MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

manger d'abord ce dont on a envie: question.

38 ans Bretagne 27
Bonjour à toute, je cite cette partie d'un texte prise sur le site du GROS,
http://www.gros.org/de...er/bon-aliment-gourmandise.php

Citation:
Il est important, pour ne pas manger au-delà de  
ses besoins, de manger en règle générale en réponse à une faim. Il convient aussi de pouvoir s’arrêter sans regret lorsqu’on a assez mangé par rapport à ses besoins physiques.

Pour cela, il s’agit, lorsqu’on est rassasié, de pouvoir se dire qu’on a mangé ce qui faisait le plus envie et plaisir, et qu’on a été pleinement conscient de ce plaisir. Si on mange des aliments qu’on s’impose, il est difficile de ne pas craquer sur des aliments qu’on aime vraiment, même lorsque la faim a disparu. On se rassasie bien sagement d’un repas sain et équilibré, et poussé par une force irrésistible que beaucoup appellent injustement «la gourmandise», on finit par craquer sur une tablette de chocolat consommée sans faim, avec des émotions négatives.

La vraie gourmandise consisterait plutôt à choisir des aliments qui nous procurent le plus de plaisir possible, à les consommer à un moment où on a suffisamment d’appétit, pour en profiter au maximum. Dans la société de forte abondance alimentaire dans laquelle nous évoluons, autant choisir ce qui nous apporte le meilleur des plaisirs !
Lorsque l’on commence à choisir ses aliments en fonction de son goût, de ses appétences, et non selon des règles diététiques, on se rend compte que beaucoup d’aliments que l’on trouvait très attrayants car très interdits, ne sont pas si bons que ça.
À l’inverse, des aliments « diététiquement corrects » peuvent retrouver leur valeur de plaisir. Certains jours, les haricots verts (avec du persil et une noix de beurre) nous semblent plus délicieux qu’un gâteau, perçu comme trop lourd.



Je suis en début de RA, et je suis avec plaisir ce conseil, mais aussi avec angoisse, car je vois mon poids augmenter, même si je pense manger à satieté.

Je ne craque plus, ça c'est génial, car je m'autorises les aliments sur lesquels j'aurai craqué avant. Mais du coup en ce moment je me retrouve à faire des repas sans légumes (j'en ingurgitais des quantités avant), et surtout composés de chocolat ou trucs sucrés. Cette semaine, mes envies se portent sur les pates au fromage (bleu) et les chocos, et je reconsomme du lait de vache dans certains desserts lactés ou pour me faire des chocolat chaud. Je remange même de la mayonnaise et des frites sans culpabiliser (même si ça je ne m'en gaverais pas).

J'ai eu très envie de fruit il y à 2 jours, je les ai mangé avec plaisir, mais j'ai toujours adoré les fruits.

Mais voilà, mes envies se portent encore et toujours sur le chocolat et tout ce qui est sucré, et franchement je me demande si un jour ça s'arrêtera.
En même temps je ne veux pas me forcer à remanger des légumes pour derrière craquer sur le chocolat et ingurgiter trop de calories par rapport à mes besoins.

Mais là, je commence à angoisser de voir mon poids monter et surtout mes vetements me serrer, même si je suis bien heureuse de me ré-autoriser des aliments que je m'interdisais depuis si longtemps...

Je crois que j'ai besoin d'encouragement et de témoignages :roll:

autre question: vous avez faim tous les combien de temps environ? Moi c'est toutes les 2heures environs, et j'ai vraiment faim! (bon, à ma décharge j'allaite mes 2 filles). Pas facile du coup car si je ne mange pas je me sens mal (et faut assurer son travail de maman!), mais quand je commence à manger, suivant ce que je ma,ge il faut réussirà ne pas dépasser la satieté, et si je dépasse un petit peu trop souvent je cours à la cata je crois...

Merci d'avance

Natacha
54 ans 251
Bienvenue dans la RA chat82.
J'ai fait comme toi au début, j'ai mangé beaucoup de chocolat, et aussi beaucoup de fromage. J'ai fait des semaines avec exclusivement fromage et chocolat. Mais je m'écoutais et n'en mangeais plus dès que j'avais plus faim. Et puis rassure toi, à un moment j'ai eu envie de légumes. Ca a pris deux bonnes semaines, mais c'est venu.
J'avais aussi faim toutes les 2 heures, et très vite plus faim. Donc je mangeais souvent, de très petites quantités.
Et puis petit à petit j'ai réussi à espacer mes prises alimentaires, ça s'est aussi fait tout seul.
Mais je ne suis pas une pro de la RA, loin de là. Je me débrouillais plutot pas mal seule chez moi mais là avec les vacances c'est la grosse catastrophe ! Je mange quand je n'ai pas faim mais pour manger en même temps que les autres, j'ai peur de ne pas tenir la journée (en plus on fait des randos) alors je mange même après la satiété, bref j'ai perdu toutes les bonnes habitudes durement acquises. J'ai envie de dire "vivement la rentrée" ....
37 ans 12494
Il n'est pas rare de prendre du poids en debut de RA ... ton corps se souviens de ce que tu lui a fait subir par les régimes et stocke les nouveaux aliments diaboliser enfin réintroduit... et stocke ...

Apres cela se régule lorsque l'on continue a manger a satiété modéré et que le corps se "refais" confiance en quelque sorte...

As tu essayer de tenter les exo d'apfeldofer sur les aliments tabous et ce qui va avec ? Peut être cela te permettrais de dédramatiser ses aliments.

Ensuite comme tu disais si bien tu dépasses encore ta satiété et comme tu mages des aliments plus "calorifique" il est normal de légèrement grossir...
Continue tranquillou ta RA , travaille bien la satiété et tout ira bien.. et puis il ne faut pas oublier le but premier de la RA qui est de retrouver un comportement sain face a la nourriture... ;)
40 ans 13 66
chat82 a écrit:

Mais voilà, mes envies se portent encore et toujours sur le chocolat et tout ce qui est sucré, et franchement je me demande si un jour ça s'arrêtera.


Ca va pas beaucoup t'aider, mais j'en suis au même stade que toi!

Depuis le début de la RA (deux mois) je me nourris surtout de brioche au nutella... Il n'y a qu'une ou deux fois où j'ai eu envie de tomates, ou de salade... même les nems ça ne me dit plus rien, et pourtant j'adore ça.

Je n'ai pas trop de mal à reconnaître la satiété et je n'ai pas pris de poids; mais par contre c'est la revanche de l'acné! :(

J'ai toujours eu une passion pour la brioche, mais ça faisait des années que je ne me l'autorisais plus. Le chocolat j'ai vite passé le cap, j'ai une tablette entamée depuis un mois, mais la brioche ça dure...

Je crois que c'est une phase "normale", due aux frustrations. Je ne pense pas que ce soit problématique si on respecte bien la satiété et le rassasiement.

Les "expérimentées" nous en diront plus!
38 ans Bretagne 27
Moi, le Nutella reste un de mes aliments tabou...
comme si on essaye d'apprendre à un alcoolique de consommer de l'alcool de façon moderée...
je me l'autorises malgré tout, mais quand j'en ai à la maison, le pot dur très peu de temps.

Mon dernier craquage à étét justement avec de la brioche et du Nutella.

Pourtant, j'ai fais l'exercice du Dr Zermati avec le Nutella, à savoir le repas de midi et la collation dans l'après midi où je mangeais du Nutella à satieté.
Mais j'ai acheté un gros pot quelques jours après la fin de mon exercice, et il n'a duré que 3 jours.
Le gros pot suivant, 2 jours. Et j'en ai mangé environ 650 grammes en 1 seule fois (le fameux dernier craquage).
Mais mon Dieu que c'était bon!!! :oops:

Depuis, je me repasse ce moment dans ma tête, comme un fantasme :D
Le Nutella si je pouvais je ne mangerais que ça!

Je sais qu'à l'occasion je me referais un plaisir comme celui là, de la brioche et un pot de Nutella, à volonté, et en attendant d'en avoir vraiment envie je le rêve.

C'est vrai que ça me donne des boutons aussi, c'est dingue ça!

par contre, c'est le seul aliment que j'ai trouvé qui me permet de tenir + de 5 heures sans avoir faim, moi qui ai faim toutes les 2 heures. Voir même si j'en mange le soir, je suis capable de ne pas avoir faim avant le lendemain midi.

aaaaahhh le Nutella....
46 ans Epinal 264
Citation:
le Nutella si je pouvais je ne mangerais que ça!



Ben tu peux!! Pourquoi ne pas le faire?

Bon, j'avoue ne pas avoir lu les livres de M. Zermati et Apfeldorfer et ne jamais avoir fait les exercices sur les aliments tabous, mais il me semblerait logique de persister dans la consommation si un aliment me aisait autant envie... et de plus me rassasierait si bien... :-k .
38 ans Bretagne 27
CaliopeChrysis a écrit:
Citation:
le Nutella si je pouvais je ne mangerais que ça!



Ben tu peux!! Pourquoi ne pas le faire?

Bon, j'avoue ne pas avoir lu les livres de M. Zermati et Apfeldorfer et ne jamais avoir fait les exercices sur les aliments tabous, mais il me semblerait logique de persister dans la consommation si un aliment me aisait autant envie... et de plus me rassasierait si bien... :-k .


ben oui mais je ne crois pas que je suis assez costaud mentalement pour m'arrêter d'en manger trop...je verrais ça plus tard dans ma RA!
49 ans Sud ouest 356
chat82 a écrit:
CaliopeChrysis a écrit:
Citation:
le Nutella si je pouvais je ne mangerais que ça!



Ben tu peux!! Pourquoi ne pas le faire?

Bon, j'avoue ne pas avoir lu les livres de M. Zermati et Apfeldorfer et ne jamais avoir fait les exercices sur les aliments tabous, mais il me semblerait logique de persister dans la consommation si un aliment me aisait autant envie... et de plus me rassasierait si bien... :-k .


ben oui mais je ne crois pas que je suis assez costaud mentalement pour m'arrêter d'en manger trop...je verrais ça plus tard dans ma RA!


Il m'a fallu personnellement aller dans le "trop", l'écoeurement pour arriver à enlever le tabou de certains aliments.
Comme Carlotta, je pense qu'il faut du temps au corps pour "digérer ce qu'on lui a fait subir comme privations.
J'ai pris quelques kilos avec la RA, et pendant plus d'un an. J'ai rattrapé le retard de tout ce que je m'étais refusé par le passé. Mais je ne le regrette pas, il a fallu que je passe par là pour effacer les effets pervers des régimes.
Et maintenant, j'ai trouvé la paix avec la nourriture et ça vallait tous ces moments difficiles.
38 ans Bretagne 27
myrtille81 a écrit:
chat82 a écrit:
CaliopeChrysis a écrit:
Citation:
le Nutella si je pouvais je ne mangerais que ça!


J'ai pris quelques kilos avec la RA, et pendant plus d'un an. J'ai rattrapé le retard de tout ce que je m'étais refusé par le passé. Mais je ne le regrette pas, il a fallu que je passe par là pour effacer les effets pervers des régimes.
Et maintenant, j'ai trouvé la paix avec la nourriture et ça vallait tous ces moments difficiles.


J'ai du mal encore avec l'idée de prendre du poids, j'ai déjà repris les 2 kilos perdus en début de RA, et franchement je n'ai pas envie de racheter de vêtements, surtout que je suis stellement heureuse de reporter en ce moment ceux que je portais avant ma 1ère grossesse.
Je vais essayer d'y aller doucement mais sûrement. Je ne me refuse plus rien, mais avec le Nutella j'y vais sur la pointe des pieds, je suis REELLEMENT capable de manger un pot de 750 grammes en 1 journée, ça ne me ferais pas peu, voir même ça me ferais plaisir!
Mais soyons sérieux, et pour la santé, et pour la ligne ( 4000 kcal le pot de 750 g :shock: soit environ 1 jour et demi de besoin calorique), et pour le portefeuille, je ne l'envisage pas! Alors de temps en temps, genre 2 fois par mois, je m'autoriserais de manger, à volonter, du Nutella (réchauffé au micro-onde trooooop bon!!) et de la brioche, en essayant de m'arrêter à satieté, et en laissant mon corps régulé ensuite. je ferais une sorte de petit "rituel" ou de "petite fête".

Mais pour le moment je ne peux pas garder un pot chez moi sous peine de l'engloutir lors d'une compulsion.
38 ans Bretagne 27
dommage que l'on ne puisse pas editer le message déjà envoyé pour corriger les fautes après coup :roll:

je disais dans mon message ci-dessus: ça ne me fait pas peur (et pas ça ne me fais pas peu ;) )
49 ans Sud ouest 356
chat82 a écrit:

Mais pour le moment je ne peux pas garder un pot chez moi sous peine de l'engloutir lors d'une compulsion.


C'est d'ailleurs ce qu'Apfeldorfer conseil je crois : ne pas avoir d'aliment tabou chez soi au début, les acheter au fur et à mesure
B I U