MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Dissertation de francais

28 ans Lyon 396
je voudrais vous demander de l'aide a propos d'une dissertation dont le sujet est , pour moi , incomprehensible :

"La littérature est-elle , selon vous , une arme efficace pour  
régler un conflit ?"


merci de votre aide :cry:
53 ans 14650
The pen is mightier than the sword

Très interessant comme sujet de discussion mais je suis incapable de la faire en francaise :oops:

Desolé et bon courage
S
41 ans sur le chemin... 1248
selon moi, on te pose la question suivante:

Penses-tu que pour régler un conflit (= négocier la paix; cesser le feu en temps de guerre, mais aussi un conflit, une dispute entre des personnes etc...), tu peux t'appuyer sur la littérature (les livres, les romans, la poèsie, etc...)?
Voilà, qu'en penses-tu?
31 ans 78 1411
pour moi ça serait thèse : la littérature es un moyen de dialogue envers le lecteur donc de faire passé des messages de paix et de conflits ect ...

antithèse : mais il n'y a pas forcement assez de poid dans la littérature pour faire changé et bougé des conflits (bon j'ai pas approfondis lol)
56 ans 91 25732
Je vois ça un peu comme Gourmandise. La littérature est un vecteur qui permet de faire passer des idées, de faire connaitre les choses à ceux qui en sont éloignés.

Elle donne des informations qui permettent de se faire une idée sur les conflits (entre autres) et quand on est informé, on peut mieux choisir comment se positionner par rapport au problème posé.

Parfois l'utilisation de personnages fictifs (ou qui semblent fictifs) permet de faire passer des idées d'une façon plus simple, ou déguisée. Elle permet de communiquer son point de vue, sa façon de voir les choses et de rallier (ou pas) d'autres personnes à la cause défendue.

En fait à une époque, les livres étaient les média d'aujourd'hui. La différence c'est que les écrits restent et qu'en relisant plusieurs fois une oeuvre, on peut y souvent y trouver de nouveaux éléments, à chaque fois.

La littérature peut être une arme politique redoutable (Victor Hugo, Zola, Malraux, Sartre...), donner des éclaircissements sur toutes sortes de "conflits" (politique, sociaux, humains...), ou des solutions à des problèmes plus proches de nous (rapports humains par exemple). Pourquoi l'imprimerie a-t-elle mis autant de temps à se développer ? Pourquoi l'alphabétisation n'a-t-elle pas toujours été souhaitée pour tous ? Pourquoi cette situation (interdiction de certains livres et alphabétisation inexistante) existe-t-elle encore de nos jours ? (et là attention de ne pas faire de hors sujet).

Mais en même temps, la littérature a ses limites et elle peut aussi déclencher l'inverse du message qu'elle souhaite faire passer (Salman Rushdie).

Voilà en vrac mes premières idées en espérant que je ne suis pas totalement HS ! :lol:
28 ans Lyon 396
merci beaucoup sa m'a eclairé :lol:

Et au niveau de la rédaction le plan sa serait :
- intro
- oui ( en reponse a la question )
- non ( pareil )
- conclusion

??
70 ans 3528
J suis un peu a l'ouest cote "plans types" mais il faut pas aussi faire une synthese dans une dissertation? (opinion nuancee de la these et de l'anti-these) ?
Oui, en général un plan dialectique est de la forme thèse / antithèse / synthèse mais la synthèse N'EST PAS (*imite sa prof*) un résumé des deux parties précédentes ni même un compromis mais une véritable avancée dans le problème, une solution à part entière.
31 ans 78 1411
Moi et la disserte .... La synthèse des deux c'est la plus compliquée car on a tendance à se repeter, dans certaine matière me semble que c'était pas obligatoire donc je l'ai pas retenu mais p'tre bien .
gourmandise a écrit:
Moi et la disserte .... La synthèse des deux c'est la plus compliquée car on a tendance à se repeter, dans certaine matière me semble que c'était pas obligatoire donc je l'ai pas retenu mais p'tre bien .


Non justement il ne faut pas se répéter mais apporter de nouveaux éléments. Et si, elle est obligatoire. Sinon, la dissertation revient à un discours oui/non qui ne permet pas d'affirmer quelque chose, donc de répondre à la question. Il faut absolument prendre position.
38 ans Suisse 2608
moi j'ai appris comme sa le plan:

-intro avec une phrase d'amorce et en introduisant le sujet dedans.
-les arguments
- les contre arguments
-et la conclusion.

voila
30 ans 93 160
Salut!

Très intéressant sujet!

Je vais essayer de te résumer la méthode que j'ai toujours utilisée (je suis en TL). Une dissert se compose de trois parties: Une intro, un développement, une conclusion.

Commence par faire ton plan.. Rédige intro et conclusion à la fin. Au niveau du plan, les profs le préfèrent généralement en trois parties (le fameux 3x3). Attention, je parle de l'exercice de dissertation de français, pas de littérature (où le développement est nécessairement plus court étant donné qu'on ne dispose que de deux heures pour traiter deux sujets de dissert'.)

Ici, il faut bien évidemment faire un plan dialectique. Attention à ne pas tomber dans le Oui, Non, Peut-être. Tu dois toujours répondre à la question. Dans le développement, tu dois tourner autour du sujet, l'éclairer de plusieurs points de vue. Voilà comment j'aborderais ce sujet:

Commence par étudier l'énoncé:
"La littérature est-elle , selon vous , une arme efficace pour régler un conflit ?"

Qu'est-ce que tu aurais tendance à répondre? Qu'est-ce que la majorité des gens pensent? Y a-t-il une contradiction dans le sujet?

--> D'après moi, les mots littérature et arme me paraissent au premier abord contradictoires. Je commencerais donc par là (I). Ensuite, il faut que tu trouves et développes des arguments en faveur de cette thèse. La littérature semble impuissante face à un conflit puisqu'elle induit une certaine forme de liberté (celle de lire) alors que l'on ne peut pas échapper à la loi ou a la violence de la même manière. Dans le même ordre d'idée, la littérature s'adresse à un certain lectorat (classes plus intellectuelles) et est plus apte à agir sur le peuple que sur le pouvoir. (A). De plus, la littérature engagée nécessite un engagement subjectif (c'est logique) en faveur d'un point de vue.. tout auteur engagé a donc ses détracteurs... (B).. et qui dit opposition dit conflit potentiel. La littérature peut donc même aller jusqu'à en générer cf la persécution des Lumières par exemple. (C).

Une fois ce premier point de vue développé, tu dois peux te demander en quoi il est incomplet, trouver la faiblesse.

--> Par exemple, pourquoi autant d'auteurs s'intéresseraient, s'engageraient-ils en faveur de la paix si cette démarche était totalement vaine? Je rentrerais donc ici dans une seconde partie (II). Tu peux parler du pouvoir de la littérature.. Elle peut faire passer un message par des moyens implicites, à travers des personnages, des contes, de la fiction et d'en tirer un enseignement. Elle permet également à l'auteur d'un essai de développer son argumentation sans être interrompu, d'utiliser les mots à son aise..

La littérature n'est pas ce qu'on pourrait appeler une arme infaillible pour résoudre un conflit mais elle a tout de même un rôle à jouer. Maintenant que tu disposes de ces deux éclairages, reprend ton énoncé et tente de le reformuler.

--> Je dirais que la littérature est un moyen de faire passer des idées pacifistes à travers l'opinion générale mais qu'elle n'est pas en elle même une arme directe pour résoudre des conflits. Tu peux reprendre et explorer l'idée du I,A et pourquoi pas parler de l'engagement moral des auteurs... Mais je préfèrerais te laisser carte blanche pour cette partie III qui me paraît avant tout personnelle.

Pour l'intro, trouve une amorce originale, pose la problématique et présente ton plan. Pour la conclusion, répond à la problématique et trouve une ouverture.

J'espère que je t'ai aidé et que je ne suis pas trop influencée par la philo^^

Bon courage!
31 ans 78 1411
Oui la disserte de français est avec synthèse à la fin, mais dans d'autre pas de français c'était pas obligatoire de mémoire et tu pouvais le faire dans une conclusion
30 ans 93 160
Ne pas oublier que "pas obligatoire" signifie "points bonus" en langage prof et que c'est le passage obligé pour se démarquer et avoir une très bonne note^^. Donc autant s'habituer à le faire pour pouvoir espérer briller le jour du bac.
31 ans 78 1411
Lol je suis contente de plus passer par là mdr, disons que moi les points bonus j'en avais rien à cirer car je me serais repeter dans la synthèse donc bon ...
B I U