MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

démission ou licenciement ?

38 ans abbeville 251
Bonjour !!

alors voila j ai besoin de conseils !!!

il y a 2 mois j ai commencé un bouleau de secrétaire de mairie mais je me suis apercu que c était  
pas pour moi et ma patronne aussi !! on en a discuté ce matin et elle m'a proposé un délai pour me mettre dans le bain mais après reflexion et concertation avec Mme le Maire je pense que c est inutile !!!

suis une commerçiale qui bouge pas une secrétaire prostrée dans son bureau !!!

Ma patronne m a donc demandé de lui envoyé ma démission mais j'hésiste même si j ai un statut particulier ( agent territorial donc je me cotise pas aux assedic ) !!!

et j ai peur des répercution sur mon allocations chômage !!!!
donc si vous avez une tite idée et si vous avez été dns le même cas je vous écoute ( enfin je vous lit !! lol )

merci beaucoup
56 ans 91 25732
Quel statut as-tu ? Tu as un contrat ? Si oui de quelle durée ? Ou bien tu as été recrutée directement en tant que stagiaire ? Ou encore tu es horaire ?
A
47 ans Genève 732
En Suisse, donner sa démission entraine, sauf exceptions très rares et très difficiles à réunir, une suspension de 30 à 90 jours des indemnités de chômage. Ce qui signifie que l'on est pas payé pour un mininum de 30 jours...

Donc mon conseil : cherche toi un autre job et une fois que tu l'aura trouvé, donne ton congé ou fait toi licencier. Ce qui est quand même un peu con, car un licenciement dans une carrière, c'est jamais très bon. Et en te lisant, mis à part que ce job ne te convient pas, tu n'est pas non plus mal-traitée. Alors acroche toi le temps de trouver autre chose.
38 ans abbeville 251
bin en faitj ai un cdd de 6 mois pour un remplacement de congé maternité !!
je suis adjoint administratif 2 ème classe non titulaire.
je fait 15 heures semaine !!
j ai pas de contrat mais un arrété de nomination en recutement diecte
( les mairies en temps normale doivent passer par un centre de gestion )
et en plsu ca coute plus cher de bosser que d'etre au chomage je touche 600€ en bossant ( + les frais de repas et l'essence ) et 865 € au chomage.
56 ans 91 25732
Dans l'administration l'arrêté vaut contrat, donc tu t'es engagée pour 6 mois.

Le passage par un centre de gestion n'est pas du tout obligatoire, il faut y être affilié et ça coûte cher, toutes les communes ne le sont pas. Quand on est affilié on a normalement l'obligation de communiquer les postes vacants. Ca c'est la théorie. En pratique on ne le fait que si on ne trouve personne, surtout pour un remplacement ! ;)

Tu peux toujours mettre fin à ton contrat, mais normalement tu n'auras pas droit aux allocations chômage (comme tu le dis, tu ne cotises plus aux Assedics, c'est la collectivité qui doit te prendre en charge, mais je ne crois pas qu'elle le fasse si tu démissionnes. Vois toutefois avec les Assedic parce que parfois ils reprennent une certaine durée, surtout que tu es en temps partiel, je ne suis pas une spécialiste de la rémunération).

Pour le préavis, je crois bien qu'il n'y a pas de durée précise si tu n'as pas travaillé au moins 6 mois (dans ce cas là c'est 8 jours de préavis). Donc il faut savoir ce qu'exige ton employeur.

Sinon je comprends bien ton souci, mais 15 h par semaine, pendant encore 4 mois, tu n'y arriverais vraiment pas ?
38 ans abbeville 251
bin je préfère pas étant donné que je m en sort pas !! j aime autant arréter les frais avant de mettre un bordel pas croyable !!! ma patronne est d accord avec moi je suis pas opérationnelle et comme ca me plait pas j arrive pas a intéresser !!!!! dans mon ancien taf je cartonnais !!! 15 jours après arriver j ai pu faire une vente aux enchères seul ( avec mon patron j ai pas l droit de vendre ) mais pour la prépa les encaissements la saisie ... et les à cotés, mais la pas moyen !!!
en mairie ca doit etre carré ! toutest controler veut pas que mme le maire est des embetements ou meme moi !!!! :(
M
39 ans Belgique 1926
Euh,

t'as pas une période d'essais prévue dans ton engagement?
Si c'est le cas, ils peuvent te virer sans problème ni pour toi ni pour eux...

Moi en tout cas, je dirais que tu ne dois pas démissionner avant de trouver un nouveau taf...

Je ne connais pas bien pour la France, mais en Belgique, une fois que la période d'essais est finie, il n'y a que trois façon de terminer un CDD :
licenciement pour faute grave (pas de chômage)
démission pour faute grave de l'employeur (faut arriver à prouver, mais dans ce cas, droit au chômage)
rupture de commun accord : pas de chômage non plus...
Je ne voudrais pas dire de conneries mais il me semble que si on démissionne on n'a pas le droit au chômage... Je dis bien il me semble...
Ah si dans certain cas on y a droit, à toi de voir si tu rentres dans les cases...
Mais c'est vrai que comme tu étais dans la fonction publique, il faut voir comment ça se passe...
37 ans Entre ici et là bas 2237
j'ai entendu il y a pas très longtemps qu'il existait depuis peu la "fin de cdi" par commun accord: c'est à dire que les deux parties se concertent pour mettre fin au CDI, et l'employé a ainsi droit aux assedics...mais c'est à creuser...

Et puis bon, tu n'es pas en cdi, donc c'est différent, mais il y a peut être des choses bonnes à prendre;
38 ans abbeville 251
ou a existe l rupture de contrat d un commun accord mais je sais pas si ca s applique a la fonction publique !!!!
j ai voulu trouver un taf pour m en s'en sortir mais c est pire !!!! ca me coute plus cher de bosser que de rester au chomage !!!!
mais ma patronne veut assi que je parte elle a bien vu que je n aimais pas ce que je faisait et mon travail s'en ressent !!!!!
43 ans Plouénan (29) 18
je pense que si vous êtes d'accord toutes les deux sur le fait que ce boulot n'est pas fait pour toi, il vaut mieux que vous vous arrangiez plutôt que tu démissionnes. Peut-être vous devriez en parler de cette situation.
56 ans 91 25732
Tallula a écrit:
Je ne voudrais pas dire de conneries mais il me semble que si on démissionne on n'a pas le droit au chômage... Je dis bien il me semble...


Normalement dans la fonction publique on ne touche pas d'indemnités (qui sont payées par la collectivité puisque les fonctionnaires ne cotisent pas pour la branche chômage) s'il rompt le contrat de travail, sauf dans un cas, si c'est pour suivre son conjoint.

Mais je sais que si on a travaillé dans le privé avant, les ASSEDIC peuvent tout de même verser des allocations chômage. Par contre sous quelles conditions, je n'en sais rien du tout, il faut vraiment demander aux ASSEDIC.

Pour la rupture de contrat d'un commun accord, il me semble que pour le moment c'est réservé aux contrats de droit privé (régis par le Code du Travail) et non aux contrats de travail de la fonction publique qui sont des contrats de droit public.

Le mieux à faire c'est de voir avec les ASSEDIC à quoi tu aurais droit en cas de démission et de prendre ta décision en connaissance de cause.

Pour le licenciement, je crois qu'il ne faut pas trop y compter... Ca coûterait plus cher à ta collectivité que de te garder même si tu ne fais rien ! ;)
56 ans 91 25732
Patty a écrit:
Normalement dans la fonction publique on ne touche pas d'indemnités (qui sont payées par la collectivité puisque les fonctionnaires ne cotisent pas pour la branche chômage) s'il rompt le contrat de travail, sauf dans un cas, si c'est pour suivre son conjoint.


Punaise je cause la France moi ce soir ! :oops: :lol:

Lire : Normalement dans la fonction publique un salarié ne touche pas d'allocations chômage (qui sont payées par la collectivité puisque les fonctionnaires ne cotisent pas pour la branche chômage) s'il rompt le contrat de sa propre initiative, sauf dans un cas, si c'est pour suivre son conjoint.
67 ans Charente Maritime 3080
Les idée sur le licenciement dans la fonction publique sont bizarre :
Citation:
http://www.fonction-publique.gouv.fr/article852.html
Un licenciement pour insuffisance professionnelle peut être prononcé après observation de la procédure prévue en en matière disciplinaire.

Le fonctionnaire licencié pour insuffisance professionnelle peut recevoir une indemnité dans les conditions qui sont fixées par décret (Loi 84-16 du 11 janvier 1984 art.70).

La fonction publique évite le plus possible les licenciements, ne serait-ce que parce que le syndicalisme y est souvent plus fort qu'ailleurs. C'est en cas de révocation qu'il n'y a pas d'indemnité. Pire, précédemment, en cas de révocation, on perdait ses droits à retraite, ce qui n'est plus le cas actuellement.

Par contre, c'est ton employeur qui doit te payer tes indemnités, d'où le très gentil conseil que l'on te donne.

Donc, sauf si le RMI te suffit, c'est comme ailleurs, tu ne démissionnes pas, sauf si continuer ce travail jusqu'à la fin de la période d'essais te parait insurmontable.
B I U