MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

[plat unique] Le chili con carne de Yojik

693
Mes amis vous le diront : parfois I’m a poor lonesome cow-boy.
Eh oui ! La vie de bohème, le goût des grandes étendues sauvages, la justice rendue à coups de  
bourre-pifs, mon fidèle Mulhouse (qui devait s’appeler Rantanplan dans sa vie d’avant), les cigarettes roulées, tout ça, c’est bien moi. C’est vrai, il y a quelques différence : j’ai pas un Stetson mais un bonnet, mon cheval a deux roues et est en fer, j’ai pas de flingue et je ne tire pas plus vite que mon ombre. Par contre, comme tous les cow-boys, je mange du chili con carne. Pourquoi ? Parce que le chili est le plat simple par excellence. Quelques haricots rouges et secs sortis de vos sacoches cavalières, quelques oignons ramassés ça et là, et si vous avez un fusil, un peu de viande de bison (le bison c’est presque comme une vache velue qui parle américain) ou de la viande d’un animal mort dans le désert, quelques épices bien strong (parce que faudra bien enlever le goût un peu fort de la viande) et hop ! Le tour est joué.
Donc les ingrédients, on va dire pour quatre personnes.
Je commence à acheter de 600 grammes à 1 kilo de bœuf à braiser ou de viande pour le bourguignon. Bon OK, je choisis plutôt du bœuf, (qui est parfois de la vache d’ailleurs, faut le savoir), pour deux raisons. D’abord parce que du côté de Bordeaux, le bison, c’est plus rare. Ensuite parce que, entamer un bison, juste pour 1 kilo de viande, ben vous je sais pas, mais moi je trouve que c’est un peu gâcher. La viande, je la choisis rouge foncée presque noire et un peu persillée, c'est-à-dire, avec un peu de gras mais juste ce qu’il faut.
Ensuite, j’achète environ le même poids en oignons, et autant en haricots rouges.
Là encore, deux possibilités. Soit vous prenez des haricots secs, mais faudra les faire tremper dans de l’eau froide pendant au moins une nuit avant cuisson, soit vous prenez des haricots rouges en boîte et là, c’est plus simple.
Puis je trouve 5 ou 6 petits oignons blancs, 2 ou 3 tomates, 3 œufs de poule, du paprika, des piments entiers, un bouquet garni (mais pas obligé) et 1 ou 2 citrons.
Je commence par couper la viande en cube (genre 2 ou 3 centimètres de côté) en enlevant le gras le plus dur, mais en en conservant quand même, parce que c’est justement ce gras qui va servir à lier la sauce. Là, à ce stade, normalement, Mulhouse m’apporte une aide précieuse en se tenant pas trop loin de la table, pour attraper au vol les bouts de gras que je coupe. Et oui ! Le chili c’est la fête pour tout le monde.
Ensuite je pèle les oignons et je les découpe en rondelles pas trop fines. (Faut se rappeler que le chili est un plat rustique). Puis, je mets tout ça dans ma cocotte minute, je fais revenir dans de l’huile d’olive, les oignons jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides, pas plus. Ensuite, j’ajoute la viande pour la faire revenir. Quand elle commence à devenir brune, j’éteins le feu. Puis j’ajoute les haricots rouges, je recouvre d’eau, j’ajoute une grosse cuillère de gros sel, du paprika pour la couleur, le bouquet garni si j’ai envie, et les piments. Je ferme la cocotte, et je la laisse monter en pression. Ensuite, je baisse le feu et je mets le programmateur de ma gazinière sur 1 heure et quart à peu près.
Et le reste des ingrédients ? Ben c’est là que je m’en occupe. Je fais durcir les œufs dix minutes dans de l’eau bouillante, puis je les rince à l’eau froide pour les écailler et je les écrase dans un bol. Par-dessus, je rajoute quelques bonnes pincées de poivre. Je pèle les tomates après les avoir ébouillantées, et je les écrase dans un autre bol. Par-dessus, je rajoute du paprika et du piment. Ensuite, je coupe les petits oignons blancs dans un troisième bol et par-dessus, je verse le jus des citrons.
Quand c’est cuit, j’ouvre la cocotte et je goûte la sauce et un bout de viande. Si ça manque d’ingrédient ou de cuisson, je corrige le truc. Normalement, à l’ouverture de la cocotte, vous devez voir une sorte de sauce bien liée et très foncée. Souvent, à ce moment-là je suis tenté de le faire cuire une demi heure de plus. Ben faut pas hésiter. Plus ça cuit, meilleur c’est.
Pour servir, je remplis les assiettes, et chacun se sert ensuite des accompagnements. Les œufs poivrés pour le goût ; pour les aventuriers, les tomates pimentées pour rajouter du piquant et pour les aventuriers vraiment trop téméraires, les petits oignons citronnés parce que ça calme le palais.

Et maintenant la FAQ

Katcal : « Tu te sers d’une kokotte minute mais moi j’en ai pas ».
C'est pas grave, tu peux utiliser une cocotte en fonte en mettant de l'eau froide dans la partie supérieure du couvercle ou n’importe quel autre récipient au fond un peu épais et avec un couvercle. Mais là, la durée de la cuisson doit être portée à 4 ou 5 heures et le feu doit être le plus faible possible pour que ça mijote le plus doucement possible.

Ambre : « Vala! Tu parles de mettre le prougrammateur de ta gazinière sur une heure et quart à peu près mais sur la mienne y'en a pas. C'est pou facile ».
Pas grave Ambre, tu peux aussi vérifier l'heure avec ta montre. Bon bien sûr, faut avoir une montre!
Et la tienne, elle est réparée ?

Sapho : « Est-ce que je peux remplacer les haricots par des pommes de terre que je ferais cuire dans de l'huile bouillante et la viande à braiser par une steak que je ferais cuire à la poêle ? »
Oui Sapho. Tu peux. Mais là tu obtiens plutôt un steak frites.

Argh : « J’ai entendu dire, que le chili c’est très bon à manger mais pas terrible à péter ».
Tu as tout as fait raison. Dans le chili, y’a tout ce qu’il faut pour ça. Les haricots pour le volume et les œufs et les oignons pour l’odeur. De ce fait, je te déconseille de cuisiner ce plat lors de la première invitation d’une fille, surtout si tu comptes « conclure ». Attends plutôt d’être plus intime avec elle parce que de toutes façons faudra bien que tu finisses par lui avouer que tu pètes au lit. Et puis n’oublions pas que le chili est un plat de rebelle mexicain.
_« Argh, mon chéri ! Je viens d’entendre une explosion au fond du lit. C’était quoi ?
_« Zapata »
_« Ah ouais ?..... Toi tu prononces les « é » un peu comme des « a » !!!

Patty : « J’en ai fait trop. Qu’est ce que je peux en faire ? »
Bon en premier lieu, insiste auprès de tes amis pour qu’ils finissent. Non mais franchement, à quoi ça sert que tu te casses à faire un bon chili, si c’est pour qu’après ils chipotent dans leurs assiettes ? Le chili, c’est fait pour se goberger, pas pour finasser. Bon si y ‘a pas moyen, ben le chili, ça se congèle très bien. Donc, dans une petite boite en plastique, et au moment de servir, un coup de cro-onde. Mais même prudence qu’avec les pois chiches du couscous, parce que les haricots ont tendance à exploser. Par contre, les accompagnements, faudra que tu les refasses avant de servir.

Monoamtp : « Qu’est ce que je peux servir avec le chili ? »
Ben un vin rouge un peu fort c’est pas mal, comme un Médoc par exemple. Mais un rosé ça peut le faire tout pareil. Par contre, (je vais pas me faire des amis) les rosés de ton pays, tu les mets de côté pour le jour où tu manges une salade de tomates en plein soleil.

TOTOROnde : « Est-ce que je peux mettre mon déguisement de mexicain ? »
C’est pas que tu peux ! TU DOIS mettre ton déguisement de mexicain. Tu peux même te faire une fausse moustache au crayon noir. Et n’oublie pas ta bouteille de tequila ou de mezcal. Tu sais ? Celle avec le ver dedans. (Pour les jours de grande déchirure, je conseille même les tequilas paf, voire même pour les plus aventureux, les téquilas paf au champagne. Mais là, faut prévoir l’aspirine pour le lendemain).

Lythys : « Et ma vodka glace ? »
Plus tard Lythys. Garde la pour la recette du goulasch.

Nootship : « Il me semble que peler un kilo d’oignons est une tâche difficile parce que, c’est connu, les oignons font pleurer. D’où quelques réflexions sur lesquelles j’aimerais que chacun puisse se pencher et apporter sa réponse. A votre avis, ces larmes sont elles dues uniquement à l’aspect irritant des gaz dégagés par les oignons ou au contraire un prétexte que choisi l’inconscient pour évacuer les blessures du passé ? Doit il y avoir refus de ces larmes ? Et si oui, comment les empêcher ? »
Peut-être, Nootship.
En ce qui me concerne, oui.
Moi pour peler les oignons, je mets mon masque de plongée.

Boréale : « Tu dis qu’on doit faire revenir les oignons. Mais revenir d’où au juste ? »
Alors là ! Franchement j’en sais rien.
L
71 ans 7508
Où ça de la vodka?

Bon ça sufit Yojik maintenant, une recette par semaine!!!
49 ans BREST 3113
:lol: :lol: Dépeches toi de nous filer la recette du goulasch :lol: :lol: (et surtout n'oublies pas la FAQ)
693
Yubaba a écrit:
Où ça de la vodka?

Bon ça sufit Yojik maintenant, une recette par semaine!!!


Tu veux dire qu'une tous les deux jours, c'est trop ?

Yoj
2309
Yojik a écrit:
Yubaba a écrit:
Où ça de la vodka?

Bon ça sufit Yojik maintenant, une recette par semaine!!!


Tu veux dire qu'une tous les deux jours, c'est trop ?

Yoj


Moi je ne trouve pas, au contraire. Un par jour, c'est très bien, 2 même, si tu le sens comme ça ;)
Je m'en vais mettre ces recettes dans mon petit cahier moi.
N
45 ans Domaine réservé. 540
Trop fort! Je suis dans la FAQ de Yojik! :P

:onfire:

euh? Sans dec'? Je suis toujours comme ça en train d'alambiquer du verbe sur deux oignons et un masque de plongée? :shock:

:lol:
13610
Comme c'est gentil ça Yojik, j'apprécie, vraiment!

Yojik a écrit:

Ambre : « Vala! Tu parles de mettre le prougrammateur de ta gazinière sur une heure et quart à peu près mais sur la mienne y'en a pas. C'est pou facile ».
Pas grave Ambre, tu peux aussi vérifier l'heure avec ta montre. Bon bien sûr, faut avoir une montre!
Et la tienne, elle est réparée ?


Alors là tu vois, tu touche dans le mile. Ma cuisinière (non pas ma cuisinière, ma cuisinière) elle a pas de montre, j'aurais bien été embêtée moi! Tain, il imite trop bien Yojik! Non, elle est pas encore réparée.

*Ambre qui a juste un peu honte d'avoir menacé Yojik afin qu'il la cite dans une recette* :roll:

Nootship a écrit:
euh? Sans dec'? Je suis toujours comme ça en train d'alambiquer du verbe sur deux oignons et un masque de plongée?


Noot, si tu t'en rends pas compte, c'est grave alors :lol: (pas taper)
56 ans 91 25732
J'ai apprécié une chose dans ta recette par rapport à celle que mon collègue Marc m'avait donnée il y a qq temps. Non. Deux choses en fait.

La première c'est la FAQ. Non mais tu imagines un bouquin de cuisine VLR qu'on écrirait à plein de mains avec une FAQ pour chaque recette ? Faut qu'on en reparle... ;)

La deuxième chose et non la moindre mais quand même. Mon collègue Marc avait trouvé le moyen de me donner une recette de chili, écrite de sa plus belle écriture. Elle avait quand même un gros défaut. Si j'en crois son grimoire, le chili con carne se ferait sans viande et sans haricots ! :lol: Je vous jure ! Une page et il avait oublié la viande et les haricots ! En fait sa recette ça aurait aussi bien pu être la sauce bolognaise. Ou une préparation pour pizzas. A la limite une omelette norvégienne en remplaçant la tomate par de la vanille... :lol:
L
71 ans 7508
Vi bah vous vous imaginez pas vous aller faire les courses tous les deux jours à cause de parce que mr Yojik il met des recettes irrésistibles!

Coupable Yojik vous êtes coupable!
M
45 ans 1869
Nootship a écrit:
Trop fort! Je suis dans la FAQ de Yojik! :P

:onfire: Moi aussi !!!! Quel honneur !!! :D

Patty a écrit:
Non mais tu imagines un bouquin de cuisine VLR qu'on écrirait à plein de mains avec une FAQ pour chaque recette ? Faut qu'on en reparle... ;)
Yojik... tu es un chef, un roi, un maître écriveur de recettes de cuisine (je ne peux pas me pronocer pour le gout du chili, pas encore eu le temps d'essayer) !

J'apprends plein de chose.
Je savais pas qu'on pouvait mettre des oeufs dans le chili con carne.

Ceci dit j'aime pas trop le vin rosé...

Une autre ! une autre ! une autre !
37 ans Nancy Vannes 3418
Moi je me demandais surtout quel est l'élcool le plus adapté pour aller avec. C'est pas de ma faute si tous mes potes sont des pochtrons !!!
693
Yojik a écrit:

Monoamtp : « Qu’est ce que je peux servir avec le chili ? »
Ben un vin rouge un peu fort c’est pas mal, comme un Médoc par exemple. Mais un rosé ça peut le faire tout pareil. Par contre, (je vais pas me faire des amis) les rosés de ton pays, tu les mets de côté pour le jour où tu manges une salade de tomates en plein soleil.

TOTOROnde : « Est-ce que je peux mettre mon déguisement de mexicain ? »
C’est pas que tu peux ! TU DOIS mettre ton déguisement de mexicain. Tu peux même te faire une fausse moustache au crayon noir. Et n’oublie pas ta bouteille de tequila ou de mezcal. Tu sais ? Celle avec le ver dedans. (Pour les jours de grande déchirure, je conseille même les tequilas paf, voire même pour les plus aventureux, les téquilas paf au champagne. Mais là, faut prévoir l’aspirine pour le lendemain).


Ben la réponse elle est là. Mais c'est que mon avis.
Sinon, quand tu dis alcool, si tu penses alcool fort, je suggère la tequila sèche, avec juste du sel et du citron.
Une pincée de sel sur le creux de la main entre le pouce et l'index, une goutte de citron, et hop une petite gorgée de tequila.
Tu peux même essayer en plus du sel un peu du piment qui t'a servi à faire ton chili.

Ah oui ! Dans la recette, quand je parle de piment, il faut comprendre (à mon goût) piment doux. Parce que le fort l'est beaucoup trop.
Et le doux on peut en mettre plus, donc plus de goût et moi de feu, et en plus ça colore la sauce.
37 ans Nancy Vannes 3418
Ça s'appelle une Tekpaf, ça, Yojik ;)
Rahlala, à part mamie Patty, les vieux, c'est plus ce que c'était, hein.....
41 ans France 5623
:D :lol: j'aime bien la question que "j'ai" posé :-)
41 ans France 5623
boreale a écrit:
posé :-)


posée (bien sûr) (eh wui)
B I U