MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Honteux !!!! Handicapés déboutés en justice

56 ans dans la loire mais souvent aussi dans le rhône 1928
"Trois handicapés déboutés en justice contre la SNCF "


http://www.msn.fr/news...E-HANDICAPES-SNCF-20031218.asp

 

rel="nofollow" target="_blank" href="../go/forum/14594a3" data-url="http%3A%2F%2Fwww.click-smilies.de%2Fsammlung0903%2Fsauer%2Fangry-smiley-005.gif"> et puis merde je vais être grossière mais à la sois disant justice .... de notre sois-disant pays démocratique !!!

49 ans Ici-là 1730
"Le tribunal a estimé que la SNCF ne pouvait pas être poursuivie en tant que personne morale car le niveau des agents mis en cause n'était pas suffisant."

c'est pas la justice vraiment, c'est la connerie pure !
va falloir sévir, à la seuneuceufeu, ds la sélection de vos agents... au moins faudra leur expliquer leur rôle dès l'embauche et les former correctement.

chui qd mm dég'
56 ans dans la loire mais souvent aussi dans le rhône 1928
Surtout quand on sait que les personnes handicapées à qui l'histoire est arrivée, ont prévenu la SNCF à l'avance de lors handicap (lors de la resevation des billets) c'est d'autant plus dég.......

Il est arrivé une histoire différente, mais aussi à un de mes amis . Alors qu'il avait reservé son billet un mois à l'avance (avec mention spéciale handicapé) le jour du retour... le TGV reservé n'avait pas de palette (pour monter la personne dans le fauteuil, dans la rame) donc il a du attendre un autre TGV avec palette, lui !!! Déjà que c'est tout une organisation à l'avance pour partir, si en plus le service, sois disant public, ne fait pas son boulot....
56 ans dans la loire mais souvent aussi dans le rhône 1928
Ce texte me fait toujours penser qu'il ne faut pas dire :

"Ca n'arrive qu'aux autres !"


Des ruines de la deuxième guerre mondiale, nous parvient un avertissement,

peut-être le plus éloquent qui soit, sur la fragilité de la liberté.

Parlant de son expérience du régime nazi dans son pays : l'Allemagne,

le Révérend Martin Niemoller, ministre protestant, déclarait :

. . .



"Au début, ils ont arrêté les communistes. N'étant pas communiste, je n'ai rien fait à ce sujet.

Ils s'en sont pris aux socio-démocrates et comme je n'étais pas socio-démocrate, je n'ai pas bougé.

Ils sont venus chercher les syndicalistes; je n'en étais pas un et je n'ai pas agi.

Puis, ce fut le tour des juifs et ensuite des catholiques; mais n'étant ni juif ni catholique, je n'ai rien fait non plus.

A la fin, lorsqu'ils sont venus m'arrêter, il ne restait plus personne pour prendre ma défense."


B I U