MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

travail et ambiance quand ca se passe mal..

36 ans entre la Loire et le ciel.. ici et ailleurs.. 476
j'hésite à en parler.. mais ce soir, c'est particulièrement dure..

aide soignante dans une maison de retraite depuis bientôt 2 ans j'en viens à aller au travail à reculons... voir même  
à pleurer tout le long du chemin qui m'y amène...

la situation est complexe, je ne sais pas si j'arriverais à la décrire..


nous sommes une petite structure, et notre chef direct est un cadre infirmier.

celui ci nous fais les "transmissions" tous les midi. comprenez : il relit les dernières transmissions et commente, réprimande,râle...
je ne pense pas que nous soyons une mauvaise équipe.. je pense même qu'au niveau maltraitance nous sommes quasiment proche du néant..

le problème :
mon cadre change nos horaires à tout va.. jamais un mois complet sans avoir une dizaine de changement d'horaires. sans parler des coupés pour remplacer une personne manquante.. voir même des fois pas remplacer du tout.. des culbutes... (d'ailleurs c'est ce que je fais : aujourd'hui dusoir demain du matin)
il ne nous préviens pas quand la collègue au lieu d'arriver à 6h arrive à 8h.. (3 fois cette semaine)
mais il souhaite que le boulot soit fait de la même façon.. (21 toilette à faire quasiment seule dont des grabataires)
outre le fait qu'il m'appelle lors de mes repos pour savoir si j'ai fait la douche de madame untel hier, et où j'ai mis sa montre...
outre le fait qu'il m'appelle ,soi disant, et laisse un message sur mon portable pour me demander de changer d'horaire car il manquera quelqu'un.. message que je ne recevrais jamais (et d'après mon service client que je n'ai jamais eu) et comme je n'ai pas eu ce message mes collègues se trouveront dans le jus.. " par ma faute" leur dira t il alors que je suis dans la pièce à coté.. et quand je voudrais avoir une discutions avec lui il insinuera que je suis menteuse et malhonnête..
ou encore une autre fois.. ou j'ai marqué dnas les transmissions que nous nous n'avions plus de gants et qu'en fin de mois c'étaits régulier, si il était possible d'y remédier : résultat : convoqué dans son bureau, engeulée comme un chien, "je ne dois pas lui donner d'ordre, c'est lui qui m'en donne... je suis là pour lui obéir"
et je vous passe les remarques désobligeantes.. les intonations de voix.. l'impression d'être une sous merde..

s'entendre dire que l'équipe "brasse du vent"... alors qu'on ne fait que courir.. qu'on ne prend jamais de pause.. (de toute façon on recevrai une lettre d'avertissement...)

et encore.. ce n'est qu'un petit bout..

aujourd'hui il nous a dit "si vous ne voulez pas faire ce métier il faut démissionner, si vous ne voulez pas je peux vous licencier pour fautes grave.. et ca c'est facile à trouver"
oui parce que il faut savoir que les cdd ne font pas long feu ici.. depuis que j'y suis 4 personnes virées sans compter ceux qu'ils ne reprendront plus.. ou poussées à démissionner..

on est pas assez nombreuses.. il nous demande tellement.. mais humainement impossible à moins de bousculer nos résidents..

et par dessus le marché.. il nous flic.. comme vous ne pourriez pas l'imaginer..

travailler là bas est devenu oppressant.. angoissant

j'en viens à douter de moi.. de mes capacités..
j'en viens à détester ce métier.. qui pourtant m'apporte beaucoup.. j'ai peur de devenir maltraitante.. aigrie comme je vois chez certaines...

si je démissionne je perds tout... et pourtant j'y songe de plus en plus..
rechercher ailleurs ? mais ai je encore l'envie de faire ce métier ?

et vous cela vous est arrivé ? de se sentir un moins que rien à cause d'un supérieur ? d'en arriver à le craindre ?


je me relis et me trouve illisible.. désolée.. c'est sous le coup de l'émotion
39 ans Boulogne sur Mer France 2423
quand je te lis, je me dis que j ai de la chance malgré tout d etre la ou je suis (je suis dans le public...)
aide soin en maison de retraite, est loin d etre un metier facile! entre les responsabilités,les familles qui demandent des comptes, mais si en plus le boss se met a alourdir encore plus le poids des tensions...:s
mais dis moi? c est pas un peu du chantage qu il te fait en de disant qu il peut trouver une faute grave pour te licensier?
et qu en disent tes collegues? etes vous soudées ou divisées vous aussi?
(parce que nous le notre, il fait ça...diviser pour mieux regnier...genre "ON m a dit que...vous faisiez ceci, ou cela, et c est pas bien, si vous voulez je vous donne le nom de cette personne..." :roll: )
mais nous dans l ensemble on est une bonne equipe, et on a confiance les unes en les autres...

alors j espere qu entre collegues, vous pouvez au moins vous soutenir
34 ans st etienne 89
pour commencer n'ai crainte tout se que tu dit est lisible et compréhensible!


Pour ma part je commencerait a rechercher ailleurs, dans une structure ou le rendement n'est pas le maitre mot, et ou le soin porter à nos "vieux" importe plus que le temps passer a les faire!


attend bien de trouver ailleur, prend ton mal en patience (j'ai connu la situation) et quand tu aurat trouver ailleur va voir ce "c..." et dit lui ce que tu pense de ces méthodes de travail!!!


mes "conseils" ne sont pas d'or mais j'espere qu'il te seront même un micro-peu utile!

bon courage pour la suite!
32 ans Le havre :) 2066
Moi je ferais pareille, tu vois je suis en apprentissage en industrie laitiere et ma première entreprise me faisais faire la merde et m'engeulé parce que je n'en faisait pas asser. Je me disais que j'était nulle et a la fin je croyais pas que j'allais tenir je pleurer le matin le soir la nuit je ne dormais plus jusqu'au jour ou j'en est parlé et ou on ma pousser a partir avec rupture de contrat d'un commun accord. Mais sa ma dégouter du métier ce qui fait que je suis démotiver et je vais finir mon bts sans conviction , je ne me voit plus faire ce métiers a cause d'une entreprise merdeuse.

Mais vu ton patron je pense qu'il serait capable de licencier. Moi je serais toi j'essayerais d'avoir un maximum de témoignage contre lui il ne peut pas continuer comme ça c'est un patron pas un esclavagiste. On a des droits donc faut en profiter !

Je pense que si tu trouves un autre patron fonce essaye de faire encore une fois ce métier pis si tu sature bien t'arrête mais faut essayer ce n'est pas partout pareil heureusement !

Bon courage pour la suite :)
42 ans 4830
voilà un joli cas de harcèlement moral dis moi...
j'ai eu un peu le même genre de chef que toi, le genre à se prendre pour dieu et se sentir puissant quand il peut rabaisser les autres.. plus tu te laisses faire, plus il en rajoute!! ça n'est pas la bonne solution crois moi! avant que j'arrive il menacait tout le monde pareil, il avait même poussé à la dépression deux laborantines avant moi, dont une avait démissionné! il a essayé avec moi, m'a traité de "secrétaire de boucherie", voulait que je nettoie les toilettes et passe l'aspirateur. j'ai refusé, argumentant que ça n'entrait pas dans mes attributions.. il m'a menacé, soutenu mordicus qu'il pouvait m'employer pour ce que je voulais et me virer pour les mêmes motifs, mais s'est calmé de suite quand j'ai parlé de l'inspecteur du travail... j'avais des notions de droit aussi, ça lui faisait un peu peur je crois!! en tous cas te laisses pas faire!!

il faudrait voir si vous êtes solidaires entre vous, entre collègues.. vous allez le voir dans son bureau, et vous menacez de faire tous grève s'il se calme pas et d'appeler l'inspecteur du travail! Le mieux serait d'organiser une réunion avec le directeur de la clinique, et de demander directement à ton "petit" coq de basse cour ce qu'il repproche exactement à qui et comment... histoire d'avoir des témoins tu vois??? à mon avis, il osera pas l'ouvrir...gardes tous les mots insultants ou menaçant qu'il pourrait t'envoyer.. de toute façons ce qui n'est pas recommandé n'a pas de valeur...

il ne faut pas prendre ses menaces au sérieux tu sais: un gars qui passe son temps à menacer les autres de licenciements serait bien emmerdé s'il n'avait plus de personnel!! comment il le justifierait d'abord? c'est sa manière de vous tenir..faire peur...

saches qu'il y a des lois, et des règles à respecter. en milieu hospitalier comme ailleurs! je ne sais pas pour les cliniques ou hôpitaux, mais moi dans mon labo, il devait nous donner les horaires au minimum 15 jours à l'avance... sans quoi on était pas sensé venir travaillé... tu le menaces de ça, tu verras bien ce que ça donne :)
44 ans 10768
Ce que tu décris c'est du harcèlement moral...

Vous êtes plusieurs à subir le même sort, pourquoi ne pas faire front ensemble ?... Vous pouvez menacer de faire grève ensemble par exemple...

Et pourquoi ne pas vous renseigner ensemble auprès de syndicats (je ne connais pas les us en milieu médicalisé mais y'en a forcément à contacter) ?

Et auprès de la direction du travail ?... Ne serait-ce que pour les avertir déjà, savoir quels recours vous avez contre ses délires, et puis aussi vérifier que sa manière de procéder (notamment au niveau des horaires) est légale, et si elle ne l'est pas (ce qui me semble probable) lui coller l'article du code du travail sous le nez la prochaine fois qu'il s'amuse à ça !...

Sinon, n'avez-vous pas moyen "d'escalader" et d'en parler à son chef à lui ?...

Il faut surtout bien que vous compreniez qu'il vous a enfermé dans un mode de fonctionnement où il a les pleins pouvoirs sur tout le monde, mais que NON, il n'est pas tout-puissant !... Vous avez vous aussi du pouvoir... Il faut qu'il s'en rende compte...

Une dernière chose : ne te dévalorise pas ! Ne crois pas un mot de ce qu'il te dit, tu (et les autres membres de ton équipe aussi) vaux bien plus que ce loser psychopathe !...

D'ailleurs, petite question... Il n'y a que des femmes à part lui dans l'équipe ?... J'ai comme dans l'idée qu'il ne harcèlerait pas des hommes s'il y en avait... :roll: ...
A
47 ans Genève 732
Et bien.. il semblerai que ce genre de comportement soit monnaie courante des ces établissements.

J'ai travaillé 4 mois dans une maison semblable à la tienne. J'étais dans l'administration et j'ai donc été peu embêtée.. mais la direction a quand même essayé de me faire des coups de vache dans ce genre. Je leur ai dit "M..." et j'ai perdu le poste soit-disant à cause de maladie. Bref, passons.

Le personnel soignant tout comme celui de l'hotellerie vivait la même chose. Avec les même horraires à la noix. Et personne n'ose se plaindre, car sinon c'est la porte et le chomage...

J'espèrais avoir eu peu de chance et être tombée sur un vilain canard de la branche.. mais plus de vais de l'avant, plus je constate que ce que tu décris a lieu dans beaucoup d'établissement.
36 ans entre la Loire et le ciel.. ici et ailleurs.. 476
pour vous répondre :

il a réussi à nous diviser... certaines filles en viennent même à le seconder... par peur des retombées.. je m'explique : elles vont dénoncer une collégue qui n'a pas fait ça ou ça... parce que sinon il nous retomberait sur nous toutes.. il prêche le faux pour savoir le vrai.. et nous asséne des contre vérités.. untel à dit ça pourtant et quand je vais voir untel bah non c'est le contraire...
j'ai appris à m'en méfier.. il est d'une mauvaise foi et d'une prétention sans nom... il aime nous rabaisser nous les femmes... il me fait l'effet d'un coq dans sa basse cour, lors des" transmissions" où il nous explique comment faire notre boulot (on est trop bête)

j'essaie de réunir l'équipe qui est à la fois divisée est soudée.. comprenez :devant lui, plus un mot de tout ce qu'elles ont dit avec moi (me suis fait avoir une fois qu'une collègue me lâche)... des que je vois ou entends quelque chose j'en parle à la dp.
elles ont déja fait une lettre à la directrice... il paraît qu'il a été convoqué... mais alors j'ai pas vu de progrès...
la directrice est un peu comme lui.. sauf qu'on peut lui parler.. parfois...
mais que derrière pas vraiment de solution..

nous faisons parti d'une association.. j'hésite à les contacter.. j'essaie de voir si par la dp ça fonctionne une dernière fois..
si rien ne bouge.. tant pis projet maison et tout le reste.. je partirais.. mais avant je dirais tout ce qui ne va pas...
E
99 ans Occitanie 3854
J'ai eu un chef du genre du tien... pourtant c'était absolument pas dans le milieu médical.

Il était connu par l'inspection du travail d'ailleurs, il avait tellement de procès sur le dos... :roll: Ceci dit ça ne l'a jamais calmé. Sa technique de management était celle du presse citron... et c'est lui même qui l'a dit... En fait le personnel, ce sont des citrons qu'il faut pressé et quand y a plus rien on les jette.

IL faisait tout pour qu'on finisse par démissionner... perso j'ai jamais voulu, du coup l'a fini par me licencier... mais pas pour faute grave car il aurait pas pu trouver.

Je serais toi je chercherai ailleurs. Ca te permettrait de voir si tu peux trouver mieux ailleurs, et si l'ambiance y est meilleur.
40 ans RP 3487
J'ai passé 2 ans avec un chef à la con.
Pour lui je ne vallais rien alors que mes 6 ans de carrière antérieure étaient probantes.
2 ans d'angoisse, d'ennui, de reflexions à la con, d'impuissance !!!

J'ai eu peur d'ouvrir ma gueule (chose rare chez moi), je me suis dit que j'allais patienter jusqu'à changer de chef ... que faire des vagues ça allait desservir la suite de ma carrière.

Dès qu'il a appri ma grossesse ben lui il ne s'est pas prové.
Il m'a descendu auprès de mon n+2
Je vais galerer à mon retour pour ratrapper ça !!!

J'aurais du taper plus haut de suite.
Dire que je n'etait pas employée et considerée.
Denoncer son comportement sexiste et denigrant !!!

Alors un conseil !!!!
Denonces-le !!!

Des cons pareil ça se croit dans l'impunité !!!
et ça va toujours plus loin parcequ'il est persuadé que personne ne dira rien !!!!

Allez voir la hierarchie !!!
Le syndicat s'il y en a !!!
L'inspection du travail au pire !!!
44 ans 93 1174
Ah le pouvoir .....
C'est du harcèlement moral et si tu n'es pas la seule à le subir, regroupez vous, allez voir un syndicat ou des délégués du personnel.
Ils sauront quoi faire et surtout vous pourrez en parler.
Si tu attends encore, tu risques de tomber dans une sorte de dépression qui au final te fera faire soit des arrêts maladie, soit une grosse bourde soit tu démissionneras.
V
102 ans 5489
Dans notre couple on a tous les 2 été confrontés a des jobs qui se sont mal passés...
Pour sa part une fois en tant que caissière et une fois en tant que coordinatrice de formation.
Pour ma part c'est lorsque j'étais électronicien-câbleur... avec mon responsable ça passait pas. Chaque erreur que je faisais était amplifiée par 1000... il me les reprochait sans arrêt... Il a même osé me sortir devant tous mes collègues que je ne ferais même pas un bon livreur de pizza ! :shock: (ce sont ses termes exacts...)
Le pire c'est que sur un projet que j'ai repris derrière lui... j'ai trouvé un nombre incalculable d'erreurs de câblage... de mauvaise lecture de schéma etc...
J'en ai parlé au responsable supérieur qui m'a écouté et compris...
Mais pas de solutions a part prendre sur soi et venir lui parler, car ce c***d déménageait dans le sud donc devait partir de toutes façon.
J'ai vécu les 3 mois les pires de ma vie professionnelle :(
V
102 ans 5489
Au passage je suis peut être pas capable d'être livreur de pizza...
Mais j'ai quand même été responsable informatique sur un site Gaz de France et la je suis au service info d'un grand site EADS :roll: :roll:

Bref... je pensais pas que ça me ferait tant de mal d'y repenser... :?
U
44 ans 1910
ça fait du bien d'en parler, donc tu as bien fait de le faire ici !
Ca m'est arrivé aussi, et ça a duré 3 ans la comédie !! pour au final avoir mal partout partout, et partir un matin où c'était une question de survie mais cela a bien sûr engendré des soucis financiers.
Donc, reste pas comme ça. Parles en à plus haut, si ça marche pas, parles en à la médecine du travail, si ça marche pas... pense à aller travailler ailleurs et n'attend pas que ça s'améliore, si tu fais rien maintenant, ça ne s'améliorera pas.
Tu ne peux pas continuer à aller au travail en pleurant. C'est pas humain ça. Se sentir bouseux, incapable etc... c'est pas bon du tout. Il faut penser à sa propre survie.

Je te fais des :kiss: d'encouragement.
42 ans 4830
le problème avec ces gens là, c'est qu'ils ne se senent fort qu'en rabaissant les autres.. et le risque c'est qu'à force de t'entendre dire que tu es une merde, et que tu ne fais que de la merde, tu le penses toi aussi!!

si tu aimes ton boulot, te laisses pas faire, ne démissionnes pas... ça serait aller dans son sens à ce blaireau, tu n'aurais pas droits à des indemnités, mais en plus tu devrais vivre le reste de ta vie avec un sentiment d'échec.. alors qu'il n'en vaut pas la peine!

Pour ceux qui parle de syndicat, de délégués du personnel et tout, c'est bien beau.. n'empêche que dans mon cas, la société était trop petite pour avoir l'un ou l'autre. la majorité des entreprises françaises sont dans ce cas d'ailleurs! alors on fait quoi sans soutien?

déjà, consultes ta convention collective, et les lois relatives aux horaires et à tout ce qui cloche... savoir, c'est pouvoir ma belle! a la prochaine altercation, tu lui fous sous le nez... parles lui aussi du mot harcèlement... souvent les bourreaux ne savent même pas qu'ils le sont.. ça peut le choquer!
B I U