MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

L'esprit et le corps sont en contradiction ( faim, envie)

38 ans au milieu des poissons 7816
Carlottalapatatesexy a écrit:
Peut etre que le fait d'etre stressé de ne pas trouver d'emploie ton corps incosciemmenr se souviens de cette période et se reconditionne :-k

Un  
peu comme si ton cycle naturel reprennait le dessus ??



Pourquoi maintenant, si c'est lié à cela. Je mangeais sans problème durant la nuit lorsque j'avais faim auparavant.
J'ai remarqué aussi que cette faim durant la nuit se manifeste si fortement que cela me tiraille, l'impression que mon estomac se tord énormément, c'est très désagréable.

Mais je vais suivre vos conseils et me forcer à prendre quelque chose pour calmer ma faim.

Mais j'aimerais bien trouver la cause de ce ressenti. Me demande vraiment ce qui a pu se passer pour me mettre dans cet état jusqu'alors inconnu.
37 ans 12494
Peut etre parce que tu es plus stressée ou fragile émotionnellement ??
J'avoue que je sais pas trop qui te dire pour t'aider..
Essaie de noter ce qu'il s'est passé ses derniers jours dans ta vie peut etre y verras tu une chose insignifiante mais qui pourrait l'avoir declancher ?
L
71 ans 7508
Bon je dois être dans la fausse piste mais je sais que quand j'écoute trop ma faim, il m'arrive aussi de bloquer mon appétit. Est ce que tu respectes scrupuleusement ta faim ou alors fait des déliés comme manger parfois par plaisir ou un peu avant de sentir la faim?
38 ans au milieu des poissons 7816
Il m'arrive de manger par plaisir, mais pas un repas entier, genre un carré de chocolat avec de la brioche ou une tranche de pain avec du jambon, je mange ce qui me fait plaisir sur le moment en fait.

Je mange un repas lorsque j'ai faim, je n'anticipe pas ma faim.

Sauf lorsque je fais des crises, là ce n'est pas du tout pareil.
L
71 ans 7508
C'est pour cette faim que je me posais la question. A quel moment considères tu que tu as faim?
Comme je l'ai dit c'est une fausse piste.

Par contre je sais qu'inconsciemment on exprime beaucoup de choses, c'est une piste intéressante notamment sur le fait qu'on croit la contrôler.
38 ans au milieu des poissons 7816
Yubaba a écrit:
C'est pour cette faim que je me posais la question. A quel moment considères tu que tu as faim?
Comme je l'ai dit c'est une fausse piste.

Par contre je sais qu'inconsciemment on exprime beaucoup de choses, c'est une piste intéressante notamment sur le fait qu'on croit la contrôler.


Je considère que j'ai faim dès que les symptomes physiques sont présents : chez moi je ressens comme un creux dans l'estomac.
Dans cette faim nocturne, cela commence par cette sensation, mais très rapidement, j'ai l'impressions que mon estomac se tord, cela donne l'impression d'un faim immense.
L
71 ans 7508
Le fait que ça soit la nuit, cela représente pour toi un moment précis?
L
71 ans 7508
Heu ce à quoi je pense quand je dis cela en fait c'est que quand je faisais mes crises d'hyperphagie autrefois je les faisais essentiellement la nuit quand j'étais seul. C'est le seul moment où je me sentais libre de m'exprimer.

Est il possible que toi aussi c'est à ce moment là que tu t'exprimes et ce qui peut te paraître surprenant c'est ta nouvelle façon de t'exprimer?

Une autre question aussi comme tu fais une RA depuis 5 ans maintenant, tu sais qu'à un moment les émotions se détachent de la nourriture et on apprend à s'exprimer différemment. Est ce que cela t'es arrivé? As tu trouvé un autre mode pour t'exprimer? (ce qui est une autre paire de manches aussi) Est ce que tu continues à t'exprimer avec? car je crois que tu fais encore des crises d'hyperphagie donc je me demandais où tu en étais. On peut toujours vivre un changement à ce niveau là.
38 ans au milieu des poissons 7816
Yubaba a écrit:
Heu ce à quoi je pense quand je dis cela en fait c'est que quand je faisais mes crises d'hyperphagie autrefois je les faisais essentiellement la nuit quand j'étais seul. C'est le seul moment où je me sentais libre de m'exprimer.

Est il possible que toi aussi c'est à ce moment là que tu t'exprimes et ce qui peut te paraître surprenant c'est ta nouvelle façon de t'exprimer?

Une autre question aussi comme tu fais une RA depuis 5 ans maintenant, tu sais qu'à un moment les émotions se détachent de la nourriture et on apprend à s'exprimer différemment. Est ce que cela t'es arrivé? As tu trouvé un autre mode pour t'exprimer? (ce qui est une autre paire de manches aussi) Est ce que tu continues à t'exprimer avec? car je crois que tu fais encore des crises d'hyperphagie donc je me demandais où tu en étais. On peut toujours vivre un changement à ce niveau là.


Lorsque je fais des crises c'est très souvent lorsque je suis seule, sauf dernièrement :roll: , donc rarement la nuit (enfin depuis que je vis en couple).

En effet, je suis les concepts de la R.A. depuis pas mal de temps mais j'ai toujours l'impression que cela cloche vu que je refais des crises depuis un an et demi de temps à autre. J'ai l'impression que je dois m'y prendre mal. J'ai dû me planter quelque part.

C'est possible que cela soit dû à ma dernière crise qui a eu lieu dans des circonstances qui m'échappaient totalement. J'imagine que cela a dû chambouler ma façon de percevoir mes sensations.

Je t'avoue que je pensais avoir trouvé une méthode pour exprimer différemment mes émotions, mais ce n'est pas le cas puisque cela ne fonctionne pas.

Beaucoup de bouleversements en peu de temps m'ont donné l'impression que je perdais pied donc peut-être j'essaie de contrôler à nouveau afin d'éviter tout débordements.


En fait je suis dans le flou total. Je ne sais plus comment m'y prendre avec la R.A., j'ai l'impression que je n'y comprends plus rien. Grâce à la R.A., j'ai stabilisé mon poids durant des années. Ensuite, un gros changement dans ma vie est arrivé, les crises ont réapparu.
En fait, je réalise que je n'arrive pas encore à exprimer mes émotions autrement que par des crises, c'est dingue ! :shock:

Je pensais que j'avais réussi mais en fin de compte c'est latent, toujours là en moi, et que cela survient lorsque je suis dans le flou total.
Je pense que j'ai dû me planter depuis un an et demi, car la R.A. que je menais jusqu'il y a un an et demi convenait très bien à ma vie. Mais depuis, ma vie est différente et je n'arrive pas à adapter ma R.A. en fonction de cela, je pense que c'est une des raisons de mes crises et de mes contrôles insconscients.

J'ai réussi à stabiliser mon poids durant des années et là, je ne cesse de monter, plus de 10 kg en un an et demi mais surtout la présence des crises.

Merci Yubaba pour ce questionnement, je réalise pas mal de choses là...
Ce n'est pas très glorieux. J'ai foutu en l'air des années de R.A. car je n'ai pas su adapter mon mode alimentaire à mon nouveau mode de vie. :?
L
71 ans 7508
Tu n'as rien foutu en l'air, tu passes juste un cap enfin j'appelle ça un cap moi parce il faut le passer.
Il n'y a pas d'échecs en RA surtout qu'une fois que tu y ais même si tu le veux tu ne peux plus faire autre que RA donc ta RA est bien là, tu as fait du bon travail jusqu'à maintenant mais il se trouve qu'en ce moment c'est ainsi pour toi, c'est difficile.

L'hyperphagie comme tu le sais ça ne part en fait jamais c'est toujours un peu en nous puisque c'est un peu comme quand on apprend à parler ce qui nous exposera toujours à une rechute bon je me repéte mais sûrement pas à un échec.

Pour ma part je crois que j'ai vécu ce genre de cap; il y a presque deux ans mon hyperphagie est revenu de plus belles. C'était difficile à croire surtout que j'en étais arrivé à un stade où avant cela j'étais incapable de faire une crise alimentaire. L'avantage là c'est que je faisais mes crises devant mr Yub et qu'il m'a aidé dans le sens où je ne suis pas retourné dans l'enfer que j'ai vécu en me cachant car plus je me cachais plus je faisais de grosses crises. Il m'a fallu au moins 6 à 9 mois pour commencer à y voir plus clair et à m'adapter, j'ai même réappris à m'exprimer encore une fois parce que apparement ça ne m'était plus adapté ou suffisant.

Donc je t'assure tu n'as rien foutu en l'air, tu ne t'es pas trompé c'est juste que ton corps à changer de besoins et que tu les cherches. Je pense aussi que cela va de paire avec ce que l'on vit.
38 ans au milieu des poissons 7816
Merci Yubaba pour tes conseils, tu m'es d'un grand secours.

Grace à toi j'ai mis le doigt sur un problème latent depuis longtemps.

Hier soir, encore cette désagréable sensation, mais je n'ai pas pu manger, j'ai bien essayé de me forcer, mais pas moyen. :? J'étais à la limite du vomissement.
Je ne sais pas comment faire, peut-être attendre que cela se passe ? Je n'ai pas non plus envie d'anticiper cette crise et à me mettre à manger outre-mesure dans le but d'éviter cette sensation. Cela va à l'encontre des principes de la R.A. mais je ne suis même pas sûre que cela ait un impact réel sur cette sensation.

Il faut désormais que j'adapte ma R.A. en fonction de mon nouveau rythme de vie et que je trouve un moyen efficace pour exprimer mes émotions, mon ressenti.
Quelle est ta méthode Yubaba ?
L
71 ans 7508
Je crois que le meilleur moyen est de se laisser aller. Enfin c'est ce qui m'est arriver finalement. J'ai tellement accumuler que j'ai comme qui dirait imploser et trouver sur le tas comment faire.
Au début c'était difficile parce que pour ma part c'était violent. Dans mon jardin (le bouge) il y a un grand reste de terre à éparpiller et je me suis défouler un premier temps dessus y passant toute ma rage.
Puis je me suis beaucoup exprimer parce que de toute façon ça sortait que je le veuille ou non au bout d'un momet. On s'est beaucoup disputé avec mr Yub d'ailleurs car il faisait pas la différence entre une crise et une vraie dispute alors il se lançait dedans. Maintenant il a compris comment faire en sorte, que quand je lui en faisais part qu'il ne prenne cela comme une agression mais plutôt pour trouver ce qui va la désamorcer. La première fois ça m'a bien surpris. :lol:
Dans mon cas aussi faut dire qu'on est tous les deux responsables de la situation qui me mettait dans cet état donc j'avais pas non plus trop le choix que de lui demander d'assumer autant que moi j'étais obligé d'assumer.
Enfin bref.

Tout ça qui m'amène à me demander si tu essayais de contrôler tes émotions car tu les minimises ou que tu estimes que tu t'es déjà exprimer dessus ou tout autres raisons qui t'amènerais à ne pas le faire?
38 ans au milieu des poissons 7816
Yubaba a écrit:
Je crois que le meilleur moyen est de se laisser aller. Enfin c'est ce qui m'est arriver finalement. J'ai tellement accumuler que j'ai comme qui dirait imploser et trouver sur le tas comment faire.
Au début c'était difficile parce que pour ma part c'était violent. Dans mon jardin (le bouge) il y a un grand reste de terre à éparpiller et je me suis défouler un premier temps dessus y passant toute ma rage.
Puis je me suis beaucoup exprimer parce que de toute façon ça sortait que je le veuille ou non au bout d'un momet. On s'est beaucoup disputé avec mr Yub d'ailleurs car il faisait pas la différence entre une crise et une vraie dispute alors il se lançait dedans. Maintenant il a compris comment faire en sorte, que quand je lui en faisais part qu'il ne prenne cela comme une agression mais plutôt pour trouver ce qui va la désamorcer. La première fois ça m'a bien surpris. :lol:
Dans mon cas aussi faut dire qu'on est tous les deux responsables de la situation qui me mettait dans cet état donc j'avais pas non plus trop le choix que de lui demander d'assumer autant que moi j'étais obligé d'assumer.
Enfin bref.

Tout ça qui m'amène à me demander si tu essayais de contrôler tes émotions car tu les minimises ou que tu estimes que tu t'es déjà exprimer dessus ou tout autres raisons qui t'amènerais à ne pas le faire?


Au début, je ne me confiais pas sur les sujets épineux et ceux qui m'affectent énormément. Ensuite, j'ai commencé à me livrer, un peu plus chaque jour avec certaines personnes.
Il m'arrive encore den e pas parler de quelque chose qui me mine estimant que j'avais suffisamment évoqué le sujet, et il m'arrive de minimiser ce que je ressens. Je pense toujours que mes tracas ne sont rien face àceux des autres donc je me tais.

Lorsque j'ai un trop plein de ressentis, d'émotions qui nécessitent d'être évacués, je n'arrive pas à le faire autrement que par crises.
Autre méthode qui n'est pas bonne non plus, je me fais du mal. Et j'avoue que c'est une méthode que j'emploie depuis quelques mois au grand dam de zhom. :oops:
Je sais que ce n'est pas la solution, donc j'essaie de trouver une autre solution, c'est la raison pour laquelle je me sens un peu beaucoup perdue.
54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
tu as essayé de tenir un journal très intime ou tu écris tout comme ça te vient sans chercher a exprimer tes émotions de manière cohérente?
quitte à le détruire de suite après d'ailleurs si tu ne veux pas que ça derange
38 ans au milieu des poissons 7816
Cocagne a écrit:
tu as essayé de tenir un journal très intime ou tu écris tout comme ça te vient sans chercher a exprimer tes émotions de manière cohérente?
quitte à le détruire de suite après d'ailleurs si tu ne veux pas que ça derange



Non, je n'ai jamais tenu de journal, cela peut être une idée en effet. je pense que je vais essayer pour ovir si cela fonctionne pour moi.

Merci du conseil Cocagne.
B I U