MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Votre adolescence?

R
35 ans 15384
Tout d'abord,bonjour a toutes =)

J'aimerais savoir si,quand vous aviez mon age,ou un peu plus,vous aviez subi des moqueries de la part des autres ado de votre age?
En gros,comment  
s'est passé votre jeunesse a ce niveau là?
Car moi,ca se passe assez mal en ce moment,et j'en ai plus qu'assez des "t'es grosse" "grosse vache" et compagnie... :(
Surtout que je suis un régime,c'est dur et j'en ai assez de leurs remarques bidons! :evil:
Si vous avez quelques conseils aussi,je vous en remercie d'avance...

Bises,
Inès.
45 ans 17521
A part d'être patiente, je ne vois pas trop... :-k

Moi j'ai commencé à grossir à l'âge de 7 ans, et à partir de là, ça a été sans arrêt les insultes "grosse vache", "gros lard"... d'ailleurs mes petits camarades ne m'appelaient jamais par mon prénom, mais "hé ! la grosse !"... :twisted: et ça a duré jusqu'à ce que je quitte mon lycée de petite ville de province pour aller à la fac dans une plus grande ville, ou j'étais anonyme, et "entre adultes"... enfin ça s'était quand même un peu calmé en terminale, mais bon... les gens m'ayant connue grosse depuis des années m'appelaient même comme ça, sans méchanceté, par habitude... j'adore... :roll:

Donc je comprends bien à quel point ça doit être difficile pour toi de vivre ça, surtout si tu essaies de remédier à ton problème de poids, tu ne dois pas trop te sentir soutenue... Mais en même temps, est-ce que le soutien des gens qui t'insultent t'importe vraiment ?

François Truffaut a dit : "L'adolescence ne laisse un bon souvenir qu'aux adultes ayant mauvaise mémoire". c'est un mauvais moment à passer, pour la plupart des gens quelques soient leur "défauts"... :kiss:
30 ans 93 160
Bonjour miss!

J'ai jamais eu à subir les moqueries gratuites de mes camarades par rapport à mon poids. Les autres ados m'ont toujours respectée à ce niveau là. Peut-être que ça vient du fait que j'ai évolué dans un milieu où les choses se disent plus souvent par derrière, mais je pense surtout que, de par mon charisme, j'ai réussi à m'imposer.

Les gens qui t'insultent sont des lâches. Ils n'ont que peu d'estime de soi et préfèrent reporter leur frustration sur quelqu'un d'autre, plus faible de préférence. Je ne dis pas que tu es faible mais que tu as une faiblesse.

Le pire que tu puisses faire face à une insulte c'est t'écraser et repartir vaincue. Ça défoule de taper sur un punching-ball en passant devant, mais c'est tout de suite plus sérieux quand il y a un adversaire pour répondre. Pour que ça s'arrête, il faut t'imposer et prendre le dessus. Et ce n'est pas si difficile en fait. Ces personnes là ont tellement peu confiance en elles qu'elles se mettent généralement à -pardonnez moi l'expression- se faire dessus dès que tu les remets à leur place. Ne laisse pas leurs mots t'atteindre parce que ce sont eux qu'ils insultent en réalité, relève la tête et n'hésite pas à leur répondre. La fois d'après, ils y réfléchiront à deux fois avant de te faire une remarque. Je te conseille à ce sujet d'aller faire un tour sur cet article: http://www.vivelesrondes.com/?p=382

En attendant, dis-toi que tu es sûrement beaucoup plus mature que certains autres jeunes de ton âge. Si ces gamins sont bloqués par ton physique, ce n'est pas de ta faute. Ce n'est pas toi qui n'est pas intéressante, ce sont eux qui sont encore très cons. Et ce genre de remarques désagréables ne doivent pas te gâcher la vie et nuire à ta scolarité parce qu'après tout, c'est sans doute ça le plus important.

Bon courage!
38 ans 64 106
L'adolescence... c'était pas une bonne période non...

Ce que je peux te dire c'est prendre ton mal en patience car malheureusement c'est l'âge bête comme on dit ! Tu verras que d'ici quelques années soit très peu de temps ;) quand tu entreras dans la tranche "adultes", les choses vont se tasser.
Tes petits camarades n'ont pas encore acquis la maturité que veux tu... :lol:

En attendant je ne conseille pas de trop t'écraser, genre je ne dis rien je tourne les talons et je pleurerai tranquillement une fois chez moi (devant une tablette de chocolat :roll: )

A des insultes gratuites comme grosse vache, la grosse, etc... je dirais que tu n'as pas forcément besoin de répondre toi aussi par la violence verbale (et puis tu es déjà trop mature pour ça ;) ), ce serait te rabaisser à leur niveau.
Essaie plutot le genre de phrase assez déroutante du style : "heureusement que tu me le dis, je ne le savais pas! nan mais qu'est ce que je ferai sans toi! merci t'es trop gentil(le)" ou "ben oui je suis grosse et toi tu as des spots énormes sur la gueule, que veux tu c'est la vie, personne ne peut être parfait! quel dommaaaaaaaaaaaaage!!" etc... Je te promets que ça marche! ils ont tendance à se sentir tout cons après, puis bizarrement ils finissent par arreter, va savoir pourquoi.... :lol: ;)
38 ans aude 792
Ahlala l'adolescence... :roll:

Moi aussi j'ai eu droit à des remarques tout sauf agréables...surtout que j'avais la totale panoplie: kilos, lunettes, appareil dentaire avec élastiques :evil:, habits et maquillages nuls (ben oui je débutais...)... il ne me manquait que l'acné, Dieu merci...

Comme réponses aux railleries, j'aime bien celles qu' Icilili a postées, sinon j'avais lu une fois sur le forum "si tu me trouves grosse, c'est ton problème, pas le mien!". Il y avait eu un post spécial où on avait regroupé les "parades" de chacun/e. Si quelqu'un de plus doué que moi a envie de le déterrer (et surtout sait le faire... :oops: )
34 ans 1085
Pas besoin d'avoir des rondeurs pour se faire insulter au collège ou au lycée, il suffit de dévoiler sa faille pour que les autres s'acharnent. C'est un peu la logique du charognard car plus que quiconque les adolescents s'affirment par contradiction de l'autre.

A toi de t'imposer quand la confrontation tourne à l'insulte. Je ne te pousse cependant pas à suivre leur logique car tu fais preuve d'une plus grande maturité en restant toi même.

Par contre - promis juré craché - une fois le bac passé, les choses ne se passent plus du tout de la même façon. Alors ne sacrifie pas ton estime pendant cette période.
E
99 ans Occitanie 3854
Aaaaaaah les joies de l'adolescence :roll: ... Très très mauvais souvenir pour moi... euh façon en règle générale la scolarité est un très mauvais souvenir pour moi. J'étais la plus ronde (bah non j'étais pas grosse en fait, mais par rapport aux autres j'étais plus ronde :roll: à partir de là que j'ai commencé des régimes d'ailleurs :roll: ), très timide et très mal dans ma peau, en bref la victime parfaite...

J'ai était la tête de turc de la classe du cp à la seconde (j'en faisais des cauchemars, je chialais à chaque rentrée)

Ca c'est calmé en première en fait.. je crois surtout car je leur prêtais plus aucune attention, et que je donnais vraiment l'impression que ça me touchait pas (même si certains mots faisaient mal parfois)... ils ont fini par se lasser, et décider que j'étais qu'une prétentieuse :roll:

Alors oui ça passera, et oui c'est pas une période facile à passer. Moi je répondais pas... ceci dit je crois que valait mieux dans mon cas (au primaire certains des mecs qui m'agressaient que verbalement était violent et je sais pas comment ils auraient réagi face à une révolte de ma part, et au collège... euh ben j'ai commencé mon collège en étant victime d'attouchement sexuel... du coup ça donne une idée sur la trouille que je pouvais avoir de ces mecs :roll: )
R
35 ans 15384
karen a écrit:
A part d'être patiente, je ne vois pas trop... :-k

Moi j'ai commencé à grossir à l'âge de 7 ans, et à partir de là, ça a été sans arrêt les insultes "grosse vache", "gros lard"... d'ailleurs mes petits camarades ne m'appelaient jamais par mon prénom, mais "hé ! la grosse !"... :twisted: et ça a duré jusqu'à ce que je quitte mon lycée de petite ville de province pour aller à la fac dans une plus grande ville, ou j'étais anonyme, et "entre adultes"... enfin ça s'était quand même un peu calmé en terminale, mais bon... les gens m'ayant connue grosse depuis des années m'appelaient même comme ça, sans méchanceté, par habitude... j'adore... :roll:

Donc je comprends bien à quel point ça doit être difficile pour toi de vivre ça, surtout si tu essaies de remédier à ton problème de poids, tu ne dois pas trop te sentir soutenue... Mais en même temps, est-ce que le soutien des gens qui t'insultent t'importe vraiment ?

François Truffaut a dit : "L'adolescence ne laisse un bon souvenir qu'aux adultes ayant mauvaise mémoire". c'est un mauvais moment à passer, pour la plupart des gens quelques soient leur "défauts"... :kiss:



Non,bien sur,je me fiche de leur soutien,mais quand même!! Ca fait vraiment très mal de se faire insulter sans cesse,en plus je suis plutôt timide,reservée... Heureusement,j'ai quelques amies qui me soutiennent et me disent de ne pas preter attention aux remarques des autres,mais me faire des remarques sur mon poids,c'est le meilleur moyen pour me plomber le moral :(
35 ans In the middle of nowhere 1245
Je vais pas te dire que ca a été rose tous les jours mais globalement j'ai pas eu trop trop de remarques non plus (ou alors je les entendais pas toujours?). C'était peut etre du à mon sens de la répartie?
Globalement y'a toujours une ou deux poufs ou quelques crétins qui sont la pour ouvrir leur bouche mais j'ai horreur de me laisser marcher sur les pieds donc le premier qui m'attaque je le mords!! :D
Enfin en tous cas ça m'a pas empêché de vivre, j'ai toujours eu des amis, participé en classe, fais toutes les activités (même piscine c'est dire!!)

Je ne sais pas comment tu réagis aux remarques de tes camarades mais le conseil que je peux te donner c'est de jamais "baisser la tête" devant eux. Quand ils remarquent un point faible chez quelqu'un ou touchent une corde sensible le phénomène va s'amplifier. Si tes camarades remarquent que ca te blesse ils vont s'en donner a cœur joie.

Donc si quelqu'un te dit que t'es grosse tu peux lui répondre oui mais certainement pas aussi grosse que ta connerie!! Voila comment clouer le bec aux imbéciles...
R
35 ans 15384
Icilili a écrit:
L'adolescence... c'était pas une bonne période non...

Ce que je peux te dire c'est prendre ton mal en patience car malheureusement c'est l'âge bête comme on dit ! Tu verras que d'ici quelques années soit très peu de temps ;) quand tu entreras dans la tranche "adultes", les choses vont se tasser.
Tes petits camarades n'ont pas encore acquis la maturité que veux tu... :lol:

En attendant je ne conseille pas de trop t'écraser, genre je ne dis rien je tourne les talons et je pleurerai tranquillement une fois chez moi (devant une tablette de chocolat :roll: )

A des insultes gratuites comme grosse vache, la grosse, etc... je dirais que tu n'as pas forcément besoin de répondre toi aussi par la violence verbale (et puis tu es déjà trop mature pour ça ;) ), ce serait te rabaisser à leur niveau.
Essaie plutot le genre de phrase assez déroutante du style : "heureusement que tu me le dis, je ne le savais pas! nan mais qu'est ce que je ferai sans toi! merci t'es trop gentil(le)" ou "ben oui je suis grosse et toi tu as des spots énormes sur la gueule, que veux tu c'est la vie, personne ne peut être parfait! quel dommaaaaaaaaaaaaage!!" etc... Je te promets que ça marche! ils ont tendance à se sentir tout cons après, puis bizarrement ils finissent par arreter, va savoir pourquoi.... :lol: ;)



Pas mal tes répliques Icilili !! J'essayerais la prochaine fois =)
34 ans Evry 93
L'adolescence n'est une bonne période pour personne. J'ai subi se genre de raillerie mais j'ai toujours eu une bonne autodérision qui fait qu'une fois qu'on se moquait de moi j'en remettais encore une couche la plupart du temps ils se lassaient. Sinon, je les laissais parler. Je ne porte pas attention aux abrutis qui n'ont rien d'autre a faire de leurs vie. Mais bon c'est pas facile pour tout le monde de faire ça^^
40 ans RP 3487
Haaaaa l'adolescence ...
J'ai bcp souffert au collège, j'etais en pleine periode hyperphage, j'ai passé la barre des 100Kg.
Je m'en prenais plein la tete à l'ecole et à la maison aussi. Du coup j'etais ultra agressive (crises de nerfs à la maison, bagarre à l'ecole ...)
Ma soeur et mon frere etaient mince, ma mère etait grosse mais accroe aux régimes perlimpimpin en tout genre et du coup me voir grossir refletait bien son echec en la matière ... elle me le faisait bien payer et du coup mon frère avait carte blanche pour m'insulter sans interdit !!!

C'etait déjà un enfer à la maison et pas que à cause de mon poid, alors les problèmes à l'ecole ont été en trop ...

Je n'ai jamais été du genre à subir et à ne rien faire, même pas à 12 ans ... alors j'ai pris les choses en mains.
J'ai choisi une option rare pour le lycee, du coup je suis allée dans un lycee à 50 bornes de chez moi.
La liberté : plus ces cons du college dans les pattes et vive l'internat qui m'a eloigné de ma famille.
Rien qu'en seconde j'ai perdu plus de 20 kg ... comme par hasard !!!

J'ai passé 3 ans de lycee géniales, j'ai enfin eu de vrai amis, des petits copains ...
J'ai appris a me connaitre ...
S
33 ans Expat 1409
Le collège a été la pire période de ma vie après... le lycée. Et pas à cause des kilos (alors je sais pas trop si je dois en parler dans le post)...

En fait, comme je suis très grande et que j'ai pas mal de répartie, on ne m'embêtait jamais trop à cause de mon poids (je faisais dans les 70kg à l'époque pour 1m75) et puis c'était pas mon principal problème. En fait je souffrais d'une grave inadaptation scolaire et sociale (oui, je sais ça sonne bien) :D

Je n'appréciais pas franchement la compagnie des autres, je ne les trouvais pas intéressant, et il y avait que ma petite personne qui comptait. Je me suis fais saquée par plusieurs profs qui me viraient de leur classe pour avoir osé les contredire. J'ai aussi passé plusieurs heures dans le bureau du CPE...

Bref l'école c'était l'horreur totale, sans compter que vivant à la campagne, j'arrivais par le bus de 7h30 pour repartir par celui de 18h30... donc pas le choix, j'étais en perm quelquefois plus de 10h par semaine... Beurk

Enfin, je crois que je suis guérie.... enfin, un peu
F
37 ans Lorraine 791
En ce qui me concerne ça a été une période assez calme et on ne m'embêtait pas.
C'est à partir de l'âge de 5 ans qu'on a commencé à me traiter de grosse vache, gros bœuf, grosse vache affamée... (étrangement j'adore les bovins)
Et j'ai commencé à devenir violente: à chaque fois que me cherchais j'attendais que la personne soit suffisamment prés (je courrais déjà très lentement) et je l'attrapais par la main,je me mettais à tourner sur moi à toute vitesse et quand j'estimais qu'on avait atteint une bonne vitesse, je lâchais: la personne fonçait vers le mur (merci la force centrifuge). Je fesais une tête de plus que les autres, et ça aide quand on veut être tranquille! je ne suis rentrée dans la courbe de taille qu'à l'âge de 12 ans (et jamais dans la courbe de poids!!!)
Et les choses se sont arrangée à mon entrée en 6ème, les moqueries ont cessées.
Personnes ne me cherchait des noises, je crois que je gardais et que je garde, certaines attitudes physiques un peu agressive. Les gens se confient à moi, je joue souvent les clows, mais dès que les gens commencent à tester, mes épaules montent, je fais le dos rond, mes machoires se crispent, mes yeux sont plus petits... comme qi j'allais sauter à la gorge de mon ennemis potentiel. Je n'y peux rien, et c'est très bien comme ça!

Donc adolescence plutôt tranquille par rapport à l'enfance!


Freudette sauvage en approche, grrrrrr lol!
Je garde sans le faire exprès des attitudes d'animal sauvage bléssé. ;)
40 ans Rennes (35) 8666
Ha la la l'adolescence... Comme Karen, j'ai commence a prendre du poids tres jeune (6 ans, a cause de problemes affectifs) du coup une bonne partie de ma scolarite a ete super dure.
J'ai grandi en region parisienne, ou je trouve le regard des gens encore plus dur qu'ailleurs, j'ai des souvenirs de filles de ma classe qui se trouvaient enormes dans un 36, et des mecs qui traitaient de "grosse vache" celle qui portaient du 42 (alors imagine moi avec mon 46, et mon metre 60...)

il a fallu que j'attende d'avoir 15 ans pour etre un peu plus "tranquille", j'ai pris 5 centimetres d'un coup et perdu presque 10 kilos sans rien faire, du coup, je me sentait mieux et les garcons me regardaient plus. Evidemment, j'avais toujours droit a des reflexions debiles des fois, mais beaucoup moins (j'avais aussi change de region pour venir en Bretagne, peut etre sont ils plus tolerants je sais pas...).

Et puis apres la fac, et la effectivement un monde tres different, ou traiter quelqu'un de gros ou de vache n'a pas vraiment d'interet...

Du coup (meme si encore aujourd'hui j'entend parfois des petits merdeux se moquer de moi, en principe faut voir les parents et la on comprend mieux...) maintenant les reflexions c'est fini, et a la limite meme si ca me fout un coup sur le moment j'arrive a oublier rapidement.

Enfin bref, tout ca pour dire que malheureusement l'adolescence c'est pas simple, et pour personne, si ce n'est pas le poids, c'est la taille, si c'est pas la taille c'est la couleur de cheveux etc...

Tout le monde ressent ce mal etre, et c'est malheureusement un stade par lequel il faut passer pour se construire par la suite.

En tous cas bon courage, je sais que ce n'est pas facile, mais tu t'en remettras... :D
B I U


Discussions liées