MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Hospitalisation pour TCA ?

E
48 ans 4
Bonjour !

C'est mon premier message sur ce forum.
Je n'aurais jamais posté ce message si vraiment j'avais d'autres solutions.
Mais là, je suis vraiment dos au mur.
Je vous explique mon gros problème  
: #-o

Je pèse 112 kilos pour 168 cm.
J'ai 36 ans.
J'ai fait des FIV pour avoir un bb, et à chaque fois c'est un echec.
On m'a toujours dit qu'il faut mincir, mais moi, n'ai pas envie, je préfère rester ce que je suis. Tout au plus, je veux bien en finir avec mes TCA (boulimie non vomisseuse + hyperpgahie + grignotage compulsif, très nerveux), car ma sante va de moins en moins bien au fil des mois : douleurs vives dans le bas du dos, essouflements, impossibilité de dormir sur le côté car je comprime mes bras et jambes, je ne peux plus laver mes pieds ni lacer mes chaussures ou alors a respiration est coupée, remontée desormais quotidienne d'acide gastrique (beaucoup, ça fait mal à la gorge !) ou de vomi (mais pas au point de vomir hors de moi)...
Et d'après ma gynécologue et l'équipe médical du centre FIV, je suis beaucoup trop grosse pour que le FIV marche, que je devrait perdre, même juste 6 kilos. Mais le problème, plus on me dit de mincir, plus je mange, plus je grossis. Comme si l'idée même de perdre un peu dekilos me pnaique assez, comme si je ne supportte pas l'idée de devoir me servrer de ma dépendane alimentaire (les aliments sucrés et gras, notament, je ne grignote que ce que j'aime, pareil pour hyperphagie et boulimie).
Personne dans mon équipe médicale ne me comprend, tellement tout le monde, y compris mon mari, est persuadé qu'il suffit d'un peu de bonne volonté de perdre seulement 6 kilos. Mais moi, j'ai l'impression que malgré la volonté, je n'y arrive pas au point que je pense que je n'ai surement pas assez de volonté ou quoi, que peut être il vaut mieux que je fasse la croix sur le projet d'avoir un bébé, puisque je n'ai pas assez de volontée mincir et donc pasassez de volonté davoir un bébé etc....
En psy, je comprends beaucoup de chose : inceste, peur d'être plus joli et desirable, désir de masquer mon corps soit en étant grosse, soit en s'abimant, soit en songeant à basculer dans l'anorexie, bref beaucoup de chose. Mais malgré des années de psy, malgré le fait que j'ai beaucoup travaillé sur moi, rien n'arrive, je pense que c'est peut être parce que je n'ai pas travaillé au niveau émotionnel. t en py, on ne fait qu'au niveau intellectuel. J'ai toujours senti que mon corps, c'est comme un coffre ou il y a pleins d'émotions trop refoulés et que je continue d'étouffer en mangeant comme si mes nourritures pouvaient faire taire ce que ressent mon corps, au fond de moi.
Depuis 2 semaines, je songe beaucoup à me faire alors hospitaliser Car je pense que peut être on arriverait à m'aider à ne plus dépendre de nourriture ? Mais les problèmes sont nombreux :-apparement personne ne concoit que la dépendance alimentaire existe. Pourtant je mange bien par nervosité, et quand je mange, ça va mieux quand mon ventre est tendu, gonflé par le trop plein. et quand je m'empêche de manger (car j'ai trop mangé, ou que ce n'est pas l'heure), je sombre dans de grosse dépression terrible, juqu'à avoir des pensées de suicide !
-apparement en France, il n'y a rien comme structure hospitalière pour aider les adultes à faire fae aux TCA, à les guérir. il y en as pas mal au Canada, mais en France, rien ?! Et apparement, on nes'intéresse pas aux adultes, mais seulement aux enfants.
Bref, je suivenu ici pour avoir vos aides :
Voici mes questions
-est ce que ça existe de structure, hopital ou clinique (prise en charge par la sécu, car je n'ai pas de moyen financier, je suis au chomage longue durée) en France, pour aider à se guérir de TCA ?
- à qui m'adresser pour avoir des aides adaptés à mon problème ? j'ai vu de diététicienne, j'ai vu de nutrotionniste aussi, mais ça ne va pas du tout, ça ne fait qu'établir de menus, rien pour résoudre les TCA ! Faut il aller chez n'importe quel médecin généraliste ? J'en ai vu 1, bof, rien ! Il a dit qu'il suffit de vouloir mincir, de faire attention à ce qu'on mange !
(question moins importante que les deux précédentes) -est ce que c'est vrai que avoir un bébé par FIV, c'est foutu dans mon cas tant que je ne parvienspas à mincir un petit peu ?
Voilà...
Merci beaucoup de m'aider.
Mon couple est au bord de rupture, parce que lui veut que j'arrive à avoir un bébé et donc pour cela que je fasse preuve de volonté de mincir, moi, je veux bien sur un bébé (ça fait 10 ans, bientot 11 ans, qu'on essaie d'aoir un bébé), mais je ne veux pas perdre mon plaisir d'avoir des origies alimentaires en solo, de peur que mon équilibre psychologique s'effondre gravement.
Bien sur, mon chéri ne veut pas parler d'adoption, car il estime que je fuis alors mon problème de TCA. Et je pense qu'il n'a as tout à fait tort. donc bref, il faut vraimnt que j'en finsse avec le TCa, mais comment ?!!!
Je me sens tellement seule dans ce pétrin ! :cry:

[edit modo : Discussion déplacée depuis le forum Autres questions santé ]
46 ans Epinal 264
Bonjour Etoilebleue,

Pour ce qui est de la FIV, je n'y connais pas grand-chose mais il y a une partie du forum qui y est consacrée, peut-être obtiendras-tu des réponses.

Pour ce qui est des TCA, je ne suis pas sûre qu'une hospitalisation soit indispensable.
Je comprends bien ton parcours pour l'avoir vécu moi aussi, même si mon obésité ne m'a pas valu les mêmes soucis de santé que les tiens.
Etant en dépression depuis l'enfance, j'ai été suivie par divers psys et j'ai appris comme toi à relativiser, rationaliser, intellectualiser mes problèmes: échec total!
Depuis 5 ans je suis suivie par un psychiatre qui m'a fait travailler sur l'émotionnel, ben ça marche, la dépression régresse.
Ceci associé à une RA, je ne fais plus d'hyperphagie/boulimie/anoréxie et, cerise sur le gâteau, j'ai perdu une vingtaine de kgs.
Effectivement les régimes ne sont pas souvent efficaces, mieux vaut réapprendre à manger, quand tout est permis les crises s'espacent puis disparaissent.
Tu pourrais te renseigner auprès du GROS pour voir s'il y a près de chez toi un médecin/psy/diététicien appartenant à ce groupe. Sinon, lis bien le forum, tu trouveras déjà plein de réponses.

Si tu as d'autres questions, n'hésites pas, on est là! Courage, tu vas y arriver...
:kiss:
46 ans Epinal 264
Rrrrhoo, j'ai oublié de te dire: bienvenue!!! :D
E
48 ans 4
Bonjour Calio !
Mais c'est super ta réponse ! Ca voudrait dire qu'une solution existe ! Moi qui pensait etre foutue pour foutue, puisue j'ai fait des années de psy !
Sur le site Gros, je prends n'importe quel adresse de psy ? ou bien il faut que le psy soit spécilaisé en quoi ?!! Peux tu me parler un peu plus ?
Et la R.A est ce pareil que le psy spécilaisé en comportement alimentaire ?
46 ans Epinal 264
Coucou!

Pour la RA, il y a toute une partie qui y est consacrée avec une Foire Aux Questions, je ne peux pas rentrer dans les détails, d'autres l'ont fait mieux que moi, mais en gros, le principe est de manger ce qu'on veut, tant qu'on veut mais seulement quand on a faim: le corps demande la juste quantité de carburant pour fonctionner (la faim donc) et quand il a ce dont il a besoin, il dit stop (la satiété). Si tu ne dépasses pas ce principe, le corps ne stocke pas en prévision de privations potentielles (lors des régimes) et dépense tranquilou ce qu'il a demandé. En modifiant ses habitudes alimentaires, en s'écoutant bien, on se découvre des envies/besoins de légumes, ce qui est "aliments tabous" n'est plus si attirant, on se régule et on peut maigrir. Mais nous ne sommes pas tous égaux face à la perte de poids.

Prends le temps de lire les FAQ et surtout les témoignages, si tu as des interrogations sur des sujets précis, tu peux faire une recherche (en haut de ton écran à droite) qui te guidera vers les posts qui ont déjà été créés.
Mais si tu as d'autres questions, pose-les, on te répondra sans problèmes!


Et oui, les solutions existent!!! En psy comme en tout! La dépression comme les TCA sont des maladies, la bonne nouvelle c'est que ça se soigne! ;) Donc non, tu n'es pas foutue!

Allez hop, au boulot, va lire les parties de forum qui t'intéressent! :lol:

A bientôt.

PS: Pour ce qui est du GROS, même chose, va faire un tour dans le forum RA (Rééducation Alimentaire), c'est expliqué... A toi de voir si tu souhaites plutôt un suivi pour tes TCA, un psy donc, ou pour réapprendre à discerner ta faim et ta satiété, une diététicienne, etc...
Personnellement, je ne les ai jamais contactés donc je sais pas trop comment ça se passe... Il existe aussi des livres des Dr Zermati et Apfeldorfer, créateurs de ce groupe, mais encore une fois, je ne les ai pas lus :oops: .
56 ans Région parisienne 2154
Hello !

Pour les adresses, tu contactes Le Gros, par tél ou par mail. Tu auras celle des praticiens se réclamant d'eux dans ta région.
Ensuite, à toi de savoir quel type de travail tu veux entreprendre. Dans le lot il y a des psys versant analytique, des psychiatres, des praticiens pratiquant les thérapies comportementales.


Tu dis avoir fait un travail psy, de quel type ?

J'ai moi-même fait de longues années d'analyse. Cela a aidé à atténuer le symptôme (hyperphagie). Réduire lesxcrises et leur intensité. ça ne les a pas supprimées pour autant...

J'envisage un travail avec un comportementaliste.

Pour le carnet, perso ça m'aide à faire le lien, mieux prendre conscience des émotions.

Quant à s'accrocher au symptôme.... Je crois qu'on est beaucoup à connaître ça. En arriver à reconnaître que ça nous bousille la vie, mais sans, bonjour la panique. La part de jouissance, la part d'angoisse. C'est vraiment une drogue !

Passe par la section RA. Je pense que tu t'y sentiras à ton aise.

Et pour la FIV, tu es visiblement loin d'être la seule à qui on fait une telle réponse. Il y a tant et tant de demandes, que tous les moyens de sélection sont bons.

@ +
E
48 ans 4
J'ai connu en tout 8 ou 9 psy. J'ai commé le 1er psy à 25 ans, après mon dernier T.S où j'ai passé 3 jours de coma tellement la réanimation était limite trop tard.
J'ai fait du freudien notamment, , de l'analystique, un tout petit peu de jung, puis c'est tout comme ça, comme genre de psy.
J'ai beaucoup évolué, par contre, si j'ai compris beaucoup de choses, comme l'origine de mes souffrances, mes TCA n'ont pas changés, tout comme mes phobies diverses (de trou, de toc toc sur la porte, de wc à la turque etc....).
Je pense que je n'ai pas eu de chance d'avoir trouvé de psy qui me fasse travailler sur le plan émotionnel.
J'ai fait 3 séances d'EMDR qui m'a beaucoup guéri des cauchemrs (j'en faisais environ 3 ou 4 par semaine, à cette époque). Je fais des cauchemars seulement quand je suis très stressée, disons 3 ou 4 fois par mois maximum, parfoi plus, mais c'est énormément mieux qu'avant.
J'ai lu les livres d'Apfeldorfer, que j'apprécie énormément, ainsi que les chroniques qu'il a écrit dans le site gros. J'aime beaucoup cet homme apfeldorfer, car c'est le rare homme a comprendre beaucoup de chose, et à m'apporte beaucoup d'éclaircissement. Mais ça reste au niveau "intellectuel"
J'ai lu quelques post sur le thème R.A .
Mais c'est bizarre, j'ai beau comprendre beaucoup, mais ça ne change rien en moi ! Rien ! C'est comme si je me limite strictement à découvrir / comprendre uniquement sur le plan intellectuel. Mais les émotions, des trucs dans mon ventre, rien...éléctrocardiogramme plat !
Comme je vis loin des villes, le plus près est angoulème à 1 heure de route, ça me semble difficile d'aller chez un quelconque psy par semaine (j'ai essayé, et j'a toujours abanonné au bout de quelques séances, c'est trop fatiguant et onéreux le trajet !), je pense que ça serait très bien que j'opte pour une sorte d'hopsitalisaton, où je resterai à l'hopital/clinique/centre de cure/ .... pour plusieurs jours, 2, 3, 4 semaines, avec des suivis psy, travail en inividuelle et/ou en groupe, et divers ateliers, comme apprendre à cuisiner, ou à faire face au mal être ui me pousse à manger vite et mal des sucreries/des gras.. etc...
Cela me semble vraiment le mieux pour moi. Mais ça n'existe pas en France ? Est ce obligée que je parte au Canada pour me faire soigner ? Mais c'est beaucoup trop cher pour une sans emploi que je suis !
Ou alors, comment arriver à ce que quelque chose bouge en dedans de moi quand je lis les post (pourtant très intéressant) que vous me préconisez, par exemple ans le thème "RA", que j'arrête de tout vivre sur le plan intellectuel, mais que je vive "émotionnellement".
56 ans Région parisienne 2154
Il me semble que le temps est nécessaire, pour travailler les émotions. J'aurais tendance à penser que tu n'as pas trouvé la bonne personne, ou le bon type de thérapie.

Est-ce que tu pratiques une activité, genre peinture, modelage ? Pour ce que j'en vis, c'est souvent en gribouillant que j'ai accès à mes émotions.

Bonne continuation.
B I U