fonction des produits laitiers est d'enrichir les gros producteurs de fromage et de yaourt. La France qui est un pays gros consommateur de produits laitiers, est aussi un des pays où l'ostéoporose est la plus fréquente. Pratiquement pas d'ostéoporose dans les pays où les produits laitiers sont rares.
Je maintiens donc qu'une alimentation plus logique vient à bout des boutons et autres acnés, et de bien d'autres troubles.
Bien sûr on peut demander au médecin des médocs et des pommades. C'est soigner l'effet (qui ressortira d'une autre manière) au lieu de rechercher la cause. La plupart des médecins savent bien faire ça, qui leur permet de ne pas se poser de questions et fait le jeu des labos pharmaceutique.
La peau est un émonctoire, et les boutons, acnés, eczéma, asthme etc ont avant tout des causes alimentaires. Seulement c'est difficile à entendre parce que ça veut dire que c'est à nous de nous prendre en main, au lieu d'attendre la solution miracle sous forme d'un produit cher et réellement dangereux pour la santé (voir les multiples effets secondaires).


Mais sais-tu exactement de quoi souffre la demoiselle pour "prescrire ce genre de régime" ?
Tu ne sais pas exactement ce qu'elle a comment peux-tu être aussi sûre que cela vient de son alimentation ? Connais-tu son alimentation pour penser que cela vient de là ? As-tu des études qui prouvent cela ?
53 ans 14650
J'ai plusieurs formes d'eczéma et aucun vient de mon alimentation.

J'ai la même chose que Coralie décrit sur les bras et dans mon cas c'est une forme d'eczéma.

Je suis suivi à l'hôpital St Louis et crois moi nous avons fait toute les tests allergie possible et imaginable - la nourriture n'est pas en cause.

Je tolere pas le lait de vache ni les produits laitiers dérivés de ça mais c'est à cause de mes origines et non pas la cause de mon eczéma

Coralie, la meilleur chose à faire c'est d'aller voir un dermatologue et faire des tests pour voir la cause de ton irritation pour que ça puisse être traiter correctement.

Je te souhaite du courage car je sais que ce n'est pas facile tljs ;)
273
Je ne lui recommande pas de ne pas se soigner, bien entendu.
Ce que je voudrais mettre en valeur, c'est que, quels que soit les troubles dont on souffre, l'alimentation est souvent à la base. Je ne parle pas des maladies génétiques.
Bien entendu je ne sias pas comment Coralie se nourrit. Mais notre société veut qu'on consomme du sucre, des laitages, des aliments raffinés, des conservateurs, des produits chimiques de toutes sortes. Forcément, les plus faibles ne peuvent éliminer ces surplus dont, non seulement le corps n'a pas besoin, mais qui lui sont nocifs.
Eviter d'acheter des aliments déjà cuisinés, bourrés de saletés (voir les listes d'ingrédients) et privilégier les aliments de base cuisinés simplement ne pourra jamais nuire à personne, bien au contraire; c'est ça que je trouve important de dire.
Je suis comme beaucoup, accro aux sucreries et aux saletés en tous genres du commerce. Mais mon état de santé m'oblige à faire très attention à ma nourriture. Je peux témoigner que les périodes où je me nourris sainement et les périodes où je mange du sucre et des produits préparés ont une incidence directe sur mon état. Je ne suis pas seule dans ce cas.
Je trouve dommage d'occulter ce moyen simple de protéger sa santé : manger avec logique. Ce qui, crois moi, n'exclut pas le plaisir et ne provoque pas de carences, bien au contraire.
38 ans au milieu des poissons 7816
Je rajoute juste une chose et j'arrête le hors-sujet.

As-tu jeter un coup d'oeil à la RA (rééducation alimentaire), toute une section lui est consacrée sur le forum.

Dès qu'on sélectionne des aliments pour manger de façon "logique", manger ceci au lieu de cela, est une forme de restriction cognitive qui est à la base des régimes.

Bref, revenons au sujet initial.
L'idéal est de consulter un dermatologue pour savoir ce que tu as déjà. Personne, même un dermatologue ne saura ce que tu as via une description faite sur internet.
41 ans 04 5576
magdad a écrit:
Je ne lui recommande pas de ne pas se soigner, bien entendu.
Ce que je voudrais mettre en valeur, c'est que, quels que soit les troubles dont on souffre, l'alimentation est souvent à la base. Je ne parle pas des maladies génétiques.
Bien entendu je ne sias pas comment Coralie se nourrit. Mais notre société veut qu'on consomme du sucre, des laitages, des aliments raffinés, des conservateurs, des produits chimiques de toutes sortes. Forcément, les plus faibles ne peuvent éliminer ces surplus dont, non seulement le corps n'a pas besoin, mais qui lui sont nocifs.
Eviter d'acheter des aliments déjà cuisinés, bourrés de saletés (voir les listes d'ingrédients) et privilégier les aliments de base cuisinés simplement ne pourra jamais nuire à personne, bien au contraire; c'est ça que je trouve important de dire.
Je suis comme beaucoup, accro aux sucreries et aux saletés en tous genres du commerce. Mais mon état de santé m'oblige à faire très attention à ma nourriture. Je peux témoigner que les périodes où je me nourris sainement et les périodes où je mange du sucre et des produits préparés ont une incidence directe sur mon état. Je ne suis pas seule dans ce cas.
Je trouve dommage d'occulter ce moyen simple de protéger sa santé : manger avec logique. Ce qui, crois moi, n'exclut pas le plaisir et ne provoque pas de carences, bien au contraire.


ben oui mais en même temps : le sucre y en a dans tout y compris fruits, légumes etc etc
Et le laitage, pas bon ? c'est nouveau cela ?
Je crois qu'il ne faut rien diaboliser mais manger de tout, y compris ce que la plupart des personnes considèrent comme des "saletés", en quantités raisonnables.
La clé de la santé est dans la variété et le plaisir, non dans les questionnement sans fin et la culpabilité d'avoir dévoré un carré de chocolat...
après les aliments tabous pour le tour de taille, les aliments tabou pour la peau ? pour les ongles ? on va où là ?
Aucun aliment n'est en lui même parfaitement sain ou totalement nocif pour la personne qui le consomme. Encore une fois, c'est une question de variété...
273
Je parlais des sucres ajoutés, sucre (blanc ou pas) dans les boissons, sodas, café, les confitures, gâteaux, plats et condiments. On ingère des quantités de sucre industrielles, pour le plus grand bien des industries, justement. Mais notre corps n'a besoin que du sucre contenu à l'état naturel dans les aliments.

Quand je parlais de saletés, j'évoquais les produits chimiques ajoutés dans la nourriture : conservateurs, exhausteurs de goût, acidifiant et autres saletés, qui sont pour la plupart de réels poisons.

Quant aux laitages, ils sont nocifs dans la plupart des cas, mais c'est bien évidemment très difficile à concevoir. Il suffit pourtant de lire, entre autres, un livre comme "Le lait, une sacré vacherie ?", du Dr Nicolas Le Berre, qui explique, chiffres à l'appui, les inconvénients dûs aux laitages et parle des aliments contenant autant ou plus de calcium que le lait de vache; il évoque aussi les risques accrus de cancer à cause des pesticides et autres éléments nocifs contenus dans le lait de vache. je précise "de vache", car le lait de brebis, de par sa composition, moins suspect.
Avec une alimentation équilibrée, on ne risque pas de carence si on bannit les laitages, mêmes pour les très jeunes enfants. Il y a des substituts naturels. Nombre de populations ne donnent pas de lait aux jeunes et leurs os et dents sont aussi solides.
41 ans 04 5576
magdad a écrit:
Je parlais des sucres ajoutés, sucre (blanc ou pas) dans les boissons, sodas, café, les confitures, gâteaux, plats et condiments. On ingère des quantités de sucre industrielles, pour le plus grand bien des industries, justement. Mais notre corps n'a besoin que du sucre contenu à l'état naturel dans les aliments.

Quand je parlais de saletés, j'évoquais les produits chimiques ajoutés dans la nourriture : conservateurs, exhausteurs de goût, acidifiant et autres saletés, qui sont pour la plupart de réels poisons.

Quant aux laitages, ils sont nocifs dans la plupart des cas, mais c'est bien évidemment très difficile à concevoir. Il suffit pourtant de lire, entre autres, un livre comme "Le lait, une sacré vacherie ?", du Dr Nicolas Le Berre, qui explique, chiffres à l'appui, les inconvénients dûs aux laitages et parle des aliments contenant autant ou plus de calcium que le lait de vache; il évoque aussi les risques accrus de cancer à cause des pesticides et autres éléments nocifs contenus dans le lait de vache. je précise "de vache", car le lait de brebis, de par sa composition, moins suspect.
Avec une alimentation équilibrée, on ne risque pas de carence si on bannit les laitages, mêmes pour les très jeunes enfants. Il y a des substituts naturels. Nombre de populations ne donnent pas de lait aux jeunes et leurs os et dents sont aussi solides.


Ah ben oui mais si on veut jouer à cela, on ne mange plus rien !
Avec la pollution, tu ne trouveras pas un légume sur terre qui ne contienne pas au moins un minimum de produits chimiques (en tout cas pas dans les régions dites "développées" et peut être même les autres).
ni rien d'autres

et tu veux même que je te dise un secret ? tout ce que tu manges est radioactif ! et oui ma bonne dame, la radioactivité naturelle de la terre fait que tu ne peux pas manger "sain" selon ta définition en tout cas.

Faut arrêter un peu... OK à hautes doses, tout cela n'est pas bon.. mais vouloir l'éliminer totalement pour manger "sain" est totalement illusoire...
273
Décidément, je réponds par morceaux.

Il ne s'agit pas d'aliments tabous pour la peau. La peau est un émonctoire, c'est à dire un organe destiné (entre autres) à éliminer. L'état de la peau est le reflet de celui des intestins. Si une peau est en mauvais état, on peut logiquement penser que c'est l'intestin qui en est responsable. Pas parce qu'il est méchant, simplement parce qu'il n'est plus en mesure de remplir sa fonction. C'est le résultat d'une alimentation pervertie par les habitudes alimentaires détournées de leur but premier.

Bien sûr il y a le plaisir de manger, et il n'est pas question de se culpabiliser, mais de se responsabiliser, de garder un esprit critique face à ce que nous balancent les pubs à longueur de temps.
Manger doit bien entendu rester un plaisir, mais pour notre santé, il vaudrait mieux des fruits plutôt que des biscuits, du poisson plutôt que des hamburgers, des légumes verts et des salades plus que des frites.
Nombre de troubles sont améliorés par la nutrition.
Je peux citer, rien qu'en ce qui me concerne : psoriasis, douleurs articulaires, épuisement chronique, insomnie, tension artérielle, tachycardie et une dépression de pratiquement une vie entière. Je ne prends plus de médicaments, qui ne m'ont jamais apporté que des effets secondaires et aucune amélioration de la dépression. Je suis suivie par un médecin, que je vois chaque mois et qui note les progrès de ma santé.
Je sais à quoi je m'expose en affirmant cela.
Si j'insiste, c'est que toute ma vie j'ai essayé des traitements inefficaces sans remettre en cause mon alimentation. Quand j'ai eu l'occasion de la faire, mon état s'est beaucoup amélioré.
On peut penser que je me raconte des histoires, que je fais partie d'une secte, que je suis cinglée, ça ne me gêne pas.
Seulement, j'invite ceux qui sont sceptiques à faire ce simple test. (si on est de bonne foi, on essaie avant de rejeter une solution, ne serait-ce que pour me prouver que je me trompe) : éviction totale du sucre et des laitages pendant 1 semaine. C'est pas long, une semaine. Et après on discute des résultats.
B I U


Discussions liées