MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

on s'assume mais on s'accepte pas ?

L
36 ans Bruxelles 1086
Moi je m'accepte mais je ne m'assume pas.
Mon corps est ainsi, je l'accepte donc, mais j'arrive pas encore à l'assumer, j'espere toujours quitter cette carapace.
109 ans 6176
découvrir VLR et vous lire m'a permis de m'aider à assumer ces kilos en plus, de me faire comprendre que j'etais pas un monstre, qu'on pouvait vivre rond et heureux mais en revanche j'ai du mal avec le terme "m'accepter" car ça reviendrait à dire que je m'aime ainsi, ce qui n'est pas le cas.

M'enfin bon, ceci n'est pas nouveau, même mince je n'aimais pas ce que j'etais physiquement. Ca fait donc 25 ans que j'aime pas mon corps et 30/40 kgs de plus ou de moins n'y ont et n'y changeront rien.
32 ans **Dans ma bulle** 15
moi je vois le sens du mot assumer dans la relation que j'ai avec les autres face à mon poids

et le sens du accepté dans la relation que j'ai face à moi-même

il est plus facile dans mon cas, de m'assumer et dans faire des blagues sur mes grosses cuisses avec mes amis. mais beaucoup plus difficile d'accepter moi-même le fait que je suis grosse.
25680
Yubaba a écrit:
Je vois partout on parle de me je m'assume ou je m'assume plus d'où le titre.
Même quand on s'assume j'ai l'impression qu'on est toujours aussi malheureuse.

Est ce que ça ne serait du fait qu'on s'assume mais qu'on s'accepte pas?

Et vous vous assumez mais est ce que vous vous acceptez?

Est ce que l'on peut s'assumer sans s'accepter?


Il faut s'accepter pour s'assumer, par contre on peut s'accepter (par dépit, par fatigue, ...) mais ne pas l'assumer.

Après il y a beaucoup de gens qui disent s'assumer et qui pensent être sincère, seulement ces gens ne s'acceptent et rêve de changer de nez ou de perdre du poids.
Ca fait "bien" de dire qu'on s'assume, mais il arrive pour certaine personne que ce ne soit qu'un mot dit pour se protéger !

Pour ma part je m'assume et je m'acceptes depuis pas mal de temps, ce qui n'exclu pas des mauvaises journées de temps en temps où je ne vais pas aimer tel ou tel partie de moi.
:) Ca fait du bien de lire tout ça !!!Et je suis d'accord avec Anne, par moment, on se trouve pas si mal et d'autres horrible !!
Moi perso, j'ai du chemin à faire pour arréter et comprendre ses crises de sucre, je les accepte tant bien que mal et je me dis que tant que j'ai recourt à la nourriture et bien c'est pour moi une sacré aide que j'ai et que un jour je n'en aurais plus besoin. Il faut y croire même si c'est long de trouver comment aller mieux. On ne le fais pas exprés. Cela aussi, on doit l'accepter.
B I U