MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

pourquoi des compulsions incontrôlables ?

38 ans 64 106
Ce soir j'ai eu une crise incontrôlable. J'ai mangé, mangé... sans pouvoir m'arrêter. J'entends souvent que ces crises signifient que nous "mangeons" en fait nos propres émotions. Donc il faudrait  
que je cherche LE pourquoi moi-même, déjà çà va être dur... d'autant plus que tout va de mieux en mieux dans ma vie. Je devrais donc me sentir mieux non ? (encore que çà faisait un moment que je n'avais pas fait de crise...)

J'aimerais toutefois comprendre un mécanisme débile : vous avez bien mangé et vous n'avez plus faim. Or, il reste une part d'un plat que vous aimé (gateau, pates,... n'importe, ce que vous aimez!) et on vous propose gentillement si vous en revoulez.
Logiquement, on devrait dire non.
Alors voilà. J'aimerais comprendre pourquoi à ce moment là, le fait de manger cette part devient très importante. Pourquoi je vais dire oui, alors que je sais que je vais avoir un mal d'estomac du diable en suivant? Pourquoi j'ai cette sorte d'impression débile que ce sera la dernière fois que je pourrais en manger (alors que je sais pertinemment que c'est faux)? Pourquoi cette obsession ? Pourquoi en arriver là ?

Je ne sais pas si je me fais bien comprendre. Mais si vous vous reconnaissez dans ce post, pourriez-vous me faire partager vos expériences ? Avez-vous compris pourquoi vous ressentiez cette sensation bizarre qui vous forçait à continuer de vous alimenter ? Comment avez-vous compris ? etc...
49 ans quelque part sur la route du bonheur 621
Bonjour,

mon dieu comme je te comprends.... j'ai le meme sentiment que toi. Ma tete sait "je n'ai plus faim", "demain je pourrais encore manger de cet aliment" ... et puis boum, je reprends quand meme la part de gateau, je me ressert.... j'ai pas encore trouvé la réponse. Peut-etre que je ne suis pas encore déconditionnée. Je suis en mode restrictif depuis 20 ans, ça m'a demandé du boulot pour en arriver là, des années de pratique de régimes intensif, et de crise d'hyperphagie-boulimiques. Peut-être qu'il me faudra plus que 2 ans pour me déconditionner.

Et là me vient subitement à l'esprit cette réflexion. Et si meme les autres, ceux qui ne sont pas en restriction, s'autorisaient à reprendre de ce gateau, parce qu'il est bon, ils auront faim plus tard, ils se réguleraien naturellement.

Seulement voilà, eux non pas les conséquences que nous nous avons. Après tant d'année d'hyperphagie et de boulimie, notre corps a des séquelles, il nous dit rapidement que c'est trop, en nous faisant mal. Nous ne l'avons pas écouté pendant des années, alors il a appris à nous parler violemment.

Alors je n'ai pas de réponse. J'aimerais tellement en avoir. Je pense, en réalité, sincèrement, que c'est une impulsion (une compulsion) qui réapparait naturellement parce qu'elle nous accompagnait pendant des années. Qu'il va falloir un peu de temps pour qu'elle se mette en veille, le temps d'aimer notre corps au point de le respecter en ne lui donnant pas des aliments qui le font souffrir.

Je pense que c'est possible. J'ai découvert au détour d'un exercice "tarte au citron meringuée", que j'avais des nausées et des ballonements toutes les après-midi, à cause de mon yaourt du midi. Moi qui faisait des crises de boulimie aux yaourts et qui adore les yaourts ... maintenant que j'ai intégré cela que j'ai compris que je me sentais mieux sans mon yaourt, j'ai arrêté d'en manger (ce qui ne veut pas dire que je ne m'autorise pas à en prendre de temps en temps) ... c'est une victoire.... Alors je me dis que ça arrivera aussi un jour avec la deuxième part de gateau qui me rend malade car je n'ai plus faim....

Bon je parle bcq, je m'arrête là .... j'espère t'avoir aidé au moins en te disant que tu n'es pas seule.
41 ans Bas Rhin 2894
Ah arriver à s'arrêter de manger à satité.... c'est ce qui a été le plus dur pour moi dans ma RA...


le livre de Zermati "Maigrir sans régime" m'a beaucoup aider pour y arriver.

Au début , quand je faisais un plat que j'aimais , je n'arrivai pas à m'arrêter s'il en restait dans la casserole.... petit à petit avec quelques exercices proposés dans le livre j'y suis arrivée.

il y a un passage où tu dois jetter à la poubelle ce qui n'a pas été mangé... comme ça pas de risque de se reservir, je crois que cela a été la partie la plus dure de ma RA.

Maintenant même au resto, si je n'ai plus faim j'arrive à ne pas finir mon assiette!
49 ans quelque part sur la route du bonheur 621
Tu as raison Calisto, je n'ai jamais fait cet exercice, ou très rarement, et j'ai du mal à l'envisager, un tabou que je n'arrive pas à lever.
A la cantine parfois, lorsqu'il me reste des frites et que je n'ai plus faim, je verse de l'eau dessus, pour m'empecher de les manger, mais je pense que ce n'est pas la meme chose que de jeter cet aliment.
En meme temps à la maison, je suis en couple, et mon homme peut pas envisager qu'on jete la nourriture, alors .... jepeux pas le faire chez moi, parfois il me serre de poubelle, mais c'est pas la meme chose non plus...

en fait il est très dur cet exercice.

Mais si j'y réfléchis bien, ça a marché avec les frites, maintenant j'en prends quand j'en ai envie, je laisse quand je n'ai plus faim, et parfois j'ai envie de frites, mais j'ai envie d'autre chose et je ne vais pas forcement choisir les frites, c'est selon mon appétit.

J'ai fait un exercie sur la tarte coco, j'en prenait tout le temps dès qu'il y en avait, je resistais pas, et puis un jour,pfff, mon envie est partie, et je n'écoute plus que mes envies.
L
71 ans 7508
Le même problème mais c'est un peu logique aussi quand ton corps a passé la moitié de son existence voir plus à stocker parce que c'était les temps de disette c'est quasi devenu un geste de survie.
Bon je connais pas votre passif alimentaire mais je sais qu'à cause de plusieurs raisons j'ai passé une bonne partie de ma vie à vouloir deux parts donc pas facile de faire comprendre au corps (la tête en fait) un fait il faut lui prouver un moment!

Sans oublier aussi que certaines compulsions sont aussi devenus des automatismes et dans des situations qu'on trouve aujourd'hui plus facile surmonter le corps réagit automatiquement sans notre accord. Comme je l'ai déjà dit (je radote) en général quand j'ai des envies de manger ça me met la puce à l'oreille que quelque chose me stresse. Comme par exemple voir mon médecin et pourtant j'ai un bon médecin mais bon avant c'était une situation à angoisse à cause d'un autre médecin donc automatiquement des envies.
41 ans Bas Rhin 2894
minouchette2007 a écrit:
Tu as raison Calisto, je n'ai jamais fait cet exercice, ou très rarement, et j'ai du mal à l'envisager, un tabou que je n'arrive pas à lever.
A la cantine parfois, lorsqu'il me reste des frites et que je n'ai plus faim, je verse de l'eau dessus, pour m'empecher de les manger, mais je pense que ce n'est pas la meme chose que de jeter cet aliment.
En meme temps à la maison, je suis en couple, et mon homme peut pas envisager qu'on jete la nourriture, alors .... jepeux pas le faire chez moi, parfois il me serre de poubelle, mais c'est pas la meme chose non plus...



Tu vis avec mon homme :lol: ...

J'ai mis beaucoup de temps à faire comprendre à mon homme la démarche de la RA...

Mais une fois qu'il a compris cette démarche, il me laissait jetter la nourriture et surtout il ne s'obligeait plus à finir mon assiette... Résultat il perdu quelques kilos!

le fait de jetter la nourriture n'est qu'une étape, ensuite quand tu arrives à ne plus te reservir quand tu n'as plus faim, tu peux la mettre en boite hermétique au frigo et la garder pour un autre repas!

Le fait que tu arrives à ne pas finir tes frites lorsque tu n'as plus faim est un bon début, il faut persévérer!

La RA est loin d'être un long fleuve tranquille!

Bon courage!
38 ans 64 106
merci les filles !!!

j'ai commandé le livre le livre maigrir sans regime de Zermati, mais quand je vous lis et que je vois que jeter la nourriture en trop au debut fait parti de la RA... je sens que ça va être très difficile pour moi !

C'est totalement à l'encontre de mes principes (on ne jette pas la nourriture !) Je le sens mal....
41 ans Bas Rhin 2894
Icilili a écrit:
merci les filles !!!

j'ai commandé le livre le livre maigrir sans regime de Zermati, mais quand je vous lis et que je vois que jeter la nourriture en trop au debut fait parti de la RA... je sens que ça va être très difficile pour moi !

C'est totalement à l'encontre de mes principes (on ne jette pas la nourriture !) Je le sens mal....


Le grand principe de la RA de manger quand on a faim et de s'arrêter quand on a plus faim.

Ensuite à l'intérieur de ce livre, il y a différents exercices pour y arriver...
et tu n'es pas obliger de les faire tous.

Commence à lire le bouquin et surtout si tu as des questions n'hésite pas poster dans la rubrique RA, il y aura en général quelqu'un pour te répondre.
B I U


Discussions liées