MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

une boule de neige qui grossit, qui grossit

44 ans 1805
Si j'envoie ce petit post, c'est disons parce que je n'en peux plus.
J'avais atteint un poids il y a trois ans qui me convenait (90 kilos). J'avais fait un gros  
travail sur moi, sur comment m'accepter et qui sait ce que ça été dur. J'avais consulté un des médecin du GROS et ça m'avait fait du bien. J'avais enfin appris à vivre en paix avec moi-même, avec la nourriture, avec mon image, avec mes histoires familiales. Et cela a pris des années.
Mais... (car il y a bien souvent un mais quelque part), ce ne fût que pour une courte durée. Je me suis mise (à nouveau) à grossir, et à grossir....100 kilos, puis 110...Tout ça me disant que ce n'était pas bien grave quelques (?) kilos de pris. Alors la course infernale continue, 115, 120, 128, et là ce matin 129,6....C'est comme une boule de neige qu'on lance en haut d'une colline et qui dévale la pente en grossissant. Seulement voilà, cette boule de neige ne s'arrête plus...j'en pleure rien que d'écrire tout ça car j'ai cru en avoir fini avec ces problèmes de nourriture et tout recommence. Mais quand est-ce que cette boule de neige va s'arrêter? Je n'en peux plus, j'atteint un poids qui m'est insupportable tant esthétiquement que physiquement (je fais 1m60) et je me retrouve dans une situation que je ne contrôle plus du tout. J'ai décidé de consulté une psy à côté de chez moi que je revois en fin de semaine pour la deuxième fois. Seulement voilà en attendant la boule se remplit de neige et j'ai en même temps l'impression de "mourir". Plus rien n'a de sens maintenant, je me sens tellement coupable de tout ça en plus. Alors s'il est clair que j'ai une lueur d'envie d'aller mieux, j'ai vraiment cette sensation de n'avoir plus rien à faire de tout. Depressive? Peut-être, sûrement même...A la question: "Quel sens donnez-vous à votre vie?", je ne peux pas y répondre, comme je crois que je n'ai JAMAIS pu y répondre... :( :( :(
Y
51 ans Alsace (68) 184
J'ai longtemps hésité avant de me décider à te répondre car je me demandais tout le temps quels mots employer afin de t'aider, te soutenir dans ce qui est pour toi une grande souffrance (souffrance que j'ai ressenti en lisant ton post). Il est bien vrai que je n'ai pas la solution mais de part mon expérience j'ai pu comprendre la chose suivante. Voir la balance s'affoler à chaque pesée est horrible à vivre, c'est sur. J'ai du apprendre à relativiser les choses pour voir enfin le poids arrêter de grimper et même ensuite rebaisser. Pour ma part, le soutien de mon chéri a joué un grand rôle dans l'acceptation de la situation au départ pour finalement refaire la paix avec moi-même et avec mon corps. Je ne t'ai probablement pas beaucoup aidée mais en tout les cas saches que je suis de tout coeur avec toi dans cette phase difficile et accroches-toi surtout à l'idée que la vie vaut la peine d'être vécue et avec du temps et de la patience tu iras mieux et trouveras ainsi un sens à ta vie. Courage surtout ;)
Bonjour Musea !

en effet , que dire ??????
Quoi de plus difficile de constater que malgré les efforts passés tout semble nous echapper.... tu dois te sentir impuissante et c'est vraiment terrible. Pourtant la vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie ! tu as droit au bonheur autant que d'autres personnes et pour cela il faut que tu t'accroches !!!!! ton poids est certainement une question importante mais il y a tant d'autres choses dans la vie ...
j'ai moi aussi tendance à déprimer régulièrement, et tu verras , voir une psy va surement bcq d'aider, moi je vois une thérapeuthe depuis 2 ans, et elle m'a souvent été d'un grand secours :
surtout si ça devait mal se passer , ne te décourages pas et cherches un autre thérapeuthe, tu commenceras ainsi à te reconstruire, moi c'est vraiment la sensation que j'ai depuis 2 ans... il faut trouver la bonne personne c'est tout !
En attendant peux être pourrais tu prendre un peu de temps pour te bichonner et te reconforter, pour quoi ne pas d'offrir un massage en institut ? un séance chez le coiffeur ? ça peut paraitre fulite mais ce genre de petites choses m'aident en général...

je souhaite du courage, et de retrouver un peu de bien être trés vite
tiens nous courant ! :D
49 ans Sud ouest 356
Courage à toi.
ça m'est arrivé de ressentir celà, et chaque fois, parler chez un psy a mis fin à cette prise de poids rapide, ou l'a ralentie.
Je pense donc que tu "tiens le bon bout" de réussir à en parler.

:kiss:
44 ans 1805
Youka, merci pour ton message. J’en ai pleuré parce que je me suis dis « Mais si !!Heureusement que tu m’as répondue finalement. » Parce que même lorsqu’on ne se connaît pas, quand on est au fond du tunnel (et bien ancrée au fond) cela fait tellement de bien d’avoir quelques lignes, quelques mots mêmes de réconforts.
Gnougnou (rigolo ce pseudo) merci aussi !!!!!! Effectivement, cela me ferait le plus grand bien. C’est un bon conseil je trouve !!! Parce que justement dans ces moments là on a tendance à s’oublier…..
Myrtille !!!!! merci merci !!!! J’ai mis du temps à décrocher mon téléphone il y a qqes temps pour le rv psy mais je suis sûre moi aussi qu’elle va m’être d’une grande aide !!!!!
Y’a juste un truc au dernier rv avec elle qui m’a interloquée mais bon…je ne me souviens plus exactement de ces termes mais elle m’a dit qqchose comme « Concernant vos problèmes alimentaires (je lui en avais parlé) je ne pourrais pas les résoudre ». Alors quand on est perdu dans des moments pareils, ce n’est pas trop le genre de choses qu’on aimerait entendre.
:?
49 ans Sud ouest 356
MuseaLaGrenadine a écrit:

Y’a juste un truc au dernier rv avec elle qui m’a interloquée mais bon…je ne me souviens plus exactement de ces termes mais elle m’a dit qqchose comme « Concernant vos problèmes alimentaires (je lui en avais parlé) je ne pourrais pas les résoudre ». Alors quand on est perdu dans des moments pareils, ce n’est pas trop le genre de choses qu’on aimerait entendre.
:?


En effet pas très sympa comme phrase...certains psys aiment bien lancer des p'tites bombes...

Un problème alimentaire n'est pas vraiment alimentaire...le côté alimentaire est juste un symptome. Alors si elle t'aide à y voir plus clair, à résoudre tes problèmes, tu verras forcément la différence

Prend le temps de voir si le courant passe avec elle. Sinon change...
oui c'est bizarre cette phrase .... peut être a t-elle voulu te signifier qu'elle ne peut te garantir un amélioration miraculeuse de tes pbs de poids, ou peut être s'enlever une responsabilité, une pression de ce coté là .... de toute façon je pense que travailler sur toi même ne peut être que bénéfique à tes pbs d'alimentation.....
Y
51 ans Alsace (68) 184
Je rejoins tout à fait myrtille81 dans ses propos à savoir de voir si le courant passe avec ta psy car si cela n'était pas le cas il ne faudrait pas perdre trop de temps avec elle mais en chercher un/une autre. Il y a quelques années de cela je cherchais également un/une psy et le médecin qui me suivait à l'époque me disait que lorsque je téléphonais je devais préciser que j'étais à la recherche d'un psy spécialisé dans les troubles du comportement alimentaire. Juste pour la petite histoire : à l'époque je n'en avais trouvé aucun et je me suis donc rabattue sur la psy qui m'avait le mieux reçu au téléphone :oops:
Dans tous les cas je te souhaite de trouver de l'aide, des solutions, du réconfort auprès d'un bon psy et surtout n'hésites pas à parler si tu en ressent le besoin. Il y aura toujours quelqu'un pour t'écouter et te répondre :kiss:
44 ans 1805
Bonsoir les filles,
Je tenais encore une fois à vous remercier pour vos posts de soutien. J'ai revu ma psy et je me suis fait expliquer ce petit quiproquo et tout est rentré dans l'ordre. Ca devrait coller avec elle, enfin je l'espère. Depuis 2 jours, je me sens bien mieux. Je sais cela peut faire sourire :D mais dans l'état ou j'étais deux jours c'est énorme pour moi. J'ai l'impression de voir une légère lueur dans l'abyme dans laquelle je suis. Rien n'est gagné mais en tout cas j'ai eu 2 jours de répis sans crise d'hyperphagie (et ces deux jours sont un sacré repos pour mon corps et mon petit coeur :D ). Je ne sais pas combien de temps je vais tenir. Mon super-doudou et moi souhaitons un bb, je crois que j'essaye de m'accrocher à cette idée: adopter à nouveau une RA et ensuite hop crac boum hu :lol: bébé en route quand j'irai mieux.
Enfi le crac boum hu peut se faire sans attendre lui :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
Y
51 ans Alsace (68) 184
En voilà de bonnes nouvelles ; suis vraiment contente pour toi :D
Deplus tu as plein de nouveaux projets : une RA mais aussi de mettre un route un BB alors accroches-toi et surtout bonne chance pour la suite ;)
B I U


Discussions liées