MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Vos expériences de bizutage?

45 ans albertville 1799
Je repensais hier soir à mon bizutage lorsque j'ai intégré mon école de commerce et je me remémorais ces bons souvenirs.

C'est un sujet à polémique très souvent et maintenant que  
le législateur a légiféré interdire strictement le bizutage, à priori le sujet devrait être clos.
Pour autant l'on dit par ci par là que cela existe toujours.

Quels sont vos souvenirs de bizutage, que ce soit au niveau scolaire ou professionnel? En avez-vous conservé un bon souvenir ou pas? Quoi qu'il se passe, trouvez-vous cela complètement c**? Ou alors vous pensez que cela peut être un bon moyen de cohésion au sein d'un groupe, une école?
45 ans albertville 1799
mike73400 a écrit:
maintenant que le législateur a légiféré pour interdire strictement le bizutage
47 ans 76 10598
J'ai toujours évité les bizutages parce que bon, le passage d'oeuf cru de bouche en bouche, le flirt avec une tête de veau ou le grand classique de " un homme bleu, une femme jaune, deux gens verts" ... je cours pas après.

Par contre, j'ai quand même de bon coeur participé à un seul mais où les rôles étaient inversés. C'était en suède et là-bas, avant la remise des diplomes ( équivalent du bac), les dernières années ont diverses épreuves à faire afin d'élire les plus cool. Ces épreuves sont organisées par les secondes années.
Là, c'était sympa car il n'y avait pas la notion de " si tu fais pas ce qu'on te demande, on te met à l'écart". C'était très bon enfant et l'occasion d'une semaine très cool.
45 ans à côté de Rouen ;-) 5361
quand je suis arrivée à l'IUT, il n'y a pas eu de bizutage et j'en ai été ravie. En fait, ça avait été interdit car il y avait eu des abus les années précédentes.

Ce qui me faisait peur, et ce que j'avais entendu, c'est que certains, durement bizutés l'année précédente, se "vengeaient" sur les petits nouveaux, d'où l'escalade et l'interdiction.

Mais du coup, l'année suivante, certains ont quand même trouvé dommage qu'il ne se passe rien pour accueillir les petits nouveaux.

On s'est alors réuni et on a organisé des "olympiades" pour les petits nouveaux.

En fait, ceux qui faisaient plus "âgés" se sont fait passer pour des profs et ont fait un faux cour (avec la complicité du vrai prof du cour). Puis on a constitué des équipes et ils avaient des épreuves à réaliser :
- concours de ramassage de crottes de lapins (on étaient sur une butte et les petits lapins pullulaient)
- concours de remplissage d'un seau à l'aide d'un passoire
- concours artistique : il y avait un tas de gravats avec des morceaux de parpaings, de tuiles, des tuyaux (c'était un IUT génie Civil ;) ) et ils devaient nous composer une œuvre
- etc.

Le soir, on a tous mangé au RU ensemble, un gars avait sa cornemuse (on était en Bretagne ;) ) et on avait fait une immense ronde dans le RU. les autres étudiants nous regardaient avec des yeux ronds!! :lol:

Ensuite, la soirée s'est terminée dans les bars mais ça a tourné en beuverie et c'était nettement moins drôle :?
34 ans ath 3124
alala... le bapteme... :roll:
Moi je l ai fait en 2004... ca remonte à quelques années mais j'en ai gardé casi que des bons souvenirs...
Ca m'a permis de rencontrer des gens super et de sortir un peu de ma bulle.
J'ai meme été dans le comité de bapteme l'année d apres.
Maintenant je dirais que tout depend ou on le fait parceque je sais qu'il y a des ecoles ou ca peut aller trop loin :?
L
35 ans Bruxelles 1086
doggybaby Oui mais la grande différence c'est que le baptéme c'est un choix. Un bizzutage volontaire et c'est rare qu'on mette les gens qui ne le font pas de côté bien que forcément il connait pas les même choses.

Et puis y a certaines régles quand même.
Donc je dirais le baptéme, c'est chouette car on est pleinement conscient dans quoi on s'engage, le bizzutage je comprend qu'il soit mal pris.
45 ans albertville 1799
Je vais quand même répondre aussi mais j'attendais les premiers témoignages.

Donc pour ma part j'en garde un excellent souvenir.
En fait j'ai vécu cela comme un jeu de rôle plutôt que comme une épreuve. Ca a duré 8 jours (du dimanche au dimanche) et non stop y compris la nuit.

Nous avons eu droit aux traditionnels "blastages" de farine et d'oeuf à tel point que je ne changeais plus de Tee-shirt comme ça je ne les ai pas tous pourris.
Mais en vrac il y avait aussi:
- confiscation d'1 seule chaussure à l'arrivée dans l'école chaque matin pour pas qu'on se sauve
- réveils intempestifs la nuit
- jeux ridicules
- épreuves telles que ramener une chèvre vivante (on a d'ailleurs gagné avec cette épreuve là!), ou le fameux certificat médical de virginité anal, autographe du maire de la ville, voler un étudiant de l'école d'à côté etc....
- participation à une bonne oeuvre : en l'occurrence la vente de Tee-shirt pour le Sidaction
- une rebellion contre nos bizuteurs (ça a été dur pour eux) à coup de farine et d'oeuf
- beuveries
- brimades habituelles (moi j'adorais jouer le rôle du brimé mais en sachant qu'ils avaient un peu peur de moi)
- resto U avec riz tous les jours et confiscation des couteaux et fourchettes
- Tous les déplacements dans l'école en rampant
- faux cours par de vrais profs (genre le cours de macro économie incompréhensible avec de fausses références et débité à une allure plus que déraisonnable ou le cours de math fi avec des formules fumeuses sur les modèles boursiers, le cours de droit où l'on nous enseignait l'art de faire des abus de bien sociaux)
- bâptème dans une poubelle de ricard

Et j'en oublie surement.

Bref à aucun moment il n'y a eu d'atteinte à l'intégrité physique (parce que sinon psychologiquement on en a bavé) des personnes. Il y a eu quelques personnes qui ont craqué parce que cela se passait jour et nuit.

Cette expérience a fait que les groupes d'amis ont commencé à se former à ce moment là.

Je garde véritablement un bon souvenir. J'ai eu à subir 1 seule fois une moquerie publique d'un bizutheur sur mon poids mais lorsqu'il a vu que je m'approchais de lui le regard noir (je reconnais j'étais à cran), il s'est excusé.
S
96 ans 4480
Lorsque je suis entrée en école d'infirmières, on a eu droit à un bizutage sympa ;)

Les 2° année ont débarqué en plein cours en nous aspergeant d'eau grâce à des seringues ;)
Puis on nous a fait mettre un sac poubelle avec de quoi mettre les bras (ce n'était pas humiliant ;)) et on défilé en ville en chantant ;)

Puis on a vendu des préservatifs et des pansements aux gens qui se promenaient, et même à des flics :lol: :lol:


Et ça s'est terminé en grande kermesse dans le parc à côté, à faire des jeux de niveau de maternelle (courses de sacs, etc ;))

Et le soir, grande soirée avec toutes les promos et nos formateurs, on a partagé l'argent récolté ;)

C'était génial, j'en garde un super souvenir ! :D
G
31 ans 199
Je n'ai pas été bizutée mais je le regrette. Mon frère a fait une école d'ingénieur et a donc eu droit au bizutage et je pense que c'est un des ingrédients qui font qu'il y a une bonne ambiance dans un établissement. Evidemment il ne faut pas qu'il y ait d'abus. Mais au moins ça permet de faire connaissance et de se désinhiber un peu.
L
71 ans 7508
Dans un resto où j'ai travaillé, c'était de coutume pour les petits nouveaux qui ne connaissaient pas le métier.

Le mythique "tu peux me ramener un bol de vapeur" le pire c'est qu'elle a essayé :lol:
Compter tous les couverts.
Passer tous les joints du carrelage de la salle au marqueur.
Faire balader le ti serveur de restaurant en restaurant en passant un coup de fil pour qu'il passe le relais.
Baptême à l'eau glacée.
735
Ecole d'infirmière 1999, j'en garde un bon souvenir! Bien que j'ai stressé méchant quand ils sont venus nous chercher trois par trois, un bandeau sur les yeux!!

En fait, s'était gentil :

-lavage des mains jusqu'au coude dans les regles de l'art avec bandeau sur les yeux sans nous dire que s'était avec de l'éosine :roll:

- habillage en sac poubelle, bandages en tous genre, couches en tous genre....

- jeux divers : course de sac, oeufs

- defilée dans les rues en chantant, dans notre accoutrement et attaché l'un à l'autre

- Présentation un part un devant tous les autres debout sur une table (mon plus mauvais souvenirs!!! :oops: )

- Une choregraphie à inventer sur une musique imposé et à presenter à tous

Cette journée nous a vraiment aidé à nous connaitre tous, pas de regret s'était sympa! Encore plus quand en fin de cursus c'est nous qui organisions pour les nouveaux! hihihi :D
45 ans albertville 1799
shanti a écrit:
Bien que j'ai stressé méchant quand ils sont venus nous chercher trois par trois, un bandeau sur les yeux!!



Oui j'ai vécu ça aussi.
Toute la semaine, on nous menaçait de passer devant le tribunal révolutionnaire.
Au début on rigolait, au fil de la semaine la pression montait, et lorsque nous avons été emmené les yeux bandés devant le tribunal, j'avoue qu'on flippait un peu.
S'en est suivi d'un simulacre de réquisitoire, puis au moment où le président se prépare à annoncer la sentence, un bizuteur nous a enlevé le bandeau : "bienvenu parmi nous" accompagné d'une grande et chaleureuse accolade. La semaine de bizutage venait de se terminer. J'en aurais pleuré tellement je me sentais fier d'appartenir à cette corpo, c'était plus fort que le résultat du concours en lui même.
54 ans 251
Je suis allée faire mes études loin de mes parents car je voulais sortir du cocon familial et je suis tombée dans une école d'ingénieur avec bizutage. Bizutage gentil, mais bizutage. J'ai détesté cette volonté de nous voir former un corps, de nous pousser à rentrer dans la grande famille de cette école. Il y avait par exemple un week-end un rallye organisé pour découvrir la ville. Super idée. Mais pourquoi ne pas proposer ce rallye à tous les étudiants de la ville ? Moyennant une participation, pour rentrer dans leurs frais, par exemple.
Pourquoi faut il un rite de passage pour être accepté dans la famille ?
Je suis anti-bizutage, anti-corporatiste, je n'aime pas les gens qui embauchent ceux qui sont de la même école qu'eux rien que parce qu'ils sont de la même école.
Je suis bizarre hein ?
44 ans 17521
spandelles a écrit:

Pourquoi faut il un rite de passage pour être accepté dans la famille ?
Je suis anti-bizutage, anti-corporatiste, je n'aime pas les gens qui embauchent ceux qui sont de la même école qu'eux rien que parce qu'ils sont de la même école.
Je suis bizarre hein ?


moi je sais que j'aurais jamais pu accepter de me plier à ces conneries, c'était rédhibitoire... quitte à me faire mettre à l'écart durant toute l'année, j'aurais pas accepté le bizutage... [-( je trouve que ce sont des pratiques d'un autre âge...
59 ans Au bord de la mer 15536
spandelles a écrit:

Pourquoi faut il un rite de passage pour être accepté dans la famille ?
Je suis anti-bizutage, anti-corporatiste, je n'aime pas les gens qui embauchent ceux qui sont de la même école qu'eux rien que parce qu'ils sont de la même école.
Je suis bizarre hein ?

Non tu n'es pas bizarre :lol:
Tu es normale ;)
B I U


Discussions liées