MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

la pire crasse qu'un(e) ami(e) vous ai faite

38 ans Toulouse 817
Voila tout est dans le titre, quelle est la pire crasse qu'un soit disant ami vous ai faite ?


Moi ca remonte à plusieurs année. Une amie avec qui j'étais assez  
souvent a profité de ma naïveté. Elle voulait jouer à un fameux jeux online pour jouer avec son copain du moment et moi même. Son seul soucis... elle n'avait pas internet.
A cette époque, je l'écoutais quand elle me racontait ses déboires... c'est fou comme elle était malheureuse et comme tout le monde était si méchant avec elle ! Au chômage ou en arrêt maladie (complaisance du médecin...) depuis plus de 6 mois, elle n'avait pas beaucoup de revenu. Elle voulait cependant ouvrir une ligne FT pour ensuite prendre un abonnement internet. A 31 ans elle vivait toujours chez sa mère soit disant vraiment horrible avec elle et qui avait eu le culot d'utiliser son nom pour ouvrir la première ligne france telecom. Etant restée impayée pendant plusieurs mois, mon amie me dit qu'elle ne pouvait plus ouvrir de ligne à son nom, qu'elle devrait avancer beaucoup d'argent qu'elle n'avait évidemment pas si c'était à son nom. Elle me demanda alors si elle pouvait l'ouvrir à mon nom... Je lui donna tout les papiers nécessaires... attendrie par son histoire de méchante maman. Elle ouvrit également l'abonnement free à mon nom.. je ne sais plus quelle excuse bidon elle me donna pour ca mais ce fut fait. Elle me promit que ca ne couterait pas grand chose et qu'elle me donnerait l'argent. (en fait je crois qu'elle m'a pas demandé mon avis et s'est servi des papiers que je lui avait déjà donné..)

Bref elle me rejoins moi et son copain sur le jeu. Mais... quelques jours plus tard elle me demandait de changer de serveur car elle ne voulait plus jouer avec son copain :shock: Bon après tout je m'en fichais elle jouait avec moi c'était sympa...
Sur ce jeu, on rencontra un homme qui nous invita a rejoindre son groupe. Nous discutions parfois tous ensemble par l'intermédiaire d'un serveur de type TeamSpeak. Je dis un jour à mon amie que j'aimais bien la voix de cet homme (par ailleurs bien plus agé que moi). Et puis je partie en vacances une semaine.

Pendant mes vacances je découvris les prélèvements sur mon compte... les frais d'ouverture de ligne et de free étaient BEAUCOUP BEAUCOUP plus importants que prévu ! A tel points que j'étais passée en négatif !
En catastrophe j'appela mon amie qui joua la surprise et promis de me rembourser le tout y compris les agios.

A mon retour de vacances, l'état de mon compte ne s'améliorait pas et je repris un petit boulot à temps partiel chez ma mère pour renflouer. Je n'étais plus en négatif mais ca n'allait toujours pas.
Chose étrange ... depuis qu'on se parlait sur le jeu elle refusait beaucoup de sortir pour qu'on papote en dehors du net. Elle se faisait de plus en plus distante et j'appris qu'elle avait dragué l'homme rencontré sur le jeu (elle n'était toujours pas célibataire hein..) et avait raconté à tout le monde que j'étais amoureuse de lui ! Incroyable un type que je n'avais jamais vu, avec qui je n'avais même jamais discuté un tant soit peu en privé d'autre chose que du jeu en question, et dont j'avais juste dit trouver la voix très sympa ! Et le pire c'est qu'ils la croyaient !!!

Et toujours aucun signe de remboursement mais les débits qui s'accumulaient mois après mois. Plus aucune envie de jouer entre cette fille que je commençais à ne plus supporter et tous les mensonges qu'elle colportait de plus en plus sur mon dos...
Finalement j'ai quité le groupe, et rencontré d'autres personnes qui m'ont beaucoup aidé. Je n'avais même pas le mot de pass du compte free et ne voulai pas faire opposition par peur d'avoir des soucis si un jour je voulais m'abonner chez eux. Ils m'aidèrent à retrouver le mot de pass et à stopper tous ces abonnements. Entre temps j'appris qu'elle était parti squatter chez cet homme rencontré par le jeu, en suisse... désormais son nouveau copain... je ne pouvais donc pas aller lui réclamer quoique se soit surtout que je ne savais plus comment la joindre ! Je pouvais parler à son nouveau copain mais obnubilé par elle, il refusait de m'écouter et à la limite de m'insulter.. aller savoir ce qu'elle avait dit de moi...

Au final j'ai donc réussi à tout couper et ces déboires m'auront couté la coquette somme de 400euros. Mais je m'estime heureuse ca aurait pu être pire.

Par hasard j'ai recroisé cet homme (son nouveau copain) et j'ai discuté avec lui. Il l'avait laissé tombé car s'était rendu compte que c'était un "parasite de la société". Elle lui avait extorqué 2000 euros (pareil que moi emprunté et jamais remboursé) en plus de tout le temps passé à vivre à ses crochets sans jamais rien payer ni travailler ni quoi que se soit, en bref à larver chez lui pendant qu'il taffait. Donc voila finalement heureuse qu'elle ne m'ai pas piqué autant de sous.

Mais bon elle ne m'avait pas parlé que de mauvaises choses... c'est elle qui m'avait parlé de VLR. Donc oui le pire c'est qu'elle pourrait être ici encore aujourd'hui ^^ Mais la connaissant elle aura surement escroqué sur la BAV et disparu depuis ^^
38 ans Genève 217
Je n'ai jamais été très populaire à l'école, je suis plutôt le genre à avoir peu d'amis, mais des vrais.

Quand je suis entrée à la fac (petite école privée très reconnue), j'ai connu M. Elle était belle, très intelligente, riche, populaire, le genre de fille que tout l monde aime. Elle était ma seule amie dans cette fac, mais grâce à elle je fréquentais beaucoup de monde, je sortais beaucoup...

Un an après, on emménageait ensemble et c'est la que j'ai commencé à lui servir de paillasson. Je donnais beaucoup, lui servait de taxi, payait les repas, faisait le ménage derrière elle. Et toujours elle promettait de me rendre la pareille. Devant les autres, elle me rabaissait sans cesse. Égoïste, manipulatrice et menteuse. Et moi je ne m'en rendais toujours pas compte,même mes parents qui l'ont rencontrée se sont fait avoir et me disaient qu'ils auraient voulu que je lui ressemble.

C'est mon copain qui vivait avec nous, après qu'elle ait essayé de nous séparer, qui à commencé à m'ouvrir les yeux. Mais je restais quand même avec elle, parce que j'avais peur de me retrouver seule.

Puis elle est partie en stage, sans trouver de colocataire pour la remplacer pendant 6 mois comme elle avait promis et en me laissant des factures astronomiques de téléphone. Quand je l'ai appelée pour lui demander de me rembourser, elle m'a dit que le téléphone ça aurait tout à fait pu être moi (on fréquentait les mêmes gens) et que pour finir elle voulait pas revenir dans l'appart parce qu'elle voulait la grande chambre (qu'on partageait à deux avec mon copain). Quand je lui ai dit ce que je pensais de tout ça, elle à joué la victime, m'a traitée de menteuse et de jalouse.

A la rentrée, elle a fait courir pas mal de rumeurs sur moi et réussi à tourner tout le monde contre moi. J'ai pas tenu, j'ai fait un dépression et quitté l'école.
38 ans 22/29 2570
Holala, vos histoires sont terribles. :?

J'eu beaucoup de chance par rapport à vous. Je les sens arriver de loin maintenant les parasites et les lourdingues... Je mets le hola tout de suite et ça m'évite de me mettre dans des situations pas possibles.

J'au eu une fois un problème avec une soit disant amie. J'ai fréquenté une fille pendant 2 ans. J'étais tout le temps fourrée avec elle. Semaine comme weekend, jusqu'à délaisser mes autres amis. Elle avait beaucoup de problèmes financiers et familiaux. J'étais toujours là pour elle. Elle squattait pas mal chez moi.

Une fois elle a essayé de me séparer de mon meilleur ami. Elle était jalouse car elle était amoureuse de lui. Elle a foutu une merde pas possible. Je l'ai mise dehors par la force de chez moi, je lui ai même balancé de l'eau pour qu'elle dégarpisse au plus vite. Je lui hurlait dessus en la traitant de tous les noms... Elle m'a mise hors de moi. Elle m'a fait une crasse alors que je l'ai aidée et soutenue pendant 2 ans.

Elle a essayé de revenir à la charge mais j'étais tellement méchante avec elle qu'elle a laissé tombé et qu'elle a changé de ville.

Il ya 6 mois, elle m'a laissé 2 messages sur copains d'avant, elle voulait renouer.
Je ne lui ai pas répondu, je ne veux plus en entendre parler. Je pars du principe qu'on ne plante pas un couteau dans le dos d'une personne qui t'aide.
43 ans Belgium (one point) 251
je devais avoir 15/16 ans... mon père a toujours été un violent doublé d'un ivrogne, mais à cette époque, c'était le début d'une période encore plus noire...

ça en était arrivé à un stade où les insultes, les maltraitances étaient journalières (sauf les jours où il était tellement saoul qu'il sombrait dans le sommeil)...

j'en pouvais vraiment plus, personne à qui en parler dans la famille... alors j'en ai parlé à une amie avec qui je faisais de l'équitation... cette fille était un peu plus âgée que moi (20 ans) et elle faisait des études dans le social.. j'ai déballé ce que j'avais sur le coeur et ce que je vivais

Deux jours plus tard, mon père était au courant de tout...lui aussi montait à cheval, et elle avait été tout lui raconter....ça m'a vraiment scié :shock: ... le connaissant comme elle le connaissait (il était pas discret comme père violent, et j'avais déja eu des raclées en public au manège), il fallait être la dernière des idiotes pour aller tout lui répéter... sauf que cette fille était pas une idiote et qu'elle devait bien se douter des conséquences

Le seul truc positif de cette histoire, c'est que ça m'a appris que l'amitié et les confidences, ça se mérite
32 ans 366
Au collège je n'avais qu'une amie que j'adorais et considérais comme ma meilleure amie. Je la voyait seulement le week-end. Nous étions au collège ensemble mais là bas elle fesait semblant de ne pas me connaître car elle avais d'autres amis (popullaires et branchés) qui ne devaient surtout pas savoir qu'elle était amie avec moi, c'était "la honte".


Je me rendais bien compte que ça n'était pas très sympa, mais c'était ma seule et unique amie.


Un jour j'ai pris le bus avec elle et dans ce bus presque désert je me suis fait aggresser par un pervers qui à tenté de me faire des attouchements. Elle n'a pas réagi, puis quand j'ai réussi à me débarrasser de mon aggresseur elle a rigolé... et n'a pas voulu qu'on en discute.

Puis j'ai décidé de porter plainte, cette aggression m'avait beaucoup ébranlée. Les gendarmes m'ont demandé si il y avait eu des témoins, naturellement je leur ai donné le numéro de téléphone de mon amie pour qu'elle témoigne.

Ils l'ont appellé et elle leur à raconté qu'elle n'était pas mon amie, que nous n'avions jamais pris le bus ensemble et que j'avais inventé cette histoire parce que je voulais qu'on me plaigne. Ils ne l'ont pas cru, mais ça m'a fait quand même très mal.

Le lendemain elle avait inventée pour tout le collège une version déformée de l'histoire. Elle a raconté que dans le bus j'avais craqué sur un mec mais que le mec en question avait plutôt des vues sur elle. Bien entendu, j'ai été tellement jalouse que pour me venger j'ai voulu porter plainte contre lui en inventant une histoire d'aggression sexuelle.

Après ça j'ai été victime de menaces, d'insultes et de coups de la part d'elle et de ses amis. Je suis partie en dépression et j'ai changé de collège, ça a été une véritable rennaissance pour moi.

Aujourd'hui j'ai de vrais amis et cette histoire est loin derrière moi. "Grâce" à elle je ne laisserai plus jamais personne se servir de moi et je fait très très attention aux personnnes à qui je donne ma confiance.
2812
Il y a cinq ans, j'ai été malade (genre maladie longue à soigner). Et là, mes amis m'ont laissée tomber. C'est une crasse qui m'a fait perdre confiance dans le genre humain.
34 ans Orgrimmar 6511
Moi c'est quand une de mes "meilleures" amies m'a dit: "qu'on se revoie? Pourquoi? J'ai plus besoin de toi..."
U
44 ans 1910
la pire crasse qu'on m'ait faite...
c'est "m'abandonner".
Quand j'étais étudiante, j'avais une "amie", en tous cas, elle, le disait. On se voyait souvent, on se causait de tout etc. Puis elle a eu une petite amie avec qui je m'entendais très bien. Et quand la première amie est partie à l'étranger, parfois j'hébergeais l'autre, et je devais consoler les 2 du manque de l'autre. J'ai même téléphoné à l'étranger pour la réconforter alors que j'avais des bourses misérables. Je leur ai prêté mon appart pour des vacances toutes les 2.
Et un jour, j'étais mal, la première fois, l'unique fois... j'ai appelé... et on m'a dit : ah non, pas ce soir ! on a prévu autre chose. Le lendemain personne ne s'est inquiété de moi.
Puis elles ont déménagé, je n'ai pas été informée. J'ai appelé. on m'a répondu tout sourire. C'était toujours moi qui appelait. Pourtant j'entendais le mot amie souvent.
Et un jour, j'ai décidé de plus appeler... ça fait presque 10 ans.

Maintenant... je n'ai confiance en personne. Les mots pour moi, c'est souvent du vent. On m'a refait le coup (c'est donc bien de moi que vient le problème...) sauf que maintenant, je préfère fuir avant qu'on me laisse tomber de nouveau. Je garde TOUJOURS une certaine distance, de manière à ce qu'on ne me fasse plus jamais mal (et chaque fois, que j'ai voulu briser cette distance, j'ai morflé)
Et je souris beaucoup plus, maintenant que j'ai compris que j'aimais ma solitude bien plus que des pseudos amies.
Bah vous en faites pas hein, j'ai des copines, que j'aime beaucoup. Mais je ne les laisse pas entrer en entier dans ma vie. C'est ainsi.

Ouhlala, ce post est douloureux.
34 ans Orgrimmar 6511
Ca ne prouve pas que le problème vient de toi, mais qu'il y a beaucoup de gens pour qui le mot "amitié" ne veut pas dire grand chose...
58 ans Cadix (Espagne) 710
En effet, quand je lis ce post, j'ai très mal pour vous et je ne comprends pas comment on peut agir ainsi donc, oui en effet c'est un post très douloureux.

:kiss:
U
44 ans 1910
Yuutsu a écrit:
Ca ne prouve pas que le problème vient de toi, mais qu'il y a beaucoup de gens pour qui le mot "amitié" ne veut pas dire grand chose...


Ben logiquement, quand ça t'arrive une fois... ok, ptêt que ça vient pas de toi. Mais quand c'est récurrent...
Bah de toutes façons, y'a pas de hasard dans la vie, j'aime à le penser, et je me sens bien quand même.
:) :kiss:
34 ans Orgrimmar 6511
Ben dans ce cas ça vient de moi aussi, on peut pas dire que j'aie eu beaucoup de chance en amitié^^
Heureusement depuis 3mois je me ratrappe en amour :p NA! :lol:
49 ans Lugdunum 72
A la sortie d’une boîte de nuit avec un groupe d’amis (on était 4 gars et 3 filles), l’un d’entre eux se fait agressé par 3 mecs. J’interviens, arrive à l’extraire du groupe d’agresseurs et commence à me battre. Résultat : tous mes « potes » en profitent pour déguerpir et moi je fini par me faire rouer de coups et lacérer le visage à coup de cutters (je remercie d’ailleurs le fétichiste qui m’a tranché l’extrémité du lobe de l’oreille alors que j’étais dans le coma).
Quelques minutes plus tard mes Zamis réapparaissent et m’emmènent aux urgences. Et … ça fait 15 ans que je ne les ai plus jamais revu (j’attends toujours qu’ils me rappellent pour prendre de mes nouvelles).

2 ans plus tard, je crée une entreprise avec un Zami (on bossait sur le projet depuis 2 ans). J’y investi toutes mes économies et au bout de 4 semaines d’activité il m'annonce qu’il a trouvé du travail ailleurs (j’ai appris qu’il cherchait depuis des mois sans rien me dire) et me souhaite bonne chance pour la suite ! … Il ne m’a même pas fallu 6 mois pour déposer le bilan.

12 mois plus tard, je tombe gravement malade et suis hospitalisé pendant 3 mois. Résultat : je perds tous les Zamis qu’il me reste, à l’exception d’1 seul qui est venu régulièrement prendre de mes nouvelles et s’inquiéter de ma santé.

J’en retiens que les épreuves de la vie permettent de faire le tri entre les Zamis d’opérette et les vrais AMIS. Aujourd’hui, j’ai encore du mal à considérer une relation, un collègue ou un copain comme un ami.

Pour finir sur une note positive, j’ai 2 vrais amis. Le premier, me considère comme son grand frère (il a 12 ans de moins que moi) car j’ai été son entraineur sportif particulier durant toute son adolescence.
Pour le second, on s’est rencontré en 1ère année d’école maternelle, il y a 33 ans, et il est le frère que je n’ai jamais eu.
D
30 ans France 303
quand je vois tout ces témoignages ça me met un peu le moral à zéro de voir que les vrais amis sont rares...

personnellement j'ai des ami(e)s mais je n'irais pas jusqu'à dire qu'ils seront toujours là pour moi; d'ailleurs je préfére garder une certaine distance par sécurité comme ça pas de mauvaises surprises :)

aprés je pense sincèrement que l'amitié existe (je parle de la vrai amitié pas des personnes qui se disent votre ami) même si dans les témoignages comme celui de Copland ou de LeGone (et bien sur comme dans celui de tout les autres...) j'ai du mal à croire que des personnes puissent agir de la sorte c'est vraiment écoeurant de voir de telles attitudes
33 ans là bas, au loin 1705
je me reconnais énormément dans vos messages. pour moi, cette amie n'a pas été un problème financier même si j'étais prête à tout lui payer. j'en ai déjà parlé à l'époque, c'est quelqu'un que j'ai connu à la fac, elle est devenue très vite ma meilleure amie. jamais je n'ai eu une pareille relation, beaucoup de gens pensaient qu'on était "ensembles", elle était très belle, souriante et réellement attachante. mais selon elle personne ne l'aime, ses parents sont méchants limite criminels, tout les malheurs de la terre s'abattent sur elle et j'encaisse, en silence, ses lamentations incessantes sans dire un mot. à tel point que je me sentais coupable, coupable de tout et de rien : ne pas lui dire non pour ne pas la contrarier, sécher les cours pour l'écouter, pourtant j'aurais dû m'en douter quand elle me rabaissait devant tout le monde et que je ne disais pas un seul mot. dans mon esprit je lui trouvais toujours des excuses et j'encaissais, parce que je l'adorais, réellement, je l'aimais comme je n'ai jamais aimé personne (je suis hétéro hein :lol: ce n'est pas de cet amour dont je parle), mais c'est vrai oui, je l'ai aimé, et je l'aime aujourd'hui encore.

après la "séparation" (elle m'a laissé tomber pour de meilleures fréquentations), j'en ai énormément souffert, j'ai failli laisser tomber les études, j'ai failli ne pas réussir mon année si les profs ne m'avaient pas racheté après les exams (ils étaient tous surpris de voir que j'avais brutalement chuté de 4 points sur ma moyenne générale), j'ai pris des kilos, beaucoup de kilos, c'était bizarre, comme si toute mon énergie vitale était absorbée par elle, comme si je n'existais plus qu'à travers elle. ce fut une expérience horrible.

3 ans après, me voilà, plus forte que jamais, je la croise par hasard avec d'anciens copains, ils ont une sale mine, comme si elle leur pompait leur énergie à eux. pourtant, c'est comme si cette leçon ne m'a pas servit, elle veut qu'on sorte ensemble un jour pour discuter, je ne l'ai toujours pas appelé. j'ai l'impression que je suis en face à une personne manipulatrice, car même si je sais combien elle m'a soufrir, j'ai toujours en moi cette voix qui me dit de tout oublier, de lui pardonner, que c'est ma faute à moi ...

après mon histoire, voici celle de ma soeur qui semble attirer les escrocs comme personne! quand on était enfant, son amie avait volé tout les bijoux qu'on avait à la maison en l'espace d'une aprem; ma soeur l'avait invité chez nous, et 2h plus tard, personne ne retrouve plus rien à la maison. le lendemain, je surprend sa soeur portant un de mes bracelets offerts par ma tante, elle me le rend tout de suite mais c'est bien la seule chose que l'on a récupéré. ma soeur culpabilisait tellement qu'elle m'a demandé de ne rien dire aux parents. mais plus récemment, une "amie" que ma soeur avait choisit pour être son binome pour des projets à la fac. résultat : la fille en question ne foutait rien du tout et a provoqué du retard et un travail baclé, mais plus grave encore, elle a persuadé un prof que ma soeur copiait sur elle, elle a dit des trucs horribles quand ma soeur l'avait ramené à la maison pour qu'elles travaillent ensemble, elle avait dit "quelqu'un devra se venger de vous pour avoir autant de bonnes choses chez vous, ça se peut pas d'avoir toutes ces choses" , et j'en passe, ça n'a été que l'élement déclenchant une grande guerre, cette fille profite de tout ceux qui peuvent lui servir.. tout ce que je sais sur cette histoire c'est que ma soeur a fait une dépression et elle n'a plus du tout confiance ni en elle, ni aux communs des mortels. d'ailleurs elle stresse énormément à l'idée d'aller vivre dans un campus pour la prochaine rentrée (elle a réussi à intégrer une école prestigieuse) je lui ai conseillé d'effacer le numéro de cette fille et de ne pas répondre à ces appels,elle adore remuer le couteau dans la plaie celle là

je me rend compte que mes vrais amis sont des gens avec qui je n'ai jamais été assez proche pour m'en rendre compte, mais c'est vrai, l'amitié existe, il suffit juste de trouver des gens raisonnables et non jaloux :lol:
B I U