MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

le don de soi...

40 ans 77 5703
hello...

voila j'aimerai juste souligner un de mes traits de caractère.
à moins que ce ne soit qu'une question de logique...

je me rend compte simplement que je suis capable de me plier  
pour les autres, de rendre service, de guider... mais lorsque les autres font de même avec moi, ou même le dixième, je me sens mal et obligatoirement redevable!

je ne sais pas si ça se soigne... mais ça me frustre, me freine...
37 ans 12494
Ba c'est un trait que l'on a alors en commun ! Moi je couple sa avec l'angoisse du lacher prise...
L
50 ans 1194
Je suis un peu comme ça... Je n'aime pas trop demander service... :?
35 ans 182
C'est un peu pareil pour moi. Je rend facilement service et ca me fait plaisir, ce n est jamais une contraitre (sinon je ne me propose pas ou je refuse sans scrupules).

Par contre quand c est l'inverse, je me dit que ca "coute" a la personne de faire ce qu elle fait pour moi. Comme si ca ne pouvait pas etre un plaisir... comme ca l'est pour moi.

Je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre? lol
47 ans Face au vent 5339
djaga a écrit:


je ne sais pas si ça se soigne... mais ça me frustre, me freine...
*

Ca se canalise ! Tu peux orienter de t'investir sur des choses qui te valorisent sans te vampiriser ;) Vers des choses qui te permettent de construire des connaissances, des amitiés, des expériences qui te serviront pour suivre ton chemin de vie. Dans l'absolu tu vas me dire, toute expérience pave la route, néanmoins certaines te valoriseront mieux que d'autres.
V
102 ans 5489
djaga a écrit:
hello...

voila j'aimerai juste souligner un de mes traits de caractère.
à moins que ce ne soit qu'une question de logique...

je me rend compte simplement que je suis capable de me plier pour les autres, de rendre service, de guider... mais lorsque les autres font de même avec moi, ou même le dixième, je me sens mal et obligatoirement redevable!

je ne sais pas si ça se soigne... mais ça me frustre, me freine...


Oula... ca me rapelle quelqu'un ça... un certain Noub je crois... :oops:
"Il" est tout pareil... et ne sait pas comment réagir quand les autres lui rendent service :oops:
44 ans Moselle 1923
Presente,meme cause meme effet :?
S
32 ans 104
Oui, je comprends parfaitement... Mais avez-vous parfois l'impression de faire plus de choses pour les autres que pour des gens qui vous sont très proche?
V
102 ans 5489
Shinju a écrit:
Oui, je comprends parfaitement... Mais avez-vous parfois l'impression de faire plus de choses pour les autres que pour des gens qui vous sont très proche?

Personnellement c'est une question que je ne me pose pas !
J'aide parceque j'ai envie de le faire.. mais derrière je ne me pose pas la question de savoir si on me le rend a l'identique. Ca m'est bien égal ! :lol:
40 ans 77 5703
isonami a écrit:
djaga a écrit:


je ne sais pas si ça se soigne... mais ça me frustre, me freine...
*

Ca se canalise ! Tu peux orienter de t'investir sur des choses qui te valorisent sans te vampiriser ;) Vers des choses qui te permettent de construire des connaissances, des amitiés, des expériences qui te serviront pour suivre ton chemin de vie. Dans l'absolu tu vas me dire, toute expérience pave la route, néanmoins certaines te valoriseront mieux que d'autres.


c'est ce que je pensai...

car je ne pense pas qu'on puisse changer sa personnalité... et certainement pas pour "les autres", ceux ici qui me connaissent comprendront... un peu têtue la miss... :lol:
changer sa personalité equivaut pour moi à se depersonnaliser.

quelle horreur!!!!

mais canaliser ces sentiments la n'est pas chose facile sachant que je suis une personne hyper sensible qui se laisse déborder par ses emotions depuis toute petite... d'ailleurs la bouffe a naturellement été une solution de pointe... un refuge...


un travail s'impose.
je suis pareil malheureusement je me mets en 4 pour les autres mais je suis mal à l'aise quand on me rend service
et bien moi non, pas du tout, j'adore rendre service au gens, les aider même si je ne suis certainement pas la personne la mieux placée pour conseiller et guider, je manque cruellement de psychologie et de tact.

Mais je fais de mon mieux et des fois les autres passent avant moi, ca ne me pose pas de problème.

Du coup, je trouve ca naturel d'avoir un retour, ou même de simplement recevoir.
Et si personne ne veut, ne propose, et bien je me débrouille, mais je ne suis pas à être du genre mal à l'aise ou à refuser une aide quelle qu'elle soit, enfin tout dépend de la personne, il y a des personne pour qui je refuserai absolument n'importe quoi, de peur de me sentir prisonnière.

ce que je fais des fois c'est tenter de refuser ou faire ma mal à l'aise parce que ca fait bien, mais au fond de moi je sais très bien que je n'ai aucun "scrupule"' a accepter quoique ce soit, je pars du principe que si on me propose une aide, c'est qu'on le veut bien.
44 ans Moselle 1923
Shinju a écrit:
Oui, je comprends parfaitement... Mais avez-vous parfois l'impression de faire plus de choses pour les autres que pour des gens qui vous sont très proche?


ça arrive oui,peut-etre pour se faire bien voir :?: je sais pas
70 ans 3528
J'etais comme ca avant et puis les experiences de la vie ont fait qu'il a fallu que je donne au dela de mes limites, et j'ai aussi recu au dela de mes esperances... :)

Depuis j'accepte que tout est echange, ce que je donne ici, je le retrouverai ailleurs. Je ne tiens pas de comptes du genre "j'ai fait ca pour telle personne, donc il/elle doit faire ca pour moi", j'imagine plutot comme un grand pot commun universel. Je donne quand je peux donner, j'aide quand je peux aider, et je suis peut etre benie ou chanceuse, mais je recois toujours quand j'ai besoin.

La vie a l'etranger avec toutes ses instabilites m'a aussi appris cette solidarite tres forte, et quand j'y pense, quand je pense a tout ce que j'ai eu la chance de pouvoir faire pour d'autre, a tout ce que j'ai recu... je me sens pleine d'amour :D
60 ans Au bord de la mer 15536
mamisha a écrit:
Depuis j'accepte que tout est echange, ce que je donne ici, je le retrouverai ailleurs. Je ne tiens pas de comptes du genre "j'ai fait ca pour telle personne, donc il/elle doit faire ca pour moi", j'imagine plutot comme un grand pot commun universel. Je donne quand je peux donner, j'aide quand je peux aider, et je suis peut etre benie ou chanceuse, mais je recois toujours quand j'ai besoin.

Voilà exactement ce que je souhaitais dire. J'ai peut-être moi aussi eu beaucoup de chance, ou cela vient-il du fait que je suis ouverte aux autres, je n'en sais rien. Je n'ai jamais compté ce que je donne, jamais rien attendu en retour, mais je n'ai jamais non plus été déçue.
Donner est enrichissant et gratifiant "en soi", il ne faut pas le voir comme une avance pour avoir un retour. :D
B I U