MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Accepter un deces

36 ans 489
Je ne savais pas trop ou poster ce message, j'espere que l'endroit n'est pas mal choisi ...

Voilà ma petite histoire ...

Je viens de perdre un etre cher, de ma famille  
et je ne parviens pas à realiser, à vouloir accepter sa disparition. Il est partit en faisant un arret cardiaque, personne n'etait preparé et je pense aussi que c'est pour cela que le deuil est difficile à faire. Je suis allée le voir dans la chambre funeraire, je l'ai vu, je l'ai touché, je l'ai embrassé dans son cercueil, je lui ai dis enrevoir en sanglots. Mais je n'arrive pas à l'accepter, c'est pas possible pour moi. Il me manque mais dans ma tete il est parti en voyage et il va revenir. Je regarde les photos, je vais au cimeetiere et je m'effondre. Je ne sais pas au fond comment definir ma perception de sa mort.

Pour ceux qui l'ont vecu, avez ou la meme sensation ? Je me sens un peu demunie, vos temoignages m'aideraient sans doute à mettre des mots sur mes maux ...

J'essaie de m'occuper le plus possible pour ne pas "penser" et je dois dire qu'avec ce forum j'arrive de facon infime mais presente quand meme à garder le sourire

Bisous a tous
50 ans Bruxelles 235
je comprends, un décès c'est quelque chose de dur, surtout s'il était inattendu...
je ne crois pas que faire le deuil d'une personne aimée ce fasse en un jour, ni même en un mois
courage, tu n'es pas seule
40 ans 78 3901
J'ai vécu la même chose il y a à peine un an, deux personnes très chères de ma famille sont morts. Pour tous les deux on ne s'y attendait pas... mon oncle a fait une attaque cérébrale et mon grand père a eu un cancer généralisé qui l'a emporté en deux jours (oui on ne l'a appris qu'à son entrée à l'hopital)...

Je ressens la même chose que toi, ne les voyant pas très souvent mais régulièrement, j'ai toujours l'impression qu'ils vont revenir d'un voyage ou d'une sortie... et pourtant non ! Je vais au cimetière et là ça me met face à la vérité et malgré tout je ne réalise toujours pas...

Aujourd'hui pour Pâques et pour toutes les autres fêtes familiales je ressens ce vide qu'ils laissent dans notre famille... et ça fait bizarre de voir qu'il manque deux personnes...

Avec le temps, je pense que cette sensation s'estompera... au début à chaque fois que je pensais à eux, j'avais les larmes aux yeux maintenant ça va un peu mieux, je pense aux bons moments et à tout le bonheur qu'ils m'ont apporté et ça me réchauffe le coeur... mais si une chose est sûre c'est qu'ils seront à jamais dans mon coeur, et cette place là, leur sera toujours acquise !!

Je te souhaite beaucoup de courage, je sais que c'est très dur à vivre mais ça ira mieux avec le temps...

Bisous
40 ans Genève 138
Personnellement, je pense que faire le deuil d'un être cher peut se faire de différentes manières...je peux peut-être me tromper, mais j'ai pu remarquer dans ma famille que ce n'est pas pareil pour tout le monde...il y a des gens qui ont un besoin constant de parler de la personne, alors que d'autres se réfugient dans le silence et laisse faire le temps. Mais quelle que soit la manière, il faut déjà accepter que la personne soit partie, c'est déjà une réalité à admettre.

Faire le deuil d'une personne, ce n'est pas l'oublier, c'est "simplement" accepter qu'elle soit partie...

J'ai perdu ma tante et son compagnon dans un accident d'avion survenu en 1998, ce matin-là, en écoutant la radio, j'avais eu un mauvais pressentiment, puis confirmation dans la soirée...j'ai pleuré toute la nuit. Comme ça a été un événement assez médiatisé, l'affaire a traîné durant des mois, il y a eu une association de crée, des réunions organisées, ça a aidé avec le temps...

Courage à toi...
49 ans BREST 3113
Quand on est sous le choc d'un décès je pense qu'il est normal de se dire que la personne est partie en voyage et va revenir. Quand j'ai perdu des membres de ma famille, j'ai toujours eu ce sentiment là. Mais avec le temps, qui est un formidable ami souvent, on "accepte" ce deuil plus facilement, et on peut enfin admettre que la personne ne reviendra plus..
1301
Ayant vécué ca il y a quelques années, je peux dire que ca m'a pris plus d'un an pour réaliser le départ, pendant la premier année j'ai eu cette sensation de "depart en voyage, retour prochain", alors j'etais triste sans l'etre jusqu'au bout, puis lorsque je me suis rendu compte que Papa n'etait plus là depuis deja un an, ce fut un effondrement sur quelques jours et puis une reprise... avec cette fois une vraie prise de conscience mais aussi, l'acceptation, et par le fait de l'accepter, j'ai pu effacer mon 'attente du retour', mais aussi la pluspart des mauvais souvenir rattaché au départ et la maniere dont ca s'est passé. Je n'ai gardé que le meilleur, bien au chaud dans mon coeur. Ceci dit pendant la premier année j'en ai a peine parlé, et lorsque je l'ai fait ce fut apres une demande, mais j'ai ressentie le besoin d'en parler qu'une fois ce cap d'acceptation fut dépassé.

Je te souhaite bon courage et prends ton temps, ne force rien, laisse toi aller comme ca vient... ce n'est pas simple, mais le temps, est vraiment ton ami dans ce genre de cas...

Liebe
48 ans grenoble 2486
un deces est une epreuve...seul le temps amoindrit la douleur.

il y a sept ans,j'ai vecu une histoire caché avec un homme plus jeune que moi,on a rompu au mois de fevrier,et au mois de mars,il decedait dans un accident de voiture.ce fut horrible!mis à part quelques proches,personne n'etait au courant et bon nombre se demandait pourquoi je ne m'en remettait pas...cela a fait 7 ans le 20 mars et il n'y a pas un jour ou je ne pense à lui,mais aujourd'hui ,c'est different ,je me sens plus apaisée,j'ai gardé les bons souvenirs et je pense à lui avec unje infinie tendresse...

mon grand pere est decedé il y a une semaine,je vis beaucoup mieux ce deces qui est "dans l'ordre des choses"...

courage!le temps t'aidera enormement,pense à la vie qui continue et dis toi que les etres chers sont tjrs presents parce qu'on ne les oublie pas.

plein de bisous!
35 ans Devant mon ordi au Québec :P 1147
Ma tante est décédée d'un cancer il y a 4 ans...

Ce qui m'a permit d'accepter son ''éloignement'' (elle n'est pas disparue...elle c'est juste éloignée ;) )

c'est que je me plaisais a penser...et a croire qu'aux paradis elle peut faire tout ce que tu terre elle ne pouvait pas faire...

elle était handicapée et elle se déplacait en béquille depuis son enfance...

Je la voyais courrir dans les champs...pis nager dans un beau lac...


mais entoucas tout ce que j'ai a dire...c'est de ne pas retenir ta peine...il faut qu'elle sorte...parle s'en avec ta famille...avec tes amies...

Oui le temps arrange les choses...mais il ne faut surtout pas que tu reste seul avec ta peine...
100
tu dois realiser que c'est le chemin de tous le monde
meme toi tu vas mourir comme lui :roll:
53 ans Belgique 4
Pour ma part je suis de l'avis Eileen.
Il y a 15 ans j'ai perdu mon mari dans un accident de voiture, alors qu'une année plus tôt je perdais ma petite fille d'une maladie grave.
Toutes ces années ont passés, j'ai refais ma vie mais....
Le vide laissé par ces êtres que j'aimais tant ,n'a jamais pû être combér.
Malgrés ces années, je ressents encore de la douleur quand j'en parle.
Il est claire que la vie continue, mais ce genre de drame qu'est le déces d'un être proche, laisse des cicatrces indélébiles. :?
54 ans Vielsalm, Belgique 535
Chère Lili_Puce,

J'ai aussi perdu un être très très cher (mon papa) de manière très brutale. Il est parti alors qu'on ne s'y attendait pas. Cela fait maintenant presque 17 ans.

Le douleur est toujours forte mais j'ai appris à vivre avec elle. Maintenant je sais que mon papa vivra toujours tant que je serais là pour penser à lui et parler de lui. J'ai mis des années avant de pouvoir parler de lui sans m'écrouler. A présent, le plus difficile est de surmonter les grands évènements de ma vie sans trop sentir son manque, je me marie dans 2 mois et serais maman dans moins de 6 mois. Je suis certaine que je penserais à lui encore plus fort.

Je ne peux pas te dire que ta peine passera avec le temps ... tu apprendras simplement à vivre avec elle et elle s'estompera mais ne disparaîtra jamais.

Tout ce qu'il me reste à faire est de te souhaiter beaucoup de courage et surtout, n'hésite pas à pleurer un bon coup si c'est trop dur ... ça aide, crois-moi tout autant qu'une bonne épaule sur laquelle tu peux t'appuyer.

Si tu as besoin d'en parler, tu peux compter sur moi.

Gros bisous

Lilibel
j'ai moi aussi connu ca... j'ai perdu mon pere quand j'etais petite , j'avais aussi l'impression qu'il allait revenir. Cette sensation a duré quelques années.. je n'ai pas reussi a faire mon deuil avant d'en parler.... j'm'etais enfermée dans le silence et je gardais tout pour moi. J'ai eu besoin de tout raconter, mes ressentis, la culpabilité que je pouvais ressentir sur le fait de ne pas avoir pu lui dire que je l'aimais de ne pas lui avoir dis aurevoir. On est tous differents, peut etre que tu a besoin d'en parler pour faire le deuil. Que ce soit a quelqu'un de proche ou a kelkun d'exterieur... En tous cas, suis de tout coeur avec toi... bon courage et je sais que c'est plus facile a dire mais il faut laisser faire le temps...
47 ans Guadeloupe 1369
[BuddhaFaire le deuil d'une personne, ce n'est pas l'oublier, c'est "simplement" accepter qu'elle soit partie..."]

Tout à fait d'accord avec toi Buddah, faire son deuil c'est accepter de ne plus revoir la personne, de ne plus entendre sa voix, de ne plus sentir sa présence. Il faut du temps pour accepter.
La bonne thérapie est de parler de la personne disparue, de se rappeler d'elle, se remémorer ses bons mots, ses gestes, ses actions. il ne faut pas tout garder pour soi à l'intérieur.

Accepter que la personne disparue soit partie dans un monde meilleur, et oublier sa colere surtout.
Il ne faut pas se laisser aller, continuer à vivre, tout en pensant positivement à la personne qui te manque, te dire qu'il ne voudrait pas te voir pleurer, qu'il voudrait te voir heureuse.

Il m'a fallut du temps avant d'accepter que mon père était mort, mais à présent je pense à lui tous les jours, je partage avec lui ma vie en pensée. Car il fait toujours partie de ma vie, dans mon âme.

Courage Lilipuce, sois forte et positive. Ne te laisses pas submerger par le chagrin,
Bisous
40 ans Toulouse, ou pas très loin 3982
Je sais pas trop comment faire pour accepter. Je vais à un enterrement demain matin, j'espère que cette cérémonie est utile pour faire son deuil, c'est ce qu'on dit en tout cas, on verra si ca fait ne serait-ce qu'un tout petit peu de bien.
Courage lilipuce, bisous, c'est sans doute le temps qui sera ton meilleur allié dans cette epreuve.
36 ans 489
Merci sincerement pour vos temoignages et encouragements cela me fais chaud au coeur :cry:
B I U


Discussions liées