MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

hum elle avait donc raison ma psy .... !!!!

56 ans Région parisienne 2154
A te lire j'ai l'impression que tu voudrais (encore) plaire à l'autre, en l'occurence ta psy. ça me semble du même ordre qu'avec ta tante = ne retourner la voir  
que quand tu feras ce qu'elle te conseille.
Mais comme te le disent les autres messages, une psy, c'est pas pareil. Elle est formée à ça. Ce que tu traverses, ce sont des phases de résistance. Si j'avais dû lâcher à chaque fois que je ne suivais pas les conseils de la mienne... Elle ne m'a jamais lâchée.

Ne te juge pas. Tu ne seras pas jugée. En tous cas pas par elle. La seule question c'est, est-ce qu'elle a de la place et sinon est-ce qu'elle a quelqu'un à te conseiller ?

Bonne suite !
38 ans Ile de france 791
Merci pour vos réponses.
Ben dis donc qu'est ce qu on apprend quand on est en groupe ( je veux dire avec vous)
C est fou ce que le fait de trop manger peu en cacaher des choses
certaines sont difficiles a admettre d'autres mois mais on se rend compte ce qu on est fais de nous , ce que nous sommes. ( je sais pas si v ous m'avez suivi :lol: )
L
71 ans St-Hubert québec ca 18
ELLE AVAIT RAISON CETTE PSY.
Mais la honte m'empêche d'aller la revoir :oops: :cry:

Il n'y a pas de honte ...se rendre à l'évidence que cette professionnelle
à des ressources, qui sur le moment agresse ou perturbe l' ego
mais ces réflexions vous sont salutaires elle saisit donc bien la nature de votre problématique il y a une chimie qui rend possible votre évolution.
44 ans bdr 1353
louisianne a écrit:


Il n'y a pas de honte ...se rendre à l'évidence que cette professionnelle
à des ressources, qui sur le moment agresse ou perturbe l' ego
mais ces réflexions vous sont salutaires elle saisit donc bien la nature de votre problématique il y a une chimie qui rend possible votre évolution.


Encore une fois Louisiane merci pour l'espoir que tu donnes, ça me donne à réfléchir sur une thérapie: il me faut m'affronter à cet ego sur- et sous- dimensionné (ça dépend des moments mais en déséquilibre en tout cas) et savoir que ça peut vraiment s'arranger ça fait du bien. Reste à savoir si c'est possible pour tout le monde.... en tout cas j'avais commencé une ra et ce weekend, ns sommes partis mon mari et moi décompresser 1.5 jours et je ne suis pas arrivé à décompresser, j'étais tendue, frustrée je n'arrivais pas à profiter du moment tant attendu et j'ai "bouffé" au resto des trucs que je n'aimais pas que je trouvais mal cuisiné, pourquoi? pourquoi je me fais ça? Du coup je recommence à perdre le contrôle, je sais qu'il ne me faut pas culpabiliser mais là j'ai déconné (pas trop envie de tout raconter), ça n'a rien à voir avec mon mari c'est entre moi et moi mais j'ai besoin de soutien je le dis franchement, ouvertement et sincèrement
56 ans Région parisienne 2154
Ne pas culpabiliser, ça me semble primordial. Dans ces cas je me dis "OK t as trop mangé, mais tu en avais besoin. Accepte que pour l'instant il en soit ainsi" En général ça passe.

Ce qui n'empêche que je passe aussi par : pourquoi j'ai besoin de manger, qu'est-ce qui me fragilise en ce moment. Le cerner ne me permet en général pas de manger moins, mais d'éviter les compulsions si. Et entre trop et compulsions, y a déjà l'impresson de victoire !
44 ans bdr 1353
Pomdereinette a écrit:
Ne pas culpabiliser, ça me semble primordial. Dans ces cas je me dis "OK t as trop mangé, mais tu en avais besoin. Accepte que pour l'instant il en soit ainsi" En général ça passe.

Ce qui n'empêche que je passe aussi par : pourquoi j'ai besoin de manger, qu'est-ce qui me fragilise en ce moment. Le cerner ne me permet en général pas de manger moins, mais d'éviter les compulsions si. Et entre trop et compulsions, y a déjà l'impresson de victoire !


ok ok tu as raison merci vraiment mais j'arrive pas vraiment à cerner le problème ou tout au moins à trouver la solution pour que ça passe, mais tu as raison ça va passer, merci en tout cas.

Aujourd'hui ça va j'ai pas abusé et j'ai mangé comme quelqu'un de "moyen" dirons nous;

Comme vous le disiez sur un autre post, il faut que je trouve une soupape (peut être d'ailleurs que passer du temps sur le forum , c'est déjà bien).
P
44 ans corse 36
ben si elle avait raison, elle sera super ravie de t'entendre et de voir que tu as avancé, il n'y a pas de honte à avoir :)
c'est dur une thérapie, et c'est peut être maintenant que tu as besoin aussi qu'on te coach pour continuer d'avancer :D
Si tu avais un bon contact avec elle, ça serais dommage de ne pas poursuivre votre travail
Dans les thérapies modernes on se fixe d'aileurs des objectifs à atteindre en un certain tempes et une fourchette de scéances
c'est gratifiant pour tout le monde ^^
B I U