MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

RA qui fait grossir?

46 ans Paris 9872
J'ai commencé une RA il y plus d'un an, mon rapport aux aliments est un peu apaisé, je suis moins triste et je remets des jupes (thanks VLR...).
Mais je ne  
cesse de prendre (doucement) du poids (alors que j'ai commencé la RA en étant déjà à un max jamais atteint auparavant)... :(
Et vous, avez-vous fait l'expérience d'une "RA qui fait grossir"?
ça a duré longtemps??
54 ans 14650
Oui moi :lol:

Au debut pendant tlm perdait du poids et pas que 1kg moi je prennais.

En plus on me demandait presque si j'etais normal et si je faissais bien une RA :?

J'avais pris 4kg au bout de 6 mois (ca je sais seulement car c'etait lors d'un control chez un medcin)

Ensuite j'avais pris encore 2 ou 3 ... ca m'avais amené à un poids que je n'avais pas fait depuis des années.

Je n'ai pas deseperé et j'ai continué ma RA et le poids à commencer de re partir.

Aujourd'hui j'ai perdu les 7 pris plus au moins 5 autres. C'est surtout dans les tailles de vetements perdu que je vois ca car je ne pese pas. Je sais mon poids uniquement quand je suis obligé de savoir lors des controls medical.

;)
1007
Pour ma part, j'ai aussi continué à un peu prendre pendant un certain temps, mais je stabilise actuellement (avec une marge de + ou - 2 kg, normal quoi). Cela ne m'inquiète pas plus outre mesure ;)
109
Bonjour,

Je ne sais pas si je pourrai t'aider.

J'ai fait la paix avec la nourriture depuis février et j'ai arrêté de manger pour trois. Donc depuis, je perds du poids petit à petit. Je pense que j'atteindrai bientôt mon set point, mais je n'ai aucune idée d'où il peut se situer parce que j'ai un historique de 15 ans de régimes derrière moi.

Tu dis que ton rapport avec les aliments s'est apaisé, mais où en es-tu dans tes perceptions de faim et de satiété ? Moi, je sais que j'ai encore du mal, donc j'essaie de me servir des portions normales pour éviter de trop manger sans faire attention et sans besoin.

La RA n'ayant pas pour but premier de perdre du poids, il n'y a a priori pas de contradiction à ce que tu prennes un peu de poids. Cela peut signifier que ton set point est plus haut (horreur ! malheur ! ) ou alors qu'il t'arrive encore ponctuellement de trop manger par rapport à tes besoins. Où en es-tu par rapport à l'activité physique ?
46 ans Paris 9872
pashmlynn a écrit:
Tu dis que ton rapport avec les aliments s'est apaisé, mais où en es-tu dans tes perceptions de faim et de satiété ?

Apaisé, c'est peut-être beaucoup dire... je suis moins paniquée à l'idée de manger (quoi? comment? à quelle heure et en quelle quantité?)...
Côté faim, j'arrive à démarrer de manger avec faim... mais pas encore à m'arrêter quand la faim n'est plus là. Je pense que j'ai développé une petite phobie de la privation, après 20 ans de régimes...

Moi, je sais que j'ai encore du mal, donc j'essaie de me servir des portions normales pour éviter de trop manger sans faire attention et sans besoin.

La RA n'ayant pas pour but premier de perdre du poids, il n'y a a priori pas de contradiction à ce que tu prennes un peu de poids. Cela peut signifier que ton set point est plus haut (horreur ! malheur ! ) ou alors qu'il t'arrive encore ponctuellement de trop manger par rapport à tes besoins.

Je ne pense pas que mon set point puisse être plus haut... je n'ai jamais pesé autant. Je penche pour l'hypothèse plus vraisemblable du manger trop par rapport aux besoins (j'ai encore beaucoup de mal avec les quantités de taille raisonnable...).

Où en es-tu par rapport à l'activité physique ?

Hélas! une autre chose à laquelle je suis devenue allergique à force de la pratiquer sous la contrainte (morale, médicale, etc.). Et j'ai un mal fou à m'imaginer remuant mon popotin avec 20kg de plus que la dernière fois où j'ai (vaguement) pratiqué un sport...


Merci de vos réponses, ça m'aide à recadrer un peu les choses... j'ai une petite tendance à m'apitoyer sur mon sort en ce moment! :oops:
109
Nous en sommes donc à peu près au même point. J'adopte certaines stratégies qui valent ce qu'elles valent, mais qui ont certains résultats pour moi, ie je ne prends plus de poids.

Qu'est-ce que je vais manger ? Ben, à la base, je n'aime pas grand chose et je suis devenue végétarienne il y a deux ans. Résultat, je mange souvent la même chose, mais sans pour autant m'en lasser. De plus, j'ai adapté ce que je mangeais à mon rythme de vie. Résultat, le midi, c'est sandwich (j'ai la chance d'avoir une très bonne boulangerie en bas de mon travail), et le soir, je peux me faire un plat plus structuré (céréales, soja ou oeufs ou légumineuses, légumes). Je panique si je dois faire la cuisine plus d'une fois par jour !

Pour les quantités, surtout les céréales, je pèse. Je sais, ça fait très régime, mais je n'ai plus du tout le sens des proportions et je n'arrive pas à ne pas finir mon assiette. Donc, si je ne pèse pas, je mange trop, pour rien en plus.

Enfin, l'activité physique ... Je ne peux plus voir un club de sport sans avoir envie de faire demi-tour. Les vélos d'appartement me stressent rien qu'à les regarder, je n'ai jamais pu jouer efficacement avec une balle ou un ballon. Par contre, il existe une quantité d'activités que je n'ai pas encore essayées et donc contre lesquelles je n'ai pas d'a priori. La piscine, le roller, le judo, l'escalade, l'aviron ... Le but n'est pas de me faire mal (si, si, j'ai une copine qui soutient que si tu n'as pas mal, ce n'est pas du sport ! ) mais de bouger un peu et surtout, de reprendre contact physiquement avec mon corps.
46 ans Paris 9872
pour ma part, j'en suis à envisager d'acheter la wii avec le fameux plateau... :-k
38 ans 12494
Pour ma part c'est l'inverse j'ai beaucoup perdu en debut de RA , stabilisé un bon moment et l'a j'ai tout repris :cry: et même un peu plus..
On dirait que c'est comme avec les régime après avoir bien demarer mon corps s'y habitue et reprends sa rébélions même si je le chouchoute
L
72 ans 7508
La marche c'est très sympa comme activité, on se rend même pas compte qu'on fait une activité physique.

Sinon bon ça doit pas être le cas pour tout le monde mais peut-être des vrais spécialistes de la RA pourraient nous dire si cela pourrait avoir un rapport avec un métabolisme lent provoqué par exemple comme dans mon cas par une hypothyroidie? Peut-il y avoir une différence entre les sensations de faim et de satiété et ses besoins réels?
S
50 ans suisse 993
POupoule es tu sûre de vraiment vraiment bien appliquer les principes de RA?Personnelllement j'ai beau me dire que je fais une RA je suis loin d'appliquer tous les principes.

La satiété, déguster lentement, ne rien faire d'autre en mangeant etc......on se dit qu'on le fait (enfin moi en tous cas) mais le fait-on vraiment?
46 ans Paris 9872
Non, je ne le fais pas, pas tout le temps en tout cas. Quand je dis que je suis en RA, cela signifie que j'ai introduit ces préceptes mais je ne parviens pas à m'y plier tout le temps (ex: plus facile d'attendre la faim pour manger que de s'arrêter avant de dépasser le point de satiété...).
Mais, par rapport à "avant", cela me semble représenter déjà une telle amélioration que je ne comprends pas pourquoi je continue à grossir.
Je précise que la RA n'a pas suivi directement une période de régime (dernier régime: 2003-2004) donc le poids perdu et le petit surplus habituels avaient déjà été repris depuis longtemps avant la découverte de la RA (2007)...
Enfin... j'ai repris aujourd'hui le (désagréable) carnet alimentaire... et j'espère y voir plus clair! :crazyeyes:
57 ans Région parisienne 2154
Soit tu as un problème (tu as fait un bilan ? J'ai pris 10 kilogs en suivant les weight... Rétention d'eau :evil: ) soit tu manges régulièrement au-delà de ta satiété.

Les 15ers jours, j'ai perdu 5 kilogs en RA. Puis j'ai stabilisé, puis j'ai tout repris. Parce que j'étais en mode restriction...

Quand je suis capable (pas toujours...) d'attendre d'avoir vraiment faim, je redoute toujours de commencer à manger. Parce que s'arrêter représente un tel effort... Quant à distinguer la satiété... Késako ?

Peut-être tu peux concocter un carnet alimentaire à ta sauce : noter ce que tu ressens, ce que tu vis... un peu comme un Journal. Que pour toi. Je risque pas de montrer le mien à qui que ce soit ! c'est le lieu de tous les épanchements...
Pas un carnet juste pour contrôler. Plutôt un carnet pour t'aider à ressentir.

Perso, j'ai découvert que continuer à manger c'est reculer le temps d'après. Celui où... il faut q'attaquer aux corvées, ou se confronter au vide, ou... ou...
46 ans Paris 9872
Pomdereinette a écrit:
Soit tu as un problème (tu as fait un bilan ? J'ai pris 10 kilogs en suivant les weight... Rétention d'eau :evil: )

fait tous les bilans endocrino du monde... nada!

soit tu manges régulièrement au-delà de ta satiété.

beaucoup plus vraisemblable!

Les 15ers jours, j'ai perdu 5 kilogs en RA. Puis j'ai stabilisé, puis j'ai tout repris. Parce que j'étais en mode restriction...

Quand je suis capable (pas toujours...) d'attendre d'avoir vraiment faim, je redoute toujours de commencer à manger. Parce que s'arrêter représente un tel effort...

très juste ta remarque: j'en viens à redouter de manger (même en ayant faim) car je ne saurai pas m'arrêter au moment "RA correct"!

Quant à distinguer la satiété... Késako ?

j'arrête d'avoir la tête qui tourne après la 1ère bouchée: devrais-je m'arrêter de manger là? je caricature à peine...

Peut-être tu peux concocter un carnet alimentaire à ta sauce : noter ce que tu ressens, ce que tu vis... un peu comme un Journal. Que pour toi. Je risque pas de montrer le mien à qui que ce soit ! c'est le lieu de tous les épanchements...
Pas un carnet juste pour contrôler. Plutôt un carnet pour t'aider à ressentir.

Mon carnet, c'est: "midi, seule, au bureau, plateau de makis, faim, bon, rassasiant" ou bien version "evil" le WE "paquet de Finger, commencé avec faim mais fini par gourmandise, sentiment de culpabilité". Je suis incapable de m'épancher, rien ne me vient, j'ai l'impression que je n'ai aucun sentiment lié à la bouffe... alors que la question du POIDS, elle, a réussi à m'obséder depuis 20 ans, arf.

Perso, j'ai découvert que continuer à manger c'est reculer le temps d'après. Celui où... il faut q'attaquer aux corvées, ou se confronter au vide, ou... ou...

ça a l'air d'une vraie piste, ça au moins!
36 ans Paris 201
poupoule a écrit:
Pomdereinette a écrit:


Perso, j'ai découvert que continuer à manger c'est reculer le temps d'après. Celui où... il faut q'attaquer aux corvées, ou se confronter au vide, ou... ou...

ça a l'air d'une vraie piste, ça au moins!


Je ne sais pas si ça peut t'aider, mais je sais que moi, après le repas, j'aime prendre le temps de me sentir rassasiée, bien, de profiter de ce moment, sans penser à ce que je dois réattaquer après.
C'est un petit moment que je m'accorde, qui me permet de me rendre compte de si je suis rassasiée, et si je le suis de profiter de cette sensation ...
D'une part, c'est assez agréable, d'autre part, j'ai l'impression que ça m'aide à reconnaître cette fameuse "satiété" plus vite avec le temps ...
46 ans Paris 9872
Je pense que tu as raison, kasia, il faut installer un temps de pause avant et après le repas pour mieux permettre l'attention à la satiété. Et puis il ne s'agit pas seulement de la reconnaître mais aussi de la respecter. Honnêtement, je crois que je sens bien quand je n'ai plus faim (parfois j'ai même mal au ventre donc je ne peux pas le nier!) mais c'est que j'agis contre et malgré cela. Au total, ça fait donc trois choses principales à examiner: reconnaître la faim, reconnaître la satiété, accepter la satiété comme critère de l'acte d'arrêter de manger. Combien de fois je continue quand même en pensant "oui, mais j'ai encore envie, je ne me sens pas tout à fait réconfortée"...
B I U