MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

L'esprit et le corps sont en contradiction ( faim, envie)

54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
je 'ai fait de manière irrégulière pendant une période et quand ça a été mieux j'ai coupé les feuilles pour les mettre au feu
ça m'a juste aidé a évacuer le  
surplus d'émotion et a y voir un chouia plus clair
30 ans lausanne suisse 58
hello! en lisant tes réponses il y a quelque chose qui m'as fait tilt lol
En faite tu viendrai pas d'arrêter le travail?
C'est peut être tout simplement du au faite que tu as changer de rythme que maintenant tu mange la journée et plus la nuit donc ton esprit quand ton corps lui dit qu'il a faim en pleine nuit il se dit "hey t'es folle toi tu m'as déjà fait manger toute la journée" enfin je sais pas c'est une idée comme ça mais moi je me dis que si je changeai complètement mon rythme y a forcément un des deux qui serait chamboulé!

voila.. je sais que t'es pas là sinon mais ça te fera de la lecture en rentrant comme ça :P lol
30 ans lausanne suisse 58
oups :oops: j'ai lu que la première page j'ai pas vu qu'il y en avait d'autre (erf le boulet :? ) sorry pour ma réponse je me tait je file (j'ai pas trouver comment supprimer !!)
L
71 ans 7508
vancy a écrit:
oups :oops: j'ai lu que la première page j'ai pas vu qu'il y en avait d'autre (erf le boulet :? ) sorry pour ma réponse je me tait je file (j'ai pas trouver comment supprimer !!)


Erf faut pas t'enfuir t'es po un boulet. Ca peut très bien être une piste intéressante bon là ce n'est peut-être pas le cas mais c'est vrai que les horaires surtout de nuit c'est perturbant.
J'espère qu'elle passe de super vacances :D
38 ans au milieu des poissons 7816
Coucou tout le monde !

Pour répondre à Vancy, je n'ai pas arrêté de travailler récemment donc je ne pense pas que cela soit lié au changement de rythme.

Durant deux semaines j'étais en vacances, et je ne peux pas vraiment dire si cette sensation contradictoire entre mon corps et mon esprit s'en est allée en sachant que notre comportement durant les vacances est différent de celui du quotidien donc notre façon de manger aussi.

Je vais voir dans les jours à venir.
Sinon, j'essaie de plus en plus à verbaliser mon ressenti et c'est un grand pas en avant. Bon sauf que ma façon de verbaliser est un tant soit peu virulente, donc pas top à mon goût.
Je recherche encore une façon adéquate pour exprimer mes émotions.

Voilà où j'en suis actuellement.
L
71 ans 7508
Ca me permet de me dire qu'en fait cette virulence est peut-être normale puisque ça a été mon cas. Peut-être beaucoup de choses à sortir ou douleureuses? De la fustration?

Si ça peut te rassurer ça évolue et ça change. Ce n'était pas la chose la plus agréable pour mr Yub mais au moins ça nous a permis d'accorder encore mieux nos violons et d'ailleurs de voir aussi à quel point on est là pour le meilleur et pour le pire. J'ai l'impression vraiment que ça a été un plus pour nous.
Ca lui a permis de savoir comment désamorcer aussi la montée en flèche de tout ça.
38 ans au milieu des poissons 7816
Yubaba a écrit:
Ca me permet de me dire qu'en fait cette virulence est peut-être normale puisque ça a été mon cas. Peut-être beaucoup de choses à sortir ou douleureuses? De la fustration?

Si ça peut te rassurer ça évolue et ça change. Ce n'était pas la chose la plus agréable pour mr Yub mais au moins ça nous a permis d'accorder encore mieux nos violons et d'ailleurs de voir aussi à quel point on est là pour le meilleur et pour le pire. J'ai l'impression vraiment que ça a été un plus pour nous.
Ca lui a permis de savoir comment désamorcer aussi la montée en flèche de tout ça.


Zhom a du mal ces derniers temps avec cette nouvelle façon que j'ai pour exprimer mon ressenti. C'est beaucoup de choses douloureuses que je déballe. Je ne crois pas que cela soit de la frustration, quoique, ne pas pouvoir exprimer mes émotions sur le coup et contenir tout cela en moi peut être interprété comme une forme de frustration.
C'est encore à creuser ...
54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
garder pour soi est une trop mauvaise habitude, quand on veut changer les choses, ça change le regard qu'on a sur soi, on est plus la personne gentille et toujours de bonne humeur, on est capable de colères qui surprennent et il faut l'accepter soi même... et ensuite il faut que l'entourage le reconnaisse et ça peut parfois coincer des fois
mais ça fait du bien de ne plus se cacher de ses émotions des fois ;)

(vécu? sisi)
L
71 ans 7508
Franchement et pauvre de mr Yub mais j'étais tellement mal que j'en avais rien à faire de ce qu'il pouvait penser ou ressentir au contraire je voulais partager ma souffrance pour qu'il m'aide, pour qu'il voit que c'est sérieux et qu'il n'a pas le choix, il doit agir parce que bon de son côté je me heurtais à un mur d'incompréhension genre il a une folle en face de lui. :lol:
Quand j'y pense pfioouuu mais quand j'y étais, j'étais persuadé je dirais même j'étais sûre que cela ne pouvait qu'être bénéfique mais pas que seulement pour moi mais pour tout le monde même à ma famille la plus proche.
Et quand je regarde aujourd'hui, je ne peux que confirmer, même si je n'ai pas encore fini, ça a eu des bonnes répercussions pour tout le monde même mes saletés de chats :lol:

De toute façon c'est un peu comme tout, il faut que ça sorte car de toute façon cela sortira plus tard et ça ne pourra qu'être pire.

Enfin tout ça pour dire que c'est aussi une manière d'être enfin soi-même. Je le dis souvent d'ailleurs qu'on croyait me connaître mais c'est seulement maintenant qu'en fait on va me connaître. Ca va apparement ça à tout de même l'air de leurs plaire :lol:
33 ans là bas, au loin 1705
j'apporte ma contribution au post, je n'ai pas lu les réponses, uniquement le message initial. ça m'a fait ça aussi il y a quelques mois, j'ai perdu une dizaine de kilos en moins de 3 semaines, mais ce fut à cause d'une terrible expérience que j'ai vécu à l'école. j'en ai des frissons maintenant et j'en fais des cauchemards aujourd'hui encore oO. j'avais faim mais j'étais tellement dégoutée de tout, je ne pouvais rien avaler, ni solide, ni liquide. je me suis forcée à boire de l'eau pour ne pas me déshydrater, mais manger c'était tout simplement impossible. j'avais cette profonde impression de tomber dans le vide, mais constamment, au bout de la troisième semaine j'ai eu l'effet inverse, après m'être forcée à manger en fait, ceci pendant quelques jours et ensuite j'ai énormément pleuré parce que j'avais l'impression d'être trop pleine pour ce que je peux contenir à l'intérieur de moi, ce fut une réelle explosion. j'ai dû m'absenter des cours pendant un certain temps et je ne rentrais chez moi que pour la nuit. je passais mes journées à trainer dans la rue, à marcher et toutes les sensations étaient multipliées à l'infini. une expérience douloureuse. les choses sont plus ou moins rentrées dans l'ordre : je suis aussi bouffeuse maintenant qu'avant l'incident :lol: au moins j'ai retrouvé un équilibre et cela me permet de tenter la RA aujourd'hui plus que jamais.

t'en es où?
56 ans Région parisienne 2154
J'arrive tard, et il m'a fallu du temps pour tout lire. Aussi bien, puisque j'aurais suivi la même piste que Yubaba (je cosigne sauf que... je n'ose pas encore la virulence. enfin, à mes yeux et face à mon volcan intérieur ! Déjà bien trop pour ma mère :lol: )

Sinon, est-ce que tu peins, ou modèle, ou dessine ? J'ai longtemps griffonné. Aucun intérêt artistique, mais jouer avec les crayons de couleur me permettaient de sortir des émotions en vrac, là où je n'avais pas toujours les mots pour écrire, encore moins pour dire. En général ça finissait par des flashs genre "bon sang mais c'est bien sûr ! " et une bonne crise de larmes. Toujours mieux qu'une crise...

Le hic, au moins pour moi, c'est que la vie de famille (débutée sur le tard) donne bien peu d'espace pour vivre en paix ce genre de passage.

Tu en es où aujourd'hui ?
38 ans au milieu des poissons 7816
Coucou tout le monde,

Tout d'abord je tiens à vous remercier pour vos témoignages. Ensuite pour répondre à vos questions.

Où j'en suis actuellement ?Je n'ai plus cette sensation désagréable depuis les vacances par contre l'hyperphagie est de retour, à grand galop même, ces derniers jours, et je ne comprends pas ! Cela me déstabilise énormément surtout que je livre de plus en plus mes émotions. Cela me perturbe. J'aurai besoin de vos lumières pour y voir plus clair sur ce point.

Il m'est déjà arrivé d'exprimer mon ressenti par écrit mais cela fait longtemps que je n'écris plus. C'est pareil pour le dessin. Quant au modelage, je m'y suis remise en mai mais rien actuellement.
L
71 ans 7508
J'ai bien une petite idée mais je n'arrive pas depuis tout à l'heure à m'expliquer en plus je peux très bien faire fausse route.
Mais bon je pourrais le savoir tout de suite en te demandant si tu sais ce qui provoque ces crises?
38 ans au milieu des poissons 7816
Je t'avoue que je ne sais pas vraiment. J'ai beau m'interroger, je ne sais pas ce qui a changé et qui soit la cause de mes crises.
Je suis perdue là sur ce point.
L
71 ans 7508
Je sais pour ma part que tant que je n'ai pas mis au clair toute ma situation et que je n'ai pas réglé mes comptes avec le passé mais aussi le présent et le futur sans oublier les autre, je n'ai pas réussi à sortir de cette phase. J'ai eu énormément de choses qui ont du être remises en question.
En même temps il y a aussi des choses qui se passent inconsciemment et ça pour le comprendre parfois il faut fouiller longtemps puis il y a aussi des choses que soit l'on veut pas admettre ou accepter ou d'autres qu'on minimalisent.
Il y a certaines situations même si l'on croit qu'on a réglé son compte avec et qu'on pense plutôt bien le vivre au quotidien malgré cela tant que cette situation ne change pas et justement le fait de maitriser ce qu'elle pourrait nous provoquer, le corps va tout de même exprimer son ressenti.

Je ne suis d'ailleurs pas sûre d'en avoir fini pour ma part parce que certaines situations je les subis encore aujourd'hui mais le fait de savoir que constamment elles évoluent vers le point où ce sera régler et que je fais en sorte de faire avancé les choses un minimum, me permet de retrouver un équilibre désormais même plus stable qu'avant.
Puis je ne me laisse plus non plus débordé puisque je connais bien les signes et que je me permets de faire en sorte que ça s'accumule pas.
Avant j'attendais le trop plein me me pousser à sortir ce que j'avais accumulé.

Voilà je ne pense pas pouvoir t'en dire plus, j'atteins un peu les limites de mon ressenti :D
Je peux juste te dire de te donner tout ton temps et de te laisser aller c'est le meilleur façon de rebondir et de trouver son chemin.
Ce que je fais toujours moi c'est de me demander ce que je veux vraiment et ce que je peux faire au fur et à mesure pour l'obtenir.
B I U