MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Ejaculation précoce, comment faire pour que çà passe ?

45 ans Lyon 1354
Bonsoir,

Depuis ce matin, j'hésite à poster car je suis très pudique sur la question du sexe. J'ai lu certaines discussions et j'ai trouvé vos conseils judicieux alors j'ai décidé de  
me jeter à l'eau.

Voila, je suis mariée, deux enfants, une vie sexuelle plutôt banale (surtout depuis la naissance de ma tite dernière). J'aime mon mari et il m'aime, on pourrait croire que tout roule mais non.... depuis quelques semaines, nos relations ne me satisfont plus. Tout d'abord parce que c'est toujours le même scénario et aussi parce que mon chéri prend son pied beaucoup plus rapidement que moi, et je dirais mieux beaucoup TROP rapidement pour moi.

Hier soir, la pénétration a duré 2 minutes à peine avant qu'il jouisse et vu que çà devient de plus en plus rapide, je n'étais pas ravie. Je suis restée sur ma faim et je n'avais même pas envie qu'il m'amène au plaisir par un autre moyen. J'étais frustrée, je déteste ce terme même si c'est celui qui convient dans le cas présent, et du coup j'ai refusé un cuni.

Lorsque j'essaye de discuter avec lui pour savoir pourquoi il éjacule si rapidement, il a toujours une bonne raison... y a eu la fatigue, le "trop envie", les crampes dans les jambes ou le psy qui prend le dessus (genre il transpirait et avait peur que çà me rebute qu'il goutte sur moi...).

J'ai déjà connu ce genre de situation avec lui au tout début de notre relation, lorsqu'on en était entre le "c'est le début, on verra bien ce que çà va donner" et "c'est sérieux, on va s'engager ensemble". Pendant cette période de quelques semaines, j'ai tenté de le rassurer, de ne pas le culpabiliser, de l'aider au mieux et finalement tout est rentré dans l'ordre dès qu'il a été sûr de ses sentiments et de vouloir faire sa vie avec moi. Mon mari est très/ trop cérébral, du coup dès que quelque chose ne va pas ben il me fait le coup de la panne ;) (façon de parler).

La il vient de commencer un nouveau boulot après 6 mois de chômage, boulot pas idéal car il part tôt, fait beaucoup de route et rentre tard, voire pas du tout certains soirs alors qu'avant on se voyait tout le temps même le midi pour son ancien boulot. J'imagine que ce changement doit pas mal lui peser et qu'inconsciemment çà doit agir sur sa libido.

D'ou ma question, comment pourrais je faire pour que çà revienne comme avant voire mieux ? J'ai l'impression de devenir insensible avec les années car hier, je n'ai pas su trouver les mots pour le rassurer et il a culpabilisé donc je sais que la prochaine fois, il va se mettre une pression d'enfer et çà risque de tourner en cercle vicieux "j'ai peur de ne pas assurer -> j'éjacule trop vite...".

Voila, merci de m'avoir lue et merci d'avance pour vos réponses.

Shoupinette
38 ans France : Lille 3505
Un petit truc il vaut ce qu'il vaut hein ;)

La prochaine fois comme tu dis si tu prenais le parti de l'obliger à se détendre et de faire "progressivement monter la sauce" :D En clair comme dirait certaines parfois :

- "T'occupe de rien je m'occupe de tout"
50 ans strasbourg 6049
y'a aussi la classique soluce d'aller voir un sexologue.

sinon ayant été avec un éjaculateur précoce (moi j'ai pas apprécié, je l'aimais pas assez pour me dire ca va passer), il se pincait le bout du gland (quand ca venait visiblement) pour prolonger l'érection. parfois ca marchait.
44 ans lille 167
louis_cyfer a écrit:
il se pincait le bout du gland (quand ca venait visiblement) pour prolonger l'érection. parfois ca marchait.


:lol: :lol: :lol:

une autre solution quand tu sent qu'il va jouir tu lui parle de chose super emmerdant comme par exemple une déclararion d' impots a régler ou tu lui raconte l'épisode du jour de l'émission un diner presque parfait 8)
50 ans strasbourg 6049
tu es cruel :lol: le but c'est pas non plus de tout couper !
45 ans Lyon 1354
Oui mais la si je lui raconte un truc emmerdant pendant l'acte, euh c'est moi qui risque de tomber en panne :lol: :lol: :lol: et puis chui pas certaine que çà le fasse rester au garde à vous...

J'ai pas envie de consulter déjà parce que vu les horaires de mon homme, ce serait mission impossible de trouver un créneau et avec les filles à caser, c'est vraiment pas envisageable... et puis avant d'en arriver la, je préfère tenter le dialogue et on verra bien ce que çà donne.

Merci en tout cas pour vos conseils, si y en a d'autres, je suis preneuse ;)

Shoupinette
34 ans Amiens 10
Bonjour !

Me suis inscrite tout à l'heure et ton post m'a de suis interpellée.

J'ai connu ce "souci" avec mon ami aussi suite à des problèmes qu'il a eus au boulot...

C'est effectivement pas drôle pour la fille et lui était gêné aussi... On en a pas mal discuté et ça n'a trop rien donné.

Tout est rentré dans l'ordre quand ses soucis pros ont été réglés... je pensais aussi pouvoir l'aider en en parlant mais non... et heureusement que ça n'a pas duré trop longtemps sinon on aurait pris les devant, je veux dire par là voir ce qui ne va pas psychologiquement parce que c'est certainement là que tout se joue !

Donc je pense que malgré que tu sois compréhensive, le problème est plus profond (même parfois pas si dramatique que ça non plus) mais il faut le chercher à la source pour le résoudre...

Et pis après on peut comprendre aussi que ça te "frustre" et que parfois la patience fait défaut !

Voilà, rien de nouveau sous le soleil, c'est juste que l'esprit y est pour beaucoup dans tout ça et que c'est là que se situe le hic probablement...

Bien à toi
E
35 ans Paris France 7
laisse lui le temps de s'habituer à son nouveau job! un travail de merde après 6 mois de chômage cela change un homme crois moi bien!
B
56 ans Suisse 185
Sans le saouler comme une vache, fait le boire un peu, proposes-lui une bière ou un bon cognac.

Certes, l'alcool et le sexe, c'est souvent pas une bonne idée, mais dans certains cas, à dose modérée, l'effet désinhibiteur à des effets positifs.
57 ans 91 25732
L'alcool a aussi souvent un effet non modéré sur l'endormissement rapide de monsieur après galipettes et un effet non modéré sur ses ronflements... :roll: :lol:
B
56 ans Suisse 185
Patty a écrit:
L'alcool a aussi souvent un effet non modéré sur l'endormissement rapide de monsieur après galipettes et un effet non modéré sur ses ronflements... :roll: :lol:


Pour les ronflements, je me prononce pas. Par contre, je crois que la plupart des hommes, alcool ou pas, après un bon câlin, nous sommes plutôt tendance sieste que hyperactivité ! En tout cas moi, après l'acte, cela ne me démange pas de sauter dans mes baskets pour un footing d'enfer... :D
61 ans Au bord de la mer 15536
Blaxs a écrit:
Par contre, je crois que la plupart des hommes, alcool ou pas, après un bon câlin, nous sommes plutôt tendance sieste que hyperactivité ! En tout cas moi, après l'acte, cela ne me démange pas de sauter dans mes baskets pour un footing d'enfer... :D

Ce n'est pas réservé qu'aux hommes ! Jouir fatigue physiquement les femmes aussi ;)
10361
Blaxs a écrit:
Patty a écrit:
L'alcool a aussi souvent un effet non modéré sur l'endormissement rapide de monsieur après galipettes et un effet non modéré sur ses ronflements... :roll: :lol:


Pour les ronflements, je me prononce pas. Par contre, je crois que la plupart des hommes, alcool ou pas, après un bon câlin, nous sommes plutôt tendance sieste que hyperactivité ! En tout cas moi, après l'acte, cela ne me démange pas de sauter dans mes baskets pour un footing d'enfer... :D


tout est une question d'age peut etre mais surtout de potentiel au départ ;) :sifl:
shoupinette a écrit:
Bonsoir,

Depuis ce matin, j'hésite à poster car je suis très pudique sur la question du sexe. J'ai lu certaines discussions et j'ai trouvé vos conseils judicieux alors j'ai décidé de me jeter à l'eau.

Voila, je suis mariée, deux enfants, une vie sexuelle plutôt banale (surtout depuis la naissance de ma tite dernière). J'aime mon mari et il m'aime, on pourrait croire que tout roule mais non.... depuis quelques semaines, nos relations ne me satisfont plus. Tout d'abord parce que c'est toujours le même scénario et aussi parce que mon chéri prend son pied beaucoup plus rapidement que moi, et je dirais mieux beaucoup TROP rapidement pour moi.

Hier soir, la pénétration a duré 2 minutes à peine avant qu'il jouisse et vu que çà devient de plus en plus rapide, je n'étais pas ravie. Je suis restée sur ma faim et je n'avais même pas envie qu'il m'amène au plaisir par un autre moyen. J'étais frustrée, je déteste ce terme même si c'est celui qui convient dans le cas présent, et du coup j'ai refusé un cuni.

Lorsque j'essaye de discuter avec lui pour savoir pourquoi il éjacule si rapidement, il a toujours une bonne raison... y a eu la fatigue, le "trop envie", les crampes dans les jambes ou le psy qui prend le dessus (genre il transpirait et avait peur que çà me rebute qu'il goutte sur moi...).

J'ai déjà connu ce genre de situation avec lui au tout début de notre relation, lorsqu'on en était entre le "c'est le début, on verra bien ce que çà va donner" et "c'est sérieux, on va s'engager ensemble". Pendant cette période de quelques semaines, j'ai tenté de le rassurer, de ne pas le culpabiliser, de l'aider au mieux et finalement tout est rentré dans l'ordre dès qu'il a été sûr de ses sentiments et de vouloir faire sa vie avec moi. Mon mari est très/ trop cérébral, du coup dès que quelque chose ne va pas ben il me fait le coup de la panne ;) (façon de parler).

La il vient de commencer un nouveau boulot après 6 mois de chômage, boulot pas idéal car il part tôt, fait beaucoup de route et rentre tard, voire pas du tout certains soirs alors qu'avant on se voyait tout le temps même le midi pour son ancien boulot. J'imagine que ce changement doit pas mal lui peser et qu'inconsciemment çà doit agir sur sa libido.

D'ou ma question, comment pourrais je faire pour que çà revienne comme avant voire mieux ? J'ai l'impression de devenir insensible avec les années car hier, je n'ai pas su trouver les mots pour le rassurer et il a culpabilisé donc je sais que la prochaine fois, il va se mettre une pression d'enfer et çà risque de tourner en cercle vicieux "j'ai peur de ne pas assurer -> j'éjacule trop vite...".

Voila, merci de m'avoir lue et merci d'avance pour vos réponses.

Shoupinette


Bonsoir

je comprend que pour vous ce n'est pas une partie de plaisir
j'ai vécu cette situation et on se sent frustré énervé c'est un véritable cauchemars.

Pourtant il faut être à l'écoute de son compagnon et l'aidé.
je vous conseille de regarder ce blog : http://comparatif-ejaculation-precoce.centerblog.net/ il est très bien réalisé sur ce sujet, il explique les causes et les attitudes à adopter pour la compagne.

A bientôt
L
51 ans 1194
Patty a écrit:
L'alcool a aussi souvent un effet non modéré sur l'endormissement rapide de monsieur après galipettes et un effet non modéré sur ses ronflements... :roll: :lol:


Ca a parfois un effet sur l'endormissement avant galipettes... Heureusement, restent les ronflements... :lol:

Ok... :peur:
B I U


Discussions liées