MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

j ai peur des anti depresseur

K
42 ans suisse 11
bonjours a tous
je vais vous sembler bisard m j ai peur de prendre des anti dep, mon doc et mon psy veule que j en prenne m j ais peur  
de devenir dépendante
35 ans 182
Hello!

Je te conseille de discuter le plus possible avec tes medecins. Parle leur de tes craintes!

Certains AD provoquent plus de dependance que d autres! il en existe de tres leger...

Pour les arreter tu veras, tu auras une medication special... tu vas diminuer tres lentement.

La seule dependance qu'il faille craindre a mon avis, c est la dependance psycho.
42 ans Saone et Loire 41
bon perso moi je suis contre. j'ai tout fait pour ne pas en prendre , je vais voir le psy et prend des choses a bases de plantes et du lithium 60.

Ca a l'air d'aller donc je suis contente. Il y a beaucoup de gens qui en prennent alors qu'on ne le sait pas donc fais comme tu le sens, ma soeur en a pris pendant quelques temps et à eu un bon sevrage et ca c'est bien passé.
50 ans quelque part sur la terre 2527
je suis à plusieurs dépressions à mon actif , toujours soigner sous coup d'anti dépresseurs et d'anxyolitique , j'ai fait le choix pour celle ci de ne pas en prendre et de juste prendre des anxyolitique pour calmer mes angoisses , les AD il y a 3 ans m ont fait prendre 25 kilos , car sous l'effet de la dépression ou je ne faisais plus rien comme activités et l'effet de l'anti dépresseur qui a modifié sérieux mon alimentation .
par contre pour l"effet dépendance , ça dépend tous n ont pas les mêmes caractéristiques , et ne donnent pas forcément de dépendances s'ils sont arrêtés avec le palier de réduction de prise.
mais à savoir qu'une dépression se soigne sur un bon bout de temps et que les anti dépresseurs on en voit les effets qu'entre 10 et 15 jours de prise

en tout cas c'est toi qui voit , ne te force pas à en prendre si tu ne le souhaites pas , je sais que cette dépression que je fais sans prise d'anti dépresseur est dure à vivre mais , je rescens ainsi les mouvements qu on traverse quand on est dépressif et j'essaie d'anticiper des fois mes humeurs
courage
M
41 ans Rambouillet 9
Pour ma part, j'en ai pris, la seule dépendance peut etre psychologique effectivement.
J'ai arreté, après avoir pris + de 15 kg .. et si je retombe pas en dépression à cause de ça, c'est bien grace à mon homme.
Si j'avais su, jamais je ne les aurais pris.
46 ans Epinal 264
Comme quoi, les effets secondaires peuvent varier d'une personne à l'autre et selon le médicament... J'ai eu un traitement qui m'avait beaucoup fait maigrir: j'ai perdu 2 tailles en 3 semaines :? .

Sinon, pas de dépendance particulière, j'ai pris divers anti-dépresseurs /anxiolitiques pendant des années et les ai tous arrêté sans difficulté.
M
41 ans Rambouillet 9
CaliopeChrysis a écrit:
Comme quoi, les effets secondaires peuvent varier d'une personne à l'autre et selon le médicament... J'ai eu un traitement qui m'avait beaucoup fait maigrir: j'ai perdu 2 tailles en 3 semaines :? .

Sinon, pas de dépendance particulière, j'ai pris divers anti-dépresseurs /anxiolitiques pendant des années et les ai tous arrêté sans difficulté.



Erf .. Quelle chance .. effectivement, ça varie selon les personnes et les traitements .. Ca me fait encore plus regretter d'en avoir pris :(
37 ans 261
à la base je suis hyper contre les anti dépresseurs, ça me faisait peur.
mais mon copain est dépressif et a décidé de se soigner, donc d'être sous anti-dépresseur (deroxat).
les premiers jours il était cassé, complètement crevé et puis il s'est remis et franchement ça l'aide beaucoup.
alors ... j'ai un peu changé d'avis, si ça l'aide à avancer ça me convient.
50 ans quelque part sur la terre 2527
courage à lui , le deroxat m'avait complétement achevé, il a eu l'effet invers sur moi en m entassant mais ça dépend des personnes , ravie de savoir que ça aide ton copain , bizz
P
56 ans Nimes/France 58
Perso je suis une pro de la déprime et du "je me sens pas bien " , j' ai pris plusieurs fois des antidép sans vraiment me poser de questions quand le toubib oùu le psy me les ont prescrits .Au début j'étais comme toi c'est mon psy qui m'a ouvert les yeux " que faites vous quand vous avez mal à la tête?
- je prends une aspirine
- que faites vous qquand c'est votre psychée qui souffre?
..........."
Ok j'ai saisi le message , je les prends pour ce qu'ils sont, des médocs destinés à me faire aller mieux et strictement sous controle médical et je n'ai pas de problème .
Mais dernièrement outre mon psy et mes antidép j'ai décidé de commencer à me battre moi-même contre cette sal...... récurente , je fais sdes petits efforts ,je me fixe des petits objectifs et j'essaye de rfeprendre ma vie en main avec des trucs tout bêtes , je me sens mieux, et j'espère que je vais progresser

courage , fais tes choix en conscience et fais ce qui est bon pour sortir du marasme . bisou
54 ans 251
Les anti-dépresseurs m'ont aussi cassé, au début, je ne faisais que dormir, était une vraie loque, et puis mon médecin m'a encouragé, m'a dit de persévérer, m'a expliqué que j'avais tellement usé mon corps, ma tête, à déprimer que c'était normal de commencer par avoir besoin de dormir, il y avait trop de fatigue accumulée. Et puis c'est vrai, j'ai fini par relever la tête et pouvoir enfin aller bien. Mais bon il a fallu être patiente. Bref pour moi, tout benef.
Cependant c'est vrai qu'il y a dépendance. Donc pour arrêter, pour que ça marche, pour ne pas retomber dans la dépression, il faut le faire très très lentement. Et il faut rester longtemps sous AD, les garder même quand ça va bien, rester bien 3 à 6 mois en pleine forme et sous AD. Ensuite on peut diminuer. Très très progressivement. Donc tout ça est super long.
Saloperie de maladie, la dépression.
Ma première dépression, j'ai voulu arrêter trop vite.
L'arrêt pour ma seconde dépression fut le bon. Plus de dépression depuis 10 ans, on peut espérer donc que ça soit fini pour de vrai pour toujours ...
50 ans quelque part sur la terre 2527
oui j'ai eu ce souci là , la dépression fait aussi cet effet , l AD l amplifie parfois, c'est une sacrée maladie , c'est clair , mais en voyant tes écrits je garde espoir de m'en sortir , j'en suis à ma 5 éme et celle ci est super dure à vivre
bisous
49 ans paris 928
Pour moi j'en suis a ma deuxieme , l'antidépresseur tres bien supporté , pas d'acroch et arrèt facil , seul bémol une perte d'apétit et de libido (c'est pratique pour un zom :twisted: ) , mais j'ai du l'arréter trop tot 16 mois tranquil et le deuxième couche avec une "tritérapi" antidépresseur , un anxiolytique et un hypnotique dédatif si avec cela mon cerveau fait des siennes ....pour combien de temps ?
Mais un antidepresseur de type ISRS Sélectif de la Recapture de la Sérotomine ne me s'emble pas bien dangeureux c'est les autre molicules qui peuvent etre donné avec ou le plus grande attention doivent etre porté
Bonne chance
S
97 ans 4480
J'étais contre aussi.. Sauf que ces derniers temps, je suis tombée tellement bas que mon médecin m'en a prescrit et que je ne m'y suis pas opposée...

Courage ;)
M
45 ans Lyon 58
Moi aussi j'étais contre. Finalement c'est la psychologue avec qui j'étais en thérapie qui a réussie à me convaincre que j'avais besoin de cette béquille le temps que la thérapie avance et que je puisse vivre bien sans anti dépresseurs. J'ai donc été sous effexor pendant presque 6 mois et je ne regrette pas. Cela m'a effectivement bien aidé le temps que je reconstruise une bonne image de moi grâce à la psychothérapie et j'ai ensuite pu facilement arrêter.
N'hésitez pas à prendre des anti dépresseurs si vous en avez besoin et que votre médecin vous le conseil mais entamez une psychothérapie parrallèlement car sinon le bien être est illusoire et à court terme.
Bon courage !
B I U